Le Fuffee Mug utilise la chaleur pour alimenter un écran qui sert à rien

Le Fuffee Mug est un objet en financement participatif sur Indiegogo, un projet aussi original qu’inutile qui devrait donc faire pas mal parler de lui. Autant dire maintenant que c’est une bonne idée fort mal exploitée.

Un mug avec un écran à encre électronique, voilà ce qu’il manquait à toute une génération d’utilisateurs. Ceux en manque de maximes débiles et  qui n’ont pas la chance de traîner sur Linkedin tous les matins pour déguster la laborieuse prose des génies qui y partagent leurs fabuleuses leçons de vie.

Le Fuffee Mug n’a qu’un intérêt, celui d’embarquer une technologie permettant de récupérer une partie de la chaleur dégagée par la boisson qu’il contient pour afficher des données sur son écran à encre numérique. A vrai dire rien de vraiment nouveau, on sait faire cela depuis un bon moment. Jean-Charles Peltier a découvert comment récupérer du courant à partir d’une source chaude en… 1834.

FU

Seulement JC n’avait pas l’esprit start-up et n’a donc pas eu le bonne idée de fabriquer un Mug qui pourrait afficher en gros “N’engueulez pas le pas Patron, la patronne s’en charge” directement sur un Fuffee. L’objet surfe sur une vague verte en insistant largement sur le fait qu’il est “battery-free”. Mon mug actuel l’est tout autant, il contient plus, est moins lourd et n’a aucune chance de se transformer un jour en un nouveau support de publicité.

Le pitch de la marque est assez clair “En exploitant l’énergie thermique d’un café, Fuffee devient un mug et une plateforme sociale sans piles qui vous permettra de coopérer avec diverses marques et services. Vous ressentirez quelque chose de différent à chaque fois  que vous boirez votre Fuffee”.1

FU

Dire que l’on est un produit vert en ajoutant une électronique inutile à un objet aussi simple qu’un Mug me parait un peu compliqué quand même. Mais si c’est pour gâcher mon café en m’apostrophant avec une publicité débile sur un énième nouveau support… Avec un message relayé en Bluetooth via mon smartphone qui pourrait tout aussi bien l’afficher lui même ? Ça c’est clairement une incitation au crime.

FU FU FU !

Je trouve cependant l’idée de base excellente et on peut imaginer des usages à cette relation chaleur – énergie pour un affichage à encre numérique. Nul besoin d’une source de chaleur permanente puisque l’écran continuera à afficher ses données même si la température redescend. Pour une station météo, un affichage d’informations importantes ayant une durée de vie assez longue, ce type d’interface est à réfléchir. On pourrait même imaginer un système de récupération de chaleur directement intégré à nos ordinateurs – qui en génèrent pas mal – pour afficher des données de cette manière.

Le Fuffee Mug est lancé à 69$, combien coûterait le même produit sans le mug pour des usages plus intelligents ?

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Quelqu’un à vu mon flingue ?

Violet
18 commentaires sur ce sujet.
  • Bob
    20 février 2020 - 17 h 39 min

    On peut regarder Netflix avec ?

    Répondre
  • to
    20 février 2020 - 19 h 00 min

    Ca va relancer la lecture au coin de la cheminée sur une tablette reliee cuir et avec diffuseur intégré d’odeur de vieux papier moisi, on peut meme imaginer un protege-ecran ‘toucher papier’. mouahahahaha

    Répondre
  • Xo7
    20 février 2020 - 19 h 15 min

    @Bob: Oui mais avec la fonction thermomètre, pas facile de regarder l’écran !

    Répondre
  • 20 février 2020 - 19 h 17 min

    @Bob: Avec un écran à encre électronique, pour l’instant, c’est sans espoir. Le taux de rafraîchissement d’un tel écran est un peu trop faible pour la la vidéo. C’est parfait pour afficher de l’information statique, avec une mise à jour de temps en temps, mais guère plus.

    L’intérêt, c’est que l’affichage ne consomme rien et peut durer très longtemps. Ça ne consomme de l’énergie que pendant la mise à jour de l’image qui va être affichée. C’est donc parfait pour une liseuse, mais complètement inadapté pour de la vidéo où l’image change en permanence.

    Répondre
  • 20 février 2020 - 19 h 25 min

    Bon, il faudrait que je vérifie plus en détail, mais l’effet peltier pour produire du travail s’appui forcément sur un flux d’énergie (et pas juste sur de l’énergie – comme tout les systèmes qui produisent vraiment du travail, c’est le 2e principe de la thermodynamique). Il faut donc une différence de température quelque part (le café chaud ici, par rapport à l’air ambiant). Donc je pense que c’est mort pour la station météo. Dommage !

    Répondre
  • 20 février 2020 - 20 h 29 min

    Moi je vois une batterie sur le circuit !

    Répondre
  • Bob
    20 février 2020 - 21 h 42 min

    @Laurent Simon: merci, mais c’était un peu une blague. Pendant des années ça m’a gonflé qu’à chaque sortie d’une nouvelle Raspberry la question récurrente soit de savoir si on peut regarder Netflix ou autre avec.
    Là je me venge.

    Répondre
  • 20 février 2020 - 21 h 43 min

    Je partage cet article à 100% (150% sur la partie linkedin)!
    PS : ton flingue est dans le tiroir à chaussettes (:-)

    Répondre
  • 20 février 2020 - 22 h 23 min

    @Dadoo: Cela ressemble à un super condensateur plutôt.

    Répondre
  • 20 février 2020 - 22 h 26 min
  • 20 février 2020 - 22 h 53 min

    Il me semble avoir vu une montre fonctionnant sur le même principe.
    J’avais trouvé l’idée plutôt sympa d’utiliser la chaleur corporelle et le fait que l’écran s’allume automagiquement quand on place le boîtier sur son poignet. Et cela nécessitait tout de même une petite batterie pour alimenter le quartz lorsque la montre n’était pas portée.
    Mais je pense qu’il y a quelque chose à creuser dans cette direction (utiliser la chaleur d’objets ou la nôtre pour en faire quelque chose).

    Répondre
  • 21 février 2020 - 7 h 33 min

    @Xo7 et @Eric: du coup pour un thermomètre efficace (avec jingle quand c’est cuit) il faut s’assoir sur un glaçon ? Ouille, ouille, ouille !

    Répondre
  • 21 février 2020 - 8 h 26 min

    @Kikimoo : si la sonde est dans le poulet et l’afficheur à l’extérieur, c’est bon ;-)

    Répondre
  • 21 février 2020 - 9 h 04 min

    avoir une partie “puissance” comme ça pour alimenter un projet arduino ça pourrait être fun.

    Répondre
  • 21 février 2020 - 12 h 29 min
  • 24 février 2020 - 11 h 33 min

    Ce serait bien une station météo qui fonctionne à la chaleur de la main : tu la saisis, elle prends la chaleur de ta main, se connecte et affiche la météo … ça serait pratique, en fait…. bon, il faut une sacré fièvre, aussi….

    Répondre
  • 26 février 2020 - 9 h 00 min
  • 27 février 2020 - 16 h 01 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *