Un arrêt des montres connectées chez lenovo

Alors qu’Android Wear 2.0 devrait débarquer l’année prochaine, Lenovo confirme que, pour le moment, aucune nouvelle montre connectée n’est prévue. Depuis la sortie de la dernière Moto 360 en 2015, la marque n’a pas lancé de nouveau modèle.

Sale temps pour la montre connectée, des ventes que l’on peut qualifier de cauchemardesques, des étagères qui prennent la poussière chez certains marchands , un Android Wear 2.0 repoussé à 2017 chez Google et des annonces pas réjouissantes chez les constructeurs. Lenovo confirme que pour le moment, aucune nouvelle montre connectée n’est prévue sous la marque Moto.


Moto 360

Ainsi le constructeur n’accompagnera pas Google pour la sortie d’Android Wear 2.0. Seule la dernière génération de moto 360, celle de 2015 quand même, aura droit à un passage vers le nouveau système. La montre originale de 2014 restera sur l’ancienne mouture.

A la tête du développement produit chez Lenovo, Shakil Barkat, confirme que la marque ne “voit pas assez d’intérêt sur le marché pour lancer une nouvelle montre connectée en ce moment”. Lenovo se relancera peut être sur ce marché si dans le futur les technologies évoluent. “Les Wearables n’ont pas assez d’attrait pour nous pour que nous continuions à en produire année après année”. Les montres connectées et autres objets du genre n’apparaîtront donc pas dans la feuille de route 2017 de la marque.

Si les possibilités évoluent, Lenovo pourra changer d’avis. En règlant les soucis d’autonomie et de tarif notamment, en baissant le prix des montres à des paliers moins élevés et en augmentant leurs possibilités, le marché pourrait changer d’avis. Google a en tout cas un énorme quitte ou double à jouer avec Android Wear 2.0. Si le système ne montre pas d’amélioration d’usages ou des fonctionnalités réellement innovantes et pratiques, Lenovo pourrait ne pas être le seul à passer l’éponge.

Ce ne serait pas la première fois que l’industrie laisse tomber une technologie innovante parce que trop jeune, ce qui ne veut pas dire qu’elle sera enterrée pour toujours. On l’a vu avec les tablettes par exemple, les premiers essais étaient intéressants mais ne pouvaient pas se satisfaire des possibilités techniques de l’époque. Il aura fallu qu’un constructeur comme Apple réfléchisse à un système d’exploitation sur mesures, adapté à des circuits ARM mais également que des écrans, des batteries et des fonctions annexes soient disponibles pour que la mayonnaise prenne et que ce soit un succès. Si demain Android Wear 2.0 apporte de nouvelles fonctions impressionnantes, que les écrans ronds deviennent plus abordables et que l’autonomie de ces montres connectées passe de 24-48H à plusieurs jours sans recharge, la donne sera rapidement différente.

Source : TheVerge

5 commentaires sur ce sujet.
  • gUI
    2 décembre 2016 - 15 h 56 min

    Android Wear, c’est le gros ratage de la montre connectée.

    Qu’est-ce qu’on demande à une montre connectée ?

    – Afficher l’heure, mais aussi qques infos que chacun jugera pertinentes (météo, cours de bourse, numéro de la semaine… pour ma part c’est la température de l’eau de ma piscine)
    – Remonter les notifications pertinentes en toute discrétion (SMS évidemment, mais aussi encore une fois chacun en fait ce qu’il veut : pour ma part, c’est les buts de mon équipe favorite)
    – Eventuellement déporter qques applis au poignet : je suis motard, et avoir Google Maps au poignet ça m’a bien aidé plusieurs fois. Idem à vélo, avec une appli de GPS, on a la distance, la vitesse moyenne etc… tout ça en précision GPS.

    Pour ça, pas besoin d’un processeur à plusieurs Ghz ni de plusieurs Go de RAM. Il fallait rester sur des petites montres (Pebble !!!) qui font ça à merveille. Une semaine d’autonomie, écran allumé 100% du temps et parfaitement lisible en plein soleil… une montre quoi !

    Bcp de fabricants se sont engouffrés dans un mini-téléphone au poignet, et c’est clairement voué à l’échec. C’est gros, parfois lourd, ça tient à peine la journée, et ça donne difficilement l’heure (faut secouer pour réveiller l’écran… comment on fait quand on pose la montre devant nous sur le bureau ?).

    Répondre
  • Pep
    2 décembre 2016 - 16 h 51 min

    Tout a fait d’accord avec gUI. Je ne paux pas dire mieux.

    Ca fait plus de 3 ans que j’ai une montre connectée au poignet et j’aurais du mal en m’en passer maintenant. Mais je trouve que la proposition des constructeurs est vraiment un gachis.

    Répondre
  • 4 décembre 2016 - 0 h 36 min

    Après un achat d’une Samsung Gear fit que j’ai utilisé très peu et qui traine quelque part chez moi, j’ai acquis lors d’une promo une Sony SmartBand Talk SWR30, et j’aurai beaucoup de mal à m’en passer maintenant pour 3 raisons :

    – Elle m’indique l’heure 100% du temps sans manipulation quelconque (sauf la nuit ou sans lumière)
    – Elle vibre quand je reçois une notification (et l’affiche au moins en partie)
    – Elle tiens plusieurs jours sans recharger (et se recharge vite avec un simple câble micro usb)

    En point négatif sur cette montre, la navigation n’est pas aisée ni fluide, en point positif (et marrant), on peut répondre au téléphone directement sur sa montre.

    J’ai regardé un peu ce qui se fait, et j’avoue que je ne lui trouve aucune remplaçante qui satisfait ces 3 points, vous connaissez des modèles qui ont au moins ces caractéristiques ?

    Répondre
  • 6 décembre 2016 - 11 h 01 min

    @lionel: plusieurs jours ? la mienne tiens péniblement 2 jours, sans utilisation intensive

    Répondre
  • 6 décembre 2016 - 12 h 31 min

    @dome : au moins 3 jours/2 nuits je crois, là par exemple, je suis à 67% et j’ai du la débrancher hier à ~8h, donc, ça ferait 33% pour 28h, donc ça ferait 84h donc 3.5j même.
    Mais c’est en utilisation heure+notification, en la posant la nuit, rarement réponse via la montre, sans utiliser le “talk”, et avec le fond noir (mais je ne pense pas que ça influence), et la montre quasi toujours proche du téléphone.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *