Le GPD P2 Max débute son financement participatif

Le GPD P2 Max, alias le GPD Pocket 2 Max, vient de commencer sa carrière au travers d’un financement participatif de pré-lancement. Comme d’habitude, la marque a choisi la plateforme Indiegogo pour lancer sa machine

Cette campagne de financement ressemble fort à une simple opération de précommande. Les GPD P2 Max sont déjà prévus au catalogue de plusieurs revendeurs et cette apparition sur Indiegogo va servir à amorcer la pompe marketing autour de cet engin. 2560 x 1600 pixel

2019-06-27 17_34_03-minimachines.net

Le GPD P2 Max en profite pour dévoiler toutes ses caractéristiques, cet engin de 8.9″ n’avait pas levé le voile sur l’ensemble de ses possibilités auparavant. On découvre donc un format 8.9″ tactile, avec bien entendu une dalle IPS, affichant en 2560 x 1600 pixels 100% sRGB. Une base qui n’est pas sans nous rappeler les mythiques netbooks de 9″ qu’étaient les Dell Mini 9 et autres EeePC 900.

 LARGEURPROFONDEUREPAISSEURPOIDS
ASUS EeePC 900 (2008)22.5 cm16.5 cm3.5 cm990 g
Dell Mini 9 (2008)23.2 cm17.2 cm3.17 cm1030 g
GPD P2 Max (2019)21.3 cm14.95 cm1.42 cm650 g

A quelques différences près toutefois. Si on regarde les dimensions et poids de ces engins, on sent clairement le passage du temps. Sans même regarder les composants internes, l’aspect extérieur de la machine s’est considérablement réduit. Les bordures plus fines autour de l’écran jouent bien évidemment un rôle important dans cette transformation mais c’est l’emploi de batteries internes, non amovibles, qui a probablement eu le plus d’impact sur ces engins. Ultraplates, elles permettent de créer des engins plus fins1

2019-06-27 17_37_49-minimachines.net

Et toute la machine est à l’avenant. Le GPD P2 Max me fait l’effet d’une évolution logique et naturelle du format netbook, celle que l’on aurait du connaitre si les  efforts des grandes marques avaient suivi le rythme des sorties matérielles au lieu de se cantonner aux impératifs imposés par Microsoft pour profiter de licences Windows à petit prix.

L’engin propose donc deux variétés de processeurs à très basse consommation. D’un côté un Core m3-8100Y au TDP de 5 watts, de l’autre un Celeron 3965Y qui grimpe à 6 watts. Les netbooks de 2008 étaient sous Atom N270 au TDP de 2.5 watts mais autrement moins compétents en calcul, en affichage et en possibilités diverses. Pour refroidir ces puces, GPD emploie la bonne vieille solution du caloduc dirigeant la chaleur du processeur vers des ailettes elles même refroidies par un ventilateur. Une solution qui a fait ses preuves et qui évite notamment la surchauffe de l’ensemble de la machine et du clavier.

2019-06-27 17_35_11-minimachines.net

Deux variations sont disponibles en financement participatif et devraient se retrouver commercialisées d’ici quelques temps :

GPD P2 Max Celeron 3965Y avec 8 Go de ram et 256 Go de SSD lancé à 466€ en financement et annoncé  à 560€ en boutique.

GPD P2 Max Core m3-8100Y avec 16 Go de ram et 512 Go de SSD lancé à 620€ en financement puis annoncé à 740€ en boutique.

2019-06-27 17_37_59-minimachines.net

Des prix assez intéressants en financement participatif et, vous connaissez mon point de vue sur ce système, que l’on devrait rapidement retrouver au final en magasin. D’autant que la concurrence commence à s’installer sur ce secteur. Le One Mix 3S Yoga en 8.4″ embarque un processeur Core m3-8100Y avec 16 Go de mémoire et 512 Go de SSD pour 900$. Plus cher, certes, mais il apporte un design Yoga et la compatibilité d’un stylet actif et quelques autres détails. Le MiniBook de Chuwi, lui aussi épaulé par un m3-8100Y avec un duo 8/128 Go de mémoire et de eMMC, est proposé à 530$.

2019-06-27 17_38_11-minimachines.net

Le GPD P2 Max bénéficie des mêmes finitions dans les deux versions, un châssis taillé d’une pièce, une connectique comportant une sortie MicroHDMI, deux ports USB 3.0 Type-A, un USB Type-C, une prise casque jack 3.5 mm, un Wifi5 et du Bluetooth 4.2. Un lecteur d’empreintes digitales, un mini pavé tactile et un clavier chiclet QWERTY. Une webcam 2 mégapixels est également embarquée dans la charnière de l’engin. L’autonomie de la batterie 9200 mAh  35 Whr est annoncée pour 8 heures de lecture vidéo FullHD. Autonomie que l’on pourra étendre avec une batterie externe au format PD 2.0.


La dalle IPS est compatible avec les stylets, offre 10 points de contact tactile et la marque l’a protégée avec une dalle Gorilla Glass 4. Ses angles de vision sont de 178° pour plus de confort en mobilité.  Sa luminosité variera de 240 à 300 nits et l’ensemble offrira une densité de 340 pixels par pouce. Le stockage est assuré par un emplacement compatible SSD PCIE NVMe x4 et SATA 3 en M.2 2280. Il sera donc possible de changer le stockage de base par un nouveau. La mémoire vive est composée de modules en DDR3L soudés en 8 ou 16 Go de mémoire double canal. Le système pré-installé est un Windows 10 Home classique sous Licence qu’il sera possible de mettre à jour en français en téléchargeant simplement un pack de langues.

Bref, un engin très surprenant de part des prix demandés, des capacités et des finitions qu’il propose. GPD commence à avoir de la bouteille et cet engin est clairement une étape dans son évolution. J’ai contacté la marque pour lui demander si il serait possible d’obtenir une version AZERTY de la machine, pour quel prix et combien de pièces. Pour ma part, je troquerais bien la dalle par une solution en 1920 x 1080 pixels en échange d’une version française du clavier.

Le test de Liliputing.

Notes :

  1. Même si cela se traduit souvent par une durée de vie plus limitée
14 commentaires sur ce sujet.
  • 27 juin 2019 - 18 h 52 min

    Pour mon projet laptop rpi, j’ai longuement cherché une dalle en 8.9″ 1920×1080 mais impossible, c’est du 1280×800 ou….du 2560×1600 https://fr.aliexpress.com/item/32980430820.html avec un prix qui varie 50 a 80E
    Ca peut expliquer de gpd et autre de cette deffinition 2K

    Répondre
  • 27 juin 2019 - 18 h 52 min

    Tout a fait d’accord avec ton jugement concernant la résolution de la dalle passer de 2500*1600 en 1920*1080 me serait suffisant sur ce type de produit .

    Par contre sans vouloir passer pour bizarre ,je pense qu’il serai bon qu’un fabricant propose un jour un produit de type portable modulable .

    Je pense qu’un emplacement standard avec une trappe pour que l’utilisateur puisse mettre la capacité de stockage qu’il désire serait un plus .

    Après c’est sur que chacun a des besoins différents mais aujourd’hui le SDD quelque soit le format a bien baissé de prix .
    Idem pour la RAM car si soudée cela coûte moins chère a produire ,un connecteur permettant 4 ou 8 Go serait plus logique .

    Un peut marre de ces produits bridé sur un seul usage ,a quand le PC dans lequel ,il suffirait d’inclure le stockage de son choix avec l’OS de sont choix pour être opérationnel de suite .

    Répondre
  • 27 juin 2019 - 18 h 53 min

    *expliquer le choix de

    Répondre
  • 27 juin 2019 - 18 h 56 min

    @ptitpaj: En finalité, comme souvent évoqué, un petit lapdock dans le quel tu aurais un stockage accessible ainsi que la possibilité de mettre la carte mere de ton choix tel un intel compute card, rpi, etc….

    Répondre
  • 27 juin 2019 - 19 h 44 min

    Merci de mes avoir interroger sur la possibilité d’avoir un clavier azerty, ça serait top, et ça pourrait me faire craquer, pour celui là ou un de ces concurrents d’ailleurs, tant qu’ils proposent l’azerty.

    Répondre
  • 27 juin 2019 - 19 h 57 min

    Moi je veux bien mettre 600 ou 750 boules dans un mini portable, mais le minimum c’est qu’à ces prix là il ait un clavier fr !
    Clavier english à tarif là, c’est du foutage de tronche.

    Répondre
  • 27 juin 2019 - 21 h 00 min

    Moi qui parlait de ma Surface Go l’autre jour (8 Go, Pentium Gold, 128 Go pour de l’état neuf en occasion à moitié prix), je n’arrive pas ou plus à être séduit pas les plus petites diagonales. Et j’ai d’ailleurs possédé le Dell mini 9″ évoqué.

    D’ailleurs pour un Surface Go V2, j’aimerais même qu’avec des bords fins, on puisse grimper à 11″ dans le même volume de machines.

    Et, comme certains ici, je suis Qwertyophobe ! De plus, plus on rétrécis la machine, plus on réduit le confort de frappe. Celui-ci étant exemplaire sur la Surface Go.

    Dommage que cette machine n’ait pas eu droit à un test MiniMachines comme celui de l’Asus T100 en son temps (4 Go 64 Go pour le mien en appareil de secours). Mais cette approche exhaustive est bien sûr chronophage pour notre hôte.

    Répondre
  • 27 juin 2019 - 22 h 49 min

    je suis in pour une commande azerty en 16/512

    Répondre
  • 28 juin 2019 - 10 h 40 min

    @ Pierre : tout autre sujet. Qu’est ce que tu penses des répercussions à venir sur les sanctions douanières imposées sur les produits chinois aux US (on passe de 10 à 25 % de taxe je crois). Aubaine pour les consommateurs européens ou pas ?

    Répondre
  • 28 juin 2019 - 11 h 40 min

    Le format est juste par-fait. Et je vote aussi pour le clavier Azerty :)

    Répondre
  • 29 juin 2019 - 18 h 06 min

    @zozo:
    On parle d’une machine en import la, pas d’une machine dispo chez un revendeur français ;)

    Répondre
  • 1 juillet 2019 - 18 h 27 min

    La même sans windows et avec un clavier FR (Azerty ou Bépo), je prends aussi.

    Pour la résolution de l’écran, j’aurais plutôt vu un 1920×1200 mais qui peut le plus peut le moins, avec le scaling des moteurs de rendu de polices modernes sous X.org…

    Répondre
  • 4 juillet 2019 - 12 h 32 min

    Sur le twitter de GPD ils font un sondage pour les configs de clavier.
    Allez donc militer pour votre azerty au lieu de vous plaindre ici. ;)

    Répondre
  • 11 juillet 2019 - 7 h 26 min

    Il sera mien, je l’attends avec impatience.
    En attendant je vends mon GPD pocket, pour info bphesansATgmail.com

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *