DeskPi Lite : un boitier pour Raspberry Pi 4 plutôt bien construit

Le DeskPi Lite est un nouveau châssis pour protéger votre Raspberry Pi 4 qui offre une belle connectique pour une trentaine de dollars.

Le DeskPi Lite est un châssis en ABS qui veut résoudre deux soucis rencontrés par les utilisateurs de cartes Raspberry Pi 4. D’abord la protéger de la poussière et des chocs classiques mais également transformer et adapter sa connectique à un usage plus proche d’un MiniPC que d’une solution de développement.

DeskPi Lite

Le DeskPi Lite est le nouveau boitier de la marque qui a déjà lancé le DeskPi Pro qui permettait d’ajouter un stockage au format 2.5″ à un système Raspberry Pi. Cette nouvelle version reprend la même idée de fournir à la fois un châssis et une électronique proposant des fonctionnalités différentes de la proposition de base.

DeskPi Lite

Deux cartes d’extension sont donc intégrées au DeskPi Lite pour se brancher sur les connecteurs d’un Raspberry Pi 4 Model B et retrouver sur les côtés du boitier six ports USB Type-A et deux ports HDMI de taille standard. Des éléments qui seront bien plus pratiques à l’usage si on veut se servir de la solution comme un ordinateur de bureau ou une TV Box. Les différents câbles à brancher n’auront alors plus besoin d’adaptateurs externes.

DeskPi Lite

On retrouve évidemment les broches GPIO, déportées sur le côté du châssis, cachées derrière une protection amovible de manière à rester exploitables. La distribution globale des ports permet également de retrouver un lecteur de cartes MicroSDXC accessible ainsi que les prises Ethernet et CVBS. Des LEDs, montées sur la face avant , permettront de suivre l’activité de la carte.

DeskPi Lite

Enfin, le DeskPi Lite malgré son prix de 30$, est réalisé en aluminium de manière à pouvoir aider la dissipation des composants de la carte. A noter cependant que le boitier n’est pas dénué de ventilation. Le SoC du Raspberry Pi est couvert par une solution ventilée à vitesse auto ajustable.

La page du site du DeskPi Lite donne des informations utiles pour utiliser le produit et notamment la gestion du ventilateur depuis Raspberry Pi OS ou Raspbian. Elle permet aussi d’acquérir le boitier pour 29.99$… Hors Taxes. N’oubliez pas que le prix de ce boitier est ici calculé sans les 20% de TVA et les éventuels frais de dédouanement ajoutés par le transporteur.

DeskPi Pro : un châssis pour ajouter un stockage 2.5″ à son Raspberry Pi

Source : CNX Software

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

15 commentaires sur ce sujet.
  • 1 février 2022 - 13 h 15 min

    Franchement bien conçu ce boîtier.
    Je n’avais jamais fait attention au fait que la PI 4 pouvait gérer deux écrans

    Répondre
  • 1 février 2022 - 13 h 18 min

    Je continue occasionnellement d’essayer d’utiliser mon Pi comme PC de bureau. Ca peut pas:
    1- les performances ne sont pas top, mais bon, c’est prévu
    2- il y a plein de problèmes graphiques/vidéos, et ca c’est rédhibitoire. Je n’arrive pas a lire les vidéos de façon fiable – il y a des distros spécialisées pour ca, mais sous Raspbian, que ce soit la lecture de fichiers locaux ou le streaming posent très souvent probleme.
    3- Pour la vidéo conférence, c’est encore pire. Je ne sais pas ce qui marche, mais pas Skype ni Duo.
    4- les applis Linux… donnent envie d’utiliser des webapps. Mais… probleme de performances.

    En config bureautique, je me suis rabattu sur des TV-Box Android au même prix voire moins cheres en config réelle (avec boitier, SD, cables…). Ca résout tous les problemes sus-cités à part les perfs qui sont modestes aussi, mais ca lit n’importe quelle vidéos, streame, videochatte… et en plus on a accès a des apps natives vraiment bien foutues (Browser au choix, Office, les différents clouds…) et a des jeux excellents.

    Pi c’est sympa pour bidouiller, en mini-serveur, et pour intégrer dans des solutions verticales. En PC de base, non.

    Répondre
  • 1 février 2022 - 13 h 19 min

    Ah, aussi, il parait que le Wifi est tres vulnérable aux boitiers en métal. Comme mes Pi sont bien chauds, ils sont tout nus.

    Répondre
  • 1 février 2022 - 14 h 06 min

    Contrairement à un commentaire ci-dessus, Raspberry PI OS lit très bien les vidéos, à condition d’utiliser le logiciel mpv Media Player qui n’est pas installé d’origine. VLC ne suffit pas.

    Répondre
  • 1 février 2022 - 14 h 24 min

    @Olivier Barthelemy:

    il y a certaine box où les performances sont meilleur tel la nvidia shield, après ce n’est pas le même prix

    la X88 Pro 20 qui semble assez puissante

    Répondre
  • Tv
    1 février 2022 - 14 h 49 min

    @Olivier Barthelemy:

    Je rejoins ce commentaire sur les bénéfices réels du Raspberry Pi.

    Un article sur des minis PC viables pour brancher sur la Tv avec télécommande, Linux à la place d’Android, et une application d’ipTv serait bien.
    Mais j’ai l’impression qu’il n’y a pas vraiment de solution agréable à utiliser concurrente d’Android, ou de l’Apple TV.

    Répondre
  • 1 février 2022 - 16 h 02 min

    @Tv : coreelec installé sur un boitier à base de SOC s905 (30-50$ sur aliexpress), yatse comme télécommande sur Android et tu fais tout ce que tu veux.

    Répondre
  • Tv
    1 février 2022 - 16 h 42 min

    @Vinz:
    Merci pour la réponse je ne connaissais pas Coreelec. Il s’installe sur beaucoup d’appareils différents :-)
    Par contre je préférais une vraie télécommande, infrarouge ou bluetooth sans application tierce (Sur yatse on doit utiliser un compte playstore). Comme sur les télécommande des box.

    Répondre
  • 1 février 2022 - 17 h 40 min

    @Tv: je rejoins Vinz pour Coreelec que j’utilise en équivalent de Kodi sur un SOC s905 (Beelink GT1 Ultimate vu sur minimachines il y a quelques années).

    Sinon pour un équivalent Android à base de Linux sur un Raspberry Pi 4, il y a Plasma Big Screen fait par la communauté KDE. Je ne sais pas si la bibliothèque d’application est assez fournie et adaptée à la TV mais j’ai vu quelques applications contrôlables par la voix. Je pense que ça mérite de tester juste comme une expérience pour voir si ça te plaît.

    Répondre
  • Tv
    1 février 2022 - 19 h 13 min

    @prog-amateur:
    Merci ça correspond à l’idée de la solution que je recherche. Concernant l’adoption, ils disent dans leur FAQ « Plasma Bigscreen est actuellement en développement important et n’est pas destiné à une utilisation quotidienne. ».
    La marque qui ferait l’effort de proposer un produit viable, personnalisable avec des maj assurées pourrait vite devenir leader.

    Répondre
  • 1 février 2022 - 19 h 29 min

    Franchement ,ce RPI-4 commence a devenir une solution intéressante .
    La version du boitier avec emplacement pour un disque SDD me semble intéressante .
    Le plus dur sera certainement de pouvoir acheter un RPI 4 avec 2 ou 4 Go de RAM .
    Enfin ,avec un peu de chance le marché reviendra a un peu plus de normalité en disponibilité et prix .

    Répondre
  • 1 février 2022 - 23 h 14 min

    @Tv: exact, c’est encore un OS en développement, mais d’après les commits sur leur gitlab, ils fixent des bugs à 2-3 personnes de manière active :
    https://invent.kde.org/plasma/plasma-bigscreen/-/commits/master/

    Du coup, faut se dire que si on trouve un bug, ça peut durer tout en se disant que quand même, ils font un super boulot. Moi franchement, je suis épaté par leur travail, je ne suis pas du tout adepte de la reconnaissance vocale, mais pour ceux qui aiment ça, y a pas mal d’applis qui le proposent.

    Pour la partie marque, sachant que le business model des TV « intelligentes » repose notamment sur la collecte et la vente de données clients (j’ai récemment lu un article où LG proposerait de la publicité ciblée en fonction du comportement du client), j’ai peu d’espoir de voir un constructeur jouer le jeu d’une Smart TV Open Source centrée sur la vie privée (y a trop d’argent à se faire).
    Mais franchement, l’idée serait pourtant cool : une TV plus chère que la concurrence (à caractéristiques techniques égales), mais à l’OS 100% open-source (durabilité des mises à jours, sécurité, communauté active, etc.) et respectueuse de la vie privée.

    Répondre
  • bob
    2 février 2022 - 8 h 43 min

    Personnellement ça fait longtemps que je n’utilise plus les OS de la fondation sauf cas exceptionnel. Par exemple, sur mes Pi400 j’utilise Ubuntu. L’avantage c’est d’être en 64 bits. Vous allez me dire que ça ne sert à rien techniquement… Sauf qu’en réalité pour de l’architecture ARM les applications en 32 bits disparaissent du radar. Utiliser un OS 64 bits sur une Pi, c’est accéder à une bibliothèque de logiciels bien plus importante.

    J’ai délaissé l’actualité des OS de la fondation, je ne sais pas s’ils sont passés sur 64 bits aujourd’hui. Mais ça se sent qu’il ya plus de monde chez Ubuntu que chez Raspberry pour bosser sur l’OS.

    Mes Pi400 sont pleine de limitations en comparaison des machines puissantes octo-core et 32Go sur lesquelles je développe, mais ce sont des machines intéressantes sur lesquelles le python fonctionne parfaitement, on peut installer un Grafana, un PostgresSQL et même le Visual Studio Code : je m’amuse énormément avec ces machines et c’est certainement une plate forme formidable pour échapper à Microsoft.

    Il fut un temps ou Microsoft faisait des systèmes d’exploitation des machines et ça m’intéressait. Maintenant ils font des systèmes d’exploitation de l’utilisateur et je n’en peux plus de leurs conneries.

    Formidable, Linux est finalement opérationnel pour ma mère (75 ans) avec une distro Zorin par exemple.

    Répondre
  • 2 février 2022 - 10 h 24 min

    Franchement, ça fonctionne très bien en PC de bureau… ça fait un très bon client léger. Tout dépend du besoin (et du niveau d’évolution de l’utilisateur évidemment). Si on parle d’un client lourd à l’ancienne, c’est clairement ni le but, ni l’idée, ni le matériel, ni l’intégration.

    Et puis pour les enfants, un petit ordi pour travailler avec scratch, ça le fait bien. son père pourrait l’utiliser pour se connecter à son VCD chez OVH par exemple.

    Répondre
  • bob
    2 février 2022 - 21 h 14 min

    Oui mais qu’en pense JCVD ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *