Apple MacBook Air 2018 : Retina et écologie

Apple annonce son nouveau MacBook AIr 2018 qui redonne enfin un peu de couleur à cet engin emblématique qui a subi une très forte concurrence ces dernières années.

Le dernier MacBook Air accusait son âge et, si il fût une véritable révolution à sa sortie, il était vraiment temps de se remettre à l’ouvrage pour Apple.

2018-10-30 16_30_17-minimachines.net

Ceci est donc l’ancien MacBook Air, un engin sorti en 2014 et qui reprenait le design des machines précédentes. Un design qui a fini par devenir un véritable problème pour ce modèle et cela pour deux raisons simples.

Le MacBook air a reçu tellement d’éloges à sa sortie qu’il est devenu la machine à copier pour de nombreux fabricants. Ces derniers se sont empressés d’imiter plus ou moins fortement ses lignes et son format de 13.3″ ultrafin. Sur les marques haut de gamme, cela s’est surtout soldé par une copie du format 13.3″ qui a entraîné une foule de dérivés d’ultrabooks dans cette catégorie jouant sur une épaisseur sous les 2 cm.

2018-10-30 16_42_14-minimachines.net

Le Yepo 737S un des nombreux clone de MacBook Air du marché

Sur l’entrée de gamme, la copie a été beaucoup plus franche et de nombreux engins reprenant en grande partie l’aspect extérieur du Air sont apparus1. L’effet pervers de cette copie en masse de la proposition d’Apple a été de véritablement lessiver l’image du Air. D’un design original et efficace, on est passé à un design totalement classique avec un gros air de déjà-vu.

2018-10-30 16_48_55-minimachines.netLe Dell XPS 13 “Borderless” de 2015

L’autre problème est venu de la réponse de Dell au MacBook Air. Si le dernier Apple Macbook Air a été mis à jour en 2014, le modèle de 2015 du XPS 13 a produit un véritable électrochoc. Quand la machine de Dell est sortie, elle a tout simplement ringardisé totalement le reste de l’offre concurrente, Macbooks compris. L’idée de Dell a été d’étendre au maximum l’espace occupé par la dalle de l’écran dans le châssis. Plus fin, plus compact et avec un sentiment de légèreté accentué par ces bordures fines, ce fût un véritable tournant pour l’industrie. Notamment parce que les ventes de ce modèle chez Dell ont explosé.

Tout d’un coup, le Macbook Air est devenu totalement ringard avec ses grosses bordures, la concurrence de copies lui donnait en plus l’air d’un appareil entrée de gamme, celle d’un jouet face à la proposition de Dell. Pire, pour Apple, le marché s’est totalement détourné des MacBook Air et de son design. Toute l’industrie s’est mise à poursuivre la voie choisie par le XPS 13 avec des réponses dans la même logique.

Xiaomi Mi Notebook Air 12,5

Le Xiaomi Notebook Air 12.5″ plus proche du Dell XPS 13 que du MacBook Air

Si on regarde le marché actuel, il n’y a plus de copies de MacBook, malgré ce que peut en dire la presse 2à la sortie de nouvelles machines comme le Xiaomi Notebook Air 12.5″ par exemple.

Cet engin là n’est pas un clone du MacBook Air comme j’ai pu le lire partout, c’est un clone de la proposition de Dell. Une voie choisie par tous les constructeurs depuis lors avec une diminution complète des bordures d’écran sur toute leur production : Dell, HP, Lenovo, Acer, Asus… tous ce sont mis au diapason de cette offre.

2018-10-30 18_33_57-minimachines.net

Et c’est désormais au tour d’Apple de copier Dell.

Le nouveau MacBook Air 218 reprend donc à son compte le principes de fines bordures d’écran. Simplement parce que s’en passer est suicidaire aujourd’hui au vu des demandes du marché. Des bordures fines sont donc à l’honneur sur  ce nouveau modèle, elles encadrent un écran de 13.3″ IPS “Retina”. La solution employée est classique, une dalle de verre recouvre la totalité de l’écran avant d’être encadrée par la structure en alliage d’aluminium du châssis.

2018-10-30 18_28_52-minimachines.net

Moins épais avec 15.6 mm, plus léger avec 1.25 Kg, moins encombrant de 17% par rapport au précédent modèle, ce nouveau 13.3″ mesure 30.41 cm de large pour 21.24 cm de profondeur. Il propose également une dalle en 2560 x 1440 pixels sur laquelle Apple proposera probablement une des meilleurs calibrations de couleurs du marché. C’est quatre fois plus de pixels que les premières éditions de cette machine et ce réajustement de l’affichage va probablement donner à nouveau envie de se pencher sur cet engin.

2018-10-30 18_29_39-minimachines.net

Autres nouveautés, la présence d’un “nouveau” clavier plus efficace et solide qui propose également un emplacement TouchID d’authentification par empreintes digitales. Il s’agit en réalité d’un modèle identique aux derniers MacBook de la gamme. Il est évidemment rétro éclairé et intégré dans un profil métallique travaillé dans la masse. Le pavé tactile subit également un lifting, il est plus large de 20% que le précédent modèle, il faut dire, là encore, que l’évolution du marché a poussé ces pavés tactiles à des tailles largement plus respectables.

2018-10-30 18_19_12-minimachines.net

D’autres postes ont été améliorés avec des enceintes intégrées 25% plus puissantes ainsi qu’un trio de microphones intégrés pour permettre de piloter Siri à distance. La connectique est, par contre, toujours aussi réduite avec en tout et pour tout deux ports USB Type-C au format Thunderbolt 3.0 à gauche et un port jack 3.5 mm stéréo à droite3. Une webcam FaceTime HD 720p est également intégrée.

2018-10-30 18_30_06-minimachines.net

Les ports USB permettront de recharger la machine et de connecter des adaptateurs variés pour se connecter à un réseau filaire, un stockage externe, des écrans ou bien d’autres choses encore.

A l’intérieur de l’engin, un gros lifting a été pensé. Il faut dire que les 4 années qui séparent ce MacBook Air 2018 de son prédécesseur sont très longues. Apple promet donc une machine 5 fois plus puissante que l’ancienne version sous puce Intel Haswell. Le nouveau modèle est donc piloté par une puce Intel Core i5 de huitième génération et peut accueillir jusqu’à 16 Go de DDR3L et jusqu’à 1.5 To de stockage en SSD. Pas de chiffres ni d’infos concernant ce stockage si ce n’est qu’il est 60% plus rapide que celui employé par le précédent modèle.

2018-10-30 18_30_43-minimachines.net

Je ne me fais pas trop de soucis sur la promesse d’Apple. Elles seront tenues et la marque peut être critiquée sur de nombreux points mais très rarement sur celui d’une mauvaise intégration de son système. Les choix faits ici doivent être excellents et il plus que probable que l’engin soit un véritable rêve de baroudeur. L’autonomie annoncée n’est pas exceptionnelle mais elle a au moins le mérite de coller en général à la réalité. Le MacBook Air 2018 annonce la couleur avec 12 heures d’autonomie en usage web, 13 en usage vidéo. En pratique, je n’ai jamais rencontré de machines Apple qui ne proposaient pas plus que ce qui était promis en usage réel. Une vision intéressante quand on la compare à des constructeurs PC qui annoncent parfois 14, 16, 18 ou 20 heures d’autonomie mais qui dépendent de scénarios inexploitables en pratique. L’engin annonce également 30 jours de veille.

D’un point de vue tarif, l’engin de base débutera à 1199€ et sera disponible le 7 Novembre en argent, gris et en Or rose. Un coloris très iPhone et qui est très fortement apprécié en Asie…

2018-10-30 18_24_42-minimachines.net

Sur un marché de plus en plus difficile à séduire, Apple dégaine des armes intéressantes

Le MacBook Air 2018 souffre d’un problème de taille. Au sens propre comme au figuré. quelle place reste t-il sur cette machine pour se distinguer des concurrents ? A mon sens, cette machine est le portable le plus semblable à l’offre PC jamais sortie. Il n’y a plus de place pour le design, comme dans les smartphones, tout est désormais un jeu subtil de courbes et d’intégration. 

2018-10-30 18_33_02-minimachines.net

Comment séduire dans ces conditions ? Comment faire passer la pilule des tarifs de la marque ? Il y a certes l’attrait d’Apple avec un logo que certains s’offrent coûte que coûte et un système d’exploitation sans concurrence chez un autre constructeur. Il y a une image “Apple” que beaucoup ne veulent pas voir mais qui existe bel et bien au même titre que de nombreux autres produits de luxe. Cette image existe et a une vraie valeur. Une valeur qui s’explique par l’image même de la marque et un signe extérieur qu’elle représente. Mais une valeur qui se tarifie également avec la qualité des composants employés, la réputation d’Apple en terme de savoir faire technique et de service. Une valeur qui se ressent également lorsque l’on cherche du côté de l’occasion avec des engins qui ne se dévaluent que très peu face à des offres concurrentes en materiel Windows.

2018-10-30 18_35_15-minimachines.net

Mais une valeur de plus en plus difficile à tenir face à des offres concurrentes de plus en plus séduisantes dans cette partition d’engins ultrafins et autonomes. Le premier prix du MacBook Air 2018 est de 1199€. Pour ce tarif, on retrouvera un Core i5 mais uniquement 8 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage SSD. 

2018-10-30 18_31_08-minimachines.net

Apple avance donc de nouveaux arguments. Outre son écran “Retina” qui sera probablement très surprenant pour le public dans un rayonnage face à des portables Windows souvent très mal calibrés, Apple annonce un nouvel argument écologique. Le châssis du MacBook Air 2018 est réalisé en aluminium recyclé. Un point qui devrait jouer un rôle important dans la communication d’Apple pour les années à venir à mon sens puisque l’argument écologique va probablement s’intensifier. 

2018-10-30 18_33_33-minimachines.net

Le fabricant annonce avoir développé une nouvelle manière de construire son châssis et donc de réduire par deux l’empreinte carbone de sa machine. Certains parmi les plus taquins pourront se demander si l’aluminium est recyclé à partir de l’aluminium non recyclé des autres machines de la marque….

2018-10-30 18_38_18-minimachines.net

Mais il faut avouer que cette volonté de limiter l’impact écologique de la fabrication de ses machines est un argument véritable. Il touchera sans aucun doute une partie importante de la cible d’Apple et pourrait donner les quelques grammes de raison suffisants pour faire pencher une balance d’achat jugée sinon trop fortement déraisonnable.

La meilleure chose qui pourrait arriver maintenant, c’est que le reste de l’industrie PC s’intéresse de plus près à ces problématiques environnementales.

Notes :

  1. Attention, je parle bien d’aspect physique et pas de finitions…
  2. Un papier qui titre Apple est plus lu qu’un papier qui titre Dell, la tentation de comparer un nouvel engin a un Mac est donc surtout liée au fait qu’elle génère plus de revenus publicitaires et de trafic qu’à une quelconque réalité. Lorsque l’on voit les engins pour de vrai il faut vraiment être de mauvaise foi pour imaginer une filiation Apple plutôt que Dell.
  3. Pas si has been que ça le jack audio
45 commentaires sur ce sujet.
  • 30 octobre 2018 - 21 h 03 min

    Le truc qui me chiffonne avec le message écologique d’Apple, c’est que pour moi le niveau 0 de l’écologie c’est de faire des machines durables et réparables. A moins qu’ils aient changé ca, Apple sont les pires sur ce point: fragile (clavier …), tout collé, pieces hors de prix, tout a changer pour un probleme de détail. cf les changement de clavier des MacBook: faut changer le clavier, la caisse, c’est des centaines d’euros vs 30€ pour un portable normal…

    Pour moi, vaut mieux un PC sans prétentions écologiques qui va durer 8 ans parcequ’on peut changer le clavier, la batterie et les mémoires pour quelques dizaines d’euros; plutot qu’un mac ecolo qu’on va remplacer plus tot a cause de pannes plus fréquentes et de répas qui se chiffrent en centaines, pas dizaines, d’euros ?

    Répondre
  • 30 octobre 2018 - 21 h 05 min

    Ils ont agrandi leur modèle 11 ou 12 pouces je ne sais plus en 13 pouces. Car au tout début du Xiaomi Notebook Air, je me souviens que j’hésitais entre lui et ce Macbook Air 11 pouces. Tous copiaient en effet le magnifique Dell.
    Bref, je ne regrette pas d’avoir prix le Xiaomi (2 ans déjà !), ayant passé tous mes ordi sur Linux, le prix en vaut la chandelle ^^
    PS : si le clavier de ce Macbook est identique au modèle 11 pouces que j’avais testé sur Darty en 2016, je n’ai pas apprécié la course trop courte des touches, mais ça c’est subjectif.

    Répondre
  • 30 octobre 2018 - 21 h 07 min

    C’est un beau produit, mais je serai allé beaucoup plus loin
    qu’Apple en matière de design, là on reste sur du très classique,
    je dirais des machines sans innovations, ni prise de risque,
    pas de modem 4G intégré alors que ça coûte quasiment plus rien,
    tout en gardant des Prix très très chers !!!

    Je peux vous assurer qu’à ce prix, à la place d’APPLE,
    je me serais permis de faire une machine sans fautes, ni compromis !
    C’est comme si APPLE avait perdu sa capacité à faire la et les différences…

    @Article de Pierre LECOURT :
    ‘Le premier prix du MacBook Air 2018 est de 1199€.
    Pour ce tarif on retrouvera un Core i5 mais
    uniquement 8 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage SSD.’
    8 Go de RAM, cela passes encore, mais seulement 128 Go de SSD,
    c’est vraiment du foutage de gueule, sachant qu’il faut un minimum de 240 Go,
    surtout que ça ne coûte quasiment plus rien !

    Quand à l’argument écologique, APPLE est particulièrement connu pour une SAV hors de prix,
    et une obsolescence programmée pour ses Iphones, donc nous sortir l’argument de l’aluminium recyclé,
    ça fait vraiment sourire, tellement c’est risible ! Ouarf….aaaahahah…
    “Mais bien sûr… et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’Alu ?!’
    C’est tout à fait ça…

    Répondre
  • to
    30 octobre 2018 - 21 h 25 min

    C”est plutot 1350 € le premier prix pour les nouveaux modeles, non?

    et 900 pour le mac mini… wow

    Répondre
  • 30 octobre 2018 - 21 h 58 min

    Achetons un Xiaomi Notebook Air …
    Moins cher et si bien

    Répondre
  • JB
    30 octobre 2018 - 23 h 01 min

    @prog-amateur: sur quelle distri de Linux es-tu passé ?

    Je pianote depuis un Acer Swift 1 qui me satisfait complètement mais qui est sous Windows 10. Je tenterai bien l’installation d’un Linux mais je en sais pas lequel. Les besoins : surf, bureautique, lecture musique et vidéos de base, un peu de Photoshop de temps en temps, bref rien de bien extrême.

    Des conseils ou recommandations ?

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 0 h 49 min

    @JB: Ubuntu 18.04/18.10 ou une de ses variantes comme Linux Mint si tu ne veux pas être trop dépaysé par rapport à windows

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 4 h 24 min

    Xubuntu 18.04 LTS (2023) ou Debian sous xfce.
    La 18.04 est bugge si LVM sur un SSD. Slow boot. Il y un howto pour fixer le pb.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 9 h 36 min

    Le Mac Mini à partir de 899€, waoooooow !!! On est très loin du Mac mini bon marché ! :(

    Apple n’a fait que remettre au goût du jour ce qui devait l’être. Au final, rien d’interessant, à part ce processeur T2 qui équipe désormais tous les appareils de la marque. Et l’iPad Pro, le plus intéressant dans l’histoire pour le prix, mais faut savoir quoi en faire, ce n’est pas encore un ordinateur de bureau. :(

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 9 h 40 min

    C’est vraiment mini comme MAJ, aucun innovation, juste des fonctions que les autres ont depuis 5 ans …
    C’est fou

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 9 h 45 min

    @JB: Linux est devenu très très “lourd”, très gourmand en ressources matérielles : il faut un processeur Intel Core i3 minimum désormais pour faire tourner un Linux correctement. :/

    Windows 10 par contre est extrêmement “léger”, il peut tourner aisément sur un Atom X5-Z8350 avec d’excellentes performances audio/video/calculs.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 10 h 14 min

    @Sopilou: Pas forcément vrai, tout dépend de l’environnement de bureau et de la distribution. Par exemple Plasma est bien adapté à des petite configurations tandis que Gnome est plus adapté à des ordinateurs avec au moins 8Go de ram et un i3.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 11 h 00 min

    @JB: Tu peux aussi essayer Manjaro pour une distrib plutôt user friendly et très stable je trouve. Puis c’est une rolling release, donc pas la peine de réinstaller l’os pour monter en version.

    @Sopilou: Ça dépend carrément de la distrib, et perso je trouve que même une Ubuntu qui est probablement une des plus lourdes est bien plus légère qu’un Windows 10

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 11 h 27 min

    @JB: Hello
    Alors tout ce que tu veux faire existe sur Linux, sauf Photoshop qui n’est pas compatible. Il y a 2 choix possibles :
    1. Emuler Photoshop sur Linux avec un programme appelé WINE
    2. Utiliser des équivalents comme par exemple GIMP (que je trouve super)

    Pour la distribution, comme les autres te l’ont proposé :
    1. Ubuntu reste selon moi la meilleure distribution pour passer de Windows à Linux. Elle a son ergonomie à elle, mais on s’y habitue très vite, et elle s’installe et s’utilise très facilement. Je l’ai installée sur le portable de mon cousin qui a presque le même processeur que le tien, ça devrait le faire sans souci. Mon cousin n’avait jamais utilisé Linux auparavant et il a pourtant appris très rapidement à gérer tout seul.
    2. Linux Mint (avec interface Cinnamon) ressemble un peu à Windows (bouton démarrer en bas à gauche, etc), mais j’aime pas trop leur côté trop “vert”, et il est difficile de personnaliser un thème.
    3. Xubuntu si vraiment ta machine est très peu réactive (mais j’en doute). C’est une version d’Ubuntu modifiée (et dont l’interface rappelle un peu Windows) qui reste fluide sur les anciens ordinateurs.

    4. Et après un certain temps (moi ça m’a pris 2 ans), et un peu de curiosité, il se peu que tu changes par toi-même de distribution si tes besoins évoluent, de changer le thème et les icônes, etc. Par exemple, moi je compte passer sous Debian car il ressemble à Ubuntu et comme il est open-source, on peut s’assurer qu’il ne contienne aucun programme espion, mais ça n’est pas quelque chose que j’aurais aimé au début à cause de sa complexité d’installation.

    Bref, avant de te lancer, n’hésite pas à regarder des vidéos youtube sur les distributions proposées, puis de te faire une clé USB d’installation (appelée “live USB”). En effet, les clés USB d’installation proposent un mode permettant de tester la distribution sans l’installer sur l’ordinateur, ce qui permet de se faire la main au tout début.

    J’espère que ça te sera utile.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 11 h 38 min

    ‘LLo,

    @Adrien:
    J’approuve totalement pour Manjaro dont j’ai une version stable qui tourne depuis au moins quatre ans sans anicroches aucunes sur mon clevo & qui, pour être un brin abrupte aurait pu être ce que Archlinux aurait due devenir si les Archers ne s’était pas enfermés dans leur paradigme/histoire/KISS de “geeks barbus” (installation tout en cli qui est quand même l’exacte contraire du KISS -garder ceci simple & stupide-, par exemple..!).

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 12 h 04 min

    ‘LLo,
    @Sopilou:
    @JB: Linux est devenu très très “lourd”, très gourmand en ressources matérielles : il faut un processeur Intel Core i3 minimum désormais pour faire tourner un Linux correctement. :/

    Mais à quelle heure..!
    Avec 4 GO de ram & un Core i3 & pour mettre l’ensemble à genoux sous Linux (Manjaro pour ne pas la citer…), une dizaine d’onglets dans FF, une machine virtuelle tournant sur un bureau adjacent & un “rebuild” d’iso sur le bureau suivant (qui entre parenthèses fait monter le Core i3 à pas loin de 80° !)
    Ce qui est quand même un brin éloignée d’une utilisation normale/basique..!

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 12 h 32 min

    @J. DEBON je suis pas tout à fait d’accord sur l’obsolescence des MacBook d’apple, j’ai encore un MacBook pro de 2011 et il continue de fonctionner sans broncher, juste je n’ai plus accès aux dernières versions d’OSX car je n’ai pas de Cg mais j’ai eu toutes les mises à jour pendant pratiquement 7 ans donc je trouve ça quand même très honorable. A contrario j’ai un Lenovo ThinkPad x250 qui doit avoir a peine 3 ans et qu’il vient de me lâcher alors que les deux devaient coûter le même prix à l’achat. Donc personnellement je pense que ça peut être une bonne opportunité de prendre un Mac à la seule condition qu’on prévois de le garder longtemps, c’est sur si l’on est le type de personne qui change de PC tout les ans ou deux ans ça vaux pas le coup

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 12 h 38 min

    A quel prix se situe réellement la concurrence pour ce type de produit ? Si le gap est de 200 euros, toute personne qui a déjà eu un macbook ne se posera même pas la question de regarder la concurrence.
    Quoiqu’on en dise, même s’il est cher, le SAV d’Apple est le meilleur qui soit. Il y a un véritable suivi client qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Il y a une démarche qualité à tous les niveaux et c’est dans ce but qu’Apple ne sous-traite plus aucun process de SAV. Cela a un prix. En ce qui me concerne, ils m’ont changé un Macbook Pro il y a quelques années vieux de 2 ans qui avait un petit problème de lecteur SuperDrive. Il me l’ont remplacé illico par la nouvelle gamme, sans que j’ai besoin de réclamer quoique ce soit. Il faut dire aussi que tous mes achats Apple depuis 10 ans était référencés sur leur base de données et il y en avait une dizaine.
    Enfin, l’OSX, quand on a gouté à sa stabilité et son ergonomie, c’est dur d’aller voir ailleurs.

    Après, je suis très loin d’être fan de leur politique commerciale et de leur marge démentielle. Je pense que des marques comme Xiaomi vont leur faire de plus en plus mal et c’est tant mieux !

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 12 h 58 min

    @Skoloson:
    J’ai écrit: “Quand à l’argument écologique, APPLE est particulièrement connu pour une SAV hors de prix,
    et une obsolescence programmée pour ses Iphones”, je ne sais pas en ce qui concerne les MacBook !

    Moi, je suis très content avec mes vieux Lenovo portables, d’y il y 7 a 8 ans,
    et même s’ils devaient tomber en panne, ça sera vraiment économique de les réparer,
    en tous cas, ils ont été bien amortis !!!

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 13 h 04 min

    C’est 1349 € en France. Et 1599 € pour la version 256 Go.
    Du délire.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 14 h 29 min

    Je regrette surtout que le SSD de ce MacBook Air soit probablement soudé tant pour faire évoluer la machine (et à ce jour la gamme des MacBooks Pro 2015 reste la plus pertinente sauf pour ceux recherchant de la performance brute, on peut en trouver à bon prix sur le forum de Hardware.fr avec disque sur changeable et en cherchant un modèle à 16Go de Ram, j’ai pu en acheter à 600 euros) que pour extraire ses données en urgence.

    On trouve facilement des pièces au marché gris sur AliExpress et j’ai réparé de nombreux Macs ou appareil IOS car il faut reconnaître une certaine durabilité à leur gamme: le problème à l’heure actuelle, il faut quasiment prendre une extension de garantie, voir envisager une solution de sauvegarde (clône sur son réseau voir Time machine mais à besoin d’être amélioré) ou envisager si on a un bonne ligne internet une sauvegarde en ligne de ses documents ou sur un NAS.

    Tout ceci combiné il faut bien réfléchir: effectivement leur SAV est excellent quand on est couvert ou sur un programme d’extension de garantie, moins quand on est un pro seul car la machine est immobilisé un certain temps.
    On peut toujours rêver de GPU externe pour compenser la faiblesse de l’interne mais pour le moment on est loin de la solution ergonomique.

    Le processeur de ce MacBook Air serait un Amber Lake de 5W, à voir donc.

    Par contre dès que l’on sort d’une couverture garantie, j’emets de sérieux doute sur sa réparabilité. J’utilise des Macs mais pas actuellement pas de modèle après 2015 ni des périphériques iOs surtout les nouveaux iPads.

    Dommage j’ai réparé de nombreux iPad 2 avec la vitre brisée offert à des associations ou réparer complètement mon MacBook Pro 2013 qui après une chute était bien amoché et remis à neuf pour moins de 250 euros de pièces du marché gris AliExpress.

    Un peu plus de ports USB voir un 3.1 A aurait été de bon goût

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 15 h 40 min

    Ah les minimachines ont changé de braquet et de prix avec le temps ! :-)

    Et les produits Apple mis en vedette le lendemain d’une Keynote, c’est comment dire…

    Une révolution !

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 18 h 53 min

    Bonjour a tous ; je voudrais ajouter mon retour d’ex en matière de durabilité. Je dispose actuellement de 3 macs (2 macmini de plus de 7 ans, 1 ipad original v1 qui fonctionne encore parfaitement, batterie y compris pour Web, Spotify. Un 4e, un macbookpro a tenu 9 ans. Apple est a mon sens pas assez réputé pour la solidité, l’endurance, et la longévité de ses machines.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 20 h 01 min

    @Chouette Mâ-Mâ:

    Parler de tous les bons produits (même cher !), c’est de l’information.

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 1 h 47 min

    Szybist, je pensais comme toi.

    J’avais un macbook pro early 2009, Longévité, solidité me paraissait la norme. Jusqu’à ce que je casse l’écran au bout de 5 ans et que cela coûte un rein pour le remplacer.

    je suis passé aux Retina, et là, j’ai découvert la déchéance d’apple. L’inverse de mon ancien MBP, buggé, fragile, irréparable, ultra mega cher (plus de 1000€ de plus pour une configuration équivalente).

    J’ai quitté le monde apple à cause de ce retina. Et j’ai découvert les Thinkpad. J’ai découvert ce que voulais dire 48h d’autonomie (ayant plusieurs batteries supplémentaires), j’ai découvert l’évolutivité, la durabilité, la solidité et la réparabilité. J’en suis à mon troisième Thinkpad, j’équipe la famille. Et pour un prix très éloigné d’apple.

    Quant à l’OS, autant en 2009, Mac OS était extraordinaire face à Windows vista/7, autant aujourd’hui, à part les fans du pistage avec l’intégration des ibidules, Mac OS a été complètement rattrapé.

    Apple a même fait un recul énorme le jour où ils ont abandonné Aperture du jour au lendemain en laissant tout le monde sur le Carreau. Apple, plus jamais, à part gros changement radical dans le politique.

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 9 h 34 min

    @Doc-blue-sky: Globalement d’accord , mais pas encore tout à fait rattrapé par W10. Il reste (mais pour combien de temps ?) une stabilité supérieure, Time Machine, le boot depuis un drive externe cloné, le silence des mac mini (comme élément HiFi par exemple), des écrans et des couleurs incroyablement bien calibrées (comme le dit Pierre), une veille de plusieurs jours, et bien sûr une intégration avec iOS. Mais je suis las des hausses de tarif, essentiellement, comme la plupart d’entre nous…

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 10 h 58 min

    Franchement, j’utilise majoritairement linux, mais il m’arrive d’aller sur Windows du fait de logiciel alternatifs inexistants sous Linux, et je n’y vois aucun manque de stabilité. En tout cas pas plus que sous Mac. La petite roue multicolore d’apple, je l’ai régulièrement vu.

    Après, j’ai un usage lourd des ordinateurs, du coup, je les mets vite sous pression. Le mac, ça va les deux premières années, et les maj de l’OS arrivent vite à bout de souffle du Hardware faiblard que mettait Apple.

    Pour Time Machine, je reconnais que c’est pratique, il y a des solutions identique sous Linux, je suppose aussi sous Windows, mais clairement pas clef en main. Pour le boot, franchement, pour 98% des gens, cela ne sert pas. Et pour les autres, j’espère qu’ils savent se servir de Linux, plus pratique pour ça je trouve.

    Quand au silence des Mac Mini, des solutions Fanless Disponible sous Windows, cela existe sans problème, et je ne parle pas de trucs à monter soi même.

    Le seul avantage restant d’Apple, et ça, c’est difficile de ne pas le reconnaitre, c’est la qualité d’image et les réglages usine d’apple. Dommage en revanche que les nouveaux écrans Retina soient ultrafragiles :/ Ce qui en fait des machine à fuir pour les baroudeurs.

    Répondre
  • JB
    1 novembre 2018 - 21 h 57 min

    Merci à tous pour vos retours précis et argumentés concernant un passage à Linux, c’est super.

    Etonné de lire que Windows 10 est aujourd’hui plus léger que bien des distribs Linux mais je constate que l’OS de Microsoft tourne comme une horloge sur un maigre Pentium N5000 et 4Go de RAM en effet (mais avec un vrai SSD qui doit expliquer en bonne partie la réactivité globale).

    Vous semble-t’il délirant de configurer un dual boot sur un SSD de 256 Go ? Je n’ai que peu de gros fichiers (très peu de vidéos et beaucoup de fichiers bureautique ne pesant pas bien lourd) ?

    Merci et bon pont à toux ceux qui ont la chance de le faire.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 11 h 27 min

    Pour ma part, je bosse chez moi essentiellement sur Linux, Windows me sert plus ou vraiment rarement. J’ai bossé pendant prêt de 20 ans sur Windows et je bosse au boulot essentiellement sur Mac depuis 1 an. Virage vraiment pas évident au début et parfois frustrant. Etant DSI, vu que nous commencions à avoir des MAC chez nous je voulais un peu mieux appréhender le système et l’environnement OSX. Aujourd’hui, sur un parc de 300 Machines(85% de PC, 15% de Mac), je me rend compte d’une chose, les PC représenté 97% des interventions. Pannes, instabilités, comportement erratique … les Mac posent beaucoup moins de problèmes pour faire le même boulot ou des travaux plus variés. Après je comprends que vous puissiez tous critiquer Apple et les prix hors “normes” pratiqués, mais après c’est un choix et je pense qu’il faut tester les choses durablement pour se faire une véritablement une idée. La seule chose sur laquelle je vous rejoins vraiment, c’est sur le prix. Sans trop rentrer dans les details, Lenovo titane, 1.3 kg, 8 Go mémoire, 512 SSD, 3 ans sur site (environ 1400 euro HT) > au macbook air retina 1.3 kg, 8Go memoire, 256 SSD, 1 an de garantie ou il faudra ajouter 2 ans + l’adaptateur vidéo, réseau (éventuellement) .. (la faut ajouter au env. 1400 Eu HT env. de 300 Euro, pour la même prestation soit 1700 Euro HT) de ce point de vue, ce sont des rats … je vous l’accorde :)

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 12 h 08 min

    Même si il est probable qu’il faille suivre l’activité je trouve que recentrer le blog sur des machines qui coûte un rein n’est probablement pas une bonne idée. On a beau tourner autour du pot mais l’esprit qui avait animé la création du matériel chez Apple n’existe plus le fait qu’on puisse dire c’est cher mais ça va durer longtemps n’existe plus, un petit peu comme l’esprit Canal+ depuis sa reprise par Bolloré ça n’existe plus.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 12 h 58 min

    @Dadoo: Recentrer le blog ?

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 13 h 31 min
  • 2 novembre 2018 - 14 h 25 min

    @Nielda:
    Oui en effet, APPLE propose un processeur I5 ‘castré’,
    dual core, un I5 du pauvre !
    Donc probablement un CPU benchmark de moins de 4500,
    une puissance suffisante pour ce genre de machine…
    d’une façon le choix en processeur à ce niveau de TDP
    est hyper-limité !!!
    On attend toujours AMD…

    @Pierre Lecourt : Oui, enrouler le ‘glob’,
    le ballon, pour faire de l’effet…lol

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 15 h 22 min

    Franchement pour limiter mon entretien sous Windows, je mets en route trois softwares :

    D’abord, j’installe Windows Update Blocker pour ne réactiver les mises à jour de Microsoft que quand je les juge nécessaires et qu’elles n’ont pas apporté de nouveaux problèmes comme c’est parfois le cas. Et donc, au passage, pas d’interruptions de fonctionnement du PC intempestifs.

    https://www.sordum.org/9470/windows-update-blocker-v1-1/

    Ensuite, j’ajoute un firewall qui travaille en liaison avec celui de Windows : Tinywall (en français)

    https://tinywall.pados.hu/

    Ou en alternative celui de sordum : Firewall App Blocker (en français)

    https://www.sordum.org/8125/firewall-app-blocker-fab-v1-6/

    Et, pour finir, si on veut rendre Windows moins curieux et alléger ce qui pompe des infos sur vos actions en tâche de fond, on rajoute un outil comm O&O Shutup10

    https://www.oo-software.com/fr/shutup10

    Toutes ces applications sont gratuites, et Sordum – présent pour deux utilitaires cités – propose par ailleurs pleins d’autres utilitaires pour Windows

    Moins d’entretien, moins de choses qu’on ne contrôle pas, et la vie est plus belle sous Windows 10…

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 16 h 35 min

    Y a quand même un truc qui me chiffone: pourquoi cette haine viscerale d’apple ?
    Les machines sont chères, oui. Combien de bugs/plantage en moyenne connait un utilisateur moyen de windows vs combien pour un utilisateur de mac ?Combien de temps en moyenne un utilsateur de mac passe à regler des problemes de drivers Combien on en passe sous windows ? Combien de temps chacun passe à reinstaller son os qui a planté à cause d’une maj ? Qui utilise cortana ? Edge ?
    Oui apple c’est cher, mais l’integration à la machine est remarquable. Dell à part nous donner des appli pourries qui servent à rien il fait quoi pour ammeliorer la fluiditer de windows? Et les autres ? On en parle du fait qu’ils osent toujours vendres des machines avec des celerons anémiques, 2gb de ram et 32gb de emmc et qui sont à l’agonie sous windows des la sortie du carton? Même à 300€, c’est pas beaucoup trop cher pour ce que c’est? Au moins tous les macs sont parfaitements fonctionnels à la sortie du carton d’emballage.
    Chez moi, j’ai un pc, avec window 10, je n’utilise mac qu’au boulot (et c’est même pas moi qui ait choisi, c’est imposé là dans ma boite). Je suis pas antiwindwos primaire, mais depuis windows 8, y a pas de quoi la ramener.

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 1 h 12 min

    @JB: Tu peux installer facilement un dualboot sur un 256GB à 2 condition : que le second OS soit vraiment un OS d’appoint et l’espace disque qu’il te reste de ces 256GB après avoir installé Windows et toutes ses mises à jours.

    Je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui, mais à l’époque Windows prenait une place folle d’espace disque au fur et à mesure des mises à jour comparé à Ubuntu (environ 20Go). A mon avis, même sans stocker beaucoup, je pense qu’à un moment tu es forcé de faire un choix, sauf si ton OS secondaire est juste un OS exceptionnellement d’appoint.

    @Neuro: Les arguments Dell VS Apple ne sont pas si justes selon moi. Tu compares un constructeur de portable (Dell) qui utilise une licence Windows (donc faite par une autre entreprise qui en plus galère parfois, comme la mise à jour October qui vient d’être interrompu pour causes de bugs) à un constructeur (Apple) de portable et de l’OS intégré à celui-ci. Logiquement, il y a bien plus d’erreurs d’intégrations sur le Dell que sur le Mac. Là où je te rejoints, avec d’autres, c’est sur la qualité des finitions, la stabilité de l’OS, l’autonomie (vu qu’ils savent sur quoi l’OS tourne), et le Service-client. Rien à dire, c’est du premium.

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 5 h 35 min

    @Prog-amateur: Tu as raison, je ne compare pas ce qui n’est comparable. Je me place dans la peau de l’utilsateur. L’utilisateur s’en fout que ce soit Dupond qui fasse la machine et Tournesol l’os. La difficulté de progammer pour autant de plateformes ça lui “en touche une sans faire bouger l’autre”. En stereotypant: il depense de l’argent et il veut que ça marche sans souci le plus longtemps possible. Et si il s’en sert pour des raison pro (par exemple un travailleur indépendant, artisant, toubib,consultant…) il a pas de temps à perdre à réinstaller ses drivers toutes les 5 minutes parce que AMD catalyst lui fait un caca nerveux (c’est arrivé la semaine derniere à un collègue). Si mon boss utilise Apple, alors que c’est plus cher, c’est parce “qu’il achete de la tranquilité et qu’il ne veut pas être l’origine dans notre baisse de productivité”.
    Apple est loin d’etre parfait, outre le prix, la logitheque est parfois très limité dans certains domaines, particulierement dans (le mien) la recherche où beaucoup de softs de machines de labo sont propriétaires, sous windows (et ultra buggés, mais ça dell et windows y peuvent rien) et avec des connectiques que Apple ne fait plus…

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 11 h 08 min

    Ça a probablement à voir avec mon caractère Pierre mais quand une machine passe les 500 € ça m’intéresse vraiment beaucoup moins. C’est pourquoi j’ai parfois l’impression que tu uses tes compétences sur des machines qui ne le méritent pas, même si ton propos est toujours aussi pointu.

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 13 h 26 min

    @Dadoo: Ben c’est même pas mon propos. C’est juste le “recentrer” qui me fait tiquer… L’actu des minimachines n’est pas celle des machines low-cost” ou des “machines à moins de 500€”. L’effet en cascade du haut de gamme je le constate depuis que je blogue. Les technos n’apparaissent pas dans l’entrée de gamme mais dans le haut. Les premiers écrans IPS, les premiers SSD, les premiers produits fanless, les premières intégrations biométriques… tout cela est d’abord apparu sur les machines haut de gamme avant de sourdre sur l’entrée de gamme. Parler du marché des minimachines c’est tout englober ensemble d’un point de vue format parce que tout à un impact sur tout.

    Je me refuse de parler des smartphones car ce ne sont pas des engins qui collent avec l’usage que je me fait des machines, par contre si un nouvel ultraportable à 2000€ rentre dans la catégorie, il n’y a aucune raison à mon sens de le mettre de côté. Même si j’ai bien conscience que beaucoup, dont moi, ne pourront pas se l’offrir. Peut être que dans deux ou trois ans certains éléments qui le portent à ce tarif seront présents dans des machines beaucoup moins chères.

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 17 h 33 min

    Comment dire c’est mon côté militant on ne ce refait pas

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 18 h 07 min

    Bonjour, est ce que ce vous conseillez l’achat d’un macbook air reconditionné ou pas particulièrement? Si oui ou est est le meilleur site pour trouver ce produit en reconditionné? Auriez vous déjà rédigé un article sur le sujet? Merci.

    Répondre
  • 6 novembre 2018 - 19 h 55 min

    […] L’engin qui n’a pas  encore dévoilé son prix a été positionné par Huawei comme une solution de la taille d’un Macbook Air mais en plus puissant. Ce qui est peut être le pire moyen de se planter niveau marketing. Je ne comprend pas pourquoi les marques continuent a se positionner par rapport aux Mac alors que manifestement c’est bien le monde PC qui a repris les devants sur le format portable avec un MacBook Air qui suit les tendances développées par les machines sous Windows. […]

  • 7 novembre 2018 - 17 h 36 min

    […] la marque a profité de cette nouvelle version pour faire un peu de ménage. Il faut dire qu’il y avait là aussi de la poussière. L’écran a été agrandi sur le plus petit modèle avec un 10.5″ qui se transforme en […]

  • 10 novembre 2018 - 17 h 56 min

    @Ichter:
    A moins que le parc PC soit constitué de machines de la même gamme que les Macs, tu compares des pommes à des poires.

    PC, ça va de machines à 150 € à plus de 2000 €, il n’est ni juste ni adéquat de comparer les tours bon marché à des Macs valant bien plus.

    Répondre
  • 11 novembre 2018 - 2 h 34 min

    @Pierre il faudrait en effet mettre à jour l’article pour nuancer i5

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *