Asus BR1102 : un 11.6 pouces Alder Lake-N au design brutal

Arme d’auto défense ou portables pour scolaires ? Le Asus BR1102 promène ses 11.6 pouces en toute tranquillité dans une coque solide.

L’Asus BR1102 devrait faire vibrer une corde chez vous. Celle qui se situe juste à côté de la nostalgie. Parce qu’en général on est nostalgique des choses que l’on a bien aimé mais à voir le design de ce portable à destination des scolaires cela ne devrait pas trop être le cas. Je ne regrette pas le moins du monde les portables de 11.6″ qui avaient l’encombrement des 14″ à cause d’un châssis trop « protecteur ».

Evidemment la raison pour laquelle l’Asus BR1102 est aussi mastoc est liée à sa destination aux plus jeunes dans un cadre scolaire. Même si en général les enfants sont assez soigneux avec ce type de matériel, on n’est pas à l’abri d’un accident. L’engin est donc robuste, son écran protégé par ces immenses bordures, le clavier résistera à la poussière et aux projection d’eau et la coque aux rayures. Le portable est littéralement prévu pour survivre à un traitement quotidien au fond d’un cartable. 

A l’intérieur on retrouvera un processeur Intel Alder Lake-N sous architecture Gracemont. techniquement il s’agit des cœurs Efficient des puces de 12e génération d’Intel. Des processeurs qui devraient apporter plus de performances sur ce type d’engin entrée de gamme par rapport aux Celeron de base pour une consommation identique.

On retrouve deux solutions distinctes avec un modèle convertible baptisé Asus BR1102F qui propose une charnière souple sur 360° pour des usages en mode tablette ou tente. Ce modèle renforcé par du caoutchouc synthétique proposera des solutions de communication Wi-Fi6E et même une option 4G. Point fort de cette offre, un design modulaire qui permettra de réparer plus facilement les éventuels petits bobos fait au clavier, la camera mais également de changer la batterie ou la carte mère plus facilement.

Avec deux capteurs à son bord l’Asus BR1102F permettra de prendre des clichés et de suivre des vidéo conférences. La première sera classique et située au dessus de l’écran quand à la seconde, en 13 mégapixels, elle sera positionnée en haut du clavier de façon a pouvoir être utilisée en mode tablette. L’écran tactile sera secondé par un stylet actif, que l’on pourra ranger dans le châssis. Ce stylet embarque une petite batterie à recharge rapide, Asus promet que 15 secondes de recharge via USB permet de l’utiliser pendant 45 minutes.

La partie stockage est assez impressionnante pour ce type d’engin généralement limités à des eMMC de 64 Go au mieux. Ici il s’agira d’une solution UFS 2.1 en 128 Go ou, en option, un SSD de même capacité en M.2 2280 NVMe PCIe Gen 3. Une version devrait être équipée d’un Intel N100 avec 8 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage mais il sera également possible de commander des modèles en 16 Go de DDR4.

Le connectique est étrange avec deux groupes distincts. D’abord un duo USB 3.2 Type-A et Type-C et un second en USB 2.0 avec les mêmes connecteurs. Une sortie vidéo HDMI non détaillée est présente ainsi qu’un Ethernet et une prise jack audio.

Pas d’info de disponibilité et de prix mais je ne serai pas surpris que cette gamme ne soit disponible que pour le marché éducatif.

Le Asus BR1102C devrait proposer le même type de service minorés des spécificités liées au châssis souple dans un design plus classique. On retrouve une charnière à ouverture limitée et donc une seule webcam mais des compétences identiques en terme d’équipement. Je suppose qu’il s’agit d’une enveloppe différente sur une carte mère commune.

Le stylet est semble t-il toujours présent et on observe également une option pour un lecteur d’empreintes intégré au bouton de démarrage de l’engin. Bref la gamme Asus BR1102 n’est pas très jolie, mais robuste, réparable et plutôt bien pensée.

Avec un châssis mesurant 29.69 cm de large pour 20.85 cm de profondeur pour un écran de 11.6 pouces en 1366 x 768 pixels, la machine apparait aussi encombrante que certains 13.3 et 14 pouces.  Son épaisseur de 2.12 cm confirme cet aspect massif mais laisse penser que les usages demandés sont adaptés à ce type de design.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

12 commentaires sur ce sujet.
  • 5 janvier 2023 - 17 h 59 min

    Nostalgie un peu, mais fichtre, la résolution rappelle mon iBook G4 d’il y a 20 ans…

    Répondre
  • 5 janvier 2023 - 18 h 58 min

    @petitevieille: Vu les tarifs entre les dalles je me demande si c’est pas par reflexe qu’ils continuent a coller ces définitions sur les machines éducatives…

    Répondre
  • 5 janvier 2023 - 19 h 21 min

    @Pierre Lecourt: la vraie question que je me pose sur cette dalle est: TN ou IPS?
    Bien que TN me paraisse improbable en 2023 mais bon, je ne serai pas surpris…

    Répondre
  • 6 janvier 2023 - 1 h 28 min

    Merci beaucoup d’avoir présenté ce simili-netbook :)

    3 questions stp

    1/ j’espère qu’il tournera sur Windows et pas Chrome OS

    2/ est-ce qu’il sera lourd ? + de 1,5 kg ? :(

    3/ A-t-on une idée du prix ?

    Moins de 400 euros pour la version Asus BR1102C 8 Go de RAM / 128 Go à charnière normale ?

    Moins de 500 / 600 euros pour la version Asus BR1102C 16 Go de RAM / 256 Go à charnière normale ?

    Merci :)

    Répondre
  • 6 janvier 2023 - 1 h 51 min

    @GuillaumeFR: Windows oui, pour le poids oui c’est 1.47 Kg. Pour le prix non pas d’info mais je suis pas sûr qu’on puisse le trouver hors marché de l’éducation. Après faut se rapprocher d’Asus France mais je pense que c’est des contrats avec des régions ou autres et pas des modèles dispos chez les grossistes.

    Répondre
  • 6 janvier 2023 - 10 h 07 min

    @Pierre Lecourt:
    Si c’est destiné au marché éducation, ce sera une machine plus adaptée que les Unowhy absolument déplorables de l’IDF.
    La machine aurait certes pu être plus petite pour cette diagonale tout en restant solide, c’est en effet dommage, mais niveau stockage et connectique c’est complet. Et issue d’un grand constructeur on peut espérer qu’il n’y en ait pas un % non négligeable qui fument en recharge dès les premières semaines dans les chambres d’ado avec les risques associés.
    A voir si elle sera commercialisée et le type de dalle (du TN aux angles étroits, probable dans cette définition, serait rédhibitoire: J’ai un 12.5″ Thinkpad acheté d’occase il y a qq années ainsi équipé, sans avoir pu l’anticiper faute de précision sur la fiche technique, c’est clairement une économi de bouts de chandelles que je n’attendais pas sur une machine de gamme pro).

    Répondre
  • 6 janvier 2023 - 13 h 00 min

    C’est aussi une alternative à la solidité légendaire des bon vieux Thinkpad, non ?

    C’est un peu HS mais la systématisation de l’utilisation de l’informatique dès le collège me fait peur : demander un devoir de Français en version un numérique alors que à côté de ça on ne leur apprend pas (ou mal) les bases de la programmation ?

    Répondre
  • 6 janvier 2023 - 16 h 05 min

    @petitevieille:
    Même remarque en ce qui concerne la définition antédiluvienne en plus comme l’écran est un «Touch screen» la dalle doit être brillante donc pas terrible pour les mômes dans le jardin (comme le montre la page Asus.
    Par contre bien si l’utilisateur peut réellement changer de SSD (M2) et changer ou ajouter une barrette mémoire, (Le «8GB DDR4 on board, Memory Max Up to:16GB» voulant peut-être dire 8Go soudés et un emplacement dispo??)
    Le N200 est-il plus mieux que le i3-380UM à 1.33 GHz de mon engin Acer de 12ans, Aspire-1830?
    297 x 208.5 x 21.1 mm 1.47kg pour le new Asus et 284 x 204 x 25/28 mm / 1.4 kg pour l’antique Acer.

    Répondre
  • 7 janvier 2023 - 2 h 30 min

    Franchement Asus aurait pu faire un effort sur les bord d’écran et la résolution.

    Répondre
  • 7 janvier 2023 - 10 h 43 min

    ah, la guerre des ppi :
    768p en 11,6 pouces : 138 ppi
    24″ 1080p : 91 ppi
    24″ 1440p : 122 ppi
    Sans oublier que moins de pixels, moins de consommation.

    Une feuille A4 au sol d’encombrement, un rj45 et un hdmi plein format : c’est un dock intégré pour utilisation sédentaire.

    Sil il est démontable comme feu les pcs de boulot, c’est du tout bon.

    Répondre
  • 9 janvier 2023 - 13 h 28 min

    Merci beaucoup Pierre pour ce site ! j aime beaucoup les nouvelles que vous partagez sur ces petites machines ! (je sais pas pourquoi je les aime bien … peut etre que comme je suis vieux je suis attaché à un vrai clavier qui tient bien) … bonne année et bonne continuation avec ce site donc ! :)
    dommage que ce petit asus soit un peu lourd en 16/9 avec une resolution un peu faiblarde (j ai acheté un chuwi herobook air avec la meme resolution et j ai été un peu déçu … mais peut etre que la qualité de l écran peut jouer) … j ai craqué sur un galaxy book pro à 365$ sur le warehouse amazon.com (enfin ensuite il faut le reexpedier en France + frais de douane) car il est leger (870g) et fin mais malheureusement un peu gros en 13.3 et 16/9 (avec la bordure inferieure de l ecran epaisse, je prefererais le 16/10 avec une bordure inferieure plus fine) …

    Répondre
  • 20 janvier 2023 - 18 h 53 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *