Lenovo USB-C Wireless Charging Kit : de la charge sans fil pour tous

Ce Wireless Charging Kit de « conversion » qui permet de transformer un portable classique en une solution pouvant se charger sans fil est assez intéressant dans son concept.

Le Wireless Charging Kit est un produit assez intéressant par rapport aux solutions existant sur le marché. Je ne suis pas un grand fan de la charge sans fil. Parce que moins efficace que la charge standard, elle m’apparait à la fois moins rapide et moins écologique qu’une bon vieux câble. Mais pour certains usages, c’est une alternative très intéressante. Voire même indispensable dans certains métiers où la manipulation de câbles est déconseillée ou impossible.

Lenovo Wireless Charging Kit

L’offre Wireless Charging Kit de Lenovo est différente du « sans fil » classique puisque si elle est bien sans câble, elle n’est pas pour autant sans contact. La marque a développé un système de charge qui nécessite le placement des deux appareils l’un sur l’autre, sans intermédiaire. Ce qui permettra peut être une meilleur rendement du dispositif. Le kit permettant donc de transformer un portable classique en un portable à charge sans fil. Il se compose de deux éléments distincts avec un adaptateur qui se glisse dans le port de charge USB Type-C de votre machine et un émetteur que l’on connectera au chargeur d’origine de 45 à 65 watts. Ce kit semble convenir aux solutions 13 et 14″ qu’elle que soit la marque de votre machine. 

Lenovo Wireless Charging Kit

Une limitation existe pour ce Wireless Charging Kit, celle d’une charge USB Type-C de 65 watts maximum. Il sera impossible d’aller plus haut avec la solution, ce qui veut dire que si vous compter recharger un portable exigeant 90 watts par exemple, il est fort possible que cela ne soit pas suffisant. Autrement dit, en cas d’utilisation de votre portable pendant que vous le rechargez dans fil, la batterie ne tiendra pas le coup. Voilà qui explique la limitation de diagonale de la solution. Les 13 et 14″ étant en général moins voraces en énergie que les 15″ et plus.

Wireless Charging Kit

Le port USB Type-C y perd en fonctionnalités puisqu’il reste condamné à cet usage de charge. Ce qui peut être un peut gênant si vous l’utilisez avec un HUB qui vous autorise le transport de vidéo, d’USB ou de données réseau, par exemple. Mais pour les machines disposant de deux connecteurs de ce type, c’est une solution très intéressante à découvrir.

Wireless Charging Kit

Pour certains métiers donc, comme ceux liés à la santé ou la manipulation de câbles est parfois compliquée pour des raisons d’hygiène. Mais également pour des métiers liés à l’industrie où triturer un port USB Type-C avec des mains sales et/ou gantées, n’est pas évident, le Wireless Charging Kit est une alternative intéressante. Si votre usage d’un portable se fait d’un bureau à un autre, sans cesse en déplacement, c’est également une solution qui peut être pertinent à envisager.


secret
15 commentaires sur ce sujet.
  • 23 juin 2021 - 13 h 52 min

    Maintenant que les prises de branchement secteur ont été transformé en USB-C (et c’est très bien), existe t-il des chargeur qui permettent aussi de transporter du réseau gigabit (il suffirait de prévoir une prise RJ45 sur le bloc du chargeur), je cherche ce truc depuis un moment mais je n’en ai pas encore vu, ça me parait pourtant super intuitif de faire un truc pareil. Une autre version pourrait même récupérer le réseau en CPL
    Avez-vous déjà vu ce genre de chose ?

    Répondre
  • 23 juin 2021 - 14 h 44 min

    @Grrr : si tu trouves, merci de partager car l’idée est excellente si ça fonctionne

    Répondre
  • 23 juin 2021 - 14 h 47 min

    J’ai posté un peu vite mon commentaire précédent. Je précise que de mon côté, j’ai essayé de nombreux hub usb-c avec power delivery, mais ils ont tous le même défaut de chauffer énormément => pas top en été, pas top pour le rendement mauvais (chaleur dégagée = énergie perdue).

    Répondre
  • 23 juin 2021 - 17 h 26 min

    Cette solution est originale et pas bête du tout

    Rien de révolutionnaire, la majorité des téléphones sans fil dans nos maisons, ou nos PDA des années 2000, utilisaient ce système : des lamelles de contacts qui touchent des lamelles de contact, et l’obligation de poser l’appareil proprement pour que les contacts se fassent (d’ou les glissières sur les appareils que j’ai cité)

    .. mais bien plus efficace niveau consommation et rendement que de passer par les ondes

    Seule contrainte, et pas des moindres : le laptop doit être posé sur le tapis de charge pour charger. Si on le déplace, forcément on laisse le tapis sur le bureau.
    Pour emporter le laptop pour une session de travail de quelques heures, ou pour une réunion, pas de souci. Mais si on le transporte ailleurs et longtemps, ça devient un peu galère, l’idée étant de ne pas transporter le tapis de charge, ni de retirer le bandeau collé au laptop, on a donc une machine avec un port immobilisé et inutile

    En revanche j’avoue avoir du mal à comprendre en quoi la puissance serait limitée à 60W. Vu les lamelles de contact, on a de quoi faire passer du lourd

    Répondre
  • 23 juin 2021 - 18 h 10 min

    @AlxV:
    Justement, cela ne semble pas être un système à lamelles, par contact direct !

    Et donc si c’est un système Wireless, « sans fil », et sans contact direct,
    on est sur de l’USB Type-C avec une puissance dans une certaine fourchette…
    et la taille du récepteur peut aussi limiter en réception la puissance !

    En tous cas, c’est un bon début…

    Mais le type système par « lamelles », contact direct me semblerait
    moins cher et plus simple à faire !!!
    Une idée à creuser peut-être…

    Répondre
  • 23 juin 2021 - 19 h 20 min

    Mouais
    C’est si difficile de brancher un câble ?!
    Et on va faire pareil avec du stockage externe ?…

    Par contre du sans fils pour recharger la batterie d’une voiture électrique pourrait devenir la norme. Rien de plus chiant à ouvrir le coffre, d’hausser le plancher pour prendre un câble, le bon et venir le brancher de la voiture à la borne.

    Répondre
  • j
    24 juin 2021 - 1 h 00 min

    @Will: même pas en rêve! la puissance à transporter est telle que le rayonnement serait létal dans l’axe de propagation et certainement dangereux et au-delà de toutes les normes dans les lobes secondaires et diffus.

    Répondre
  • 24 juin 2021 - 10 h 17 min

    @j: Alors, autant revenir au méthodes pré-2000 => des lamelles de contact : il suffit de transformer son véhicule électrique en tramway => imaginons 2 barres métalliques qui se déplient, à l’arrêt, pour toucher un tapis de charge dans le garage et le tour est joué (ça rappelle les bavettes derrière les roues des véhicules années 80 ^^).

    A y réfléchir, ça pourrait être une solution intéressante en hybridant tout ça : 2 lamelles pour passer le fort courant avec le tapis de charge, et une solution sans contact pour l’échange de données entre le véhicule et le chargeur.

    Après, les pro-Apple me diront qu’il suffit juste de faire un connecteur magnétique sur le véhicule et d’amener le câble qui se brancherait dessus.

    Le noeud du problème, finalement, c’est d’ouvrir le coffre. Et si on prévoyait une trappe étanche qui s’ouvre lorsqu’on approche la prise de charge ? Tellement simple …

    Bon j’arrête :D

    Répondre
  • 24 juin 2021 - 15 h 50 min

    @JeanD:

    J’avoue que je ne comprends pas trop leur système. Il y a bien deux lamelles sur la partie à coller au laptop

    On pose ça sur un tapis composé de rectangles métalliques, moi j’ai de suite pensé à un système à contact lamelle comme nos vieux téléphones de la maison. ça a le mérite d’être simple et de pouvoir passer l’électricité sans perte

    Mais en même temps, ça coute pas 140€ de faire ça, tout au plus une dizaine d’euros

    Alors comment fonctionne ce truc ? Car il est sur que l’on est pas dans une système de charge par onde type Qi

    Est-ce qu’il n’y a pas une gestion « intelligente » des surfaces carrées du tapis, reconnaissant sur quel carré est posé quelle lamelle, et balançant le jus aux bons carrés et uniquement à ceux là ? Là ça expliquerait mieux le tarif

    A creuser

    Répondre
  • 24 juin 2021 - 15 h 56 min

    @Will:

    « du sans fils pour recharger la batterie d’une voiture électrique pourrait devenir la norme »

    Je possède un scooter électrique et effectivement, je dois régulièrement chercher mon câble de charge, ouvrir une trappe sur le scooter, me contorsionner pour brancher la prise tout au fond … c’est pas glamour. Il en est de même pour une voiture, juste le câble et la prise sont plus gros

    Mais de là à imaginer une charge « sans fil » pour voiture, franchement j’y crois pas trop vu les pertes non négligeables de cette technologie. Et la dangerosité des ondes à ces niveaux de puissance
    Pour un smartphone à 5-20W, la perte est négligeable mais pour une voiture électrique … elle est abyssale.
    Idem pour le temps de charge, qui est déjà bien gratiné (6 à 8h), imagine en sans fil tu te rajoutes 2 à 3h de plus !

    Répondre
  • 25 juin 2021 - 10 h 25 min

    @Will: je crois que pour les voitures electriques, les fabricants étudient plutôt le remplacement direct de la batterie vide par une batterie chargée, avec un système robotisé.

    Répondre
  • 25 juin 2021 - 11 h 36 min

    @Grrr: Sur le transformateur d’alimentation jamais vu mais sinon les classiques sur un concentrateur ou une station de branchement. En voici un mais il y en a plein: dock USB-C Gen2 Thinkpad

    Répondre
  • 25 juin 2021 - 16 h 41 min

    Bon allez, c’est moche et à la mode et de très courte portée. Bof.

    Répondre
  • 28 juin 2021 - 8 h 57 min

    C’est con de monopoliser l’unique prise USB-C (sortie vidéo…) pour le chargeur !

    @AlxV
    > Est-ce qu’il n’y a pas une gestion “intelligente” des surfaces carrées du tapis, reconnaissant sur quel carré est posé quelle lamelle, et balançant le jus aux bons carrés et uniquement à ceux là ? Là ça expliquerait mieux le tarif

    Oui c’est probablement le principe, les chargeurs sortent 19v ça commence à se sentir, je suppose qu’il y’a une électronique qui détecte quelles plaques forment une résistance, avant d’activer la charge.

    > Mais si on le transporte ailleurs et longtemps, ça devient un peu galère

    Bah tu débranches la prise USB-C et tu branches à la place ton chargeur, pourquoi faudrait-il tout démonter ?

    Répondre
  • JB
    28 juin 2021 - 13 h 08 min

    c’est une startup française qui a conçu et breveté ce système, ils s’appellent energysquare : https://energysquare.co/ , je les ai rencontrés il y a longtemps dans un accélérateur de startups.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *