EtcherPro, un accessoire pour gérer 16 cartes MicroSDXC à la fois

Vous connaissez surement Balena Etcher, un logiciel conçu pour installer des images de systèmes d’exploitation sur des cartes SD ou des clés USB. Mais connaissiez vous l’Etcherpro ?

Balena Etcher, c’est un des multiples logiciels de création d’images système du marché. Avec pour lui le gros avantage d’être efficace, multi plateformes et simple d’utilisation. Beaucoup d’utilisateurs de solutions Raspberry Pi et consorts utilisent Etcher pour cela, la même interface simplissime sous Linux, MacOS ou Windows c’est évidemment pratique pour s’y retrouver et faire des tutos.

Etcher

Balena Etcher

Mais ce que propose ce logiciel, c’est une solution artisanale de gestion de cartes, une solution grand public. Les professionnels qui vont vouloir préparer 10, 15, 30 clé USB ou plus ne vont pas passer toute leur journée à répéter la même opération en boucle. Pour eux, il existe le Balena EtcherPro. Un accessoire qui permet de piloter le flashage de 16 éléments à la fois.

EtcherPro

L’objet propose 16 ensembles de ports avec à chaque fois un lecteur de cartes SDXC, un lecteur de cartes MicroSDXC et un port USB 3.0 Type-A. De telle sorte que vous pouvez connecter 16 clés USB et injecter dessus la même image système d’un coup. De quoi grandement accélérer les procédures d’installation pour un professionnel. Que ce soit un distributeur de produits  ou plus simplement un gestionnaire informatique voulant rapidement déployer une mise à jour sur le terrain sur des postes non connectés. Cela peut également servir à des personnes préparant des tonnes de clés USB de communication avec de la documentation ou de la publicité. 

EtcherPro

L’appareil dispose d’un écran de 7 pouces de diagonale qui reprend le logiciel maison avec une interface tactile. Il est piloté par BalenaOS, une distribution Linux conçue sur mesure pour cet usage. Le Balena EtcherPro propose une connexion Ethernet Gigabit et Wifi5, de telle sorte qu’il pourra aller chercher sur un réseau local l’image système dont vous avez besoin pour l’injecter directement dans vos supports. Mais le système pourra également télécharger automatiquement les images système des distributions voulues de manière autonome. Vous indiquez quelle distribution Linux vous souhaitez, vous lancez l’opération et quelques minutes plus tard vous avez de 1 à 16 clé USB prêtes à l’emploi…

EtcherPro

Le EtcherPro peut également recopier l’image d’une source insérée dans le premier port : Vous glissez la carte préparée avec amour de l’image système que vous voulez copiez et la voilà clonée automatiquement sur les 15 autres supports. La vitesse d’écriture maximale est 52 MB/s en usage partagé, elle peut monter à 200 MB/s en usage unique, lorsque vous ne flashez qu’une seule carte ou clé USB.

EtcherPro

Ce poste EtcherPro se pilote aussi facilement que le logiciel du même nom et permet donc de créer en quelques minutes un lot de 16 supports identiques. Balena prévoit une mise à jour logicielle qui permettra de piloter jusqu’à 10 EtcherPro via Ethernet. Une solution clairement pensée pour les industriels. Avec ce dispositif, il sera donc possible de créer 160 images identiques dans le même temps que pour une seule. Ceux qui ont déjà préparé ce type de cartes en série savent combien le temps est long quand on a devant soit une pile de 30 clés USB à préparer de cette manière avec un simple PC.

Le prix pour ce joujou sera élevé, comptez 990$ pièce. Un investissement très rentable si vous payez votre responsable informatique à un salaire correct et que vous le laissez régulièrement moisir devant un PC à changer une clé USB ou un lecteur de cartes toutes les 5 minutes pendant des heures…

Pour plus d’infos, vous pouvez vous connecter à la page dédiée dans la boutique de Balena.


secret
6 commentaires sur ce sujet.
  • 6 janvier 2021 - 14 h 38 min

    Hello, je commence dur mais la suite va dans un sens plus optimiste ! je n’aime pas la solution Balena Etcher à cause des accusations de télémétries qui gravitent autour (par exemple : https://github.com/balena-io/etcher/issues/2977). D’ailleurs, la présence d’un port Ethernet (évidemment utile pour télécharger) permet évidemment de téléverser.

    En revanche, pour un usage “pro” et si les données ne sont pas confidentielles, il faut reconnaître que l’idée est très bonne et va dans la logique de ce qu’ils font. L’appareil propose une vraie utilité et l’ergonomie de l’écran et la variété des connecteurs semble bien pensée (il serait intéressant de savoir si on doit pousser les cartes microSD jusqu’à entendre un “clic” ou si on doit juste les poser dans le connecteur). Je me demande si ce sont les seuls à proposer ce genre de systèmes ?

    Enfin, pour les Linuxiens qui veulent flasher la même image sur quelques clés USB/cartes (micro)SD en même temps, il existe le logiciel “MultiWriter” open-source et gratuit. On est loin du standing de ce EtcherPro, mais pour un usage amateur, ça peut le faire.

    Répondre
  • 7 janvier 2021 - 14 h 11 min

    $990 + VAT, vraiment un appareil pour des pros. On se sait pas si il peut copier directement une carte ou s’il faut d’abord en créer un image, à ce prix on espère une copie directe.

    Répondre
  • 7 janvier 2021 - 14 h 12 min

    @Dadoo: Si on sait, c’est dit dans le billet.

    Répondre
  • Ben
    7 janvier 2021 - 15 h 09 min

    “le temps est long quand on a devant soit (soi) une pile de 30 clés USB à préparer…”
    je veux bien donner un coup de main pour les corrections…

    Répondre
  • no1
    7 janvier 2021 - 15 h 50 min

    Bonjour, savez-vous comment les constructeurs font pour installer Windows en série sur les ssd des pc qui sortent des usines ?

    Répondre
  • Tof
    11 janvier 2021 - 9 h 44 min

    @no1: pour les constructeurs je ne sais pas. Mais en entreprise on utilisait le système du clonage, on clonait une pré-installation customisée pour l’entreprise (avec toutes ses règles de sécurité) sur le disque dur de chaque nouvel ordinateur. Puis pour ne plus avoir à sortir le disque, on utilisait la méthode du boot PXE (boot sur réseau), pour la copie d’une installation directement depuis le réseau. C’était il y a 20 ans, depuis cela a du évoluer…
    De nos jours les refurbishers (les revendeurs d’ordis issus de parc informatique d’entreprise), utilisent une clé USB avec une pré-installation de Windows: on boot l’ordi sur la clé USB et en quelques minutes la pré-installation standard de Windows est copiée sur le SSD/HDD.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *