Google Pixelbook Go : le Chromebook hors sol

Google a présenté son nouveau Chromebook maison avec le Pixelbook Go. Un engin plus fin, plus léger avec plus d’autonomie et des efforts d’ergonomie et de confort. Mais également un investissement important pour un engin de ce type.

Proposé à un tarif de base de 649$, le Chromebook ne s’encombre plus de considérations concurrentielles. Le prix demandé est sans rapport avec la performance proposée. Avec le Pixelbook Go, Google compte satelliser le concept Chromebook dans une autre sphère d’usages que celle des PC traditionnels.

Pas encore prévu pour la France, le Pixelbook Go est un 13.3″ qui s’adresse à certains marchés anglophones comme les Etats-Unis bien sûr mais également l’Angleterre et le Canada. Il sera décliné dans plusieurs versions d’équipement dans ces trois pays sur la base suivante :

2019-10-17 10_50_45-minimachines.net

Le Pixelbook Go de base emploiera un processeur Intel Core M3 accompagné de 8 Go de mémoire vive et de 64 Go de stockage SSD. Son écran affichera en un FullHD classique. Son prix de 649$ le place frontalement face à des offres “classiques” sous Windows 10 parfois mieux équipées.

Pour 200$ de plus, soit 849$, on passera à une version Core i5 avec autant de mémoire vive mais 128 Go de stockage SSD. Une seconde version en core i5 atteindra 999$ avec toujours un écran 1920 x 1080 et 128 Go de stockage électronique mais 16 Go de mémoire vive. Enfin, la version la plus haut de gamme de l’engin proposera un Core i7 Intel, 16 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage. Son écran passera du FullHD à l’UltraHD pour 1399$.

Tous ces tarifs sont indiqués en dollars hors taxes et concernent des engins sous processeurs Intel de huitième génération. Il faut donc compter sur des prix plus élevés au final. Avec 20% de TVA on arrive à 700€ pour le modèle entrée de gamme, 920 pour le premier Core i5, 1080€ pour le second et 1514€ pour la version Core i7.

Des tarifs plutôt élevés donc au vu du matériel embarqué et face à la problématique de durée de vie programmée de ces engins. Avec 5 années de support après leur lancement, la date de fin de vie des Pixelbook Go est déjà en ligne de mire. A la fin de leur support, les engins seront inutilisables, et cela malgré des compétences techniques importantes puisque ces machines devraient proposer de très bonnes performances sous ChromeOS.

2019-10-17 10_51_08-minimachines.net

Google ne cherche plus a entrer dans le jeu de la comparaison. La marque n’y a aucun intérêt puisque en pratique des engins sous MacOS, Windows ou une distribution Linux classique, auront plus de compétences que ces chromebooks. Google place donc cette nouvelle gamme sur le terrain du confort. Ce nouveau cap visé permet de s’extraire des comparaisons purement techniques d’une note de performances. Pour y parvenir, le Pixelbook Go joue donc sur le même tableau qu’Apple avec ses MacBook Air. Celui d’engins légers, confortables et pratiques avant d’être des machines performantes.

Plus légers avec 900 grammes, les Pixelbook Go sont des 13.3″ aériens et très fins. Leur épaisseur est contenue avec 13 mm au point le plus haut et malgré tout, le moteur de recherche les présente comme très solides grâce à une coque en alliage de magnésium. Des détails intéressants ont été pensés pour rendre ces Chromebooks plus agréables au quotidien. Le châssis est donc renforcé et sa partie inférieure comporte un léger relief pour mieux le tenir en main. A la fois parce qu’ils proposera une meilleure accroche mais également parce que ce genre de relief permet d’ajuster sa prise en main puisqu’on sent physiquement l’engin glisser entre ses doigts.

2019-10-17 10_50_28-minimachines.net

Le clavier a été traité pour qu’il propose une frappe silencieuse. Il dispose d’un rétro éclairage pour plus de facilité de lecture dans une ambiance sombre. La batterie est plus importante pour une autonomie annoncée de 12 heures. Le pavé tactile est immense et il est recouvert d’une couche de verre pour une glisse plus agréable. Bref, beaucoup de détails qui se conjuguent avec la simplicité du système pour proposer un engin qui se veut différent du reste du marché. Ajoutez à cela la partie tactile de l’écran qui permettra de retrouver les applications Android directement sur l’engin et vous aurez une solution significativement différente du reste des propositions concurrentes.

La connectique comporte un port jack audio stéréo 3.5 mm et deux prises USB type-C. Un Wifi5 est disponible associé à un Bluetooth 4.2. Deux enceintes stéréo sont présentes en façade. L’engin se rechargera grâce à un bloc secteur de 45 watts en USB type-C. Les finitions colorées sont assez classiques avec un modèle noir qui sera bientôt disponible et un autre rose qui devrait arriver plus tard. Les deux sont traités avec une finition mate.

Google PixelBook

Le Pixelbook de 2017

Le Pixelbook Go est bien moins cher que les anciens chromebooks de la marque. 

Mais je pense que leur cible est différente et c’est probablement ce qui explique ce repositionnement de tarif. Les anciens modèles de Chromebooks proposés par Google n’avaient pas une vraie vocation commerciale. Ils étaient chers, très chers et Google s’en servait comme étendards de gamme  pour marquer les esprits sur la pertinence du concept. Avec un modèle de Pixelbook à 1199$ en 2017 qui suivait le Chromebook Pixel original de 2015 à 1299$, les machines de Google ont toujours visé un segment  de prix élevé. Ils ont également toujours été produits à d’assez petites échelles.

Le Chromebook Pixel a, par exemple, servi à amorcer la pompe d’un intérêt envers le format Chromebook chez les développeurs en 2015. La marque s’est payé le luxe d’offrir un engin à 1299$ aux centaines de développeurs et journalistes assistant à sa conférence alors. But du jeu, pousser les premiers à travailler sur des applications prévues pour ChromeOS et les seconds à parler du système d’exploitation.

Le Pixelbook de 2015

Ces nouveaux Pixelbook Go visent à mon sens un beaucoup plus large public avec des prix plus abordables. Prix que certains constructeurs classiques de Chromebooks atteignent désormais avec leurs productions. Le Go du nom de ces chromebook semble signifier un usage en mobilité mais c’est peut être le départ de la marque sur ce terrain de jeu en tant que fabricant. La marque a bien compris qu’elle avait désormais un rôle à jouer sur le marché comme elle a su en trouver un avec sa gamme de smartphones Pixel.

Reste à savoir si il sera plus pertinent en 2020 de choisir un engin plus classique, au même tarif, avec ou sans système d’exploitation et de choisir celui qu’on voudra utiliser. ChromeOS est un système intéressant mais il ne faut pas perdre de vue sa date d’exploitation limitée. Autant un PC traditionnel peut être basculé sous Chromium OS sans soucis, peut fonctionner sous Windows ou une distribution Linux jusqu’en 2030… Autant le Pixelbook Go vient de retourner le sablier de son support qui prendra fin dans 5 ans.


Soutenez Minimachines.net !
38 commentaires sur ce sujet.
  • 17 octobre 2019 - 11 h 16 min

    Le fait que la machine ait une “fin de support” programmée dès le départ pose un réel problème.
    Avoir la même épée de Damoclès que sur les smartphones pour des machines traditionnelles est inacceptable.

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 11 h 21 min

    Bonjour Pierre

    Pourquoi cette limite purement marketing (voir la récente décision sur les LG)… Obsolescence programmee ?

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 11 h 35 min

    Merci pour ton billet. Cette machine n’est pas pour moi, en l’état actuelle. MAIS, la vraie question est, pour moi, dans 5 ans, pourra t on passer ces machines sous un os classique ?(Linux, wnidows ) Parce que si oui, on va en voir des cargaisons entières sur ebay pour po de zob, et on pourra avoir une machine d’appoint pour une bouchée de pain. Si non, ça fera toujours un beau presse papier, mais ça sera un peu cher pour un simple presse papier…

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 12 h 04 min

    L’obsolescence programmée est un des fonds de commerce de Google, je pense que l’accès au bios sera impossible.
    D’ailleurs, vue que la machine sera inexploitable au bout de 5 ans pour le lambda, pourquoi utiliser des proc x86?? De l’arm n’aurait il pas été suffisant et avoir des performances égales sur ChromeOS??

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 12 h 06 min

    Je ne sais pas à quoi joue les Ingénieurs GOOGLE, avec ce Pixelbook Go ?

    A quoi sert d’utiliser un processeur x86, pour seulement utiliser Chrome OS,
    car un bon processeur ARM aurait été beaucoup plus judicieux, car bien moins cher,
    plus léger et permettant une plus grande autonomie !

    Et 1399 Usd, pour avoir un écran 4K UltraHD en 3840 x 2160 ?!
    Disons que si Google avait voulu faire correctement les choses,
    il fallait mettre cette définition à toutes les machines sans changer leurs prix,
    et dans ce cas, cela aurait eu beaucoup plus de sens !

    Car là, ça sent le FLOP commercial assuré…
    Pas Glop, pas GLOP !!!

    J’ai beau ne pas aimé la Marque CHUWI !
    Je préfère encore acheter un CHUWI LapBook Plus :
    un 15.6″ compact avec écran UltraHD, 3840 x 2160,
    Atom X7-E3950 – 8Go DDR4 – 256 Go SSD M.2 pour 408 Euros !

    On est d’accord, ce n’est pas du tout la même chose,
    ni le même produit, ni le même poids… c’est certain !!!
    Mais j’aurais vraiment l’impression avec le CHUWI d’en avoir pour mon argent,
    et de ne pas mettre fait AVOIR par la Haute incompétence GOOGLEsque !!!
    C’est triste, mais même Microsoft arrive à faire beaucoup mieux…
    c’est tout dire… et il n’y a pas Photos !

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 13 h 13 min

    Bcp trop cher parce bcp trop specqué (pas français mais on m’aura compris). Une définition d’écran ridicule, des processeurs qui vont être largement sots exploités, bref j’ai du mal à comprendre, sauf à considérer l’aspect marketing (quoi, un celeron, j’en veux pas).

    Heureusement des chromebook Acer et Asus commencent à se trouver en grande surface à moins de 400€ voir 330 en promo.

    A+

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 13 h 23 min

    @Neuro:

    Tu n’as qu’à regarder ce qui se passe avec le chromebook 2015 (que je possède) dont la fin de support arrive mi-2020.
    Une fois le support arrivé à terme je migrerai sur linux, c’est aussi possible d’installer windows 10. Pour info j’ai payé ma machine 299e en reconditionné sur backmarket, il s’agit de la version i7 16Go de RAM !

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 17 h 58 min

    Je pense que le CHROMEBOOK est par définition assez limité dans le temps de 5 ans de vie .
    Vouloir mettre un LINUX me fait rire car faut encore un OS qui gère les touches du clavier ,car ceux des Chromebook sont particuliers .

    Après c’est sur que c’est faisable pour un ordinateur qui restera moins évident qu’un vieux portable sous LINUX dans l’utilisation .

    N’ayons pas peur des faits ,le CHROMEBOOK est aussi bridé qu’un MAC ,a la différence que le MAC en fin de vie fera bien tourner LINUX .

    C’est sur que pour l’usage pratique et rapide d’un ordinateur ,un CHROMEBOOK a 300/500 euros reste un bon investissement ,plus cher regarder un PC ou un MAC .

    Répondre
  • 18 octobre 2019 - 0 h 02 min

    Pierre le projet croissant sur xda permet de mettre a jour des chromebook en fin de support comme d’installer Chrome os complet sur des pcs.
    Donc pour un geek la fin de support n’est pas un si gros problème

    Répondre
  • 18 octobre 2019 - 0 h 12 min

    @Pierrec: Oui, en théorie. Jusqu’au moment où Google décidera d’activer un Secure Boot bien bridé.

    Répondre
  • 18 octobre 2019 - 8 h 07 min

    En fait avec la “nouvelle legislation” sur l’obsolescence programmée, je me demande dans quelle mesure c’est legal tant le secure boot que l’arrêt d’update de produits parfaitement aptes à les recevoir, alors même que les updates seront produit pour les modèles plus récents. Mais j’avoue ne pas saisir le côté logiciel de cette loi.

    Répondre
  • 18 octobre 2019 - 9 h 39 min

    @Neuro: https://droit.developpez.com/actu/278780/Le-Senat-inscrit-l-obsolescence-programmee-logicielle-dans-le-projet-de-loi-pour-une-economie-circulaire-en-rejetant-toutefois-les-amendements-les-plus-concrets/

    Dans le cas present du chromebook (mais d’autres aussi, Apple, MS, etc….), l’amendement, qui aurait permis d’interdire à Google de verrouiller le bios et qui aurait laisser la possibilité au propriétaire de la machine de pouvoir installer l’OS de son choix, a été tout simplement rejeté….lobby, quand tu nous tient….

    Par contre, tu pourras faire réparer ta machine chez n’importe qui, hors réseau du fabricant (la, ça concerne plus Apple) meme quand la partie software sera abandonnée…la belle affaire lol

    Répondre
  • fpp
    18 octobre 2019 - 10 h 34 min

    Pour ceux que la configuration matérielle attire, mais que l’OS en CDD rebute, il sera utile de surveiller le site galliumos.org.

    Peu connu, GalliumOS est une distribution Linux (Xubuntu) spécialisée dans la reconversion de Chromebooks à CPU Intel, avec notamment des pilotes adaptés au “layout Google” pour le clavier, et le cas échéant des firmwares spécifiques à une machine pour l’installation.
    Initialement limité à une courte liste de vieux CB avec de vieux CPU (Kaby Lake etc.), le catalogue supporté s’est bien étoffé depuis.

    D’ailleurs je rédige ce commentaire sur un antique CB Toshiba CB30, acheté d’occasion dans ce but.
    Avec ses 4Go de RAM, son petit CPU, son écran HD et une carte SD pour le stockage, ça fonctionne étonnamment bien pour des usages classiques.
    Léger et costaud, ça fait un bon compagnon mobile et/ou machine de secours.

    Si une équipe doit venir à bout des verrous qu’a pu installer Google concernant l’OS du Pixelbook Go, il y a de bonnes chances que ce soit celle de GalliumOS :
    https://galliumos.org/
    https://wiki.galliumos.org/Hardware_Compatibility

    Répondre
  • 18 octobre 2019 - 17 h 21 min

    C’est un non sens écologique qu’on peut qualifier de criminel.

    J’ai un téléphone sous android sans google services : avec une batterie minuscule et les applications installées par leur APK, le système complet fait 400 mo et l’autonomie atteint deux jours —> il faut se réveiller vos appareils sous google os dépensent vos ressources, votre 4 g et votre électricité pour tout sauf pour vous.

    il y a vraiment de place pour un outsider qui fasse les choses dans le bon sens, mais en 2019 avec le verrouillage actuel du marché : est-ce encore possible ?

    Répondre
  • 18 octobre 2019 - 17 h 55 min

    @Dadoo: Pour les smartphones:
    -PinePhone
    -Librem5
    -Et tout ce qui peut tourner sous rom custom

    Pour les PC:
    -neufs ou occase en x86 non verrouillés

    Et j’ajouterais, mettre en place des projets communautaires sur base de raspberry par exemple….

    En finalité, c’est le consommateur qui est décisionnaire (et donc, en partie responsable), si il y a peu de gens pour acheter ce genre de bécane, alors Google et autres révérons leurs copies….

    Répondre
  • 18 octobre 2019 - 18 h 00 min

    Merci je vais étudier ça.
    C’est vrai mais les gens sont si sensibles aux modes que s’en est parfois désespérant.

    Répondre
  • 18 octobre 2019 - 23 h 12 min

    Un petit rectificatif : Google a porté le support des machines sous Chrome OS de 5 à 6,5 ans

    > Google garantit des mises à jour automatiques pendant 6,5 ans pour chacune de ses nouvelles plates-formes matérielles.

    (Extrait de https://support.google.com/chrome/a/answer/6220366?hl=fr)

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 2 h 01 min

    @Dadoo: Un tel sous android sans google ? Tu as mis quelle rom ? C’est quel tel de base? Parce que j’ai un vieux Xiaomi qui traine avec lequel je jourai bien un peu.
    J’avoue faire mon yencli et acheter des tels pour l’appareil photo (je vais surement me faire incendier, à raison). Un tel avec un super appareil photo ça me permet de pas trimbaler constamment avec moi un énorme boitier Nikon, et comme je vis à l’étranger, de partager mon quotidien en Asie avec ma famille restée au pays. Mais en dehors de ça, pour lire/écrire ses mails, aller sur twitter raconter des conneries et checker les news dans le métro, y a pas besoin de beaucoup. Et je veux plus de google parce que bon… “respect de la vie privée” quoi.

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 7 h 29 min

    @J. DEBON: Dans l’ensemble je suis d’accord avec toi. Mais je ne suis pas certain que Google vise les particuliers. Certaines entreprises amortissent leur matériel informatique sur cinq ans… et changent ensuite pour faire réapparaitre l’amortissement dans leur comptabilité ou tout simplement pour garder leur matériel à la pointe du marché.

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 7 h 33 min

    @Dadoo: Oui. Le salut passe par l’instruction. Quand je vois tout ce qu’il me reste à apprendre… je mourrai à coup sûr avant d’avoir fini ! :)

    Mais il est plus difficile de diriger ou manipuler des gens instruits. Aucun publicitaire, aucun personnage politique n’y a intérêt.

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 10 h 50 min

    @Neuro: @Dadoo:Regardez aussi du côté de /e/ fondation, il y a pas mal de xiaomi et Samsung pris en charge par la rom, ils vendent aussi des tel reconditionnés grade A avec la rom installée.
    C’est un projet qui a été fondé par le créateur Mandrake.
    J’ai un s4 mini qui tourne dessus, ça marche très bien et respect de la vie privée https://e.foundation/e-solutions/?lang=fr&v=11aedd0e4327

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 10 h 53 min

    Précision: /e/ est libre, open source et il y a toute une communauté très reactive derrière ;-)

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 11 h 07 min

    @Kikimoo:
    Je peux comprendre un amortissement sur 5 ans, pourquoi pas ?!

    Mais là, où le “bas blesse”, c’est que justement, que ce ne sont pas des ordinateurs
    à la pointe du marché, ni de la technologie…
    Et même Microsoft qui n’est pas particulièrement connu pour ses prix raisonnables
    est proportionnellement beaucoup moins cher !

    Et si Tu compares à certains produits Chinois, Xiaomi, Huawei ou Chuwi,
    mais ces produits Google ce font littéralement exploser… défoncer…
    Car j’y vois que peu d’intérêts pour les consommateurs !

    Tu veux une marque connu et Occidental, alors prends simplement du Dell
    ou du Microsoft, car Google n’arrive vraiment pas à suivre…
    Google est vraiment passé à côté de la plaque et du marché
    avec ses PixelBook GO !

    Je n’aime pas APPLE, mais pourquoi pas un MacBook Air ?!
    Légèrement plus cher, mais c’est vraiment autre chose pour l’Image de MARQUE,
    APPLE, ça fait Classe, Google, pour moi, pas du tout…

    Tout n’est pas négatifs dans ces PixelBook GO,
    certaines bonnes idées sont à reprendre par la concurrence…
    Disons que je suis assez Extrémiste, mais dans le bon sens…
    je n’aime pas quand les choses sont faîtes et développées à moitié
    surtout de la part d’une Gigantesque entreprise comme GOOGLE,
    c’est du travail bâclé, et c’est dommage,
    car ce n’est pas faute de moyens !

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 11 h 59 min

    @Dadoo: @Neuro: Regardez du coté de /e/ fondation https://e.foundation/e-solutions/?lang=fr&v=11aedd0e4327
    Pas de Xiaomi et samsung sont pris en charge par leur ROM, c’est projet qui à été initié par le créateur de Mandrake.
    Ils vendent aussi des appareils reconditionnés grade A avec la ROM installée.
    J’ai s4 mini qui tourne sous cette ROM, ça marche impeccable et niveau respect de la vie privée, c’est pas mal du tout ;)

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 15 h 20 min

    Merci.
    @Neuro, en fait si tu es root sur ton téléphone tu peux désintaller tous les services google. Tu y perds le magasin d’applications et le gps (encore que peut-être que waze marche sans google).
    Mais le mieux c’est sans doute un tel déjà nettoyé. J’ai peu de besoins autres que l’autonomie et la sensibilité réseau, j’ai acheté un tel à clapet HW HeadwWay qui m’annonce 23h sur batterie et encore 81% de charge…
    Technologiquement c’est un vieil android, un écran quelconque et seulement 5mp de camera, mais il ne roule que pour moi. Une telle autonomie une fois nettoyé du système google, ca laisse reveur sur la malignité de leur applis cachées et cryptées.

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 16 h 09 min

    update : oui waze fonctionne sans google.

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 18 h 47 min

    Par curiosité ,il existe des roms customs pour divers téléphones mais cela existe t’il sur tablette .
    Perso ,j’ai une tablette ONDA 820 W ordinaire (pas le modèle 820 W-CH) son petit processeur commence a peiner sou un WINDOWS 10 alors qu’elle marchait OK sous 8 et 8.1 .

    Cette petite tablette avec son Atom ,ses 2 GO de RAM et ses 32 GO de ROM serai plutôt pas mal sous Android .
    Le problème c’est que si je suis OK pour supprimé mon Windows ,je veux un ANDROID au dessus du 4 qu’il y avait dessus avec Windows 8 .

    Si je peux recycler cette tablette ONDA sur un Nouvel Android ou un clone Android ,je gagne une tablette pour mes utilisations générale et peut aussi de ce fait recycler ma tablette ACER encore moins puissante vers une utilisation de lisseuse de photos et de document PDF .

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 19 h 48 min

    @ptitpaj: Pour ta tablette, vois du côté de https://www.android-x86.org/
    Cela demande d’accéder au bios pour arrêter le secure boot, pour l’installation, c’est comme pour Linux mais il y a des chances pour que tu obligé de charger, après gravure de l’iso sur clé usb, d’ajouter 2 fichiers (bootia32 et grub32) dans le dossier BOOT. C’est une particularité de ces Atom….Bonne chance !!

    Répondre
  • 20 octobre 2019 - 12 h 56 min

    Après avoir étudié les androids sans google, il semble je dis bien il semble que ce soient des versions expurgées de google au chausse pied, avec du code seulement débranché, d’où des tailles de rom à peu près identiques et une autonomie très voisine de la précédente.

    Répondre
  • 21 octobre 2019 - 8 h 43 min
  • 21 octobre 2019 - 9 h 53 min

    @Madwill:
    Ça veut tout et rien dire…car il faudrait pouvoir comparer ce qui est comparable…
    Et quand on englobe tout le numérique mondial, ça ne veut malheureusement plus rien dire…
    c’est un peu comme comparer des ordinateurs personnels à des super-calculateurs,
    l’utilisation du streaming vidéo à de l’utilisation bureautique simple ou du surf léger sur Internet,
    et même parmi les joueurs, ça va de la machine de base à de véritables Hyper-Monstres…
    Le Monde Numérique est formé d’un ensemble de mondes numériques,
    qui n’ont parfois rien à voir entre eux…

    Aujourd’hui est capable de faire des ordinateurs x86 qui ne consomment quasiment rien,
    et de la taille d’un simple smartphone et peu chers…
    et pourtant Tu n’en trouves pas sur le marché !
    Alors qu’il y a Un et Des besoins…

    Comme je dis, l’informatique est quelque de chose de fondamentalement logique,
    et pourtant dans les faits, c’est rarement la logique qui prédomine…
    C’est pareil, que cela soit au niveau écologique ou économique ?
    Les Marques et les Fabricants créent souvent des besoins qui n’en sont pas…
    et répondent rarement à nos vrais besoins !

    J’aime Xiaomi, car ils ont une saine philosophie du respect du client…
    de sains équilibres entre les besoins des clients et le Business…
    avec eux, on sait qu’on ne sera globalement pas déçus !

    Revenons à l’écologie du numérique mondial…
    Car en définitive, ça revient à dire qu’on a pas besoin de sortir la FERRARI,
    ou de prendre un Camion semi-remorque pour aller chercher le pain à 100 mètres de chez soi,
    alors que c’est malheureusement souvent ce qui arrive…
    Car la majorité des utilisateurs n’y connaissent rien,
    et se font refourguer pas les fabricants ce qu’ils n’ont pas besoin,
    fait du 100 mètres en moins de 7 secondes, charger 25 Tonnes de marchandises…
    Alors qu’une simple trottinette ou vélo électrique,
    nous suffirait !!!

    Nous sommes dans un société d’illusions… et de surconsommations…
    et on appel cela de l’Économie “Vertueuse” !
    Alors que c’est globalement du Pur Gaspillage démagogique…
    bien sûr, qu’on pourrais consommer 10 fois moins d’énergie !
    Mais il n’y a qu’une toute petite minorité qui veut le réellement…
    le reste, ce n’est qu’une forme de mode, de Politiquement Correcte,
    c’est dans l’air du temps…

    Mais qui passe et veut passer aux actes ?!
    C’est obligatoirement des choix personnels,
    qui auront des conséquences collectives…

    Répondre
  • 21 octobre 2019 - 10 h 20 min

    @ptitpaj: intéressant ça. Et rien de particulier pour l’installation d’une distribution classique ?

    Répondre
  • 21 octobre 2019 - 10 h 50 min

    @J. DEBON: bah en fait, je faisais surtout allusion à l’obsolescence programmée logiciel de la part de Google avec ses Chromebook, notamment les plus entrée de gamme, pour obliger l’utilisateur a jeter sa machine au bout de 5 ans.
    Sans parler du fait que le but des Chromebook (entrée de toujours) est forcer également à tout stocker ses données dans le cloud, bref, les 2 principaux points dont il est question dans l’article en lien.
    Pour le reste, je souscrits à ton propos et surtout, je mets un maximum de principes, dit “ecolo”, en oeuvre chaque jour….et sans forcer, cela s’appelle l’econologie ;)

    Répondre
  • 21 octobre 2019 - 12 h 54 min

    @J. DEBON: dans le cas présent, il s’agit du Chromebook avec “obsolescence programmée” logiciel (qui t’oblige a jeter une machine parfaitement fonctionnelle) et le forcing (en tout cas sur les entrée de gamme) au tout cloud pour les utilisateurs. Ce sont essentiellement les deux points abordés dans l’article en lien.
    Pour le reste, je souscrits a tes propos, je mets chaque jour, en oeuvre, des gestes ecolnologiques (sauf quand je commandes sur Ali, et d’autres petits détails…lol) et ce, sans forcer.

    Répondre
  • 22 octobre 2019 - 18 h 30 min

    Fan inconditionnel des Chromebooks, on sait que le Pixelbook Go proposera des configurations allant de l’Intel Core i3 à l’Intel Core i7, avec un espace de stockage allant de 64 Go à 256 Go

    Mais pour commencer, pourquoi avoir abandonner le format convertible ?

    Pourquoi ne pas proposer plusieurs tailles d’écran qui est également problématique ?

    Répondre
  • 22 octobre 2019 - 23 h 04 min

    @Neuro: SI tu as un Xiaomi, tu peux aller voir sur LineageOS. Si ton modèle est par exemple un Redmi note 3 pro (Kate) ou un Redmi note 4 (mido), tu ne trouveras plus les roms sur le site, mais tu peux les compiler toi-même (ouf!) ou demander à ton moteur de recherche;

    J’ai une rom LineageOS. L’avantage est que tu peux l’installer sans aucune appli Google OU avec Google via les Gapps (voir le site).

    Saches cependant qu’avant de te lancer dans l’aventure, il faut déverrouiller le bootloader, et que ça passe par une demande sur le site de Xiaomi et que ça prend 1 voire 2 semaines (on se demande ce qu’ils foutent pendant ce temps…)

    Ensuite, tu peux rooter (ou pas) ton mobile et surtout changer le bootloader pour Twrp. Désormais ouvert, le bootloader te permet d’installer des roms à partir d’un zip (à stocker sur la carte SD, par exemple).

    Dans le cas de Lineage, il faut donc installer un zip puis le zip des Gapps si l’on veut.

    A noter qu’on peut ensuite faire marche arrière, avec des indications disponibles sur le site de Xiaomi.

    Perso, je l’ai fait car j’en avais marre d’avoir les espions de Xiaomi ET de Google sur mon téléphone.

    L’amélioration l’autonomie n’est cependant pas aussi spectaculaire qu’on peut le lire (surtout que la série REdmi a toujours une bonne grosse batterie de 4000mAh. En effet, Lineage est moins optimisé que les roms officielles. Du coup, l’un compense l’autre. Quand aux performances, elles sont meilleures, mais c’est surtout vrai avec des applis libres téléchargées sur F-Droid, souvent légères.

    Mais hormis le fait que Google aura toujours la main avec un mobile sur lequel les Google services fonctionnent, beaucoup de smartphones ne requièrent pas de compte Gmail pour fonctionner, et surtout une fois F-droid installé, on peut installer les applis alternatives qu’on souhaite et désactiver (sinon désinstaller) les autres.

    PAr exemple, installer Blockada permet de filtrer drastiquement le traffic sortant, ce qui limite l’emprise de Google et des touts les applis qui collectent des données sur ton mobile.

    Répondre
  • 22 octobre 2019 - 23 h 09 min

    @J. DEBON: Heu, j’aime Xiaomi…dis toi bien que TU es leur produit, comme pour Google. Xiaomi cache, derrière ces “pas plus de 5% de marge” une exploitation très intense de tes données, à tous les niveaux.
    Et quand on voit le projet politico-économique de la Chine voulant dominer le monde, il faut se montrer prudent à l’égard de l’amour porté à ce type de produits.

    Ne pas être dupe, quand même.

    Répondre
  • 23 octobre 2019 - 2 h 35 min

    @brousse.ouillisse:
    Non, je n’ai jamais caché, la politique et volonté impérialiste de la Chine,
    vis à vis des États Unis, de l’Europe et du reste du Monde !
    La Chine ne l’a jamais vraiment cachée elle-même…
    Disons que nos principaux responsables politico-économique l’ont clairement
    encouragée et laissé faire !!!
    Et que c’est pas maintenant, que la Chine contrôle plus de 50% de l’économie Mondial,
    que Nous pouvons changer la donne… Il fallait peut-être y penser 30 ans plus tôt ?!

    Car maintenant, nous sommes devenus dépendants de la Chine sur des secteurs stratégiques…
    Comme le dit si bien, l’Histoire, on ne peut avoir le beurre et l’Argent du beurre,
    nos responsables Occidentaux ont préféré détruire leurs industries et économies,
    en utilisant la et les planches à billet sans limites…
    Ça a été des choix politico-économique suicidaires, OUI !!!
    Mais comment voudrais-Tu ou veux-Tu changer la donne sur des choix sociétal
    qui nous dépasse de très très loin ?
    Ça ne ne t’empêche pas d’acheter des produits Chinois ?
    Alors en définitive, Tu fais comme Tout le Monde,
    Tu penses d’abord à ton portefeuille, avant de penser au reste…
    Car en tant qu’Occidentaux, nous sommes avant tout des individualistes et des égoïstes,
    avant de penser au reste !
    Nous faisons souvent beaucoup de politiquement correcte,
    sans le mettre en pratique, moi-inclus !

    Il suffit d’écouter L’Agneau de Bénabar,
    nous combattons l’Impérialisme Américain,
    un Coca light à la main :
    https://www.youtube.com/watch?v=7uvdmC_Gki0

    Et nous combattons l’Impérialisme Chinois,
    en achetant quasiment tout ce qui vient de Chine ?!
    Sans voir plus loin que le bout de notre nez,
    et des conséquences à court, moyen et long termes…
    Alors que c’est de Fait, le SUICIDE ÉCONOMIQUE,
    de nos Nations Occidentales et de l’Écologie Mondial !

    Nous faisons du Politiquement Correcte,
    mais nous n’assumons pas les conséquences de nos actes…
    La majorité des gens sont incapables d’assumer leurs propres illogismes !
    Donc je ne referais pas le Monde, car malheureusement,
    les Hommes sont souvent des Fous qui s’ignorent !
    Nous ne voyons que la paille dans l’Oeil du Voisin,
    mais rarement ou jamais, la poutre dans notre oeil…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *