AYN Loki : une nouvelle console portable sous Windows à 280€ ?

Après les AYN Odin, voici que débarque la AYN Loki. Une nouvelle gamme de consoles mobiles sous Windows qui visent un public plus large.

On ne sait pas encore tout le détail de cette AYN Loki, des informations plus précises sur les composants sont indispensables avant de commenter définitivement sur son attrait. Mais on sait que le chemin suivi par le constructeur l’oriente vers une piste internationale. Un positionnement qui va aller se frotter à la solution de Valve sur le terrain du prix également avec un ticket d’entrée à 280€.

Passer de Odin à Loki semble un peu bizarre pour cette nouvelle gamme. On passe d’un engin sous Android à une version Windows et on aurait pu penser que la nouvelle venue serait mieux considérée. Loki est un dieu mineur face à Odin et son rôle dans la mythologie nordique n’a rien à voir avec celui-ci. C’est un choix intéressant, vous ne pourrez pas leur donner Thor sur ce point, mais j’aurais préféré un autre dieu dans le panthéon très fourni entourant Odin. Loki, c’est le dieu roublard par excellence, pas un choix génial pour une société qui fait régulièrement appel à du financement participatif pour financer ses produits.

La phrase à retenir de la vidéo d’intro est celle-ci : « La solution portable sous Windows le plus abordable jamais créée. Point final. ». Bon, c’est un poil exagéré puisqu’on a déjà croisé des solutions mobiles moins chères mais au vu des images précédant cette punchline dans la vidéo, on comprend que AYN parle de consoles mobiles. Et là, cela prend tout son sens. AYN se compare aux solutions concurrentes : Du Steam Deck en passant par les solutions de OneXplayer et autres GPD. Dans cette gamme particulière, la solution est effectivement très abordable.

La marque annonce le programme avec pas moins de 5 variantes de sa console : 

  • La AYN Loki Mini est la première de ces solutions. Il s’agit du seul modèle sous puce Intel Alder lake-U et il ne s’agira probablement pas d’un Core i7 mais plutôt d’un Celeron 7305 ou un Pentium 8505. Elle proposera 64 Go de stockage et sera vendue 2014 Yuans (280€). C’est l’entrée de gamme.
  • La AYN Loki – tout court – sera la première à proposer une solution Ryzen 3+ et RDNA 2, un Ryzen 6600U. Elle embarquera également un stockage de 64 Go et sera lancée à 3360 Yuans (468€). Elle sera déclinée en 256 Go de stockage à 4030 Yuans (561€) et en 512 Go pour 4700 Yuans (655€).
  • Enfin, la AYN Loki Max sera toujours en Zen 3+ et RDNA 2 sans assurance du type de puce) avec 512 Go de stockage mais probablement avec un équipement plus complet et sera lancée à 5380 Yuans (750€).

Vous aurez compris que le prix le plus abordable « jamais proposé » est en fait une solution d’appel. Une version uniquement disponible sous processeurs Alder Lake. Intéressante mais qui ne sera pas aussi appétissante pour un joueur que le premier modèle sous Ryzen 6600U. Pour des raisons évidentes de capacités graphiques et de performances globales. Si la console fait appel à des solutions Celeron ou Pentium, ce sera le jour et la nuit en terme de performances graphiques. Ce prix d’appel illustre parfaitement à quoi il sert. Certes, la console en version Mini existera à 280€ mais elle ne fera pas vraiment rêver. Elle servira à les faire cliquer sur la communication de la marque pour qu’ils passent aux paliers suivants.

On ne connait pas le détail des composants embarqués dans la console. Pas d’infos sur la mémoire vive, son montant et son type. On ne sait pas non plus quel format de stockage sera choisi. Si la présence d’un SSD ne fait pas trop de doutes sur les modèles 256 Go ou 512 Go, il est encore possible de faire appel à du UFS sur les modèles de 64 Go. Pour rappel, la AYN Odin embarque un stockage UFS 2.1 en 64 et 128 Go.

La différence entre la AYN Loki haut de gamme et la Max sera probablement assez simple à constater mais pour le moment nous n’en avons aucune idée. Plus de mémoire vive ? Un processeur plus puissant dans la gamme ? Une définition d’écran plus haute ? Des fonctionnalités supplémentaires ? Une meilleure batterie ? La différence de 100€ entre les modèles permettra sans doute à la marque de concocter un engin plus attrayant mais j’imagine surtout son rôle de produit d’appel dans cette équation.

Le prix d’appel est créé avec une version Intel plus basique à 280€ et servira à appâter le chaland avec un tarif très bas. Le produit d’appel de l’autre côté servira à montrer les capacités de la gamme au travers de vidéos de jeux. Mélangez les deux au sein d’une campagne et vous avez un cocktail détonnant pour vendre… le vrai coeur de cible qui sera sans doute la AYN Loki classique en 256 ou 512 Go.

Le format de la console semble très très proche de la AYN Odin qui mesure 22.4 cm de large pour 9.52 cm de profondeur et 2.37 cm d’épaisseur. Cela donne une assez bonne idée du format de la nouvelle venue. La vidéo nous montre le passage de l’une à l’autre et il semblerait que la différence de taille d’écran soit minimale. La Odin affiche sur un écran de 5.98 pouces en FullHD. On peut s’attendre ici à quelque chose de l’ordre de 5.5″ de même définition.

On retrouve une disposition semblable à la Odin d’un point de vue pratique. Un double mini joystick, une croix directionnelle, des boutons YBXA, Select, Start et des gâchettes. Une approche très Microsoft Windows/XBox. La machine ressemble peu ou prou à une version retravaillée de la précédente avec une recherche d’optimisation en rognant sur des éléments jugés inutiles. Difficile d’être catégorique mais ici il semble que la marque ait pris son modèle de base et regardé comment il pourrait le faire entrer dans une enveloppe tarifaire précise. Puis a redéployé cette même base en différentes options de performances. Evidemment, la Odin tourne sous Android grâce à des solutions ARM signées Qualcomm et Mediatek, loin des puces engagées ici.

L’approche est intéressante et je pense que la version AYN Loki Mini a tout de même du sens notamment pour le jeu dans le Cloud. Elle pourrait largement suffire si vous avez un abonnement du type Nvidia GeForce Now. Une solution qui vous permettrait de retrouver une puissance équivalente à une grosse tour équipée d’une GeForce RTX 3080 sur un écran ultramobile.

Dernier détail, le prix de base de la console ne vous a pas titillé ? 2014 Yuans, c’est un prix étrange car on pourrait se demander qui a envie d’acheter une console à 2014 Yuans. Je vois mal un commerçant inscrire 2014 Yuans sur une étiquette. Un prix de 1999 Yuans serait bien plus efficace en terme de ventes. L’explication vient tout simplement de la conversion de ces 2014 Yuans en dollars. Cela donne 299/300$ suivant le cours du moment. Un prix d’appel très clairement pensé pour l’international dans cette communication.

Cela veut dire que AYN pense avant tout à un produit qui sera exporté partout et, probablement, à un financement participatif à venir. La AYN Odin a été proposée via Indiegogo et certains acheteurs ayant financé leur campagne n’ont toujours pas reçu leur exemplaire avec une livraison qui a pris du retard. Ceux-là seront ravis de voir les efforts menés par la marque pour sortir un nouveau produit.

Sources : Reddit et Liliputing

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

10 commentaires sur ce sujet.
  • 27 mai 2022 - 16 h 13 min

    La version mini sera très bien pour du jeu en streaming ou pour faire tourner des trucs pas trop récents, oh ça devrait trouver son public.

    Répondre
  • 27 mai 2022 - 17 h 41 min

    Depuis ses aventures aux Marvel Studios, Loki a vraiment la cote !

    Répondre
  • 27 mai 2022 - 17 h 58 min

    Pour cette famille de consoles, il n’y aura pas d’UFS, l’UFS existe sur les machines à circuit intégré ARM car ce format emploie la couche physique M-PHY et la couche liaison UniPro déjà présente dans la propriété intellectuelle ARM. Le premier argument est la facilité d’intégration un controleur UFS et les NAND sur un port MIPI.

    Il n’existe pas de pont PCIe UFS aujourd’hui, sous forme de composant en vente, et il n’y en aura donc pas avant 1 an (fabrication et validation) sur le marché.

    Cela obligerai à passer par un pont USB qui limiterait les performances (latence avec conversion ou encapsulation de protocole, aller-retour en mémoire pour l’empaquetage et forte limitation de la concurrence des requêtes à cause des tampons différents en nombre et taille), cela augmenterait les coûts et la consommation énergétique (pont actif en permanence) et la dissipation thermique du format.
    Ca sera donc eMMC, SATA et/ou NVMe.

    Répondre
  • 28 mai 2022 - 13 h 05 min

    Perso j’ai connu Loki dans Ghouls ‘n Ghosts. En tant que potentiel client de ce genre de produits, j’aurais été largement plus intéressé par des noms bien plus nobles, genre de plantes (Iris, Acacia, Disa, Lotus, Tulip, …) que de divinités chauffés et réchauffés qui sentent le gamer RGB.

    Stratégiquement, ils ont l’air de suivre la (très) bonne technique de Retroid avec sa Retroid Pocket 2+ : réutilisation de la coque précédente pour réduire les coûts de développement, upgrade du PCB. Il se peut que ça s’arrête là, car Retroid avait aussi pour avantage d’améliorer ses boutons et sticks et de rester sur un tarif plus qu’agressif. Si Ayn fait du « cost reduction » en grattant du plastique interne, ça pourrait éventuellement moins bien vieillir (au conditionnel).

    Enfin, je pense qu’il existe un public pour leur gamme mini : les joueurs rétro qui aiment aussi certains jeux PC moins récents avec lesquels ils ne pourraient pas jouer sur la Odin. Peut-être même que ces joueurs voudraient garder l’avantage de l’autonomie des Alder Lake U, tout en investissant sur le Cloud gaming s’ils veulent des jeux AAA, sachant qu’acheter le haut de gamme revient cher et risque d’être dépassé dans le temps en plus d’être moins autonome. Ce même public pourrait comparer avec Valve, mais aussi avec Anbernic.

    PS : attention aux tests de certains youtubeurs qui parfois montrent le moment le moins lourd en FPS, ou overclockent leur console.

    Répondre
  • 28 mai 2022 - 17 h 54 min

    @progamateur : a qui penses toi quand tu parles de YouTubeur ? Je me base sur les avis de retro game corps et Taki Udon du coup je suis curieux….

    Répondre
  • 28 mai 2022 - 20 h 18 min

    @SebM: J’ai raconté des bétises: à la lecture de ce document et la confirmation dans les pilotes de la branche courante du noyau Linux.

    Ce support concerne la spécification UFS 2.1 interconnectée en PCIe et concernera uniquement les Alder Lake-M ou U à deux cœurs performants (c’est une segmentation artificielle mais effective).

    Par le passé des Tiger Lake embarqué (référence en E à la fin) et des Elkhart Lake (toujours en E) pour l’embarqué avait aussi droit a un contrôleur UFS mais je n’ai pas trouvé de SBC l’employant (chez DFI, Advantech ou les branches embarquées chez ASrock, Asus ou Gigabyte).

    Répondre
  • 29 mai 2022 - 0 h 20 min

    @Lechinois: c’était un commentaire général. Mais pour reprendre tes 2 youtubers, je trouve Retro Game Corps bien plus réaliste en termes de perfs que Taki Udon, qui au passage fait de très bonnes vidéos, mais qui pour par exemple la Odin Lite, ne mentionne la chose suivante qu’à ~12:00 de son test (j’aurais aimé ça plus tôt, mais au moins il en parle) :

    « I am also going to take the time now to talk about the CPU settings that I have been using in this video. For all the footage that you just watched and all that still remains in this video, I have manually changed the CPU and GPU clocks to their maximum levels and just kept them there »

    Traduction approximative :
    « Je vais également prendre le temps de parler des paramètres du CPU que j’ai utilisés dans cette vidéo. Pour toutes les séquences que vous venez de regarder et tout ce qui reste dans cette vidéo, j’ai manuellement changé les horloges du CPU et du GPU à leur niveau maximum et j’ai conservé cela tel quel. »

    Est-ce que la console tient cette cadence longtemps ? Combien de temps la batterie tient dans de telles conditions ? Est-ce qu’après quelques minutes, la console devient trop chaude en main ?

    Idem à l’époque chez certains youtubers, pour les anciennes Anbernic RG351MP qui « émulent la N64 », en choisissant bien quels passages afficher… en réalité, l’émulation était pas top du tout.

    Répondre
  • 29 mai 2022 - 8 h 26 min

    Merci pour le retour. Je n’avais pas du tout tilté sur ce passage là, c’est vrai que souvent je regarde un peu en tache de fond ;-)
    Bon bah je ferais attention de toute façon mon cœur est à la steam deck (pour le moment et si je la reçoit un jour…)

    Répondre
  • 30 mai 2022 - 18 h 56 min

    Perso la première solution pourrai me convenir a condition que le GPU fournit avec le processeur INTEL soit intéressant .

    Je recherche une solution pour du RÉTRO-GAMING tout en limitant mes ambitions de jeux a du jeux PLAYSTATION 2 au maximum .

    Pour bien définir mon choix ,pour l’écran entre un bon 5/6 pouces OLED voir un excellent IPS 7 pouces .
    Maximum de la Console la SWITCH mais l’excellence serait la taille de la SWITCH LITE .

    Après acheté une machine avec du INTEL quand il semble que AMD veuille sortir un processeur moins performant que le RYZEN mais doté d’un bon GPU pour les solutions mobiles d’entrée de Gammes .
    Ce type de processeur doté d’une bonne gestion de l’énergie ne serait t’il pas plus intéressant ?

    Répondre
  • 30 mai 2022 - 23 h 07 min

    @Lechinois: une bien belle console !!!! Un peu costaud pour moi mais c’est Valve, une boite qui prend en main ses produits. J’ai encore le Steam Valve Controller à la maison.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *