Comment vendre de la merde en ligne en une magnifique leçon

Le système de notation des produits des sites web a déjà donné lieu à de multiples dérives. Mais cette combine découverte par un vidéaste et publiée sur Youtube est simplement la plus belle et la plus simple que j’ai jamais pu croiser.

Comment vendre un produit pourri facilement sur internet ? C’est pas si facile en réalité. Il y a toujours la possibilité de faire un très joli site et de raconter une “belle” histoire. Mais cela demande du savoir faire, d’investir un minimum en compétences, en argent et en temps. Et puis surtout il faut également faire connaitre ce site ce qui n’est pas des plus simple. 

2020-01-22 12_44_52-minimachines.netLes jolies pages bidons des vendeurs en Dropshipping

L’escroc en puissance a souvent plus vite fait d’acheter des campagnes de pub, de vendre un produit bidon pendant quelques semaines ou quelques mois et de passer à autre chose. S’il doit vraiment investir beaucoup de temps et de savoir faire… autant vendre un meilleur produit. Et le faire durer longtemps, ce sera plus rentable.

Proposer un mauvais produit très rentable sur une plateforme de e-commerce, une “Marketplace”, semble être une alternative intéressante. On profite de la notoriété d’un site comme Amazon ou la Fnac pour vendre ses produits bidons. On paye certes quelques frais mais qui sont largement compensés par la visibilité naturelle de ces sites.

Seul souci, les produits sont alors notés par les internautes qui les reçoivent. Dès lors les produits vraiment mauvais, ceux qui ne fonctionnent pas correctement ou simplement inutiles, se font rapidement descendre en flèche. Les internautes mécontents jouant alors le rôle de juges. Cela empêche d’autres internautes de se faire avoir et permet de “passer ses nerfs” en découvrant que l’on a été abusé par une description un peu trop enthousiaste.

Un gros malin a cependant trouvé la parade. En mettant les juges que sont les internautes dans sa poche. Cette vidéo du “LockpickingLawyer”1 vient d’être publiée et montre comment un vendeur de produits bas de gamme a réussi à contourner le système. C’est à la fois efficace et probablement très rémunérateur.

2020-02-19 16_13_48-Window

Le produit s’achète sans négociation entre 4.9 et 8.9$ en Chine…

La combine est assez simple. La première phase consiste à trouver un produit qui “présente  bien” et qui doit être le moins cher possible. Si il concerne une catégorie de produits peu concurrentiels sur la marketplace que vous visez, c’est encore mieux. Ici, il s’agit d’un petit coffret à clés que l’on va placer à l’extérieur de la maison pour avoir sous la main de quoi ouvrir la porte principale en cas d’oubli. C’est donc un produit sensible puisqu’il permettra à un voleur qui l’identifie de pénétrer facilement chez vous.

Ce petit coffret est livré avec un mécanisme à code qui vient bloquer une barre de métal qui empêche son ouverture. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, un simple bout de métal suffit à faire pression sur la barre et permet de sentir la bonne combinaison même sans la connaitre. On pourra donc ouvrir ce coffret avec un minimum de doigté ou d’entrainement préalable.

2020-02-19 15_49_36-Window

Mais la serrure n’est pas le plus important ici. Ce qui est vraiment grave c’est la méthode employée par le vendeur pour continuer à proposer ce produit très entrée de gamme sur un secteur aussi sensible. Que ferait un internaute moyen qui aurait déboursé 22$ pour un produit de ce type normalement ? En considérant que c’est plus ou moins le même genre de matériel qu’il aurait pu trouver en grande surface ? Soit il laisse un avis moyen et deux ou trois étoiles sur la plateforme pour informer les autres internautes. Soit il demande un remboursement du produit. Il peut également faire les deux. Dans tous les cas, cela met rapidement fin aux ventes d’un produit médiocre.

La parade est donc de proposer une ristourne importante pour le produit sous la forme d’un bon d’achat ou d’un remboursement via PayPal. Un bon d’achat de 10$ est ainsi proposé par le vendeur sous la forme d’une carte glissée dans chaque boitier. L’acheteur qui découvre le produit, le prend en main et l’ouvre, à la bonne surprise de voir que son achat à 22$ va être quasiment remboursé de moitié immédiatement.

2020-02-19 15_49_47-Window

Seulement, il y a quelques conditions pour bénéficier de cette offre, juste ce qu’il faut pour anéantir tout le  système de notation d’Amazon.
Afin de recevoir ce bon d’achat de 10$, il faut :
– Donner une note de 5 étoiles au produit avec un commentaire positif.
– Envoyer un email à une adresse “bidon” (@outlook.com)

Cet email doit comprendre une capture d’écran ou un lien vers votre commentaire, votre numéro de commande et indiquer si vous préférez un remboursement via Paypal ou un bon d’achat.

Il est bien précisé qu’il est absolument interdit de mentionner le fait que votre avis et votre note sont commandités en échange d’une rémunération. Si vous le faites vous ne recevrez pas vos 10$. C’est logique puisque cela va contre la politique des plateformes que de payer pour une notation des produits.

2020-02-19 16_07_57-Window

Et voilà ! Le nombre d’internautes qui vont mordre à l’hameçon et demander les 10$ explose, votre produit devient rapidement le mieux noté de sa catégorie puis le plus vendu. Vous arrivez en haut de page et, comme vous n’êtes pas le moins cher, passez pour le produit le plus sérieux et la meilleure affaire sur le site. Le bilan des opérations est très bon pour le vendeur. Son produit ne doit coûter que 3 ou 4 $, la mise en place et la gestion est entièrement réalisée par Amazon. Les commandes affluent et même si vous remboursez 10$ par commande, il vous reste à chaque fois une marge confortable à ne rien faire.

2020-02-19 16_08_06-Window

Notez que la carte est neutre, sans rapport avec le produit lui même. Il est possible que cette méthode touche des dizaines de produits différents et que de nombreux internautes se mettent à noter des matériels médiocres de cette manière pour se faire rembourser en partie. Vous pouvez donc changer de produit, relancer l’opération et continuer à gagner de l’argent avec des matériels qui, vendus dans des conditions normales, ne pourraient pas partir au prix demandé.

Ici, la publicité nécessaire à la visibilité du produit est payée par les internautes avec… leur propre argent. On touche, en quelque sorte, au sublime.

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Le LockpickingLawyer est un vidéaste mais également un vrai avocat exerçant aux US qui s’est pris de passion pour l’art de crocheter les serrures. Il publie des vidéos très régulièrement sur comment il vient à bout de produits commerciaux plus ou moins réputés. Une bonne façon de se rappeler que ces serrures ne feront au mieux que ralentir un voleur.

Soutenez Minimachines.net !
38 commentaires sur ce sujet.
  • 19 février 2020 - 16 h 22 min

    Magnifique en effet
    Internet ou comment se faire arnaquer sur les “market”

    Répondre
  • Gg
    19 février 2020 - 16 h 33 min

    Excellent article merci Pierre de ta prévention.

    Répondre
  • 19 février 2020 - 16 h 37 min

    L’imagination humaine est sans limite !
    J’ai remarqué aussi sur le site d’Amazon d’excellents commentaires provenant de personnes qui ont reçu gratuitement le produit… çà donne aussi à prendre avec des pincettes la notation dans ce cas

    Répondre
  • 19 février 2020 - 16 h 47 min

    Minimachines d’utilité Public

    Répondre
  • 19 février 2020 - 16 h 50 min

    Hello, très bon article (Pierre tu t’es lâché sur le titre, qu’est-ce qui t’arrive ?^^).
    Fait intéressant pour les bricoleurs (j’insiste vraiment sur le terme bricoleur), j’ai remarqué la présence de vis Torx sur la vidéo : peut-être est-il possible de renforcer la mécanique d’ouverture avec un joint (métallique ?) sur-mesure.

    Dans tous les cas, la finesse du produit ne me donne guère confiance pour y mettre des clés de maison familiale : une bonne perceuse et le maillon faible risque de sauter. Mais pour un autre objet (je sais pas quoi ^^) pourquoi pas.

    Répondre
  • Moi
    19 février 2020 - 17 h 01 min

    Mm pas nouveau, des sites et groupes Facebook proposent des objets, on achète, on laisse un commentaire 5 étoiles et on reçoit l’équivalent du prix d’achat en Paypal.
    Marche plutôt bien, voire très bien car selon certains sites, pas besoin de commenter, suffit de filer un lien vers un autre commentaire.
    Bref… arnaquer Amazon n’est pas gênant, arnaquer un pigeon ? Mais on est tous le pigeon de quelqu’un…

    Répondre
  • 19 février 2020 - 17 h 26 min

    @prog-amateur: Les clés d’une servante dans un atelier par exemple : ça permet de ne pas avoir à attendre que celui qui a les clés arrive, de les trouver toujours au même endroit. Le reste est purement dissuasif et permet de gagner un peu de temps en cas de malveillance.

    Répondre
  • 19 février 2020 - 17 h 30 min

    Et le fait de ne plus avoir de filtre par les utilisateurs/acheteurs va donner encore davantage de poids aux “influenceurs” indépendants et à leurs sites (tels que MiniMachines).

    Je pense que le besoin de “vrai” avis va devenir important et qu’on va revenir vers des formats “classiques” de vrai tests produits par des sites spécialisés.

    Répondre
  • 19 février 2020 - 17 h 48 min

    Ah oui, bien vu, quelle arnaque intellectuelle ! !

    Répondre
  • 19 février 2020 - 18 h 07 min

    et encore….une fois le commentaire envoyé…y a t’il réellement un remboursement paypal…..j’en doute fortement, car tant qu’à arnaquer..autant y aller jusqu’au bout !!

    faire ‘confiance’ au web et aux notations devient de plus en plus difficile et aléatoire

    Répondre
  • 19 février 2020 - 18 h 17 min

    Je regarde les commentaires et pour être validé il faut qu’il soit
    – récent
    – avec photo
    – et détaillé

    Les 5 étoiles avec juste comme commentaire “super”, “bon” je ne fais pas attention et passe mon chemin.

    Après sur un produit un peu plus cher je cherche des tests, retour (forum), vidéo YouTube. Si aucune trace je passe mon chemin car le produit ne doit pas être terrible voir de l’arnaque.

    Répondre
  • 19 février 2020 - 23 h 08 min

    Un commentaire trop bon trop détaillé et avec trop de photos c’est louche, ça sent le commentaire acheté… Je préfère regarder que les plus mauvais commentaires, ça montre la pire expérience avec le vendeur (par contre faut juger l éventuelle mauvaise fois de l acheteur)

    Répondre
  • 20 février 2020 - 0 h 15 min

    @Cervolant14:
    effectivement ! encore plus vicieux mais si le vendeur déclenche pas le remboursement, quel recourt pour l’acheteur ?
    arnaqué deux fois….

    Répondre
  • 20 février 2020 - 7 h 09 min

    @trickster:

    Ton commentaire est modifiable. Une fois ça m’est arrivé… j’ai fais le nécessaire pour avoir le bon d’achat Amazon ensuite j’ai modifié mon commentaire, ma note et j’ai balancé à Amazon (qui m’a donné un bon d’achat de 5€ , c’est leur réponse à tout mdrrr)

    Répondre
  • 20 février 2020 - 7 h 39 min

    @trickster: Modifier son avis. Sinon, pas d’autre recours puisqu’en vendant son avis il enfreint les conditions d’utilisation du site (qu’il a accepté).
    Mais n’ait pas trop pitié quant à la seconde “arnaque” : il s’agit de quelqu’un qui s’est laissé corrompre pour ne pas assumer son erreur dans le choix d’un produit.

    Répondre
  • 20 février 2020 - 7 h 46 min

    @Lionel: “Je pense que le besoin de “vrai” avis va devenir important et qu’on va revenir vers des formats “classiques” de vrai tests produits par des sites spécialisés.”

    On peut aussi ne pas tenir compte des commentaires (souvent sans aucune caractéristique technique). Et se souvenir que beaucoup de sites de test reçoivent gratuitement les produits directement des fabricants (sauf les moins chers). Il y a toujours un risque d’auto-sensure inconsciente à critiquer l’annonceur qui apporte 10 à 20 % du budget publicité.

    Répondre
  • 20 février 2020 - 12 h 06 min

    @Kikimoo: pareil, je pense que, outre le vendeur qui commet un acte très mauvais, l’acheteur doit aussi faire preuve de responsabilité, d’éthique et d’objectivité.

    1. mettre un commentaire positif seulement parce qu’on nous a dit qu’on serait payé en retour est une forme de corruption.
    2. mettre un commentaire négativement exagéré dans le seul but de nuire à un vendeur sur un cas qui n’en méritait pas autant est un mensonge.

    Répondre
  • 20 février 2020 - 17 h 32 min
  • 20 février 2020 - 17 h 45 min

    J’ai acheté récemment un aspirateur “pistolet” de la marque Dust & Devil pour 200 et quelques Euros, suite a une intense recherche comparative, et ce dernier était relativement bien noté

    Une fois reçu, l’appareil s’est avéré très bruyant, peu d’autonomie, mais surtout…. Il aspirait que dalle. Merci les commentaires et notations foireuses

    On l’a remplacé par le nouveau Xiaomi et j’en suis ravi. 280€ (il est a 250 maintenant) il est silencieux, design, pratique, et il aspire comme un Dyson. Que du bonheur. J’ai suivi des tests youtube de testeurs connus, et voilà.

    Bref, fini les notes utilisateur, entre les Fake et les branlos qui sont contents même avec de la merde… On est loin d’être aidés

    Répondre
  • 20 février 2020 - 17 h 47 min

    @LoloP: Bien vu… C’est bien ça au final, c’est l’internaute qui paye la pub avec son argent.

    Répondre
  • 21 février 2020 - 0 h 33 min

    Une pierre , une grosse et des bon coups dessus et l’engin se fait démonter . Faut pas être futé pour s’apercevoir que c’est un gadget.
    M’enfin bon quand tu viens pour cambrioler , tu viens avec un minimum de matos , normalement .

    Répondre
  • 21 février 2020 - 7 h 00 min
  • 21 février 2020 - 10 h 21 min

    Du commerce en définitive. Le plus fautif est le consommateur qui pour réduire son anxiété et son mal être est prêt à dégainer sa carte bleu pour appartenir à la vie 2.O. Pour stopper cette machine infernale, c’est simple, ne plus acheter de daubes chinoises sur des sites de vente en ligne qui paient leurs salariés avec des boules bleues.

    Vous détestez les conséquences des causes que vous chérissez.

    Répondre
  • 21 février 2020 - 11 h 19 min

    @molotov:

    a) Bilan 2019 augmentation des ventes en lignes de 13,4% .
    b) + 50 millions d’abonné prime à amazon en 2019 .
    C) les petits commerces physiques c’est sympa mais :
    1) c’est pas écolo du tout de passer ses journées dans les bouchons et c’est une perte de temps ,fatiguant , de courir à droite et à gauche en voiture pour faire tout les magasins de la ville juste pour trouver un produit .
    2) maintenant les gens ont tous un smartphone et quand ils vont en magasin utilisent des appli qui leur donne soit des promotions , soit des comparatifs de prix entre grandes enseignes .

    Conclusion :
    Il ne faut pas se voiler la face , l’avenir se joue avec et sur internet .
    Il faut être suicidaire actuellement pour monter un ptit commerce ( sans boutique virtuelle au moins ) physique en sachant qu’il y a en face un mastodonte come amazon par ex. ( pleurnicher parce que ça ne fonctionne pas c’est de la mauvaise fois et un déni du monde réel ).
    ( Concernant les livres neufs par ex. , vu que les prix sont les mêmes en ligne et dans les boutiques ( quel qu’elle soit ) et qu’on les a en meilleure état que les livraisons amazon , là le futur des petits commerçants est tranquille je pense ) .

    Répondre
  • 21 février 2020 - 17 h 15 min

    Il y a un autre scandale aussi pour lequel du coup il faut incriminer les plateformes elles mêmes, le disparition du bouton “inutile” en dessous des commentaires, comme c’est par exemple le cas sur Amazon.
    C’est tout simplement ahurissant. Parce que du coup, on ne peut plus sanctionner les commentaires visiblement complaisants comme on en voit à la pelle avec les Top500 testeurs et autres foutage de tronche inventés par Amazon.
    Depuis, la plupart des plateformes de e-commerce ont viré ce petit bouton qui permettait à l’internaute de ne pas être pris trop pour une grosse truffe.
    Pour moi, ça c’est le plus magnifique bras d’honneur que nous aient fait ces commerçants et intermédiaires.

    Répondre
  • 21 février 2020 - 19 h 58 min

    @Moi:
    Effectivement, je m’étais inscrit sur ces groupes pour voir comment cela fonctionne et c’est… édifiant… que personne (au hasard Amazon) ne fasse rien.

    Répondre
  • 22 février 2020 - 14 h 17 min

    L’article n’est pas objectif : Amazon est aussi le seul commerçant en ligne à proposer un retour sans frais (ou 1,99€ suivant les cas) pendant 30 jours !! L’acheteur a donc largement le temps de voir si le produit lui convient ou non.

    Répondre
  • 22 février 2020 - 15 h 33 min

    @Guillaume:

    Tout à fait d’accord avec toi
    et dans certains commentaires amazon il y a la question qui tue à la fin : “si mon avis vous a plus dites le moi”
    euh tu veux pas que je te t’envoie de l’argent aussi……..

    Répondre
  • 22 février 2020 - 15 h 34 min

    @Yves: Gni ? Où est le rapport entre l’offre de retour d’Amazon et la méthode de vente malhonnête employée ici ?

    Répondre
  • 22 février 2020 - 15 h 46 min

    @parfy:

    1)Ce qui n’est pas écolo du tout c’est de faire venir des “merdes chinoises” qui ont parcourus la moitié de la planète !
    Amazon c’est la paupérisation du commerce tout comme l’on été les grandes surfaces à leur époque

    2)Les gens ont tous un smartphone : et c’est bien ça le pire (voir la série black mirror)

    Répondre
  • 22 février 2020 - 15 h 52 min

    C’est à la fois affreux et génial. Mais faut dénoncer ça ! Il faut que les gens dans les coms dénonce ça ! Pour moi Amazon est le rempart à cette connerie :le produit ne plaît pas, il est trop cher :il suffit de renvoyer le produit pour être remboursé et laisser un commentaire négatif mentionnant explicitement ce genre de pratique !
    Le problème c’est les autres marketplace je pense notamment à aliexpress et des sites de fringues chinois ou ce système est la norme

    Répondre
  • 22 février 2020 - 16 h 03 min

    @Haruhi: @parfy:

    2) maintenant les gens ont tous un smartphone et quand ils vont en magasin utilisent des appli qui leur donne soit des promotions , soit des comparatifs de prix entre grandes enseignes .

    Et quand il n’y aura plus de magasin pour servir de vitrine …. amazon ouvrira des magasins pour servir de vitrines …

    Répondre
  • 24 février 2020 - 7 h 44 min

    […] Comment vendre de la merde en ligne (minimachines.net) […]

  • 26 février 2020 - 8 h 57 min

    Amazon est devenu un repaire pour beaucoup de brigands.
    les faux avis positifs pullulent et faire le tri devient de plus en plus difficile.
    Entre les produits “offerts” en échange d’un avis 5 étoiles (même les grandes marques s’y prêtent désormais) et les avis non “vérifiés” Amazon est en train de perdre la main sur sa fiabilité.

    Répondre
  • 26 février 2020 - 10 h 57 min

    ce genre de méthodes xiste depuis la nuit des temps dans les jeux ios ou google par exemple … Avis 5* pour débloquer des niveaux, pour avoir un bonus financier, pour que sais – je…

    Ensuite ce qui m’énerve, ce sont les keke qui parlent de “merdes chinoises”. Deja ces “merdes” sont demandees avec des prix imposes par les acheteurs, les chinois font de beau produits. ensuite le pays a évolué et ce serait bien de regarder le noiveau de pauvrete aux US ou dans les autres pays et les consequences sur le travail des enfants… juste plus caché.
    C’était mon coup de gueule, fatigué qu’il y ait des gentils et des mechants…

    Par contre le vrai soucis est d’importer ce qu’on sait fair chez nous mais c est un autre débat.

    Pour pierre : on est dans le commerce sans pitié depuis longtemps et toute sécurité se contourne?. Donc je ne vois rien de spécial hélas là dedans :-(

    Répondre
  • 26 février 2020 - 11 h 21 min

    @borf: Et donc ? N’en parlons pas ?

    Répondre
  • Pum
    1 mars 2020 - 5 h 44 min

    Se renseigner via plusieurs sources avant d’acheter quoique ce soit, au vu du temps qu’on gagne à ne pas se déplacer et à pouvoir comparer en ligne ça me semble être le minimum. Il est tout de même rare de ne pas pouvoir le faire, et si c’est le cas c’est déjà suspect.
    Cela fait tout de même bien longtemps qu’on voit que les avis émis sur les plus grandes plateformes de vente ne sont pas fiables, pour moi Amazon se décrédibilise tout seul en compilant des avis concernant des produits légèrement différents voir même des versions successives d’un article.

    Répondre
  • 2 mars 2020 - 15 h 51 min

    Les vendeurs de masques “anti coronavirus” sont de petits nouveau dans le même genre…

    NDLR : Le message a été édité pour éviter de faire de la pub à ce site

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *