Intel Gemini Lake : Lancement confirmé des Celeron et Pentium nouvelle génération

Les nouveaux Celeron et Pentium “Gemini Lake” d’Intel sont donc bien officiellement annoncés. Six puces qui intéressent particulièrement le monde des minimachines puisqu’elles viennent prendre le tour de garde d’une partie de la gamme Apollo Lake.

Ces six puces sont divisées en deux groupes mais partagent la même architecture. Elles visent un segment entrée de gamme, ce qui ne les limite pas forcément en terme de performances. Les puces apollo Lake actuelles sont déjà capables de mener à bien la plupart des tâches quotidiennes. Cela explique sans doute en partie la nouvelle appellation de la marque : Intel a imaginé un podium pour présenter ses puces avec de nouvelles appellation Pentium Gold et Pentium Silver Une manière d’être plus lisible mais également de créer une frontière de performances mettant en lumière son offre.

Intel Pentium Silver processors – launching in December 2017 and based on the Gemini Lake architecture – represent the cost-optimized option in the Intel Pentium processor family. (Credit: Intel Corporation)

Le coeur de l’architecture des puces Intel Atom1 se retrouve dans la gamme “Silver” de ces nouveaux Pentium, dans une version boostées niveau performances. C’est une très bonne nouvelle d’un point de vue usages et autonomie dans un segment de prix serré. Les versions Pentium Gold se serviront d’une version bridée de l’architecture Core : Plus chers, plus dynamiques et performants… Le tout crée une structure facile à comprendre pour le public qui permet à Intel de s’adresser finement aux utilisateurs avec la célèbre vieille formule mathématico-financière.

“Plus tu dépenses, plus tu as de performances. Plus tu as de performances moins tu as d’autonomie. Tu veux les deux ? Ben ça sera encore plus cher.”

Dans Gemini Lake il y a mini, comme dans minimachines. CQFD.

La nouvelle gamme Gemini Lake devrait offrir un peu plus de performances globales par rapport à Apollo Lake. Des fonctions vidéo et 3D supplémentaires et une meilleure gestion de la mémoire vive. Point intéressant, les nouveaux Gemini lake embarquent désormais un module CNVI pour piloter un module Wifi 802.11AC 2×2 qui permettra sans doute une très bonne optimisation de sa consommation et de son usage.

Intel précise d’ailleurs une autonomie “générique” d’une dizaine d’heures en vidéo avec une puce de cette gamme Gemini Lake et l’emploi d’une batterie 35 Whr. Une précision fort peu utile ma foi puisque avec moins de 10 watts de consommation, le processeur devient rapidement un poste presque marginal suivant le reste de la machine.

Intel-Pentium-Silver-Celeron-Mobile-chart

Dans le détail, on retrouve donc dans la gamme mobile trois nouveaux processeurs en 6 watts de TDP:

  • Le Celeron N4000, un double coeur et double threads cadencé à 2.6GHz équipé d’un circuit graphique Intel UHD 600 à 650 Mhz. 6 watts de TDP pour 107$.
  • Le Celeron N4100, en quadruple coeur et quadruple threads cadencé à 2.4GHz équipé d’un circuit graphique Intel UHD 600 à 700 Mhz.  6 watts de TDP pour 107$.
  • Le Pentium Silver N5000, quadruple coeur et quadruple threads cadencé à 2.7GHz équipé d’un circuit graphique Intel UHD 605 à 750 Mhz. 6 watts de TDP pour 161$.

Intel-Pentium-Silver-Celeron-Desktop-chart

Pour la partie bureau, des puces de 10 watts de TDP :

  • Le Celeron J4005, un double coeurs et double threads cadencé à 2.7GHz équipé d’un circuit graphique Intel UHD 600 à 700 Mhz. 10 watts de TDP pour 107$.
  • Le Celeron J4105, quadruple coeurs et quadruple threads cadencé à 2.5GHz équipé d’un circuit graphique Intel UHD 600 à 750 Mhz. 10 watts de TDP pour 168$.
  • Le Pentium Silver J5005 quadruple coeur et quadruple threads cadencé à 2.8GHz équipé d’un circuit graphique Intel UHD 605 à 800 Mhz.
  • 10 watts de TDP pour 161$.

Les puces étant annoncées, on devrait les voir rapidement débarquer sur le marché avec un parachutage massif d’annonces pendant le CES 2018 début Janvier prochain.

Source : Intel

Notes :

  1. Je vous l’avais dit que l’Atom n’était pas mort !
12 commentaires sur ce sujet.
  • 12 décembre 2017 - 13 h 46 min

    je suis fan de ton tweet :D

    Répondre
  • 12 décembre 2017 - 15 h 19 min

    C’est là qu’on voit qu’Asus se moque du monde avec son onéreux Transformer Mini T103 bâtit sur un “antique” Atom X5.
    Plus qu’à attendre de voir ce que les chinois (Chuwi en tête)feront avec ces sympathique SoC…

    Répondre
  • Alu
    12 décembre 2017 - 15 h 44 min

    Moi je suis super content que ça sorte enfin…

    Mais j’hésite encore entre prendre le simple j4005 deux coeurs (avec des perfs single core pas mal normalement…augmentation de fréquence par rapport à Apollo Lake + cache lv2 doublé + décodeur 4 branches…)…ou un 4 coeurs…

    J’ai besoin que deux coeurs pour ce que je dois faire (HTPC libreelec…) mais comme Kodi 18 va apporté tous les émulateurs de libretro et que apollo lake commençait à pouvoir faire tourner certains jeux Game Cube…je me demande si la puissance supplémentaire du J5005 ne pourrait pas permettre d’atteindre le niveau de perf (CPU avec les 100mhz de plus et des coeurs en plus pour les petits treads qui ne servent pas à l’émulation + GPU 18 UE…) requis pour pouvoir faire tourner dolphin de manière correcte.

    A voir…mais j’ai quand même le feeling que ça va passer difficilement le GC…donc se sera surement le 2 coeurs…en se limitant à la dreamcast… :-(

    Dans tous les cas on va attendre de voir le bon support dans libreelec avant de craquer d’ici la les prix auront un peu baissé et mon AMD E2-1800 tient toujours la route du moment qu’on lui demande pas de décoder du h.265 (et encore avec un bitrate peu élevé…il y arrive…)…

    Répondre
  • Dan
    12 décembre 2017 - 18 h 11 min

    Chez Intel ils ont l’air de reprendre les noms des programmes de la NASA, mais dans leur chronologie inverse.
    Après Apollo et Gemini on aura peut-être droit à du Mercury !

    En tout cas la gamme ATOM, ça me plait bien et j’attends avec impatience de voir ce que les chinois vont nous bricoler avec ces procs.

    Répondre
  • 12 décembre 2017 - 20 h 51 min

    J’ai beau lire les fiches techniques je ne vois que des Atom renommés en Celeron et Pentium pour noyer le poisson ou plutôt le consommateur.

    Répondre
  • 13 décembre 2017 - 15 h 38 min

    @Will:
    Bah écoute si un gain de 40% d’une génération à l’autre c’est peu pour toi…
    Habituellement nous avons droit entre 5 et 15% de puissance en plus d’une année à l’autre.

    Répondre
  • Alu
    14 décembre 2017 - 15 h 51 min

    @jerem06:

    Il n’y aura pas un gain de 40% avec la dernière génération (Apollo lake) plutôt un gain de 10-15% à fréquence similaire…avec les augmentations des fréquences de 200 mhz on devrait atteindre les 20/25% max.

    Le gros gain s’est fait entre braswell et apollo lake. Là c’est surtout le cache niveau 2 qui va permettre un gain de perf.

    Ceci dit c’est des performances qui sont plus que suffisantes pour une utilisation bureautique et surtout ça décode tous les codecs importants (jusque HEVC 10 bits et VP9 10 bits) et il y a une sortie hdmi 2.0 pour la 4K 60fps… pour un TDP de 10w donc rien (moins de 20 euros de consommation électrique si branché h24 toute l’année)… Ca en fait de super puces pour la bureautique le web et/ou le multimédia.

    Répondre
  • 8 mars 2018 - 17 h 47 min

    […] son bord on retrouve donc le nouveau Celeron N4100 de génération Gemini Lake. Il s’agit d’un quadruple coeur cadencé à 1.1 GHz de base […]

  • 9 avril 2018 - 14 h 24 min

    […] dernière pour coller à son positionnement entrée de gamme et passe cette fois-ci à un Pentium N5000 Gemini Lake pour suivre ce même mouvement. Il reste solide sur le reste de ses équipements pour […]

  • 31 août 2018 - 14 h 46 min

    […] dans un encombrement minimaliste un engin proposant un Pentium J5005, une puce avec 10 watts de TDP de génération Gemini Lake. C’est un des processeur de cette gamme les plus rapide avec quatre coeurs et quatre threads […]

  • 6 septembre 2018 - 13 h 06 min

    […] un peu différents de l’offre de Microsoft. Oubliez le Core Kaby Lake, Chuwi a choisi un Celeron N4100 comme processeur. Un quadruple coeur et quadruple threads cadencé de 1.1 à 2.4 GHz avec 4 Mo de […]

  • 6 septembre 2018 - 14 h 14 min

    […] pour leur part 5 watts de TDP en Core M3, i5 et i7. La marque propose également des puces Gemini Lake en Celeron et Pentium aux performances intéressantes dans le même TDP. Bref pendant que ARM augmente ses compétences d’un côté, Intel le fait également en […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *