Humane aurait voulu se vendre pour 1 milliard de dollars à HP

Les nouvelles se suivent et se ressemblent pour Humane, le papa de l’assistant numérique AI Pin. Et ces nouvelles ne sont pas bonnes.

Sceptique, je l’ai été dès le départ sur ce produit. Son intérêt étant quasi nul, sa campagne de lancement s’est heurté au mur de briques bien dense de la réalité des premiers retours. Lent, souvent totalement dans l’erreur et au final bien moins pratique qu’un simple smartphone, l’avenir de l’AI Pin s’est dissous dans le vitriol de critiques méritées.

Suite à ce lancement catastrophique, Humane qui présentait l’objet comme le premier assistant personnel qui s’appuyait sur une IA, s’est retrouvé dans l’impasse. La marque a réussi à trouver 10 000 clients pour son joujou à 699$. Ce qui est déjà un bel exploit. Mais il lui fallait 100 000 clients pour espérer coller à ses ambitions. Un petit trou de 90 000 pigeons à plumer qui n’allaient jamais acheter un de ces gadgets après la douche glacée des tests qui ont dévoilé ses nombreux défauts.

Le boitier de recharge ressemble il est vrai un peu à une grenade futuriste

Les derniers en date sont incompréhensibles : la marque a du envoyer un communiqué à tous les clients ayant acheté un « Charge Case » qui permet de recharger l’accessoire de manière autonome, d’arrêter de s’en servir. Sous peine d’un défaut électrique et d’un possible départ de feu. L’objet présenterait un risque de sécurité élevé. La société se défausse sur son fournisseur de batterie qui serait responsable du problème. Un constat tout bonnement ahurissant quand on considère le prix de cet accessoire optionnel : 149$ HT.

Incroyable ? Il y a pire. On a également appris que le projecteur laser qui permettait de profiter d’informations émises par l’appareil au creux de sa main provoquait une surchauffe importante de l’accessoire. Les représentants de Humane étaient forcés de placer leurs assistants contre des blocs de glace pour les refroidir afin de les utiliser plus longtemps.

 Les dirigeants de Humane savaient pertinemment que leur produit était non seulement mauvais d’un point de vue usage. Il ne fournissait pas des réponses justes et proposait une interface horripilante, mais ils devaient également savoir qu’ils étaient mal conçus et inexploitables. Des employés de Humane se sont fait rappelés à l’ordre par la direction de l’entreprise pour être trop critiques envers le produit. Un développeur logiciel qui s’interrogeait sur le calendrier de sortie de l’engin se serait par exemple fait licencier pour avoir manqué d’optimisme. Les employés de la boite ne devant pas, par contrat, être critiques envers leur employeur. Des ingénieurs qui avaient signalé les problèmes de consommation et d’autonomie n’ont pas été écoutés par la direction qui préférait une attitude plutôt « positive que critique ». Ne pas écouter ceux qui conçoivent et programment les produits reste, depuis toujours, la meilleure recette pour envoyer sa société dans le mur.

Et à ce stade, on a dépassé l’étape du client utilisé comme Beta testeur pour le transformer en pigeon. Un constat tout bonnement incroyable quand on pense que cet objet était proposé 699$ HT. Je ne doute pas une seule seconde qu’une Class Action va être menée contre la société à court terme.

We do business

Mais le plus extraordinaire est encore d’apprendre que les dirigeants de Humane, Imran Chaudhri et Bethany Bongiorno ci-dessus, ont tenté le tout pour le tout une petite semaine après la sortie du produit et l’apparition des critiques négatives. Ils se sont tournés vers HP et ont tenté de vendre la société pour… un milliard de dollars. Ce chiffre du New York Times, recoupé par Bloomberg, est tout simplement affolant. J’avais fait l’écho de cette mise en vente mais je pensais naïvement que le chiffre aurait pas mal de zéros de moins. Juste pour sauver la marque et les salariés. Car Humane ne vaut en réalité pas grand chose. Il s’agit d’une mauvaise interface rendue obsolète par l’apparition des IA sur les Smartphones comme ce que présentait il y a peu Open AI. Essayer de vendre Humane à HP pour 1 milliard de dollars, cela ressemble un peu à un dernier coup de bluff de la part de ses dirigeants.

Humane ne vaut rien parce que son idée est obsolète, l’objet est un désastre technologique et son code n’apporte rien de plus que ce que ses concurrents  sont capables de produire. Sa culture d’entreprise elle-même est nocive. Aujourd’hui l’image de l’AI Pin est telle que celui qui portera cet objet à sa veste passera pour un pigeon capable de claquer 699$ dans un gadget avant que le moindre test ne soit disponible.

Et j’ai comme l’impression que l’histoire de l’AI Pin va pas mal se répéter dans les mois qui viennent. On aura sans doute de jolies histoires a entendre avec le Rabbit R1 dans pas longtemps. Mais il y a tellement de pression autour de l’Intelligence Artificielle annoncée à tort et  à travers ces derniers mois, sans que les objets et les logiciels mis en avant n’aient le moindre intérêt, que pas mal de sociétés vont probablement subir les frais d’un méchant retour de bâton.

 

Ô surprise, l’AI Pin n’est pas une expérience formidable


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

17 commentaires sur ce sujet.
  • 7 juin 2024 - 9 h 40 min

    Bonjour Pierre,

    2 petites corrections:
    « Sa culture d’entreprise elle même » -> « elle-même » avec un trait d’union
    « à tord et à travers » -> « à tort et à travers » avec un T

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 10 h 51 min

    Alors je pense que les vrais pigeons que les fondateurs visaient c’était les investisseurs 8-) – pas les clients.

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 10 h 54 min

    Toute cette bulle spéculative autour de l’IA est fascinante. Cela me rappelle la bulle internet en 2000.

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 12 h 30 min

    @IvanP.: Merci !

    @Beaubarre: Bah foncer tête baissée dans un produit qu ite promet la lune à ce prix c’est un peu problématique quand même :)

    @frederic: Ooooooh oui, par bien des côtés il y a énormément de points communs.

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 13 h 17 min

    Comme on dit : Plus c’est gros….

    Sinon, la photo avec les 2 dirigeants me fait penser à la pub Fast’huitres.
    C’est peut etre voulu, puisqu’au final le produit est tout aussi utile.

    Répondre
  • Jle
    7 juin 2024 - 13 h 34 min

    Purée, les cons ça ose tout 😂

    Répondre
  • Jle
    7 juin 2024 - 13 h 39 min

    Après ils sont vraiment bête. Ils n’avaient aucune chance avec IBM. C’est à une star de cinéma ou de la musique qu’il fallait proposer le joujou. Justin B. a bien racheté MySpace alors que c’était déjà mort. Je suis persuadé qu’un rappeur un peu trop fortuné aurait aimé devenir acquéreur d’un bidule 3.0. Vraiment.

    Répondre
  • Jle
    7 juin 2024 - 13 h 41 min

    (HP, pardon, pas IBM. Lapsus)

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 14 h 57 min

    « Humane ne vaut rien parce que son idée est obsolète »
    sur leur deux pages Linkedin Humane a ete crée il y a 5 ans 1/2. Si on inclut la gestation du projet puis faire le tour des investisseurs on peut facilement ajouter un an, un an 1/2. Donc le design de l’ai pin a du etre pondu il y a 6 ou 7 ans puis très problabement pivoter au dernier moment avec le boom de l’ia ces 2 derniers années.
    Au final on obtient un produit qui appartient à deux générations de produits sans trop savoir à laquelle il appartient. Tout en étant en concurrence avec tout le monde.

    « Sa culture d’entreprise elle-même est nocive. »
    les 2 fondateurs ont passé 8 et 21 ans chez Apple, a minima cela laisse des traces…

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 15 h 11 min

    Cela a été comme la bulle des objets connectés industriels 0g avec Sigfox et compagnie.

    Peu de cas ont un réel ROI.

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 15 h 36 min

    @cbalokanmeme
    Non c’est pas vraiment pareil que SigFox & co.

    C’est vrai que SigFox & co, en effet c’était pas mature coté business model.
    Mais à la différence humane, on ne peut pas nier que déja ça fait bien ce qui vendu, donc que la techno marche. Et qu’en plus elle peut être utile et amener une solution pertinente pour certain cas d’usage. D’ailleurs ca existe toujours, et LoRa et NB-IoT et tout le reste aussi, donc même économiquement ca du sens.

    La sensation de déception c’est « juste » qu’à un moment donné certain ont vu ca comme un eldorado qui permettrait de faire des C***** en or. Alors que non… c’est juste un business « normal et raisonnable »

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 16 h 04 min

    Avec un tel prix la réunion a du être rapide une fois le prix annoncé!

    Répondre
  • bob
    7 juin 2024 - 16 h 12 min

    Ça fait cher l’endoscopie.

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 18 h 23 min

    @hellsing: Rapide le jour J sans doute, mais dans l’intervalle Humane a pu pousser le bluff en disant aux autres investisseurs « dépêchez-vous, on est en pourparlers avec HP ».😂

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 20 h 34 min

    J’ignore si la culture d’entreprise de cette société est « nocive », les employés se devant une obligation de loyauté, il n’est jamais opportun de critiquer son employeur en public.

    Ceci étant, je peine à comprendre l’intérêt d’une telle machine qui fait double emploi avec le téléphone, que nous transportons déjà. Siri avait tenté de généraliser l’interface vocale. Avec le peu d’intérêt que l’on connaît. Et ce ne sont pas les assistants vocaux de Google, d’Amazon ou de Samsung qui changent la donne, démontrant le peu d’intérêt pour le principe même de cette approche.

    Répondre
  • 7 juin 2024 - 22 h 00 min

    @Martin: Rabrouer les employés qui remontent des défauts en prétextant qu’il faut être « positif » et donc ignorer les défauts des produits, ce n’est pas très sain. Ni pour la boite, ni pour son public.

    Répondre
  • 8 juin 2024 - 0 h 15 min

    HP et l’IA: https://www.hpe.com/fr/fr/solutions/ai-artificial-intelligence.html

    Aleph Alpha, kézako? https://m.youtube.com/watch?v=vmPWquRDs50

    L’AI Pin a été adopté par 10.000 individus.

    Leur profil (simplifié)?
    -1- conquis par les seuls arguments exposés dans la vidéo promotionnelle
    https://www.minimachines.net/actu/o-surprise-lai-pin-nest-pas-une-experience-formidable-126214
    -2- socialement actifs (déduction du 1)
    -3- financièrement aisés

    1 milliard et des brouettes de Dollars pour 10.000 VRPs avec ce profil, est-ce exagéré?
    Des VRPs pour vendre des « pin’s » qui te brûlent la veste? JagHoa, t’es trop près du soleil!

    Que nenni! Pour pousser l’idée, encore et encore, que l’humanité ne peut plus évoluer sans être « augmentée ».

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *