Kaby c’est fini : Intel arrête les Kaby Lake-G

Expérience originale de la part d’Intel, les puces Kaby-Lake-G mélangeaient savamment un processeur Intel Core et un circuit graphique signé AMD. Mélangeaient ? Oui, il faudra désormais conjuguer ces puces au passé.

La raison officielle de cet abandon est assez originale. Intel déclare que ses Kaby Lake-G ne seront plus fabriqués parce que la demande du marché s’est tournée vers d’autres produits Intel. Difficile de voir lesquels tant les spécifications de cette solution est sans aucune réelle concurrence chez le fondeur.

Kaby Lake-G 2018

La gamme Kaby Lake-G mélangeait au sein d’un même processeur deux éléments qui paraissent aujourd’hui fort étrange vu la nouvelle concurrence du marché. Avec un coeur Kaby Lake classique et un circuit graphique Radeon Vega. Le tout sur un même package et associé à de la mémoire HBM2. L’ensemble fonctionnait bien, très bien même avec des performances suffisante pour créer des machines franchement bluffantes comme les MiniPC NUC Hades Canyon par exemple.

Malheureusement, a part Intel et ses propres machines, peu de constructeurs se sont intéressés à cette puce. Des fabricants noname ont sorti des MiniPC (Chez Beelink et Chuwi notamment). Quelques grands constructeurs s’y sont intéressés pour des portables mais la majorité a préféré se tourner vers une solution plus souple. Une construction sur une base de processeur classique associés à des solutions externes Nvidia ou AMD. Des solutions pas forcément toujours plus musclées mais qui bénéficiaient d’autres avantages et en particulier d’un atout marketing.

Intel NUC Hades Canyon

Le NUC HAdes Canyon, un MiniPC de jeu convainquant sous Kaby Lake-G

Expliquer le Kaby Lake-G est compliqué, et même parmi des acteurs de la distribution PC, lorsque j’expliquais le fonctionnement de cette puce et cette étrange alliance Intel / AMD on me regardait de manière dubitative. La solution mixte Intel / Nvidia est par contre bien plus connue et reconnue du grand public. Mieux, elle bénéficie du double marketing des deux entreprises. Des détails qui paraissent anodins mais qui font souvent pencher la balance chez les distributeurs.

La fin du Kaby Lake-G n’est cependant pas prévue pour tout de suite, il sera impossible d’obtenir de nouveaux processeurs après la fin du mois de Juillet 2020 et impossible d’en commander après Janvier prochain. Ce qui laisse un peu de temps aux constructeurs pour organiser un nouveau scénario pour leurs productions. Il n’est pas impossible que d’ici cette date Intel ait autre chose a proposer dans la même veine que ce mélange de deux éléments au sein d’une même puce. Des circuits graphiques Intel plus aboutis encore par exemple. Une offre qui rendrait caduque le mélange d’un Core avec un circuit Vega…

2019-10-09 10_27_08-minimachines.net

Extrait du PCN d’Intel pour la gamme

La Gen12 d’Intel devrait booster encore les performances globales des puces Intel. La marque prévoit également de lancer un circuit graphique propre l’année prochaine. Le premier réflexe logique est donc de pousser son concurrent AMD hors de ses offres pour se recentrer sur sa propre gamme de produits. Kaby Lake-G aura tout de même permis à Intel d’inaugurer sa technologie EMIB à large échelle. Une technologie qui pourrait lui permettre d’intégrer des solutions très variées au coeur de ses puces.

Va t-il y avoir une baisse des tarifs des engins sous Kaby Lake-G ? J’en doute fortement. Leur positionnement tarifaire restera assez élevé et les délais annoncés par Intel pour la fin de leur production et distribution laisse largement le temps aux industriels de se retourner. Peu d’espoir de trouver un NUC Hades Canyon à petit prix à cause de cela donc. Mais je reste sur le pont a veiller au cas où une bonne surprise apparaisse.

Source : Tom’s Hardware


Soutenez Minimachines.net !
4 commentaires sur ce sujet.
  • Yrt
    9 octobre 2019 - 10 h 45 min

    Intel n’a pas séduit Apple avec cette puce , ça à du jouer aussi

    Répondre
  • 9 octobre 2019 - 14 h 47 min

    Certainement un bon produit au départ .
    Je pense que l’envie du RYZEN reste plus compréhensible d’ou le fait du moins de ventes .
    Le marché mondial a aussi fait que le couple Nvidia + Intel est plus présent face a ces processeurs AMD dont beaucoup ignorent les réelles capacités .

    Perso ,je comprends l’alliance Intel i5 + carte Nvidia pour jouer ,maintenant n’ayant pas besoins d’une grosse puissance pour mon utilisation que prendre en AMD pour remplacer un couple Intel i3 ou i5 + Nvidia 1050 ou 1650 ?

    Répondre
  • 9 octobre 2019 - 15 h 06 min

    Cette famille de puces a fait beaucoup de pub à AMD dans les médias. Ces derniers n’ont pas proposé beaucoup de choses à produits égaux. Du coup avec cette puce, on avait un bon équilibre entre les deux mondes.

    Sauf erreur de ma part, ce sont des solutions sympa pour faire de la lecture de films, quelques jeux 3D, retouches (non pro), surf, et bureautique. On regrette finalement la faible diversité de modèles sortis avec cette puce.

    Répondre
  • 10 octobre 2019 - 14 h 15 min

    … une ruse d’Intel pour espionner autant que possible l’archi d’AMD ?…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *