Huawei n’a plus beaucoup d’herbe sous le pied

Huawei vient de perdre son fondeur de puces ARM. TSMC qui fabrique les Kirin de la marque, n’a plus le droit de travailler avec la société Chinoise…

La nouvelle fait mal, TSMC vient de répondre positivement à la demande du gouvernement US de cesser sa collaboration avec Huawei. La marque ne pourra donc plus faire graver ses SoC par le fondeur indépendant. Après les mésaventures avec Google qui ont privé ses smartphones d’un accès au Play store et aux différents services de l’éditeur, c’est un nouveau coup dur pour le géant des télécoms Chinois.

Huawei Kirin 950

Un Kirin de Huawei gravé par TSMC

TSMC, le fondeur Taïwanais, ne prendra plus de commandes de la part de Huawei jusqu’à nouvel ordre. Ce choix est lié à la demande de l’administration Trump de ne plus autoriser les entreprises extérieures aux US à collaborer avec Huawei. Ce qui peut se traduire par la mort à moyen terme de la société qui ne dispose évidemment pas des ressources pour fabriquer tous les éléments dont elle a besoin pour produire ses smartphones.

Ce n’st pas un choix facile pour TSMC puisque Huawei est parmi ses plus gros clients, mais en libérant ses carnets de commandes, le fondeur pourrait en attirer d’autres. C’est surtout un moindre mal car ne pas obéir à l’administration US pourrait être pire. Elle pourrait interdire à Apple, son plus gros client, de travailler avec TSMC. Le fondeur a donc fait un choix entre la peste et le choléra tout en espérant bien entendu que la situation s’améliore dans le futur… avec un changement à la tête des US.

Huawei, de son côté, se retrouve coincé. Un partenariat avec Global Foundries, Intel ou Samsung, concurrents de TSMC se solderait probablement par la même mise en demeure du gouvernement US. Reste les plus petits acteurs chinois mais personne n’a localement les ressources et les compétences techniques des acteurs majeurs du secteur.

L’avenir n’est donc pas rose pour Huawei et l’escalade d’une guerre commerciale entre les US et la Chine pourrait avoir d’autres conséquences à moyen terme. On se doute que les autorités Chinoises ne vont pas forcément voir d’un très bon oeil ces restrictions et qu’un retour de bâton est en préparation.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
39 commentaires sur ce sujet.
  • 19 mai 2020 - 19 h 11 min

    C’est effectivement un coup dur mais je crois que cela va finir par avoir des impacts énormes dans les années à venir car les chinois ne vont pas rester les bras croisés ! Du côté des processeurs çà va peut-être prendre plus de temps mais du côté logiciel çà risque de bouger plus rapidement. Ne pas oublier qu’Android est basé sur Linux qui lui est open-source !

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 19 h 31 min

    La chine va faire comme d’habitude revenir encore plus forte.

    Ne pas oublier que la chine a eu son propre cpu dans le top 500 des supercomputer… peut de société peuvent en dire autant…

    Quand tu as des armées d’ingénieur qui sorte des banc chaque année… ça ne peut qu’aller très vite

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 20 h 13 min

    Trump va faire cheh qd Foxconn le fabricant chinois des iPhone va les envoyer bouler. 😂

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 20 h 14 min

    @Marc Collin:
    Non la Chine n’a pas de CPU. Elle à des Cpu occidentaux qu’elle a amélioré. Par exemple l’Alpha de Dec des années 90 qui est à la base du cpu chinois Sunway. Pour pouvoir les vendre en occident ils devront payer des brevets sur l’Alpha … Donc on ne verra jamais de CPU chinois en Europe. Quand tu demontes un smartphone chinois, tu t’appercois vite qu’il n’y a aucune invention chinoise. Tous les brevets sont occidentaux. Et coté logiciel idem, elle n’a toujours pas developpé un langage informatique de haut niveau.

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 20 h 21 min

    Premier producteur au monde, la Chine pourrait priver de terres rares Apple et Qualcomm et déclarer leur technologies “machina non grata” sur ce petit pays d’un milliard et demi d’habitants.

    Infos ou projections lues ce matin à l’heure du déjeuner.

    C’est amusant d’imaginer que notre monde de demain et nos smart cities sont dopées aux terres rares venues d’ailleurs : éoliennes, panneaux solaires, téléphones, tablettes, notebooks, voitures électriques, aéronautique…

    On va peut-être revenir au temps des cavernes, période reine des circuits courts et de la main d’œuvre sur place.

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 20 h 59 min

    Si la Chine est censée ne pas avoir de CPU dans l’Esprit Occidental . Il me semble évident que la Chine dispose de têtes pensantes et d’une économie assez puissante pour que demain naisse une industrie dédiée a la fabrication de CPU 100% CHINOIS .
    La technologie ARM est offerte a tout acheteur ,après c’est facile a un fondeur chinois de créer des puces destinées a chaque fabricant de smartphones ou de tablettes .
    Quand a un ANDROID Chinois ,l’industrie des logiciels chinois existe déjà bien que pour l’instant limité a une fabrication de jeux vidéos .

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 21 h 10 min

    Hum c triste à dire – mais la Chine devrait sacrifier Huawei.

    Son objectif c’est de remplacer les USA et donc il ne faut surtout pas utiliser ses technologies, son monopole sur les terres rares, sa monnaie etc pour faire du chantage au coup par coup et se décrédibiliser comme partenaire fiable économique (ie je sépare les affaires de la politique).

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 21 h 49 min

    heu quand on voit leur gestion de crise, on peut avoir des doutes sur leur gestin de celle-la même si les gens ne sont pas les mêmes la culture si.

    Et en y réfléchissant bien, la France n’a pas non plus de processeur de ram ou autre… Parcontre elle a plus de software, c’est au moins ça.

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 22 h 06 min

    @ emma la chine a bien ses processeurs a elles. Ce sont des processeurs a usage interne, pour les industries et armee.
    Et ce sont des processeurs totalement chinois. J avais suivi la monte en puissance des ces prospcesseurs, qui avaient quelques generations de retard au debut lais qui existaient en pestant sur le fait que l’europe n en n a qu un pour l’armee.
    Et actuellement les proc sont de puissance raisonnables. Mais pas vendus hors de chine

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 22 h 09 min

    @ptitpaj pas que les jeux videos, os maison pour protéger les infos sensibles, outils d ia en avance sur les européens et meme les américains…

    Vraiment dommage ces guerres commerciales.entre les innovations de tous les pays, on pourrait en faire des choses bien (voir les projets sur les ondes gravitationnelles Qui sont des delirs technologiques issus de plusieurs pays)

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 22 h 19 min

    @Emma:

    Loongson de la famille des mips64
    Pense pas que leur buts est de vendre du cpu, mais d’être plus autonome face aux usa

    Quel mobile chinois as-tu démonté?

    Avec près de 9000 langages selon HOPL et le peu utilisé en entreprise, se couper de l’existant faut vraiment aimer le retard

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 1 h 11 min

    @Beaubarre:

    pourtant tous les pays font affaire avec les usa….

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 1 h 40 min

    L’acteur local qui semble être ‘SMIC’ n’est pas si petit que ça tout de même. Et à n’en pas douter il va vite bénéficier de gros investissements, même s’il reste cantonné pour le moment au 14nm.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 2 h 12 min

    Le problème à la base c’est comment un gouvernement d’un pays peut décider pour une entreprise internationale et l’obliger à contre coeur de prendre ce genre de décision.

    D’ailleurs avec ce genre de pratique plus commerciale que gouvernementale Trump se trouve en position de conflit d’intérêt car il peut et le fait sûrement de manipuler les sociétés autour de lui pour en tirer profit personnel (c’est un commercial avant tout). Ça me fait penser à Poutine (qui est sûrement l’homme le plus riche du monde) qui s’enrichit avec ce genre de pratiques.

    Qu’en à la Chine je trouve qu’elle ne soutient pas assez l’une de ces entreprises et ne réplique pas.
    Étonnant !
    Mais s’ils devaient le faire c’est sure qu’ils auront de nombreux leviers qu’ils peuvent actionner.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 5 h 32 min

    @Marc Collin

    Oui bien sûr que tous les pays font affaire avec les USA – d’abord c’est le principal marché, ensuite ils sont (étaient?) à la pointe du progrès et enfin ils ont construit des infrastructures (dollar, globalisation, droit des affaires) qui objectivement apportent de la valeur ajoutée et sur lesquelles tu peux construire ton propre business – on pouvait le voir comme l’infrastructure mondiale.

    Mais depuis Trump, ils accélèrent l’utilisation de leurs avantages à des fins politiques voire partisanes, selon les humeurs de l’occupant de la maison blanche sans vraiment de loi, de règle ou de principes.

    Actuellement l’acier européen est soumis à des taxes unilatérales, les avions airbus aussi par exemple alors qu’on est alliés et objectivement rien fait pour le mériter.

    L’infrastructure devient alors un moyen de chantage qu’ils utiliseront pour t’asservir dès que tu seras meilleur qu’eux dans un domaine particulier.

    Du coup il y a une demande pour une ou plusieurs infrastructures alternatives, ne serait-ce que pour ne pas mettre nos oeufs dans le même panier et c’est cela qu’il faut viser – l’europe pourrait aussi si elle avait la volonté politique.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 7 h 03 min

    Comme vu sur twitter, la décision de Trump pourrait s’avérer contre productive sur le long terme.
    Huawei pourrait décider de mettre le paquet sur le développement d’un fondeur maison, a grand renfort de d’argent injecté par le gouvernement chinois.
    Mais ont-ils les compétences et le savoir faire technologique pour monter en gamme et volume, et descendre aux finesses actuelles et rattraper TSMC et consorts ? Pas sûr…

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 7 h 30 min

    @Tux61:
    Android aussi est open source.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 7 h 32 min
  • 20 mai 2020 - 9 h 32 min

    @lorenzolalas: Foxconn le fabricant TAIWANAIS des iPhone, et non pas Chinois.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 10 h 00 min

    Commend dire sur les procos:

    ARM: les spécifications sont connues
    X86 x64 : ils ont d’un coté une joint venture avec AMD et de l’autre ils produisent les Zhaoxin en association avec VIA (ils ont pour l’instant 3-4 ans de retard, en partie liée avec la gravure)

    Après rien, ils peuvent peut être contourner le problème via une coentreprise ou l’achat de procos d’un autre fabriquant non américain (Exynos de Samsung par exemple)

    Tu crées une entreprise conjointe Xiaomi/huawei etc ….. en charge de l’achat / le développement / produire ou faire produire des procos pour ses membres => pris de gros, force de mutualisation et tu peux pas contrer huawei car il n’est que minoritaire dans la structure

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 10 h 04 min

    La Chine n’a pas d’autre choix que d’investir pour devenir autonome. Ils seront peut-être pénalisé dans un premier temps mais ça ne durera pas. Cela me rappelle les sanctions de l’UE contre la Russie. Ça ne les a pas affaibli, et cela les a poussé à devenir autonome dans les secteurs concernés. Résultats : des marchés perdus a jamais pour l’UE et un pays qui ressort plus fort et à indépendant qu’avant les sanctions. Les contre-mesures vont peut-être pousser les US a mettre un peu d’eau dans leur vin une fois annoncées, on verra.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 10 h 05 min

    La mentalité US à la Trump. Je me suis intéressé aux frères Rockfeller et à la “Standard Oil”. C’est exactement ça. La “liberté d’entreprendre” et de jouer les coups les plus pourris…

    Sinon, forcer les Chinois à être autonomes, et ne plus avoir besoin des US. A moyen / long terme, ça me parait pas très judicieux. Mais, bon, ça va juste accélérer un process en cours, je pense.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 10 h 08 min

    Ce qui va être tendu, c’est quand l’Europe va devoir choir son camp, car elle est aussi dépendante, pour ne pas dire esclave, de l’un comme de l’autre…ça va piquer!

    Répondre
  • Cid
    20 mai 2020 - 10 h 13 min

    ce qui m’amuse c’est qu’un gouvernement fasse pression sur des entreprises. Alors qu’en France…

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 11 h 23 min

    @Madwill: Il me semble que l’Union Européenne (et avant elle, le Royaume-Uni) a décidé en janvier dernier de continuer à travailler avec Huawei. Sans compter le partenariat dans la recherche qui n’a jamais été suspendu finalement (à ma connaissance)… Au grand dam de M. Trump.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 13 h 24 min

    @Pourech:
    Désolé, mais en IA pure les Américains sont en avance sur les Chinois,
    je penses d’environs entre 5 à 10 ans,
    ce qui est une éternité
    en ce domaine !

    Il faut d’abord savoir ce que Tu veux enseigner à une IA,
    car une bonne IA dépend obligatoirement de très bon professeurs.
    On ne peut enseigner correctement que ce que l’on a clairement compris,
    autrement Tu va corrompre sa compréhension des choses,
    et Tu n’obtiendras de faits des résultats faux ou imprécis…

    Pourquoi, Elon MUSK “triche” en utilisant une IA ?!
    Qu’elle est le rapport entre Elon MUSK et son IA ?
    Je ne sais pas si Tu vois où je veux en venir…
    mais je ne veux pas en expliquer plus !

    Que celui qui peut comprendre, comprenne…

    A bon entendeur,Salut…

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 14 h 19 min

    @J. DEBON:
    quand on voit ce qu’on voit et qu’on entend ce qu’on entend on a raison de penser ce qu’on pense
    Et à partir de maintenant et jusqu’à dorénavant ça sera pareil que d’habitude

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 14 h 26 min

    https://www.gizchina.com/2020/04/28/huawei-partners-with-stmicroelectronics-to-develop-new-chipsets/

    @Marc Collin: il y a certainement + de 10 ans j’ai entendu qu’il y en a 500 000/an

    @Emma: https://www.riscv.fr/risc-v/alibaba-devoile-le-processeur-risc-v-le-plus-rapide-au-monde-16-coeurs-64-bits-25-ghz-12-nm-execution-dans-le-desordre/
    “elle n’a toujours pas developpé un langage informatique de haut niveau”
    elle peut certainement mettre les moyens pour en avoir un, mais est-ce qu’elle en a besoin ?

    @Beaubarre: Huawei est qu’un des emblèmes de la Chine, s’il n’est plus là les amerloques s’attaqueront à un autre.

    @Dadoo: “Et en y réfléchissant bien, la France n’a pas non plus de processeur de ram ou autre… Parcontre elle a plus de software, c’est au moins ça”
    https://vipress.net/le-futur-processeur-europeen-epi-embarque-kalray/
    “L’Europe, l’Inde, la Russie et depuis peu la Chine ont tous choisi l’architecture RISC-V au travers de grands projets soutenus par d’importants budgets institutionnels pour concevoir leurs futurs processeurs et s’assurer ainsi une nécessaire souveraineté dans le domaine des microprocesseurs.”

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 14 h 28 min

    @Kikimoo: Oui, sauf que la situation mondiale n’était pas encore aussi tendu qu’aujourd’hui.
    Trump avait quand même réussi a contraindre, le temps du dernier “embargo” sur Huawei, toutes les grandes société de la tech a suspendre leurs activités avec la Chine.
    Les moyens de pression dont disposent les USA, comme le fait justement remarquer @Beaubarre: sont valables pour la Chine mais aussi pour l’Europe, rien qu’en France, toute notre administration est dépendante de Microsoft qui lui même est soumit patriot et cloud act, je n’ose imaginer le pouvoir de nuisance en cas de tweet farfelu d’un mec qui est prêt a faire avaler des flacons de gel hydro-alcoolique a ses citoyens…bref, si il décide de nous la mettre, nous n’aurons pas d’autre choix que d’acheter la vaseline a la Chine, et c’est eux qui décideront du prix du litre (tout comme le prix des masques et appareils respiratoires)…
    Si jamais, on venait a prendre partie pour les USA, alors la… la vie va être beaucoup plus chère, ils possèdent:
    -l’industrie (la notre)
    -les ressources naturelles (terres rares mais aussi beaucoup d’autres en achetant une grande partie de l’Afrique et ses mines)
    -NOS technologies (sous un pseudo partenariat, qui s’avèrent bien souvent a sens unique, ex: ce fameux labo a Wuhan dans le quel nous n’avons pu mettre les pieds depuis 2016 ou encore Airbus…)
    De plus la Chine a également d’autres stratégies, par exemples, elle achète actuellement une très grande partie du sur-stock de céréales français alors que elle même, possède déjà un sur-stock de 2 ans pour sa population, je laisse imaginer a chacun ce qu’elle peut avec cette stratégie.
    Tout ça pour dire que je ne vois pas comment l’Europe pourrait être sereine avec une économie basée sur le service et le tourisme, complètement vérolée (voir le doc d’arte sur Goldman Sachs), ce qui fait d’elle un client soumit aux 2 premières puissances mondiale, a plus forte raison en ce temps crise sanitaire/économique.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 15 h 14 min

    Trump oblige des sociétés international, potentiellement avec des sièges qui se trouvent dans d’autres pays, à ne pas traiter avec une autre société.
    De quel droit ???? Quel droit a t’il ?
    Celui du marché économique ? Bien sûr, puisque c’est l’un des président du système économique et aussi un président politique.
    Ah oui, les américains viennent de voir que politique et économie ne doivent pas être dans le même bateau.
    Tout comme religion et politique, d’ailleurs. Cette distinction a été faite depuis longtemps.
    Alors, est-ce que le capitalisme est une religion ?

    C’est marrant de lire les remarques de tous le monde, nous disons tous la même chose : “Nous sommes dépendant des USA, de l’économie …”

    Personnellement ca me gêne de voir cela et surtout que nous réfléchissions comme eux : économie, économie, économie…
    Nos vies ne se sont pas arrêtées pendant le confinnement, l’économie si.
    Est-ce qu’au final nous n’avons pas appris que le mode de vie économico-occidental n’a pas de plomb dans l’aile ?
    Je pense qu’il faut se réinventer et vite, car ce qui vient de nous arriver est typique des animaux qui sont trop nombreux sur un monde qui n’est pas infini.

    Quand est-ce que nous allons nous affranchir de cette économie de masse ? elle va nous détruire.
    Cette économie qui propose du bonheur à certaines personnes en privant d’autre du leur.
    L’union fait la force et pas la division, il est temps de montrer que ce système n’a plus d’avenir à long terme et qu’il faut changer tout cela.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 16 h 17 min

    @Xglobe: “Alors, est-ce que le capitalisme est une religion ?”, une religion, je ne sais pas mais un dogme (trop?) puissant, certainement…
    “Quand est-ce que nous allons nous affranchir de cette économie de masse ? elle va nous détruire.
    Cette économie qui propose du bonheur à certaines personnes en privant d’autre du leur.
    L’union fait la force et pas la division, il est temps de montrer que ce système n’a plus d’avenir à long terme et qu’il faut changer tout cela.” Quand le consommateur arrêtera de trouver que la bouffe local est trop chère mais que mettre 700 boules dans smartphone fabriqué sur le dos d’une mains d’œuvre corvéable a l’autre bout du monde avec une belle marge, ça passe et que c’est tellement valorisant…
    Rien qu’en France, notre agriculture s’effondre et on signe des TAFTA, CETA et autres qui ne vont qu’accélérer le processus, nous sommes déjà dépendant sur nos “envies” (ex:technologie), nous le serons bientôt sur nos besoins (se nourrir).
    Après, dans une certaines mesure, je reste optimiste (ou naïf) pour le moment, de plus en plus de voix s’élèvent pour un réel changement, une génération a l’air de prendre conscience et prête a agir, a voir.

    Répondre
  • Alu
    20 mai 2020 - 16 h 45 min

    En tout cas en lisant tout ça une chose je me dis qu’une chose est certaine: Trump est un des plus grands trolls de l’histoire de l’humanité!

    :popcorn:

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 18 h 39 min

    Le pire, là dedans, c’est que depuis 1 an 1/2 les USA font pression sur la hollande afin de bloquer l’exportation de machines de ce fabricant vers la Chine:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/ASML

    Donc, TSMC à terme ne pouvait déjà pas tenir ses usines en Chine à niveau… un peu de pression supplémentaire aura suffit à les voir engager les travaux d’une fab… aux US… d’où la pression est venue.

    Et c’est là qu’en Europe on est encore les rois des cons: On se bloque les ventes d’un leader de chez nous sur pression US… et on n’est même pas fichu de récupérer TSMC alors que le point de blocage fort pour eux est en Europe!

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 18 h 52 min

    @Madwill:
    Tu as parfaitement raison de lier cela aux considérations géostratégiques et souligner à quel point la France dans l’U.E. ne pèse pas lourd ce qui est dû à des décennies de soumissions progressives.
    Comme tu dis, les générations deviennent de plus en plus conscientes mais la très grande majorité ne saisit pas encore la mesure du problème.
    Espérons que les manoeuvres guerrières en Europe de l’est et en mers de Chine restent sans conséquences (bien qu’objectivement, elles ne sont pas provoquées sans intentions). En attendant, cultivons notre jardin.

    Répondre
  • 20 mai 2020 - 22 h 59 min

    depuis un ou deux ans le premier pays en terme de depot de brevet n’est plus les US mais …. la Chine.
    Ce véto américain amenera la Chine de dans 3 ans a remercier les US.
    Les US(et globalement l’occident) sont sur des logiques a court terme, le gouvenement chinois lui ne fait pas les choses en vue des prochaines elections, ils sont sur le long terme.

    Répondre
  • 25 mai 2020 - 17 h 34 min

    D’après BFM Business, Alibaba avec son millier de milliards de $ de transactions sur 1 an c’est 2 fois Ebay et 3 fois Amazon… et envisage pour l’année prochaine une progression de “seulement” 27% (!!! 34% cette année).

    Répondre
  • 25 mai 2020 - 17 h 35 min
  • 25 mai 2020 - 18 h 38 min
  • 26 mai 2020 - 12 h 41 min

    @Trickster:

    C’est toute la facilité d’un système sans élection ;)
    Mais en voudrait-on d’un tel système ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *