Google abandonne sa plateforme VR Daydream

Daydream était le projet interne de Google concernant la VR et Android. Le produit rejoint la longue liste des développements abandonnés par la marque.

On n’en avait plus de nouvelles depuis longtemps, le projet Daydream n’était pas supporté par les derniers smartphones de Google ni même les avant-derniers. D’autres compagnies autrefois intéressées par son support ou ayant développé des outils avaient déjà jeté l’éponge… Cette fois-ci c’est officiel, Daydream est mort.

DayDream Android VR

Les applications compatibles Daydream de Google avaient déjà disparu des écrans radars du PlayStore. Les constructeurs comme HTC avaient abandonné la plateforme… Trois années après son annonce par le moteur de recherche, le système de gestion de contenus VR se retrouvait sans contenu.

Google explique les raisons de ce revirement et les explications sont assez drôles car elles ressemblent à la fameuse phrase d’un projet où on a mis la charrue avant les bœufs. C’est plutôt ce moment où les bœufs se retrouvent dans la charrue qu’ils sont censés tirer. Il s’avère que Daydream ne plaisait pas aux utilisateurs parce qu’il les prive de leurs smartphones… Les constructeurs de ces engins font tout pour que les utilisateurs considèrent leurs téléphones comme des instruments indispensables pendant que Google développe un produit cherchant à les faire disparaitre au profit d’un usage secondaire. Recevoir un appel ou un message lorsque l’on a un casque de réalité virtuelle posé sur les yeux a un effet assez désagréable. Il détruit immédiatement toute plongée dans l’univers virtuel que l’on visite. Avoir un rappel de mail en retard alors qu’on pourfend des pirates ou que l’on explore un vaisseau inconnu a quelque chose de légèrement désagréable. Je comprends que les développeurs de jeux VR, ceux qui essayent de construire une expérience de ce type ne soient pas spécialement enchantés par cette idée.

DayDream Android VR

Un rêve ou un cauchemar pour les constructeurs ?

Cette dépendance du smartphone crée un antagonisme évident. Les utilisateurs ne veulent pas perdre l’objet de vue et même si il se retrouve sous leurs yeux avec la solution Daydream qui intégrait donc l’écran de l’engin dans un casque dédié à la VR, il n’était plus exploitable. Ajoutez à cela le  manque d’intérêt de la part des développeurs pour la plateforme et vous avez un cocktail qui ne pouvait pas vraiment fonctionner. 

Google Daydream

Google préfère continuer son travail dans la réalité virtuelle avec ses autres solutions mais préfère abandonner les recherches du côté smartphone pour le moment. Ce qui ne laisse pas beaucoup de doutes sur l’avenir de ce pan de l’industrie pour les années a venir.

Que restera t-il à ceux qui ont investi dans un dispositif Daydream ou ceux qui ont développé pour ? Pas grand chose. Le système restera en place et l’application sera toujours maintenue mais il y a fort à parier que sans la possibilité d’avoir de nouveaux utilisateurs les studios de développement abandonnent immédiatement leurs travaux  et se tournent vers d’autres solutions.

Google Daydream

Un résultat assez inquiétant pour les développeurs. Les méthodes de Google ne changent pas vraiment et leur désinvestissement rapide de ce type de projet peut faire peur pour le futur. Pour des projets à venir mais également pour d’autres lancements en cours comme Google Stadia par exemple. Quel sera le sort de ce système si Google a du mal à le faire vivre face aux solutions concurrentes de Sony ou Microsoft ? Le risque de voir le moteur de recherche tirer sur la prise pour l’éteindre ne devrait pas rassurer ni les clients potentiels ni, bien sûr, les développeurs.


Soutenez Minimachines.net !
10 commentaires sur ce sujet.
  • 17 octobre 2019 - 8 h 00 min

    ils se rendent compte que la VR, c’est comme la 3D… ça sert a rien…. et hors de prix…

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 8 h 25 min

    C’est exactement pour les mêmes raisons que j’ai arrêté les applications musicales sur mon tel….
    C’est le souci du tout en un, si l’on se sert de son tel a des fins récréatives, pour se détendre ou autre, on a toujours ce risque d’être emmerdé, être sollicité alors que l’on pouvait être tranquille.
    Maintenant, pour tout ce qui est loisirs, se trouve sur une tablette ou un autre smartphone non connecté ;)

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 10 h 29 min

    Au pire si stadia plante il retirera la possibilité à des gens de jouer mais je crois que les jeux acheter sur stadia sont utilisable “autre part” (mais si je me trompe alors oue il faudra pas faire confiance à Google et plutôt se tourner vers shadow ou gf now)

    Répondre
  • Alf
    17 octobre 2019 - 11 h 17 min

    “Most notably, asking people to put their phone in a headset and lose access to the apps they use throughout the day causes immense friction.”

    Moi ce que je vois là dedans, c’est surtout qu’ils avaient besoin de faire un boulot plus poussé pour intégrer le reste d’Android dans la VR.

    J’ai pas eu l’occasion de tester la VR sur Android plus que 5 minutes, donc j’ai pas eu le problème des appels ou des notifications, mais j’imagine bien la notification qui s’affiche normalement en haut de l’écran ou l’appel qui prends l’écran entier… ça doit pas être beau à voir coupé entre les 2 yeux et avec la déformation des lentilles.

    Avec une bonne intégration, l’utilisateur pourrait choisir de prendre l’appel ou non depuis la VR et sans avoir besoin d’enlever le casque : les hauts parleurs et micro restent utilisables.

    Sur PC avec Oculus, dans la maison d’accueil l’avatar porte une “smartwatch” au poignet, qui reçoit des notifications et permet de les consulter. Daydream pourrait avoir un truc similaire rattaché à la petite télécommande. Et un clic sur la notification pourrait permettre d’afficher un téléphone virtuel et utiliser Android complet pour accéder aux autres applis, comme on peut le faire sur les principales autres plateformes de VR (Oculus Rift permet d’accéder à Windows depuis le menu de pause, SteamVR aussi, Oculus Quest permet d’accéder aux menu du Quest).

    C’est dommage pour Daydream, j’aimais bien le concept qui permettait de réduire les déchets électroniques en réutilisant le téléphone qu’on a dans la poche. J’ai pris un Oculus Quest à la place, parce que c’est supérieur sur beaucoup de points (meilleur écran, meilleur tracking, 2 manettes pour les mains), mais je me dis qu’une bonne partie de l’électronique (carte mère, processeur, RAM, stockage, batterie, écran dans une moindre mesure) fait doublon avec le téléphone (même processeur, même stockage, plus de RAM) que j’ai dans la poche.

    Répondre
  • Alf
    17 octobre 2019 - 11 h 24 min

    @Haruhi: Non, Google l’a dit de manière implicite : tu peux récupérer tes sauvegardes de jeu, mais pas le jeu lui même, donc le jour ou le service est en panne ou est arrêté par Google c’est mort, tu perds tes jeux.

    @Madwill: Je comprends pas ce problème, si le téléphone reçoit une notification, qu’il soit dans ta poche, posé sur ton bureau, ou dans tes mains, il va vibrer et/ou faire du bruit, du coup c’est distrayant quoi qu’il arrive non ?

    Certains téléphones (le mien le fait, je sais pas si c’est standard sur Android) ont un mode “ne pas déranger” que tu peux activer quand tu utilises certaines applications, ça ne suffit pas à réduire la distraction ?

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 12 h 18 min

    @Alf: c’est distrayant mais sans perturbé mon appli (un DAW ou jeux par exemple) en cours. Et si c’est une notification urgente, je peux la voir et choisir ce que je fais, cela ne s’impose pas moi.

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 16 h 28 min

    Perso sur un Gear VR, les notifications ou les appels sont pas si dérangeantes. Il faut croire que l’intégration des fonctions téléphones étaient plus poussé chez Samsung alors.

    Le problème que je vois c’est surtout le catalogue et les téléphones compatibles.

    Pour le Gear VR, Samsung a arrêté car c’est redondant face à un Occulus Go par exemple. Impossible de vendre un casque vide où il faut mettre son téléphone dedans alors que pour 50€ de plus on a une solution tout en un avec le même catalogue. Résultat ils ont bradé leur stock pour 49€.

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 16 h 42 min

    perso j’utilise cardboard pour faire des photos 360° VR avec mon smartphone, je ne sais pas si il y a des solutions alternatives viables et abordables, je pensais un jour passer au daydream, trop tard. Je suis toujours à contretemps

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 16 h 47 min

    Bien entendu sous les diverses solutions de VR avec mobile, vous pouvez désactiver les notifications…

    “Ça sert à rien” ça ne veut rien dire : on parle de goûts, de loisirs…Ça ne sert pas plus à quelque chose que 90% de l’activité humaine (ça sert à quoi de passer des heures tous les soirs à regarder des navets, de dépenser pour avoir plus pixels sur un écran, d’acheter tout en tas de trucs geeks qui servent surtout à enrichir les vendeurs, à lire ou écrire des commentaires trop longs, à regarder le ciel…). D’accord sur le coût et encore quand on regarde la téléphonie…

    Je pense que plus que l’échec de la VR (l’Occlus Quest semble bien marcher commercialement comme techniquement), c’est le domaine d’application principal (ou l’un des…) qui peut poser problème : le jeu. C’est une toute petite concurrence pour Stadia qui a en plus le défaut de ne rien rapporter (temps d’utilisation courts = ventes faibles a faibles revenus).

    Répondre
  • to
    17 octobre 2019 - 19 h 50 min

    La VR ca deviendra grand public quand ca sera aussi leger que les lunettes 3d au cinema. Jusque la ce sera un marche’ de niche et donc pas d’interet pour Google.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *