ECS Liva Q1A : deux MiniPC Linux sous SoC Rockchip en approche

Elitegroup n’en finit pas de décliner ses MiniPC ECS Liva. La marque vient tout juste d’annoncer les Liva Q1A et Liva Q1A Plus. Deux engins toujours aussi compacts mais qui troquent leur puces x86 Intel pour des solutions ARM signées Rockchip.

Toujours aussi compacts, les deux nouveaux MiniPC ECS Liva Q1A et Q1A Plus se présentent sous SoC ARM. Le premier embarquera un Rockchip RK3288, une solution quadruple coeur Cortex-A17 cadencé  à 1.6 GHz. Le  second, le Plus, sous SoC Rockchip RK3399, un six coeurs composé de deux Cortex-A72 à 1.8GHz et quatre Cortex-A53 à 1.4GHz.

ECS Liva Q1A

Cela fait une assez belle différence avec les modèles ECS Q1D et Q1L sortis en Septembre dernier sous Celeron 3350 et Pentium N4200. Des modèles annoncés lors du CES 2020 en Janvier de l’année dernière mais qui ont mis pas mal de temps à sortir. Trop à mon avis car les puces Intel Gemini Lake embarquées étaient alors déjà quelque peu défraîchies. 

Revenir 4 mois plus tard pour annoncer des nouveaux modèles sous SoC Rockchip est donc un contre pied assez étonnant. Là où la plupart des constructeurs se tournent vers des solutions AMD Ryzen, les ECS Liva Q1A se tournent vers des puces ARM. Le fait qu’elles soient limitée à 2 Go de DDR3L et livrées avec 32 Go de eMMC par défaut semble signer des solutions passées. Il sera possible de passer les eMMC en 64 Go et d’ajouter une carte MicroSDXC 128 Go max en option mais, tout de même, cela fait plus penser à des MiniPC de 2016-2017 qu’à une machine de 2021. Le marché visé est particulier, probablement assez fermé et professionnel pour ces deux machines. La marque les présente comme des solutions d’affichage plus que des machines destinées aux particuliers. Il faudra voir leur positionnement tarifaire et leur comportement à l’usage car je ne suis même pas sûr de la pertinence de cette proposition.

ECS Liva Q1A

On retrouvera une connectique assez complète avec une sortie HDMI 2.0 CEC, un port Ethernet Gigabit, et trois ports USB 2.0 type-A accompagnés par un MicroUSB pour le ECS Liva Q1A. Le ECS Liva Q1A Plus proposera un DisplayPort 1.2 et un port USB 3.2 Gen.2 à la place d’un des trois ports USB 2.0. Les deux engins mesureront 7.4 cm de côté pour3.46 cm de haut. Ils seront alimentés par un bloc 12V 2A et tourneront sous Android 8.1 ou Ubuntu 18.04…

Derniers points, pas à l’avantage des deux machines, ils proposeront un module Bluetooth 4.0 et du Wifi4… Bienvenue en 2021 !

 

Soutenez Minimachines, partagez le !


Rivière
4 commentaires sur ce sujet.
  • 11 janvier 2021 - 17 h 05 min

    Ça va dépendre du prix surtout, on ne peux pas comparer un RK3399 à un Ryzen.
    Ou alors il faut afficher la consommation électrique de l’ensemble de l’appareil pour chaque.

    Répondre
  • 11 janvier 2021 - 18 h 32 min

    Même si le produit n’est pas abouti, l’ARM comme laptop ou pc gaming est normalement l’enjeu pour remettre en cause les OS, windows n’offre plus grand chose, Apple ne veut pas d’entré de gamme, l’avenir de l’informatique tourne toujours autour des écosystèmes qui prennent les bonnes vagues, android a été la deuxième vague aprés l’ios, la switch est permise par nvadia, il reste des vagues après le M1, pour l’autre os bureau pour noyau ARM.

    Répondre
  • 11 janvier 2021 - 20 h 00 min

    @Génissel Samuel: Même un Cortex A72 qui est le haut de gamme ARM de 2016 est bien loin d’un Celeron N3350 (donc vendu sur un modèle de l’an dernier comme dit au dessus) en terme de performances qui lui date aussi de 2016.
    Hormis pour faire tourner un Linux ARM qui permet encore peu de chose pour une utilisation moyenne, je voit pas l’utilité de ce mini pc et qu’en est-il des capacités en multimédia pour lire une vidéo 4k sur le web par exemple, le Celeron en est capable mais ce modèle le peut-il ?

    Répondre
  • Luc
    11 janvier 2021 - 21 h 01 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *