La technologie Optane désormais accessible aux Celeron et Pentium

Cette nouvelle n’a peut être l’air de pas grand chose mais l’ouverture d’Intel Optane aux Celeron et aux Pentium est un événement qui pourrait avoir un fort impact dans les mois qui viennent.

Surprise inattendue, Intel vient d’ouvrir la technologie Optane à ses puces entrée de gamme Celeron et Pentium. Auparavant réservée aux puces Intel Core, il suffira désormais d’une mise à jour de BIOS et de pilotes pour que les processeurs plus accessibles puissent en profiter.

2019-04-02 04_02_51-minimachines.net

Très bien mais c’est quoi Optane ?

Intel Optane, c’est probablement une des technologies les moins bien comprises par le grand public ces dernières années. Ces petites barrettes de stockage de 16 ou 32 Go ont été perçues comme des SSD rapides mais très chers. Bien trop chers pour leur capacité. Et il n’est pas rare de lire encore aujourd’hui des commentaires du type “Mais qu’est ce qu’on peut bien faire avec un SSD de 32 Go ?” pour parler d’Optane.

Cette technologie n’est pas un système de stockage mais une mémoire cache. Elle permet a un autre stockage de profiter des temps d’accès très rapides de la technologie 3D Xpoint qui compose les Optane de 16 ou 32 Go. Les éléments les plus souvent utilisés sur, par exemple, un disque dur sont mis en cache sur la solution Optane, ce qui permet au système d’exploitation d’aller les piocher beaucoup plus vite que sur le stockage d’origine.

Cloner un SSD

Associé à un disque mécanique, un SSD Optane offre des débits et des temps d’accès comparables à ceux d’un SSD SATA classique. C’est à dire beaucoup plus performants qu’une solution mécanique même pour les disques bénéficiant d’un tampon de mémoire important. 

Un exemple ? Un MiniPC avec un slot NVMe équipé d’une solution Intel Optane de 16 Go et de 4 Go de mémoire vive associé à un disque dur mécanique classique en 5400 tours par minute va mettre environ 16 secondes à être opérationnel sous Windows 10. C’est le temps qui lui sera nécessaire pour terminer sa phase de démarrage puis arriver sur le bureau prêt à lancer un programme. Le même engin sans la solution Optane, avec le même disque dur, le même système d’exploitation et la même quantité de mémoire vive, demandera 1 minute et 5 seconde pour arriver à la même étape.

La mise en marche du dispositif est transparente. Vous installez votre solution Optane dans votre PC, vous démarrez votre machine et vous laissez le système déterminer quels fichiers sont à mettre en cache. Après quelques redémarrages, votre ordinateur aura compris de quels fichiers vous avez besoin pour travailler et les chargera sur votre cache Optane. La rapidité de l’ensemble sera alors totalement métamorphosée.

Et plus vous utiliserez votre machine plus sa réactivité sera adaptée. Vous connaissez déjà ce phénomène en réalité. Sous Windows, en lançant une première fois un traitement de texte par exemple, il peut mettre quelques secondes à s’initialiser. Si vous le lancez une seconde fois dans la foulée, il sera immédiatement disponible. C’est la même chose avec Optane.

Une session de Firefox ? On passe de 16 secondes sous disque dur à 5 secondes pour lancer le programme sous disque + Optane. LibreOffice Calc ? De 26 secondes à 5. Photoshop est très impressionnant sous Optane puisqu’il peut dépasser la minute de chargement avec un disque 5400 tours et 4 Go de ram. Il tombe à moins de 15 secondes avec le simple ajout d’une solution de cache Intel.

Cloner un SSD

“Autant acheter un SSD non ?”

Oui et non, si le tarif des SSD a bien baissé ces derniers trimestres, ce n’était pas forcément le cas au moment de la sortie de cette technologie. Encore aujourd’hui, les différences sont flagrantes. Un disque dur mécanique 3.5 pouces SATA de 2 Téraoctets coûte 54€. Un SSD de même capacité est facturé 269.90€ à l’heure où j’écris ces lignes. Plus de 200€ d’écart entre les deux. De quoi compenser l’investissement dans un Optane de 16 ( +-36€ ) ou 32 Go ( +-75€ ) assez facilement. Pour 90€, on peut donc avoir un stockage de 2 To qui aura bien souvent les mêmes débits et la même réactivité qu’un SSD SATA classique. 

Ce n’est pas forcément la solution adaptée à tout le monde mais c’est en tout cas très suffisant pour de nombreux utilisateurs et cela transforme surtout radicalement l’expérience d’une machine à l’usage.

Intel-Optane-SSD-900P-Series-AIC-Hero

Cela dit, Intel a pris en compte les remarques des utilisateurs en développant dans un second temps une gamme de SSD embarquant en plus cette même technologie 3D XPoint. Des solutions forcément beaucoup plus chères qu’un SSD classique et qui n’intéresseront pas les possesseurs de processeurs entrée de gamme.

The Intel Pentium Silver and Intel Celeron processors are based on Intel’s architecture codenamed Gemini Lake, and are engineered for a great balance of performance and connectivity for the things people do every day with great battery life(Credit: Intel

Celeron et Pentium entrent dans la danse

Les systèmes de cache Optane restaient pour le moment cantonnés aux Intel Core de septième génération et supérieurs. Un choix parfaitement délibéré chez Intel puisqu’il suffira donc d’une simple mise à jour de pilotes (Intel RST 17.2 et supérieurs) et du BIOS de sa carte mère pour que les solutions puissent en profiter avec des puces Celeron et Pentium de gamme Coffee Lake. Du moins pour le moment. 

De quoi construire des machines accessibles financièrement qui n’auront pas à rougir de leurs performances en proposant une réactivité beaucoup plus agréable qu’une solution mécanique classique sans sacrifier sur la partie stockage. Pas la peine de faire l’économie d’un stockage à la fois performant et proposant assez d’espace. C’est la réponse à une utilisation familiale d’un PC qui ne veut pas devoir faire le choix entre la possibilité de stocker beaucoup de données et la vitesse d’usage. C’est particulièrement intéressant pour des utilisations sédentaires.

2019-04-02 03_48_22-minimachines.net

Et Microsoft pourrait devoir suivre

Mais le gros point positif de ce changement de catégorie pour Optane vient d’ailleurs. Par un effet de levier inattendu, la nouvelle proposition d’Intel pourrait bouleverser le système de licence de Windows 10.

Actuellement le marché de l’entrée de gamme est coincé entre deux tarifs pour le système d’exploitation. Il y a la solution Entry qui ne concerne que les machines sous Atom, Celeron et Pentium avec 4 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage au maximum. Cela permet de toucher une licence à 25$ mais limite considérablement les possibilités d’intégration. 

Mais c’est surtout la licence Value qui pourrait le plus être impactée, cette version de Windows 10 est proposée à 45$ toujours pour les engins sous Atom, Celeron ou Pentium avec 4 Go de mémoire vive mais dont le stockage peut être composé de 64 Go de SSD ou 500 Go de stockage mécanique. Les machines équipées d’un Optane de 16 ou 32 Go et d’un disque mécanique pourraient tout à fait entrer dans cette catégorie. Elles bénéficieraient alors d’un meilleur stockage – alliant capacité du mécanique et vitesse des SSD – sans passer à une licence CORE à 65$.

Imaginez un Mini PC – type NUC – sous Windows 10 avec Pentium et 4 Go de mémoire vive extensible, 16 Go de stockage Optane et 1 To de stockage mécanique à un prix abordable. Vous aurez une bonne idée de la formule qui pourrait bientôt débarquer sur le marché.

 

25 commentaires sur ce sujet.
  • 2 avril 2019 - 9 h 25 min

    Intéressant ! Je ne savais pas que les Pentiums et Celerons n’y avaient pas accès. A posteriori je trouve pas ça logique. À mes yeux et en te lisant, optane est une solution plutôt orienté petit budget ayant besoin de réactivité, c’est a dire typiquement le genre de bécane dans lesquelles on va retrouver un Celeron ou un Pentium, voir au mieux un i3. Pas le genre de technologie pour moi qu’on va coupler avec un i7 ou i9, car en théorie quand on a ce genre de matos, on a les moyens pour un SSD conventionnel. Du coup je suis surpris que ça ne fut pas déjà ouvert à ces CPUs low end.

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 10 h 15 min

    Plutôt intéressant, mais, cela me fait penser à du SSHD qui me semble pratique à l’usage

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 10 h 21 min

    @Pierre-Yves P.:

    Non.

    SSHD = Sata

    La la flash est en PCIE …donc tres rapide.

    En gros c’est une techno tres interressante … pour info j’ai l’impression d’etre sur un ssd avec un optane memory.

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 10 h 23 min
  • 2 avril 2019 - 10 h 25 min

    @bzels123:
    il me semble même que c’est la technologie sous-jacente à Drive Fusion d’Apple

    Répondre
  • Alf
    2 avril 2019 - 10 h 31 min

    @gogogadgeto: Il a raison, c’est le même concept que les SSHD, c’est juste la mise en place qui change.
    Le SATA 3, c’est peut être limitant sur les SSD hauts de gamme, mais ça reste déjà très performant et entre disque à plateaux et un SSD SATA c’est le jour et la nuit en performance, même en ayant un SSD qui n’atteint pas la limite de vitesse du SATA.

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 11 h 57 min

    @Alf:

    Oui mais dans un system de cache c est la latence qui est important … et entre le Sata3 et le pcie c est le jour et la nuit ! :)

    Bref j’ai teste les deux le SSHD c’est depasse.

    Par contre cela reste du RAID 0 sur l optane memory et le hdd … avec les desavantages du RAID 0.

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 12 h 20 min

    Le problème d’Optane c’est de savoir quelle config est compatible (chipset, CPU, bios…)
    Intel devrait mieux clarifier les choses avec pourquoi pas l’intégrer directement à un chipset sur la prochaine gen.
    Et en attendant Intel essaie avec des partenaires de sortir des PC (principalement des portables) qui sont directement équipés. Ce qui est une bonne idée.
    Il me semble aussi qu’ils ont sorti des NUC avec Optane+HDD mais avec un i7.
    Et pourquoi pas soudé directement Optane à la carte mère histoire de gagner de la place avec positivité de l’activer ou pas.

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 13 h 28 min
  • 2 avril 2019 - 15 h 00 min

    @gogogadgeto:
    Les temps d’accès sont de qqs secondes pour un HDD en SATA, +/-150µs pour un SSD SATA et +/-50µs pour un SSD PCIe.
    Je doute que l’on constate une telle différence entre des SSD SATA et PCIe (mais, je ne suis sûr de rien, hein ;) )

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 15 h 28 min
  • 2 avril 2019 - 17 h 16 min

    Pour l’intérêt de la licence Value, il faut aussi compter le prix de la barrette d’optane.

    Si la différence n’est que de 20$ (45/65) alors cet écart est absorbé/dépassé par le surcout de l’optane. Et dans ce cas autant prendre la licence Core qui sera plus flexible, non ?

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 17 h 28 min

    pas trop d’interet vu que les ssd 500go sont à 50-60€ actuellement. Surtout qu’apparemment ce sont pour les applications qui sont lancées frequemment, quand il y a des nouvelles applications ou qu’on change ses habitudes ca perd tous ses avantages par rapport un SSD. Ca + la compatibilité…

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 17 h 52 min

    @sourioplafond: ben tu fais comment tes calculs ?

    Parce que la licence ne te donne pas le stockage pour autant ? Il faut ajouter le prix de la licence au prix du stockage.

    @Ouhou: 500 Go oui. Je suis d’accord.

    Mais 2 To ? 4 To ? 8 To Avec 32 Go Optane a 30€ et un HDD de 4 To à 100€ tu as une solution SSD-like de 4 To pour 130€. 8 To c’est 230 + 30€ soit 260€.

    4 To en SSD SATA c’est 2 fois 270€. Donc 540€.
    8 To en SSD SATA c’est 2 fois 650€ donc 1300€.

    Ça change la donne non ?

    Personne ne dit que la solution Optane est équivalente à un SSD mais quand tu dois ménager la chèvre et le choux, trouver une bonne réactivité, garder du stockage et ne pas dépenser une fortune, c’est une excellente solution. elle a encore plus de sens pour moi avec des solutions Pentium ou Celeron.

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 18 h 38 min

    Un bon avenir pour pas mal de cartes mères de moyennes gammes .
    Enfin ,le pouvoir d’acheter un Pentium G-5**** et d’utiliser certains plus de la gamme supérieur.
    C’est sur que si mon PC d’entrée de gamme peut utiliser Optane pour démarré en 20 seconde ,ce petit plus m’est intéressant .

    Le plus de ne pas être alors obligé a un SDD et de pouvoir utiliser un bon vieux mécanique a 7200 tours par minutes .
    Faut dire que ma principale préoccupation est le démarrage de Windows ,si un module OPTANE peut gérer cela c’est bien .

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 19 h 52 min

    @bzels123:
    Je me répond à moi même : non Fusion Drive = SSHD donc limité au disque dur mécanique embarquant un cache généralement 8go et que en Sata.

    Alors que la technologie d’intel smart Response est Logiciel et donc potentiellement fonctionne sur SSD Sata et NMVe !

    De plus pas toutes les cartes mères et encore moins les Mini PC type NUC n’ont et du NMVe M.2 et Sata…

    Il me semble donc que la technique d’intel Smart Response est plus polyvalente, non?

    Répondre
  • 2 avril 2019 - 22 h 22 min

    Perso j’ai toujours un peu de mal à voir l’intérêt, quand on a des SSD de 120go pour 20-25€.
    Ça suffit pour installer l’os + les applis dont on se sert régulièrement.
    Un SSD sera de plus toujours réutilisable dans une autre configuration (coucou AMD).
    Le seul avantage serait effectivement la facilité a migrer les données utiles vers l’optane mais finalement avec 120go au lieu de 16 ou 32 normalement on peut en mettre beaucoup plus.
    Ah oui et les histoires de licence Microsoft, je préfère en rigoler tellement c’est scandaleux de forcer une segmentation matérielle artificielle…

    Répondre
  • 3 avril 2019 - 0 h 03 min

    @Irda:

    Perso j’ai un GPD Win 2 (“micro” pC portable) utilisé pour des jeux et fourni avec un SSD de 128 Go.
    Au vu de l’espace pris désormais par les jeux (même assez anciens), j’ai été obligé d’en déporter certains sur une carte micro-SD .

    Il est impossible dans mon cas d’utiliser un disque dur mais sur un portable ou un Mini-pc classique, cette solution peut faire un très bon compromis : l’espace d’un HDD (500Go, 1 To .. ouplus) avec quasiment la réactivité d’un SSD plus de 95 % du temps pour 30€, cela me parait franchement valable :D

    Répondre
  • 3 avril 2019 - 5 h 37 min

    Hello!

    Optane memory fonctionne globalement sur le même principe que le WAL des solutions pro : c’est un cache.

    En l’occurrence un cache lecture / écriture. Le problème de ce type de solution est la lecture : pour accéder aux données “froides” tels que des films, jeux, applications volumineuses, la limite sera le débit du HDD en lecture.

    Certes, la solution optane est “intelligente” et capable de gérer son cache dynamiquement et de viser les fichiers les plus rentables à cacher, mais elle ne sera d’aucun secours pour tout transfert massif et/ou ponctuel.

    C’est d’ailleurs pour ça que l’industrie professionnelle abandonne les solutions hybrides capacitif / flash pour se tourner vers du full flash / nvme.

    Optane memory peut avoir sa place dans des solutions existentes (Tours, NUCs, Nas maison) mais ne représente pas l’avenir.

    Répondre
  • 3 avril 2019 - 8 h 15 min

    @Irda: L’unique intérêt est sur le gain de place, mais c’est plutôt théorique il faut un mini PC qui n’ait pas plusieurs emplacements 2.5″, et une façon de brancher un optane.
    Et là on vient de faire le tour vu qu’optane prend généralement un emplacement SSD (2.5 ou en barrette).
    Donc effectivement au lieu de mettre un faux SSD à la durée de vie douteuse (ça sent l’ouverture à tous les procs juste avant l’annonce de son abandon non ?) autant investir dans un vrai SSD, qui aura comme intérêt de pouvoir être utilisé au besoin ailleurs.

    Répondre
  • 3 avril 2019 - 15 h 13 min

    L’exemple d’un disque de 2TB permet de donner du crédit à cette techno. Mais honnêtement, vu que les SSD de 1TB se touchent facilement à 100€, autant mettre directement un SSD.

    Et je ne parle même pas du débit des M2. 2280 de Samsung à plus de 3Gbps en lecture, qui défoncent tout ce qui bouge et ce pour 150€ :)

    Répondre
  • 3 avril 2019 - 15 h 51 min

    @Nylan: Oui mais un NVME de ce type avec un Celeron, c’est un peu gâché non ?

    Répondre
  • 4 avril 2019 - 16 h 56 min

    @ ceux qui ont de l’optane : Intel indique que c’est unqt compatible avec la 7eme gen de pross. J’ai un i5 4eme gen. Donc pas compatible ou qqn a des expériences validant la compatibilité.

    De plus : je n’ai pas de m.2 sur ma tours. Si j’achète du PCIE x 1 to m.2 ca risque de fonctionner ? Des retours dessus ?

    Thx !

    Répondre
  • 4 avril 2019 - 17 h 43 min

    @Raph: Ca ne marchera pas avec un 4eme gen. :/

    Répondre
  • 11 avril 2019 - 9 h 07 min

    […] premiers Optane, on en a reparlé récemment à l’occasion de leur évolution en compatibilité avec les Celero…, sont des systèmes de mémoire cache. Ils copient les fichiers les plus souvent utilisés par un […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *