Huawei et Google, US et Chine, un combat de géants

Huawei n’a plus le droit à Android ni aux autres ressources US : Processeurs et logiciels. Pas plus qu’il ne peut déployer ses solutions 5G sur place. Ainsi en a décidé un décret US signé par Donald Trump. Une décision qui devrait provoquer beaucoup de remous à court terme.

Google a donc décidé de ne plus travailler avec Huawei en refusant à l’avenir un accès à ses versions d’Android, en fermant les portes vers ses bureaux d’ingénieurs et en coupant la possibilité au fabricant Chinois de profiter des services Google Play.

En faisant cela, Google obéit à une demande du gouvernement américain qui a mis sur liste noire la marque et suspendu tout commerce avec le géant des Télécoms Chinois. Si Donald Trump n’a pas pu obtenir les crédits pour construire son mur physique, il est bien en train de bâtir un mur virtuel. Un mur entre les concurrents les plus féroces de son industrie et les consommateurs de son pays.

2019-05-21 13_38_05-minimachines.net

Xi Jinping et Donald Trump

Brique par brique, ce mur est bien en train de se mettre en place et, à la suite de Google, d’autres marques US ont également indiqué qu’ils coupaient les ponts avec Huawei. Ainsi Intel, Broadcom, Xilinx et Qualcomm ont suivi l’ordre du gouvernement US. Un ordre basé sur une suspicion – jamais vraiment étayée de preuves – de proximité entre Huawei et le gouvernement Chinois. La stratégie de Trump et de ses équipes est assez simple, en coupant l’accès à ces technologies, qu’elles soient logicielles ou matérielles, ils espèrent cantonner la marque en Chine. Pays où la présence des services Google n’est clairement pas indispensable puisque les utilisateurs préfèrent les applications locales.

Sur ce marché particulier, Huawei ne sera pas forcément énormément affecté. La marque dispose de ses propres puces ARM avec les Kirin de sa filiale Hisilicon. Elle s’apprête à proposer des modems 5G – et c’est clairement un des vrais enjeux de cette bataille entre le gouvernement US et la marque – et annonce même disposer d’un système alternatif à Android… Elle pourra également compter sur les équipements européens qui ne sont pas affectés par les restrictions US. Ainsi NXP ou Imagination Technologies peuvent continuer à travailler avec la marque.

Il faut évidemment prendre tout cela avec un peu de recul. C’est effectivement un coup dur pour Huawei qui va se retrouver logiquement sans processeurs pour toute sa partie PC par exemple. Si, pour le moment, AMD n’a pas communiqué sur ce point, on voit mal comment la marque Américaine pourrait refuser de suivre cet ordre gouvernemental. Même scénario pour Nvidia qui équipe certaines machines.

2019-05-21 13_43_08-minimachines.net

C’est également un marché énorme qui tombe à l’eau pour ses smartphones. Sans le public US et avec des marchés Européen, Indien et Russe attachés à Android et son Store, on imagine mal comment Huawei pourrait à nouveau vendre ses solutions sur ces secteurs. Le public Chinois est énorme mais il est lui même assailli de solutions concurrentes. Même si les acheteurs Chinois vont sans doute se reporter en partie sur Huawei en représailles, cela ne suffira pas à compenser ces marchés importants.

2019-05-21 13_43_53-minimachines.net

La guerre qui oppose Huawei aux US n’est pas nouvelle, la marque est  un géant en terme de vente de smartphones en Chine et affiche une croissance très soutenue. Un rythme qui pouvait même faire peur à la place du numéro un mondial des vendeurs de smartphones: Samsung. Évidemment, sans accès à Android dans le futur, ce scénario ne risque pas d’arriver.

Il s’agit donc ici clairement d’un bras de fer, car si Huawei tente de rassurer ses partenaires et consommateurs, le coup est rude. Et on imagine que le gouvernement Chinois ne va pas en rester là. Cette entrave commerciale, ce mur invisible qui protège les intérêts des firmes US, ne va pas lui plaire. Le risque d’une escalade de cette guerre commerciale entre la Chine et les US est plus que probable.

La question est de savoir si l’administration Trump va laisser Huawei sur cette liste noire indéfiniment ou non. Si elle attend réellement de la part du fabricant Chinois des preuves de son indépendance vis à vis de son gouvernement. Preuves qui seront, par nature, impossible à fournir. On ne peut pas prouver qu’il n’existe pas un lien qui… n’existe pas. Et jamais la Chine n’accepterait de communiquer sur la cessation d’une éventuelle entente entre son administration et Huawei. Quand bien même un tel document serait un jour publié, il ne serait évidemment pas pris en considération par les autorités US puisque ce document prouverait exactement le contraire de ce qu’il serait en train de dénoncer. On est dans un magnifique cas de renversement de la charge de la preuve de la part du gouvernement US.

Quand Trump signe un décret exécutif au sujet des menaces qu’un acteur  étranger pourrait avoir pour les réseaux, la technologie et les services de communication aux Etats-Unis, il fait surtout la part belle aux compagnies US. Ce décret intitulé « Sécurisation de la chaîne d’approvisionnement des technologies et des services de l’information et des communications » veux faire cesser toute implication étrangère dans la construction de réseaux opérateurs du pays. Huawei n’est d’ailleurs ps le seul visé par cette ordonnance : China Mobile voulait également s’implanter aux US. Mais on sent  clairement que c’est Huawei qui est le plus visé avec notamment une grosse barrière posée sur tout déploiement de solutions 5G.

Ce décret “interdit toutes transactions qui impliquent des technologies de l’information et des communications ou des services conçus, développés, fabriqués ou fournis par des personnes appartenant à un concurrent étranger, contrôlées par lui ou soumises à sa juridiction ou à sa direction” détaille le gouvernement Américain. La recette pour déterminer la menace d’une entreprise étrangère pour la sécurité US est une consultation de plusieurs instances légales comme le procureur général US, les secrétaires du Trésor, la Défense, la Sécurité intérieure, la FCC et tous dirigeants d’autres services compétents. Ce décret, valable un an, sera reconductible si cela est jugé nécessaire.

Cette action coupe donc court à toute exploitation de licences Android pour Huawei. Sans cette possibilité ni un accès aux services Google Play et au Store, les smartphones de la marque sont invendables ailleurs qu’en Chine. Il reste, bien sur, la possibilité d’employer la version Open Source d’Android mais cela n’aura pas la même force d’attraction que l’original. Il est également possible d’ajouter les services Google Play après l’achat assez simplement1 mais ce n’est pas possible pour une marque qui vise le grand public de proposer à ses clients de bidouiller son smartphone en chargeant des sources inconnues.

2019-05-21 13_45_05-minimachines.net

Il reste la possibilité pour la marque de proposer son propre système, elle s’y est préparée affirme t-elle et ce qui n’est techniquement pas impossible, mais sans un Store aussi complet que celui de Google, on voit mal comment les smartphones attireraient leur public. Les clients n’auraient aucun intérêt à prendre le risque d’acheter un smartphone sans écosystème en espérant que d’autres, aussi confiants qu’eux, fassent de même en assez grand nombre pour commencer à intéresser des développeurs. Amazon, avec sa force de frappe énorme, n’a pas réussi à convaincre avec son propre store d’applications. On voit mal comment une marque beaucoup moins bien identifiée et présente pourrait réussir. Et la fameuse la liste noire US pourrait également enjoindre les développeurs à ne plus travailler avec Huawei.

Le scénario le moins catastrophique serait lié à une entente nouvelle entre l’administration Trump et le gouvernement Chinois. C’est ce qui s’est passé entre ZTE et le gouvernement US, par exemple. Après une période de quarantaine décidée en Avril, la firme a retrouvé les bonnes grâces des Etats unis en Juillet en payant une amende de 1.4 milliards de dollars et en remaniant son conseil d’administration.

Le pire scénario serait un durcissement des deux positions. Il est facile d’être isolationniste quand on est déjà isolé. Mais la position US est assez étrange puisque la plupart de ses grandes marques dépendent fortement de la production Chinoise pour fonctionner. Apple, par exemple, dépend à 100 % de la chine pour produire ses iPhone. La réponse du gouvernement local pourrait passer par une taxation énorme des produits concurrents des solutions Huawei fabriqués en Chine et exportés ailleurs. Une telle décision augmenterait drastiquement les coût de production, sans solution de repli de la part d’Apple. On ne déménage pas une usine de fabrication de smartphones semi-robotisée aussi facilement qu’une usine textile…

2019-05-21 13_47_27-minimachines.net

Un ultraportable Huawei

Quel impact pour le marché ?

Il est évident que cette situation inédite va provoquer des remous. Les autres fabricants vont logiquement se poser des questions vis à vis de l’administration US. Lenovo, Acer, Asus, Xiaomi… Énormément de marques dépendent de Google mais aussi des équipementiers US. Toutes voient désormais une épée de Damoclès voler au dessus de leurs têtes. Est-ce que cela va réveiller des velléités de concurrence sur certains secteurs – logiciel et matériel – du gouvernement Chinois ? Un premier retour de bâton s’est d’ailleurs fait sentir suite à cette décision. Les actions de plusieurs compagnies travaillant avec Huawei ont baissé en bourse au lendemain de l’annonce. Une chose est sûre, d’autres acteurs vont profiter du trou laissé par Huawei sur le marché et Samsung doit se frotter les mains. Pour combien de temps ? La marque pourrait également être un jour impactée par une décision protectionniste de ce genre.

2019-05-21 13_45_18-minimachines.net

Aujourd’hui, des contacts sur place, me tiennent trois discours différents. Le premier est celui d’un impératif d’autonomie vis à vis des composants US dans la High-Tech. Un système alternatif à construire pour gagner en indépendance et un travail de développement matériel pour se passer des solutions signées par les US. On a déjà vu ce type de scénario par le passé. Un effort national lié à une crise commerciale ou stratégique qui aboutit quelques années plus tard à l’apparition de solutions ayant un impact mondial. Ce n’est donc pas exclu… D’autant que cela pourrait être poussé fortement par un gouvernement Chinois très attentif à ces marchés.

Le second discours est plus simple, il considère le point faible des sociétés capitalistes. Les fabricants Chinois pourraient tout simplement racheter un ou des acteurs techniques pour augmenter leur indépendance. Un scénario complexe à court terme face à l’administration Trump qui ne laisserait sûrement pas partir AMD ou un autre constructeur hors des US.

Mais… Et c’est le troisième discours que j’ai entendu depuis hier. Trump n’est pas inamovible. Il est est même sur un siège éjectable. Ce discours très pragmatique est évidemment basé sur un calendrier différent de celui qui régit le marché High Tech. On imagine que Huawei ne va pas se tourner les pouces en se contraignant au seul public Chinois jusqu’aux prochaines élections US en Novembre 2020. Surtout avec l’incertitude de revoir Trump être réélu pour 4 années supplémentaires.

Notes :

  1. Beaucoup de petites marques Chinoises font cela
Soutenez Minimachines.net !
130 commentaires sur ce sujet.
  • 23 mai 2019 - 4 h 19 min

    En vérité, c’est que la guerre entre les États Unis et la Chine est déclarée…

    Lorsqu’on se prépare à une guerre réelle. Il peut alors être sensé,
    au moins pour le gouvernement Américain, de priver l’ennemi de ressources.

    Ce n’est que l’Histoire qui se répète…
    Durant les phases préparatoires à l’entrée des États-Unis dans la Deuxième guerre mondiale,
    c’est ce que l’administration Roosevelt a fait vis à vis du Japon…

    “Car le Japon cherchait à maintenir des relations cordiales avec les États-Unis,
    mais Roosevelt l’a privé de pétrole et autres produits essentiels.
    Cela a poussé le Japon, dans les faits, à commettre une erreur catastrophique :
    l’attaque de Pearl Harbor.”

    Si Tu connais la série Star Trek, la Chine pourrait être comparé
    au collectif “Borg” et à leur reine :
    “Nous sommes les Borgs. Abaissez vos boucliers et rendez-vous sans condition.
    Nous intègrerons vos caractéristiques biologiques et technologiques aux nôtres.
    Votre culture s’adaptera à nos besoins. Toute résistance serait futile.”

    Je dirais que la Chine a assimiler la force de ce qui fait l’Occident,
    la connaissance, l’industrie et l’économie mondial !
    Alors qu’en Chine, le marché Chinois est protégé par son Nationalisme
    et son protectionnisme, donc la Chine ne fait que s’enrichir
    sur le reste des Nations, du Monde !

    Car peut-on être soi disant Communisme, et pratiquer l’ultra-libéralisme
    et capitalisme vis à vis reste du monde ?!
    En fait, c’est une forme de “vampirisme”…

    Je dirais que c’est la cupidité de certains Occidentaux qui
    nous a conduit dans cet état de fait,
    car nous n’avons pas voulu imposer à la Chine,
    la réciprocité et l’équité dans le commerce,
    le “Donnant-Donnant” ou le “Gagnant-Gagnant” !

    Et aujourd’hui, face à l’Impérialisme Chinois et son Nouvel Ordre Mondial,
    les Occidentaux se préparent à la guerre…
    même si c’est déjà trop tard !

    Et même si la Chine faisait un “pacte” avec les Européens,
    les fondamentaux resteraient les mêmes…
    La Chine a déjà gagné la partie !

    Bien qu’en cas de guerre réel, il n’y aura pas de vainqueurs, mais que des perdants !
    Il est évident et depuis longtemps, que la Chine elle-même se prépare à la guerre…
    Je dirais que c’était dans son ADN, dans sa philosophie inversée à la notre…

    Il n’y a pas de Gentils, autour de la table de Poker,
    mais que des Tricheurs et des Grands Méchants…
    qui veulent tout pour eux !

    “Si je n’avais qu’un reproche vis à vis du Gouvernement Communiste Chinois,
    c’est de vouloir se mettre à la place de Dieu, en interdisant aux gens
    de pouvoir pratiquer librement leurs religions !”,
    c’est nier à l’individu le droit d’exister par lui-même !

    Répondre
  • 23 mai 2019 - 7 h 52 min

    En passant, belle communauté sur Minimachines, je trouve beaucoup plus plaisant de lire des commentaires bien construits ici que des commentaires sans queue ni tete sur d’autres sites du genre arstechnica…

    Répondre
  • dja
    23 mai 2019 - 10 h 14 min

    @J. DEBON: Si vous faites une trot électrique à moins de 3.5Kg sans faire de compromis, vous aurez résolu le défi majeur du 21ieme siècle, le stockage de l’énergie, donc le problème de densité massique d’énergie des batteries ou celui de l’auto-décharge et de la taille des super-condensateurs ou simplement inventé un nouveau type de stockage.
    Dans ce cas, je signalerais humblement qu’il serait dommage de se limiter à une trottinette… sauvez la planete, notamment en ouvrant la voie au transport aérien zéro émission.

    Répondre
  • 23 mai 2019 - 12 h 07 min

    @Pierre LECOURT :
    Il y a 101 commentaires mis comme écrit pour cette article !
    Mais à la fin de la page 2, environs une dizaine ont disparu…
    et ça indique seulement 88 commentaires !
    Je ne sais pas si Tu peux faire quelque chose…
    Merci !

    Répondre
  • Tof
    23 mai 2019 - 12 h 15 min

    Le gouvernement chinois avait débloqué il y a quelques années 40 milliards de $ pour amorcer sa propre industrie de fondeurs, afin ne plus être dépendant des puces américaines à terme.
    Ils se développent beaucoup dans les parties software aussi (ex: Deepin https://www.deepin.org/ ).

    Mais la barrière à l’autonomie chinoise et que les industriels des TIC chinois sont accoutumés aux solutions technologiques américaines faciles à mettre en oeuvre (OS+écosystème Android, MS Windows, puces Intel/AMD et ARM de fondeurs américains).

    Désormais avec un géant industriel chinois contraint de trouver et développer d’autres solutions, les alternatives chinoises de hardware et software vont pouvoir trouver leur essor, leurs financement et leurs débouchés… Trump leur offre une belle opportunité pour cela et tire une balle dans son propre pied. (Un peu comme le blocus des exportations de produits agricoles vers la Russie a permis la relance et la modernisation de toute l’agriculture russe, qui est à présent notre premier concurrent agricole).

    Ce sont les agences de renseignement américaines, habituées à placer leurs outils de surveillance dans les offres technologiques de leurs industriels qui vont grincer des dents de cette décision. (Car un laptop chinois avec une puce Intel ou un OS Microsoft, ou bien un smartphone chinois avec Google Play, cela reste des mouchards américains…)

    Répondre
  • 23 mai 2019 - 14 h 37 min

    @dja:
    Qu’as-Tu compris sur “sans faire de compromis ?!”,
    Je trouves des solutions,
    je ne fais pas non plus de Miracles !!!

    Il y a certains domaines que je ne touches pas directement…
    autrement, il me faudra l’étincelle, l’Eureka…
    Car même si je suis un surdoué multi-potentiels INTJ,
    il faut mieux comprendre comment pouvoir contourner certaines difficultés intelligemment,
    dans la majorité des cas, j’adapte des solutions existantes !

    Je suis surtout une gigantesque base de donnée technologique,
    et je sais rapidement trouver les technologies dont j’ai besoin…

    Je ne reconçois la “roue”, que si c’est absolument nécessaire…

    Personnellement, je préfères l’innovation JUGAAD,
    comme savent si bien le faire les Indiens !

    Je préfère le Judo ‘technologique’ à la puissance brute,
    même si j’ai une puissance de traitement de donnée assez phénoménale…
    il existe des techniques me permettant d’aller aux essentiels…
    c’est comme tout, c’est de l’apprentissage et de l’expérience !

    J’ai une Vision Globale des Choses…
    mais pas sur tout !

    J’ai différent domaines de prédilections, l’économie, les études de marché, l’informatique,
    l’optique, l’audition, l’énergie, des solutions aux transports,
    trottinette, vélo, voiture, bus, train…
    et repenser l’avion, pourquoi pas ?!

    Je conçois toutes mes conceptions comme des “oeuvres d’Art” !
    Elles se doivent d’être belles et “parfaites”…

    Répondre
  • 23 mai 2019 - 14 h 46 min

    Merci, Pierre, de cette analyse.

    C’est toujours instructif de lire une reflexion étayée, avec le recul nécessaire.

    Réagir à chaud, et bien souvent émotionnellement, est malheureusement ce qui revient le plus souvent…

    Répondre
  • 23 mai 2019 - 15 h 28 min

    @JB:
    https://sailfishos.org/

    Ca existe déjà. Avec un appui de l’UE, et une obligation légale de publier toute appli mise sur le Play Store également sur un store open source, ça pourrait percer.

    Sailfish peut en effet faire tourner les applis Android.

    Répondre
  • 24 mai 2019 - 10 h 34 min

    @Blotza:
    C’est tout à fait cela.
    Trump est connu pour forcer ses adversaires à négocier en leur mettant la pression, en leur envoyant l’armée s’il le faut. Il a toujours fait comme ça et ça fonctionne plutôt bien avec des esprits occidentaux qui privilégient la richesse et le temps comme système de valeurs. Pas certain que ça fonctionne avec des chinois, beaucoup plus réfléchis et qui ont un tout autre système de valeurs.
    db

    Répondre
  • 24 mai 2019 - 18 h 42 min

    @J. DEBON: Merci pour “multipotentiel”, je ne savais pas ce que j’avais… je ne me sens (et ne suis) pas surdoué mais assez en décalage avec la vision commune. J’ai eu quelques éclaircissements quant à certaines de mes caractéristiques.
    Merci aussi à Pierre pour l’article.

    Répondre
  • 24 mai 2019 - 18 h 59 min

    @Vincent:
    C’est vrai qu’il est important de comprendre,
    pourquoi on est en décalage !
    Donc de pouvoir recadrer les choses, nous simplifie la vie
    et on s’inquiète moins d’être différent ou incompris…

    Tiens fais Toi plaisir et fais ce test de personnalité,
    qui est vraiment assez éclairant vis à vis de soi-même :
    https://www.16personalities.com/fr/test-de-personnalite

    Comprendre mieux qui Tu es, Te permettra de mieux appréhender Ta Vie…

    Celui qui cherches, a plus de probabilité de trouver !
    C’est avant tout un état d’esprit…

    Répondre
  • 24 mai 2019 - 19 h 05 min

    @J. DEBON: Attention, ce test a pour vocation de vous dire que vous êtes “différent” et faites partie d’une élite de 3% “supérieure” afin de vous pousser a passer un test supplémentaire (et payant)… Sa validité est nulle.

    Répondre
  • 24 mai 2019 - 19 h 36 min

    @Pierre Lecourt:
    Non, Tu n’as pas besoin de faire la version Payante,
    la version Gratuite suffit amplement à définir ta personnalité !!!

    Essaye la version gratuite, et on en reparlera après…
    Les résultats sont intéressants !

    La version payante, je ne l’ai pas essayé…

    La base de ce test est le Myers Briggs Type Indicator (MBTI),
    qui est un outil d’évaluation psychologique déterminant le type psychologique d’un sujet,
    suivant une méthode proposée en 1962 par Isabel Briggs Myers et Katherine Cook Briggs.

    Il sert comme outil dans les identifications des dominantes psychologiques des personnes dans des
    cadres liés au management ou aux problèmes dans le cadre des relations interpersonnelles.

    Il sert simplement à mieux se définir et comprendre soi-même…

    Répondre
  • 24 mai 2019 - 22 h 48 min

    « Le risque d’une escalade de cette guerre commerciale entre la Chine et les US est plus que probable. »
    Bah oui m’enfin bon, les règles pour faire du biz en Chine sont quand même autrement plus dures…

    J’ignore si la stratégie des US est valable ou non, vu de loin ça semble limite puéril, mais heureusement que les pays peuvent changer d’avis et négocier de nouvelles règles quand ils estiment se faire couillonner.
    C’est peut-être le début d’une série de gros coups de pied rageux (mode US/enfant gâté quoi) pour motiver la Chine à discuter (c’est à dire à moins bénéficier du commerce avec les US) ?

    Répondre
  • 25 mai 2019 - 0 h 57 min

    @J. DEBON:
    1 : On part très loin dans le HS.
    2 : Relis mon commentaire.

    Répondre
  • 25 mai 2019 - 5 h 42 min

    @Pierre Lecourt:
    Bonjour Pierre,

    Il y a 16 différents types de personnalités dans une population,
    et ce n’est pas obligatoirement réparti de façon proportionnel,
    mais la somme des différentes personnalités fait bien 100%,
    donc Je ne suis pas d’accord avec Toi,
    quand Tu dis que sa validité est nul !

    ISFJ : 14,10 – ESFJ : 12,50% – ISTJ : 11,60%…
    INTJ : 2,10 – ENTJ : 1,80% – INFJ : 1,50%.

    Ce n’est pas la pour dire si Tu es un surdoué,
    mais pour définir ta personnalité,
    ce qui est très différents !

    Après je ne dis pas que je valide ou que je suis d’accord
    avec tout ce qui est écrit sur ce site ou sur le tien…
    Désolé,mais Je ne comprends pas vraiment ta réaction !

    J’ai peut-être raté, ce que Tu voulais me dire ?!

    Répondre
  • 25 mai 2019 - 9 h 50 min

    @J. DEBON:
    MBTI, je crois que c’est (ou c’était) ce test qui est fait notamment dans les bilans de compétences.
    De mémoire, il y’a 1 à 2 personnalités qui sont donc censées etre bien supérieures aux autres et qui définit donc ses principales compétences.

    Lors de ce test, j’étais “moyen” partout (de mémoire) ou genre 8 personnalités émergeaient sur les 16, au lieu de 1 ou 2 : “vous ne vous connaissez pas, m’a t’on dit”

    Bon, c’est vrai qu’on est dans le HS… désolé Pierre

    Répondre
  • 25 mai 2019 - 11 h 51 min

    @J. DEBON: Je sais pas et je m’en fout. Il y a je pense plusieurs milliards de personnalités sur terre et les tests en ligne sont aussi précis pour déterminer qui tu es qu’une moissonneuse batteuse est habile a cueillir un coquelicot.

    Ce site n’a aucune vocation pro, ce n’est pas un humain avec de la réflexion, c’est un scénario narratif basé sur des réponses corrélées. C’est un système qui n’a qu’un seul objectif, celui de gagner de l’argent en vendant une prestation. La prestation gratuite est là pour appâter le client et n’a aucune valeur puisque cet objectif n’est atteint que si le test gratuit arrive a étonner/intriguer le testé. A partir de là je dis juste attention a proposer ce genre de test dans les commentaires. Point. Je ne suis pas là pour donner mon avis sur tes croyances. Juste pour éviter que des gens tombent dans ce genre de panneau.

    Maintenant le prochain message HS sera modéré.

    Répondre
  • 25 mai 2019 - 12 h 09 min

    @Pierre Lecourt:
    Je ne faisais que répondre au commentaire de @Vincent,
    pour lui faire par de l’intérêt que j’avais trouvé à ce test,
    même si c’est Hors Sujet vis à vis de l’article,
    et rien de plus !

    Car il n’y a pas d’autres moyens de communications
    pour lui répondre ou entre nous…

    Et Je ne cherchais pas à ‘polluer’ ton forum…
    Je tiens à m’excuser, si Tu l’as pris ainsi !

    Passe un bon week-end…
    et Merci, pour tout !!!

    Répondre
  • 25 mai 2019 - 17 h 31 min

    @Pierre :
    Y a-t-il une différence d’appréciation, parmi les personnes avec qui tu t’entretiens, entre les chinois de Chine et ce qu’on va qualifier un peu aisément de “diaspora” ?

    Répondre
  • 25 mai 2019 - 17 h 51 min

    @Dimitri: Ceux qui ont accès (ou qui cherchent) de l’info internationale ont un avis plus élargi que ceux plongés dans le bain local. Mais en gros ls avis sont assez orientés dans le même sens. Il va y avoir une négociation ou ça va être sanglant pour l’économie.

    Le message global est : “Le gouvernement Chinois ne peut pas laisser passer, ce serait un terrible aveux de faiblesse.”

    Répondre
  • 25 mai 2019 - 19 h 06 min

    Je me dis, que si ça se trouve, Trump était bien tranquillou dans son lit, bigmac dans une main et Iphone dans l’autre, en train de twiter un msg de la plus haute importance….Lorsqu’il vit tout d’un coup sur Fox news: Huawei est 2eme devant apple sur la vente des smartphone!!
    En bon patriot et president, il se devait d’agir au plus pour les valeurs boursières de sa pomme préférée !!!
    La suite, vous la connaissez….Qu’auriez vous fait a sa place??? lol

    La tragédie dans tout ça, si accord il y’a, quel le sera le credit, en matière de defense, accordé a Trump?

    Répondre
  • 25 mai 2019 - 19 h 09 min

    * au plus VITE

    Répondre
  • 26 mai 2019 - 8 h 14 min

    Peut-être ne faut-il pas chercher trop de stratégie ni du côté américains, ni du côté chinois. Comme écrivait Guy de Maupassant :

    “Tous ces gens-là, voyez-vous, sont des médiocres, parce qu’ils ont l’esprit entre deux murs, — l’argent et la politique.”

    Dans ce cas, les stratégies apparentes sont juste de la rationalisation parce que l’arbitraire est insupportable.

    Répondre
  • 26 mai 2019 - 21 h 19 min

    @Mat&Meth: je rapporte ce que j’ai entendu de pros à propos de chômages : aux USA il n’y a officiellement pas de chômage puisqu’ils est en dessous de 4%. Malgré ça, quand on gratte un peu, on voit une autre face de la situation. 15% de la population touche des bons alimentaires à cause des très faibles revenus de temps partiels. 42% travaillent moins de 30h/semaines !!!…

    Répondre
  • 1 juin 2019 - 7 h 00 min

    j.Debon,

    Vous avez oublié de préciser, et c’est essentiel, que si les usa ont cessé en 1941 de fournir du pétrole et de l’acier au Japon, c’est suite à l’invasion de la chine en 1937, et de son odieuse occupation, puis de l’Indochine Française en 1941 …
    Oups !

    Répondre
  • 1 juin 2019 - 9 h 19 min

    le taux de chomage ne sert absolument a rien, le taux d’activité est bien plus important et en france il est trés haut ..

    Répondre
  • 10 septembre 2019 - 14 h 02 min

    […] 2019 pour montrer qu’il a toujours autant d’ambition sur le domaine de la 5G, malgré les troncs que lui glisse dans les roues le gouvernement US. Ses deux Kirin 990 montrent que la marque continue sur sa lancée même si on peut deviner que […]

  • 13 septembre 2019 - 20 h 38 min

    […] Dans la guerre économique que se livre l’administration Trump et la marque Chinoise il va y avoir des dommages collatéraux. De nombreux partenaires Américains de Huawei ont déjà signalé au gouvernement US les effets néfastes sur leur propre développement économique à éliminer de leurs clients le géant des télécoms. Un rappel qui a sans doute permis a la marque d’obtenir par deux fois un moratoire à l’exécution de la sentence de bannissement qu’elle devait subir. Cette stratégie passive et diplomatique a permis à Huawei de limiter la casse pour le moment. […]

  • 20 septembre 2019 - 19 h 43 min

    […] vient de faire la présentation de ses nouveaux modèles de smartphones avec en toile de fond les soucis de la marque avec l’administration US. Mis à part ses smartphones, le constructeur présentait également une nouvelle version de sa […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *