Certains Chromebooks, mais pas les autres…

Google a décidé de privilégier certains Chromebooks en leur offrant non plus 6.5 années de support logiciel et de mises à jour mais 8. Point commun entre ces machines privilégiées ? Elles tournent toutes sous SoC Mediateck MT8173C.

On en a déjà parlé mais les Chromebooks sont des marchandises périssables, au même titre qu’une boite de conserve alimentaire. Google les vend avec une date de péremption -mal- indiquée dès le départ. Au delà de cette date, après la mise sur le marché d’un Chromebook, Google n’assurera plus les mises à jour logicielles. Cela ne rend pas la machine inutilisable mais c’est à vos risques et périls.

Chromebook Spin 311

C’est vraiment la même chose qu’une boite de conserve. Le fabriquant qui enferme sa soupe vous garantit qu’elle sera comestible jusqu’à la date inscrite sur le couvercle. Au delà de cette date c’est plus risqué car des germes peuvent se développer dans la boite. Votre soupe peut être parfaitement comestible mais elle peut également vous rendre malade. Chez Google, c’est le même scénario, au delà de la date de support votre machine peut tout à fait être utilisable mais elle peut également choper un virus ou être sujette à des attaques…

Avec la même problématique de date de mise en service du Chromebook. Croyant faire une bonne affaire avec un engin en soldes, vous pouvez acheter un Chromebook qui a déjà trois ans de vie et donc plus que trois ans et demi de mises à jour. D’un point de vue économique, cela ne signifie pas que vous avez fait une mauvaise affaire. Si vous achetez un engin 149€ qui a droit à encore trois ans de mises à jour, vous aurez un matériel peut être valide économiquement. Mais d’un point de vue écologique, c’est un véritable cauchemar car tous les matériaux exploités pour créer votre engin seront perdus.

Chromebook S345-14

C’est surtout un problème au niveau des décisions de Google car le matériel embarqué dans ces machines peut très bien fonctionner beaucoup plus longtemps. C’est avant tout une affaire d’investissement parce que payer les développeurs qui vont maintenir les mises à jour de ces engins coûte de l’argent. Google vient de nous donner la preuve que techniquement ce n’est pas du tout impossible.

Une série de Chromebooks signés Lenovo vient en effet de voir son support évoluer. Passer de 6.5 à 8 années de suivi logiciel. La date d’expiration des derniers passant  de Juin 2022 à Juin 2025… D’un petit coup de baguette magique. 

Les Lenovo Flex 11 Chromebook, Lenovo 100e Chromebook 2nd Gen MTK, Lenovo N23 Yoga Chromebook, Lenovo 300e Chromebook, Lenovo 300e Chromebook 2nd Gen MTK, Lenovo Ideapad S330 Chromebook, Lenovo Ideapad C330 Chromebook et un dernier qui n’est pas de chez Lenovo, le Poin2 Chromebook 14 sont tous concernés par ce changement.

Tous ces modèles ont un point commun qui saute aux yeux, ils utilisent un SoC ARM MediaTek MT8173C. Tous vont bénéficier de ce support étendu alors que leurs dates de commercialisation ne sont pas forcément identiques. Certains ont été lancés en 2017 et d’autres cette année, il s’agit donc bien d’un support lié non pas à la politique commerciale de Google ou de Lenovo mais bien d’un support technique assuré pour ce type de puce.

Je suppute une pression – et peut être une participation financière – de Lenovo pour la poursuite de ces mises à jour. Peut être parce que la marque veut assurer un support plus grand que celui de base sur ces machines afin de se conformer à un contrat passé. Par exemple avec des systèmes scolaires aux US. Peut être pour réaliser de nouvelles ventes auprès d’un état qui voudrait investir massivement dans des milliers de machines avec ce SoC. Peut être que pour une fois, on a écouté un membre compétent d’une commission expliquant qu’on ne pouvait pas acheter des milliers d’ordinateurs pour l’éducation alors qu’on connaissait déjà la date de leur fin de vie et qu’elle correspondait à 3 ans après leur achat seulement. Par ricochet, cette évolution de service pour ces machines sous Mediatek MT8173C profite à la totalité des machines ainsi équipées.

Une chose est sûre, ce problème est vraiment lié à une volonté économique de la part de Google. Un engin classique, sous Windows ou Linux, peut avoir une durée de vie largement supérieure. Soit en passant de Windows à Linux, soit en payant pour une mise à jour. Tous les Chromebooks pourraient également avoir une durée de vie plus grande, il “suffit” de payer des ingénieurs pour ça…

Source : Android Police


Soutenez Minimachines.net !
27 commentaires sur ce sujet.
  • 1 octobre 2019 - 12 h 14 min

    Bonjour,
    J’ai acheter un Chromebook d’occasion il y a déjà deux ans… Comment savoir sa date de péremption?

    Bien à vous !

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 12 h 15 min
  • 1 octobre 2019 - 13 h 43 min

    Et du coup, ces engins en peuvent-ils pas booter sur une distri Linux? Que ce soit via la mémoire interne ou via une clé bootable?

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 13 h 48 min

    Microsoft fait la même chose avec ses versions de Windows

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 13 h 49 min

    (arrêter le support et les mises à jour après une certaine date)

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 14 h 06 min

    C’est d’ailleurs bien dommage que certains Chromebook, je pense notamment au vieux Samsung série 3 avec proc Exynox qui me servait de laptop de vacances sac à dos, n’aient jamais offert la possibilité de virer complètement chromeOS pour y mettre un petit Xubuntu par exemple.

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 14 h 35 min

    Oui mais la durée n’a rien à voir et tout le monde (quelque que soit le matos) est concerné.
    De plus depuis Windows 10, ce principe n’est plus d’actualité (jusque la prochaine grosse itération de Windows)

    Microsoft a fait cela, mais ne le fait plus ou moins.

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 14 h 46 min

    @pilef: 12 ans de support pour Windows XP. Et la possibilité de basculer vers d’autres windows toujours maintenus. Là, Google ne propose pas de solution…

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 14 h 52 min

    @pilef:

    Il suffit de prendre la nouvelle version de Windows. Alors qu’un Chromebook une fois le support terminé tu ne peux officiellement rien installer à la place.

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 15 h 11 min

    Encore une fois, Google et l’obsolescence (logiciel) programmée…

    Répondre
  • tof
    1 octobre 2019 - 15 h 18 min

    On en revient une fois de plus à la problématique du blocage (ou pas) du bootloader, empêchant (ou pas) le propriétaire du matériel d’installer autre chose dessus…

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 15 h 20 min
  • 1 octobre 2019 - 15 h 21 min

    Ok, mon mauvais :D

    (de toutes façons je n’ai jamais vu l’intérêt des chromebook qui obligent à tout stocker dans le cloud)

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 15 h 33 min

    ah ben ça j’aime pas du tout… l’obsolescence aussi proche, je n’avais pas vu passer l’info avant d’acheter mon chromebook l’an dernier.
    et je ne trouve pas la date d’obsolescence pour mon appareil sur ton lien Pierre. bref qu’importe.
    merci de l’info, ça ne me donne pas vraiment envie de continuer avec les chromebooks. dommage :s

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 16 h 10 min

    @Anna: C’est quel modèle ?

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 16 h 10 min

    Il existe aussi la possibilité de passer sous cloudready.
    C’est du chromiumOS, pas chromeOS et y a pas android, mais peut-être que ça peu dépanner non?

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 16 h 36 min

    @rico: Sur xad, il y aussi un “chromeOS like” open source, avec intégration des applis linux il me semble.
    Je ne voyais déjà pas bien l’intérêt d’un Chromebook avant mais la,c’est définitif.
    C’est d’ailleurs dommage car les machines ne sont pas dénuées d’intérêt au niveau hardware

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 18 h 00 min

    Etonné que ce soit un CPU Taïwanais (donc non US) qui bénéficie de ce support. Tant mieux pour les heureux élus.

    Répondre
  • 1 octobre 2019 - 18 h 21 min
  • 1 octobre 2019 - 20 h 51 min

    Avec tout les CHROMEBOOK sous INTEL c’est sur que GOOGLE se foule pas les chevilles en offrant un support sur un de leur processeur .

    C’est sur que le cas WINDOWS est plus facile si un 10 marche pas un Seven ou un 8.1 peut remplacer un XP au pire un UBUNTU .

    C’est sur que si demain GOOGLE vends a part son système d’exploitation tout le monde garde son vieux PC .

    Répondre
  • 2 octobre 2019 - 1 h 02 min

    Apple fait exactement la même chose. Au bout de cinq à sept ans (maximum), les machines ne sont plus réparables, il n’y a plus de mise à jour logicielle, ni d’évolution des OS (source : https://support.apple.com/fr-fr/HT201624). En revanche, ma machine, qui remonte à 2010, a encore droit à des mises à jour “de sécurité”, sans autre précision. Preuve qu’il s’agit bien d’un choix délibéré du constructeur.

    Répondre
  • Xo7
    2 octobre 2019 - 6 h 59 min

    A priori mon Chromebook qui n’a plus droit aux mises à jour depuis juin (selon liste Google) a été mis a jour en août … Quand sait on physiquement qu’une mise a jour s’arrête ?? Reçoit on une notification ? Une mise en garde ?

    Répondre
  • 2 octobre 2019 - 8 h 39 min

    @Xo7: je possède un Chromebook (Acer C720P)depuis 4 ans et, la semaine dernière, j’ai une une notification m’indiquant que mon Chromebook était obsolète. Il m’indique que l’OS ne prendra plus en charge les mises à jour de sécurité et, à terme, les applications ainsi que la seule façon de continuer à travailler correctement est d’en racheter un autre.
    Dans la foulée j’ai eu une autre notification pour une ultime mise à jour.

    Répondre
  • 2 octobre 2019 - 8 h 39 min

    @Xo7: je possède un Chromebook (Acer C720P)depuis 4 ans et, la semaine dernière, j’ai une une notification m’indiquant que mon Chromebook était obsolète. Il m’indique que l’OS ne prendra plus en charge les mises à jour de sécurité et, à terme, les applications ainsi que la seule façon de continuer à travailler correctement est d’en racheter un autre.
    Dans la foulée j’ai eu une autre notification pour une ultime mise à jour.

    Répondre
  • 2 octobre 2019 - 11 h 30 min
  • Xo7
    2 octobre 2019 - 22 h 04 min

    @DREXI: Merci du renseignement j’ai peut être recu l’ultime mise a jour….

    Répondre
  • 8 novembre 2019 - 11 h 18 min

    […] Plus ou moins longues et concernant uniquement certains modèles uniquement, comme par exemple les 8 Années d’une série de machines sous SoC ARM Mediateck MT8173C par exemple. On sent qu’il s’agit là d’un problème économique pour Google. Gérer le suivi […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *