Android Wear 2.0 repoussé au début 2017, encore quelques mois de tranquilité

Android Wear 2.0 est la prochaine mise à jour majeure du système pour objets “portables” de Google. Comprenez les montres parce qu’en dehors de celles-ci, on ne peut pas dire qu’il y ait foule autour du système de Google. Il devait sortir en 2016, il ne sera pas disponible avant 2017. Est-ce grave ? Non, pas du tout. Au contraire, cela permettra de profiter un peu plus longtemps d’une montre encore au top niveau logiciel.

Car dès que Android Wear 2.0 sera disponible, la gangrène moderne qui est cette espèce de fièvre de la mise à jour s’emparera de tous les possesseurs de montres Google. D’un coup il y aura les élues qui auront droit à la mise à jour et les autres, abandonnées par leurs marques, qui resteront “coincées” sous la version actuelle du système. Oh, les deux donneront l’heure, les deux pourront permettre d’accéder à ses notifications et rempliront leurs missions de services très correctement. Mais voilà, en n’étant plus à jour, un petit peu du lustre de l’objet aura disparu.

Minimachines

En pratique, Android Wear 2.0 apportera son lot de nouveautés intéressantes mais rien de véritablement indispensable. Par exemple, il sera désormais possible d’aller faire ses course sur le Google Play Store directement depuis la montre au lieu de devoir passer par son smartphone. Une option sympathique pour qui s’ennuie en réunion et qui ne veut pas  se faire griller en train de scroller sur 5000 cadrans de montre différents mais qui n’a rien de vital pour l’usage de l’objet.

La possibilité pour les développeurs de proposer des applications Android Wear uniquement et non pas le duo Android Wear et Android standard est également un bon moyen de booster la rapidité de réaction et d’apparition des applis. Jusque là, hormis pour les cadrans, il fallait apporter une application dédiée sur smartphone ou tablette en plus de celle de la montre. Plus de travail pour, en général, une application Android classique qui ne savait pas vraiment faire grand chose hormis remplir le cahier des charges imposé par Google.

Minimachines

Autre truc mis en avant, la possibilité de répondre directement aux messages depuis la montre. Vous recevez un SMS, il s’affiche sur la montre mais dans l’état du système actuel vous devez sortir votre smartphone pour pouvoir pianoter un message intelligible en réponse… Sauf si vous installez une application tierce comme l’excellent Coffee qui vous permettra de répondre avec des systèmes de listes de réponses préparées à l’avance ou en dictant un message à l’oreille de votre montre1.

La petite différence, c’est que Google prévoit d’adapter les réponses directement au contenu du message en malaxant les données de celui-ci à grand coup d’intelligence artificielle. Pas celle de votre montre mais celle de leurs serveurs de deep learning. En gros, lorsque vous recevez le message “Tu penseras à acheter le pain ?” le système vous proposera des réponses du type :

  • Oui je vais prendre le pain
  • Non je ne peux pas prendre le pain
  • Ils n’avaient plus de pain,  nous mangerons de la brioche2

Vous avez compris l’idée. Certains ne seront pas forcément ravis de savoir que Google traitera leurs données, surtout si leur SMS habituels sont du type “Est-ce que tu peux me dépanner en chocolat ?” ou “Ma chérie, ma femme est partie, j’arrive”. Sans compter que je ne suis pas sur que Google parvienne à décrypter les SMS modernes du type “Bjr sava, tkt mwa sava”.

Bon, je vais pas faire mon vieux con plus longtemps, il y aura sans doute aussi des tas de trucs cools sur cette Android Wear 2.0 mais il faudra patienter encore un peu, brûler un cierge pour y avoir droit si votre montre n’est pas toute jeune et espérer que des fonctions vraiment utiles et non déjà disponibles  via des applications tierces fassent leur apparition sur nos montres.

Si vous êtes développeur, la Developer Preview 3 est désormais disponible et une version 4 est en cours, c’est probablement cette dernière qui vient s’intercaler dans le programme prévu par Google, qui repousse la sortie finale à 2017.

Notes :

  1. Le syndrome K2000
  2. Pour cette réponse je ne suis pas sur
6 commentaires sur ce sujet.
  • 30 septembre 2016 - 12 h 33 min

    Prems :)
    Mon reve a moi serait qu’Android Wear dispose d’une daire fonctionnalité Maps autonome avec suivi de traces GPS (*.gpx par ex).
    Couplé a un capteur cardiaque, le réve.
    Pour l’instant je n’ai toujours pas trouvé mon bonheur dans les montres connectées :
    Omat Truesmart qui a l’écran qui s’affolait des qu’il y avait 3 goutes d’eau ou de sueur donc non prévue pour le sport.
    LG G Watch, sympa mais pas taillée pour le sport mais elle coutait presque rien pour decouvrir android wear.
    Pour le reste soit elles ont le GPS mais pas de capteur cardiques ou pas sur Wear comme l’Amazfit.
    Et meme sous Wear, on ne trouve pas de bonnes applis comme Oruxmaps sur smartphone avec des cartes Topo de qualité.

    Répondre
  • 30 septembre 2016 - 14 h 36 min

    BERTOCCHI, en fait tu veux une montre Android Wear pour le Sport :
    La Polar M600.

    Répondre
  • 30 septembre 2016 - 14 h 52 min
  • 30 septembre 2016 - 14 h 53 min

    @Mitch_Malibu:

    ah les mystère du cache… tu avais été bien plus rapide !

    Répondre
  • 30 septembre 2016 - 20 h 04 min

    Merci beaucoup vous deux, je ne la connaissait pas. Elle semble vraiment pas mal. Le prix pique un peu mais elle va sûrement baisser un peu.
    À priori oruxmaps sous wear à eu une mise à jour et permettrait d avoir la carte malheureusement que Google maps.

    Répondre
  • 2 octobre 2016 - 20 h 31 min

    Petite question aux connaisseurs : est-ce qu’il existe une montre Android simple avec un capteur cardiaque que je pourrais utiliser avec runtastic sur mon Smartphone ? Je ne cherche pas à avoir une montre autonome, ça ne me pose pas de problème de prendre le portable en courant pour la partie GPS.

    J’ai pris le mi band 2 et s’il était possible de le synchroniser avec runtastic ça serait parfait mais malheureusement non…

    J’en profite pour remercier Pierre pour la qualité de son site que je lis toujours avec plaisir.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *