DeskPi Pro : un châssis pour ajouter un stockage 2.5″ à son Raspberry Pi

Les boitiers pour Raspberry Pi ont largement évolué ces derniers temps et ce DeskPi Pro est un bon exemple de la spécialisation que l’on rencontre de plus en plus avec ces solutions.

Le DeskPi Pro est le dernier des nombreux boitiers sortis récemment pour accueillir les Raspberry Pi 4 et uniquement ces dernières. On a vu toute une ribambelle de solutions débarquer ces derniers temps avec l’Argon One, les Akasa Gem et Akasa Pi-4 Pro mais également le SilverStone PI02. Cette émergence de nouveautés est liée à l’évolution des cartes Raspberry Pi 4. De plus en plus capables et performantes, elles ont également apporté des fonctionnalités nouvelles comme le démarrage du système sur des stockages externes.

Le DeskPi Pro propose donc un espace pour intégrer un Raspberry Pi 4 mais également un emplacement pour un stockage 2.5″, ce qui sera évidemment bien plus pertinent pour certains usages que le recours à une carte MicroSDXC. Ces dernières étant souvent plus lentes et surtout de plus faibles capacités. Evidemment, il existe des cartes MicroSDXC de haute capacité, on trouve des solution de 512 Go et 1 To mais elles sont alors souvent plus chères et surtout beaucoup moins endurantes qu’un SSD. Si vous regardez les tarifs des cartes MicroSDXC affichant à la fois vitesse, endurance et capacité, vous comprendrez vite l’intérêt du recours à un SSD 2.5″ classique.

DeskPi Pro

Le DeskPi Pro propose donc une protection de l’ensemble des composants et un moyen d’ajouter facilement un stockage à son système Pi4. Une carte fille qui se connecte aux ports HDMI et USB de la carte et qui permet de les déployer autrement.

DeskPi Pro

On retrouve donc les deux ports MicroHDMI remplacés par des ports HDMI pleine taille. Des connecteurs plus standards pour connecter des écrans classiques. Au passage, ces ports sont déplacés sur l’arrière du châssis de manière à retrouver une configuration classique. La disposition générale gagne en connectique avec deux ports USB 3.0 en façade et un en plus au dos de l’appareil. Le lecteur de cartes mémoire MicroSDXC, qui ne sert donc plus forcément pour stocker le système, est déplacé vers la partie avant du boitier de manière à pouvoir l’utiliser comme stockage amovible.

DeskPi Pro

Enfin, un adaptateur USB 3.0 vers SATA permet de connecter votre stockage 2.5″. Vous pouvez choisir un disque mécanique ou un SSD. Il est évident que la seconde option sera bien plus pertinente et réactive pour la majorité des utilisateurs mais l’usage d’un stockage mécanique peut également avoir du sens si vous comptez utiliser la carte pour stocker de grandes quantités de données. 

DeskPi Pro

Le DeskPi Pro est refroidi activement par un ventilateur, on connait la propension du Raspberry Pi 4 à dégager beaucoup de chaleur. Un petit dispositif est donc intégré à l’ensemble pour l’évacuer plus facilement.

DeskPi Pro

Cela n’interviendra qu’en cas de besoin et la plupart du temps la solution restera passive puisque c’est une solution ICE Tower qui est positionnée sur le SoC de la carte pour la dissiper silencieusement. Le bouton de façade permettra d’éteindre votre système de manière simple et efficace mais également de faire un reset de votre machine après avoir installé un pilote. Enfin, l’alimentation est assurée par un dispositif à la norme Quick Charge 3.0 fourni.

DeskPi Pro

L’ensemble est proposé en précommande à 54.99$ pour le moment, un prix qui ne compte pas les frais de port : on ajoutera 10$ supplémentaires pour le faire venir  en France. Un tarif d’ensemble de 56€ environ. L’engin passera à terme à 59.99$ pièce, ce qui reste raisonnable au vu du matériel fourni. Reste un détail qui me chiffonne, le boitier en aluminium enferme totalement la carte, et ses brochages ne sont donc plus accessibles. Bien entendu, on pourra jouer de la miniperceuse pour usiner le châssis afin de glisser une nappe sur les broches mais ce ne sera pas aussi pratique qu’une solution comme le boitier Argon One qui a trouvé une parade à ce problème.

Ce qui me chagrine le plus dans cette idée, c’est le côté décalé de la chose. On se retrouve au final avec un MiniPC classique qui coute 56€ auquel on ajoutera une carte Raspberry Pi 4 qui coutera entre 40 et 80€ suivant la mémoire embarquée mais qui ne fera plus ce pourquoi ces cartes de développement ont été inventées. Si vous considérez le tarif de cette solution en 8 Go et que vous additionnez les 80 et les 56€, vous arrivez à 136€ pour un engin qui se positionne alors face à la concurrence des MiniPC. Si on gomme les interfaces particulières du dispositif, l’intérêt des Raspberry Pi 4 devient vite relatif.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Rivière
19 commentaires sur ce sujet.
  • 26 septembre 2020 - 16 h 39 min

    Un type de boitier que l’in aurait apprécié voir depuis des générations sur Pi (surtout depuis que le boot usb est activé), dommage que les constructeurs ne pensent plus aux anciennes générations (ou que le pi 4 ai quelques spécificités qui empêchent la compatibilité avec les modelés plus anciens).

    Répondre
  • 26 septembre 2020 - 17 h 28 min

    C’est la que l’on voit qu’il y avait bien une forte attente du boot sur l’usb 3, de plus en plus de monde l’utilise comme pc d’appoint ou box tv et console de jeux, la pérennité du système ainsi que la communauté y sont également pour quelque chose ;)

    Répondre
  • 26 septembre 2020 - 20 h 02 min

    Sympa ce petit ventirad (qui existe aussi au format tour)

    Par contre il serait plus interessant de lui mettre un SSD (vu le nombre de format qui existe et en très compact)

    Apres vu la taille autant partir sur un NUC (ou mini PC équivalent)

    Répondre
  • 27 septembre 2020 - 0 h 13 min

    Super article, par contre, je trouve que l’intérêt du rpi4 même à ce prix (136€) est toujours intéressant du point de vue de la consommation (pour ma part avec un système de type jeedom)…

    Répondre
  • 27 septembre 2020 - 11 h 04 min

    Quelques petits commentaires sur cette machine, sans quoi la revue n’est pas complète:
    – En +, la machine est la plupart du temps silencieuse, un gros avantage pour travailler ou ne pas déranger ses proches.
    – En +, on peut y rajouter un 2è disque au format Sata. La manipulation est simple et rapide.
    – En -, le clavier est incomplet comme pour beaucoup d’ordinateurs “modernes”: pas de touche home, end, page up/down.
    – En -, les drivers installés (Realtek, etc.) ont tous été resignés par Huawei, ce qui n’inspire pas confiance au vu de ce que l’on sait de la Chine. Réinstaller Windows se fait facilement et les vrais drivers d’origine s’installent automatiquement, sans effet secondaire notoire (seul le lecteur d’empreinte nécessite une installation manuelle)

    Bon à savoir: le prix de ces machines baisse un peu partout car à partir d’octobre la nouvelle génération avec les très bons processeurs Ryzen 4500U / 4700U arrive. Il faut donc écouler les stocks…

    PS: les touches home, end, page up/down sont remplacées par les combinaisons Fn + flèche. Ca a le mérite d’exister, mais ça nécessite les 2 mains pour opérer et c’est donc nettement moins pratique. Une sacrée erreur de designers

    Répondre
  • fpp
    27 septembre 2020 - 14 h 21 min
  • 27 septembre 2020 - 15 h 37 min

    Hello, disons que si on a déjà un pi4 avec soi, cette solution vaut le coup pour un usage type NAS ou console rétro, mediacenter, etc.
    J’apprécie le design qui est très sobre et beau à la fois (ça c’est subjectif). J’ai un boîtier Geekworm pour Raspberry Pi3 et HDD 3.5″ que j’ai pas encore fini d’assembler et c’est pas aussi joli (le mien fait plutôt “pavé rectangulaire”).

    Sinon, effectivement y a des Ryzen au format NUC pour un peu plus cher que ça mais dont l’investissement vaut largement le coup.

    Répondre
  • 27 septembre 2020 - 16 h 07 min

    J’en profite pour vous demander quelque chose : je suis sur un projet DIY type RPi3 en NAS 2 baies 2.5″ et je cherchais un boitier vide exactement du même type (compact, joli et facilement accessible).

    J’ai posté sur le forum mais j’ai pas reçu de réponse.

    L’idée est d’acheter juste le boitier d’occaz en pièce détachée pour pas grand chose du coup si vous avez une idée de mini pc ayant ce format, n’hésitez pas à me filer le modèle pour que je puisse acheter ça sur le net.

    Merci!

    Répondre
  • 27 septembre 2020 - 23 h 43 min

    @ Kriss
    “les drivers installés (Realtek, etc.) ont tous été resignés par Huawei, ce qui n’inspire pas confiance au vu de ce que l’on sait de la Chine”
    Sérieusement? Tu penses que les services secrets chinois vont utiliser une porte dérobée contenue dans un drivers pour récupérer les secrets industriels que tu stockes sur ton ordinateur?
    Ben si c’est le cas, passe à Linux…
    Et sinon, juste comme ça. Du coup, tu as une confiance aveugle aux GAFA qui n’ont absolument aucun rapport avec la NSA ou je ne sais quel autre des multiples services américains évoluant en marge du droit?
    Enfin, heureusement que Trump et toi êtes là pour nous avertir!

    Répondre
  • 28 septembre 2020 - 2 h 27 min

    @Kriss:

    ta plus confiance en les usa, angletterre après les révélations de snowden, assange et manning?

    Répondre
  • 28 septembre 2020 - 8 h 27 min
  • 28 septembre 2020 - 10 h 37 min
  • 28 septembre 2020 - 13 h 34 min
  • 28 septembre 2020 - 14 h 37 min

    […] tout juste sorti DeskPi Pro a donc de la concurrence, avec l’Argon One M.2. Si l’idée du DeskPi était de proposer […]

  • 28 septembre 2020 - 16 h 16 min

    @Montague: aaah, qu’est-ce que j’aimerais ! Mais aujourd’hui je n’ai plus le budget pour acheter une de ces machines.

    @Madwill: merci, mais c’est magnifique pour le tarif! Faut que je regarde quel volume correspondrait le mieux à mon usage.

    Répondre
  • Ali
    29 septembre 2020 - 22 h 31 min
  • 30 septembre 2020 - 8 h 55 min

    Bonjour,
    Le Retroflag nespi 4 case est quand même mieux. Possibilité de sortir le disque dur facilement !

    Répondre
  • 2 octobre 2020 - 14 h 59 min

    Le DeskPi en version 2 ajoute la sortie des broches par l’arrière (cf Ali), un port M.2, un module infrarouge.

    Répondre
  • 12 octobre 2020 - 21 h 33 min

    Hello,

    j’ai passé commande il y a bientôt 1 mois et … toujours aucune nouvelle sur l’éventuel expédition de mon colis…la commande est figée sur “confirmed”…

    J’ai envoyé 2 mails…pas de réponse.

    C’est bien de concevoir et commercialiser du matos sympa mais si derrière la logistique suit pas…

    Je pense demander un remboursement car à ce train la je l’aurais à …la Saint Glinglin?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *