Le nouveau Mac Mini 2018 : Rattrapage et évolutions

Le Mac Mini avait également largement besoin d’un nouveau lifting avec un précédent modèle sorti il y a plus de quatre ans. Ce nouveau venu rattrape donc un lourd retard technique.

D’un point de vue esthétique, hormis un coup de peinture anodisée plus sombre, la machine ne bouge pas. On reste sur un petit boitier en aluminium compact de 19.7 cm de côté sur 3.6 cm d’épaisseur. Un châssis bien pensé il y a des années pour condenser au mieux un matériel qui évolue, quant à lui, énormément.

2018-10-31 11_54_24-minimachines.net

Le Mac Mini 2018 passe au rattrapage

Le Mac Mini 2018 est mis à jour avec une gamme de puces Intel Core Coffee Lake en quatre et six cœurs. Ces puces de huitième génération sont censées apporter un coup de fouet à la machine avec une performance annoncée comme cinq fois supérieure au précédent modèle. Un énorme bond en avant qu’il faut toutefois relativiser par l’âge de la dernière mise à jour. Cinq fois plus rapide après plus de quatre longues années d’hibernation en terme d’évolution, c’est somme toute fort logique.

2018-10-31 11_55_07-minimachines.net

La partie mémoire évolue également grandement avec 64 Go de DDR4 embarqués au maximum et un stockage en SSD pouvant grimper jusqu’à 2 To. Très bon point pour la mémoire vive, elle est montée en SO-DIMM ce qui permettra à l’utilisateur de faire évoluer sa machine après l’achat. Apple ne prend pas trop de risques en indiquant que son stockage sera quatre fois plus rapide que le précédent modèle, c’est dans la moyenne de l’évolution des machines entre 2014 et 2018. A l’époque, Apple vantait les mérites de son stockage “Fusion Drive” qui n’était rien d’autre qu’une combinaison de stockage flash et de disque dur classique. Le passage au SSD pur semble donc répondre à une mise à niveau minimum.

2018-10-31 11_55_18-minimachines.net

La ventilation est active, on peut compter sur un système silencieux de la part d’Apple.

Ce nouveau trio processeur, mémoire et SSD devrait donc effectivement largement renouveler les performances de l’ensemble.

2018-10-31 11_34_03-minimachines.net

La connectique est assez complète avec des choix logiques pour Apple. Le Mac Mini 2018 propose ainsi deux ports USB 3.0 Type-A en façade pour connecter des périphériques du quotidien : Clé USB, lecteur de cartes mémoire et autres.

2018-10-31 11_56_31-minimachines.net

Sur la partie arrière, on retrouve deux autres ports USB 3.1 Gen 1 Type-A et pas moins de quatre ports USB type-C Thunderbolt 3.0. Ces derniers permettront de profiter de l’écosystème d’Apple qui mise largement sur cette connectique avancée pour ses accessoires de portables : Ils pourront piloter des stockages externes, des affichages, des accessoires et autres hubs mais aussi permettre de chaîner les Mac Mini entre eux pour profiter de capacités de calculs multipliées. Un port Ethernet est présent nativement en Gigabit. Une option qui se démarque de nombreuses solutions concurrentes avec une compatibilité 10 Gb. Enfin, un port jack audio stéréo 3.5 mm et un port HDMI 2.0 qui permettra de piloter un affichage classique.

2018-10-31 11_56_40-minimachines.net

Le total d’écrans pilotables par la machine monte à trois avec deux unités via le ThunderBolt 3.0 et un troisième via HDMI. Un module Wifi5 (802.11AC) est intégré ainsi qu’un module Bluetooth 5.0.

Le prix de base est de 899€ pour la petite machine sous Core i3 en quadruple coeurs avec 8 Go de DDR4 et 128 Go en SSD. Cette version pourra passer en option à plus de ram et de stockage mais également à un Core i7 six coeurs. Une seconde version débute à 1249€ pour un modèle six coeurs en Core i5 avec 256 Go de stockage de base qui pourra lui aussi passer au Core i7 en six coeurs.

2018-10-31 11_37_53-minimachines.net

La durée de vie des machines évolue

Rien de révolutionnaire donc dans cet engin mais un juste rattrapage du temps pendant lequel Apple a laissé cette machine en jachère. Concentrée sur les iPhones et iPad, la marque a délaissé ses MacBook Air et Mini. La mise à jour proposée aujourd’hui n’est d’ailleurs pas révolutionnaire mais rattrape juste le retard accumulé. Apple ne propose rien de véritablement novateur avec ces engins.

2018-10-31 11_55_58-minimachines.net

Cela n’empêche pas de remarquer une véritable excellence dans l’intégration puisque la marque parvient à proposer une minimachine fortement configurable avec des options “à la NUC” : SSD accessible et mémoire SO-DIMM évolutive. Le tout dans un petit boitier compact, en aluminium et plastique recyclés, de fort petit volume.

J’espère que ce nouvel intérêt de la marque pour ce format se traduira par la réouverture des dossiers “miniPC” des concurrents : Il serait temps d’arrêter de considérer ces machines comme des engins de seconde zone et de leur consacrer l’ingénierie qui leur convient. Ce Mac Mini 2018 est un engin que l’on devine performant et stable. Le gros avantage d’Apple sur ce secteur, c’est son système d’exploitation qui garantit à la marque de bonnes performances à l’usage même sur la version la plus légère de cet engin. 

Il faut également que le regard du public évolue sur ces machines. Des engins de petits gabarit ne sont pas forcément des machines “au rabais” mais des solutions simplement différentes en terme d’encombrement. Hormis les profils les plus gourmands qui demanderont à leur engin des travaux lourds ou des jeux, la majorité du public pourra largement se satisfaire d’un PC de ce type.

Les processeurs n’évoluent plus énormément en performances ces dernières années. +15% par ci, + 20% par là… Rien qui ne nécessite un changement annuel dans la plupart des usages dans un MiniPC. Construire un engin qui pourra fonctionner pendant quatre ans sans se dévaluer  en terme de performances n’est finalement plus un véritable exploit. A condition de faire les bons choix à la base et d’offrir à ses clients la possibilité d’exécuter ou de faire exécuter les mises à jour qui s’imposent. Ce nouveau mac Mini 2018 semble donc parti pour durer… Au moins quelques années.

38 commentaires sur ce sujet.
  • 31 octobre 2018 - 13 h 31 min

    Bonjour, merci pour cet article. Les processeurs sont mis a jour, mais quand est-il de la partie GPU ( Intel UHD Graphics 630 ) ? Que vaut-elle ? Que vaudra dans 4 ans ? Merci. Cdlt.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 13 h 35 min

    @ Pierre Lecourt: bonjour, es-tu sûr que le SSD est amovible? Car si oui, avec un petit adaptateur on pourra certainement se libérer des SSD Apple et de leurs vols prix

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 13 h 40 min

    Merci pour ton article, je suis globalement d’accord avec toi et il serait temps que les constructeurs (hp,dell,asus..) proposent au grand public des PC compacts pour remettre en valeur les tours face aux portables.

    En revanche attention sur le Mac mini, autant la carte graphique intégré au processeur suffit largement pour la majorité des usages (j’ai ajouté une cg a ma tour uniquement pour pouvoir brancher un écran qhd..) mais le stockage est soudé sur ce nouveau Mac suivant ainsi la tendance des derniers produits Apple !

    Ok on peut avoir des SSD externes en USB c comment les Samsung mais a quel prix pour des évolutions nécessaires dans le temps.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 15 h 01 min

    J’avais un mac mini de 2012, acheté en 2013. 3 ans après, la carte mère était morte !
    Fini pour moi les petites boites irréparable.
    Et 899 € un Core i3 avec 8 Go de ram et 128 Go de SSD ! Mon Mac Mini, j’avais payé 600€ si je me souviens bien et c’était un i5 !!!

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 15 h 08 min

    Les SSD sont soudés… et les capacités sont comme d’habitude minables… vu les tarifs, on aurait pu espérer 1 To, 2 To, et 4 To… au minimum… comment peut on avoir encore le culot de proposer des capacités inférieurs à 1 To…

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 15 h 19 min

    @Romain

    Dell l’a déjà fait avec leur marque Alienware. J’ai acheté ( suite au test sur le blog ) un Alienware Alpha V1 environ 620€ il y a 3 ans et demi, et celui-ci tiens toujours bien la route. Côté graphique il bat ce nouveau Mac Mini, et pour la partie CPU je peux l’upgrader, et c’est d’ailleurs ce que je risque de faire… Sinon il y a la marque Zotac avec ces Magus qui semble très bien aussi. Question fiabilité je rejoins un peu @Thomas5700 :) Mon Alienware Alpha c’est éteint cet été sans raison apparente, heureusement j’avais pris l’extension de garantie Dell, mais a quelques semaine près j’étais perdant aussi.

    Pour moi ce form factor vaut le risque, je continuerai a acheté des Mini-Pc, mais pas au prix délirant de Apple avec une partie GPU aussi “juste” Cdlt.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 16 h 17 min

    Que dire de ces nouveaux Mac Mini 2018 ?!
    Qu’ils leurs manquent une carte graphique digne de ce nom, au moins une GeForce MX150,
    pour ne pas rester sur un simple iGP Intel UHD 630 très bas de gamme,
    surtout pour un prix minimum de 899 Euros !
    Les 8 Go de Ram, c’est devenu le nouveau standard actuel,
    mais seulement 128 Go de SSD, c’est vraiment du foutage de gueule,
    sachant qu’il faut un minimum de 240 Go, alors que ça ne coûte quasiment plus rien !

    On constate simplement qu’APPLE avec ces Mac Mici 2018 n’a fait aucuns efforts
    et vends à prix d’Or, de vulgaires machines bas de gammes !!!

    Je suppose qu’APPLE va même remettre au goût du jour son logo :
    “Avec une Pomme mordu des 2 côtés !!!”

    APPLE en faisant du très standard continues de détruire son image de Marge !
    Et c’est vraiment dommage pour une Marque aussi emblématique…

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 16 h 19 min

    Petite correction :
    APPLE en faisant du très standard continues de détruire son image de Marque !
    Et c’est vraiment dommage pour une Marque aussi emblématique…

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 16 h 53 min

    Je lis d’article en article les commentaires et je constate une chose : chaque fois on ne compare que le matériel au matériel.

    En ce qui me concerne, et c’est le cas de l’ecrasante majorité des développeurs comme moi, c’est moins le matos que l’OS qu’on regarde. Parce que ce qui nous fait acheter Mac plutôt qu’un quelconque NUC, c’est clairement pas le logo de la pomme mais plutôt MacOS X qui pour de nombreux usages semi-pro ou pro est bien supérieur à Windows.

    Et sortir ça de l’équation pour comparer de la RAM a de la RAM chez le voisin, c’est se voiler la face.

    Alors oui Apple c’est plus cher, oui c’est des chiens de facturer autant des options, mais au final leur OS est le meilleur pour nous, donc on achète ça et pas un WinNUC.
    Sans parler du fait que l’OS est mieux optimisé pour le matériel, et que donc même si on en n’a pas une aussi grosse que chez les autres marques, niveau perfs ça reste indolore.

    Enfin, la conception du materiel est plus durable (ça fait belle lurette qu’on n’a plus des ordis en plastoc), et un Mac se dévalue beaucoup moins qu’un PC sur le marché de l’occase.

    Je trouve les rares articles de ce site sur le matériel Apple plutôt objectif, mais les commentaires ne sont vraiment pas au niveau c’est fort dommage…

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 18 h 42 min

    @Raphael:
    Tu veux vraiment être objectif ?!
    Je suis pour MacOS X, il est très bien !
    Mais le problème avec les ordinateurs APPLE, c’est pas l’OS,
    mais c’est quand Tu veux réellement monter en gamme…
    Les premiers prix sont cher, c’est vrai, mais pourquoi pas ?!
    Mais quand Tu montes en gamme les prix sont et étaient complètement déconnectés de la réalité
    du prix du matériel, c’est comme si APPLE était prêt à te faisait payer 1000 à 3000 Euros
    de plus pour le Système d’exploitation MacOS X !!!

    Payer le même système d’exploitation entre 200 à 500 Euros maximum,
    à la limite je comprendrai… Pourquoi pas ?!
    Mais mettre l’équivalent de 1000 à 3000 Euros pour la même chose, n’aurais-Tu pas
    la très forte impression de te faire avoir, une forme d’escroquerie ?!
    C’est justement cela qui a tué le très haut de gamme d’APPLE…

    Les gens sont partis sur Windows et sur du DELL et autres,
    pour cette raison là et je les comprends parfaitement !
    Je ne suis ni pour, ni contre APPLE, c’est de la simple analyse comparative,
    j’essaye de rester toujours le plus objectif possible…

    Compare 2 machines Haut de Gamme de puissance équivalente entre DELL et APPLE,
    Tu remarqueras premièrement que les Hauts de Gammes APPLE ne sont pas aussi puissants,
    ni configurables que DELL, sans compter qu’à matériel équivalent Tu vas payer beaucoup
    beaucoup plus cher… ce n’est même pas comparable !
    Est-tu prêt en proportion à payer 3000 Euros de MacOS X en plus ?!
    Donc un tel différentiel de prix n’est pas indolore…
    c’est pourquoi Tu ne trouves pas de véritable Station de Travail APPLE !

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 19 h 07 min

    Pour une fois que Pierre prend parti d’Apple et qu’au contraire, moi je descends le Mac Mini car bcp trop cher pour ce qu’il est (comparé aux prix des modèles précédents !!).

    Là Apple a exagéré. Je ne sais pas ce que cherche l’entreprise, à part se couler elle-même ou faire chuter le cours de son action en bourse ?!!

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 19 h 33 min

    @Raphael aurais-tu des exemples/usages pro ou semi-pro réels qui te permettent de dire cela ? Je me permet d’en prendre un, a mon niveau de simple particulier, le jeu. Eh bien quand tu mets windows sur un Mac, tes FPS s’envolent, et pourtant même bécane mais pas même soft, donc qui est le plus optimisé dans ce cas là ? Je suppose que cela dépend des besoins de chacun.

    On peut aimer ou ne pas aimer OsX/Apple, apprécier ou ne pas apprécier leur intégration, mais il faut rester cependant lucide. Pour un pro qui a des solides besoins, le hardware du Mac Mini est fort cher pour ce qu’il est. De plus je ne crois pas que le Mac Mini soit dédié pro.

    Répondre
  • 31 octobre 2018 - 20 h 28 min

    @Thomas: Je ne suis pas d’accord. Le nouveau Mac Mini a la puissance du dernier Mac Pro, avec en prime tous les ports à jour (USB-C, Bluetooth 5.0, HDMI 2.0 et USB-C multiple ecrans… tout ce que n’a pas le Mac Pro à 3 fois le prix !!).

    C’est clair, le Mac Mini va surtout intéresser les anciens possesseurs de Mac Pro ! Car le Mac Mini à ce prix si élevé est déjà d’un niveau pro, sans aucun doute.

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 1 h 34 min

    @ Raphael : tout à fait d’accord avec toi. Après on est ici sur un produit plutôt “familial” ou home computer.

    C’est sympa en tous cas de voir l’intérêt de Pierre et MiniMachine pour la keynote d’Apple. On dirait qu’Apple re-focalise sur sa gamme computer et c’est plutôt une bonne nouvelle, après toutes ces années consacrées aux iPhones. Ils sentent sans doute le vent mauvais venir côté concurrence sur les mobiles.

    Il reste à savoir s’ils vont avoir la même considération pour leur produits prosumers, parce que là c’est quand même devenu un vrai cimetière et un sacré gachis. Mais il parait qu’il y a une machine dans les tuyaux. Wait and see..

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 9 h 47 min

    @Thomas:

    Ce troll… tu prends le domaine qui est typiquement la chasse gardée de windows. Les devs ne font aucun effort sorti de windows. Tu veux jouer tu prends un pc windows. Point à la ligne.

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 11 h 16 min

    @Sopilou : A la différence du Mac Mini, le Mac Pro avait un GPU dédié, voir deux, là avec l’intel UHD je ne vois vraiment pas trop qui voudrait d’un tel GPU. Qui plus est encore une fois sans evolution possible. Mais certes six coeurs tout équipé, pour qui en a le besoin, ça doit marcher fort.

    @wanou : Bien sur. Domaine chasse garder, et metal c’était pas vendu pour rattraper le retard de Mac OsX dans le domaine de l’accélération graphique ? Pour ceux que j’ai croisé dans le domaine de la création/edition/jeux video, le nombre de Mac sous Windows étaient important. Et pourtant les mêmes logiciels existe sous Mac OsX. ‘fin bref, je vais pas me battre contre une telle mauvaise foi.

    Les “Pros” c’est pas que le monde du numérique, faudrait pas l’oublier…

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 12 h 53 min

    J’utilise que des macs pour l’utilisation de tout les jours et d’autres distributions pour le fun, parce que je trouve macos vraiment pratique et simple. Je garde mes ordis au moins 7ans, je change quand les machines ne sont plus suivis. Maintenant je ne suis pas un fanboy, pas d’iphone, pas iwatch, pas homepod… Si un jour je peux installer macos sur un zotac c nano, je le fais direct ! Je déplore les prix pratiqués, ça fait mal quand on change de machine mais quand je regarde en arrière mon macbook air de 2012 acheté 1400 euros. Sur 7 ans ça fait 17 euros par mois je trouve ça vraiment honnête…

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 13 h 11 min

    @Thomas:

    Apple peut sortir toute les api qu’elle veut si les développeurs ne s’en servent pas ou n’optimise pas leur devs pour mac os ça fera pas le taf. Et franchement je les comprends. Pourquoi s’emmerder à devs pour une machine avec si peu de joueurs ?

    La main mise d’apple sur le monde du graphisme s’est définitivement perdue lors de la transition vers intel.

    Apple n’a plus aucun secteur de prédilection pour vendre ses machines hormis les devs ios/macos car les cgu interdisent l’exécution de mac os en vm.

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 13 h 59 min

    Et bien voilà, il suffisait de demander et on a enfin des commentaires objectifs de véritables utilisateurs de machines Mac :)

    @J. DEBON : Apple a toujours segmenté son offre entre grand public et pro (en ajoutant “pro” à côté de son produit, on a beau dire, pour le coup ils font pas compliqué 😉). Pour ce faire ils regardent les usages qu’en ont les utilisateurs, et conçoivent leurs deux gammes avec le matériel qui leur convient le mieux pour ces usages. Le but étant qu’un acheteur de Mac ne se pose pas trop la question de qu’est-ce qu’il y a comme composants exactement dans leur bécane. Et c’est exactement ce qui se passe quand mes amis non-informaticiens ou mes parents achètent une machine de manière générale… ça va dans le sens de la simplification des usages informatiques recherchée par Apple.
    Ce que je veux dire par là c’est que pour un utilisateur non-pro, les machines d’entrée de gamme suffisent, donc elles sont abordables pour qui souhaite un ordi durable et revendable sans trop de perte de valeur. J’ai acheté un Macbook Air en 2014 pour 1500€, après 4 années de bons et loyaux services je vais le remplacer par le nouveau annoncé cette semaine et devinez quoi? Je peux revendre l’ancien pour 750€ sur le marché de l’occasion. J’ai déjà trouvé un acheteur. Coût de revient de mon ordi pendant 4 ans : 750€. Je mets au défi n’importe quel possesseur de laptop PC de 2014 de le revendre ce prix-là.
    Quant aux pros, à qui s’adresse la gamme pro, ils ont les moyens de dépenser autant pour des machines beaucoup plus puissantes. Pour une entreprise ça reste un investissement acceptable, sinon ils ne le feraient pas. Et ce n’est pas seulement pour le hardware, mais encore une fois pour l’usage qu’ils en font : Apple propose sur ses machines des logiciels inexistants sur PC : Logic, Final Cut, la suite Affinity, Sketch, etc…
    Au final, la plupart des utilisateurs de Mac n’ont aucun besoin d’une débauche de puissance de malade ni du dernier composant sur le marché pour son usage quotidien. En fait il s’en fout même: le Mac fonctionne bien, il plante pas, il est fiable et il dure longtemps.

    @Aldo : en revanche oui, je suis entièrement d’accord avec toi, Apple laisse trop longtemps galérer les pros avant de renouveler sa gamme. Et le coût des machines devient un problème quand elle deviennent trop obsolètes en fin de cycle…

    @Thomas : En quoi le jeu est un usage pro ou même semi-pro ? Je rejoins @wanou la dessus…
    Mais je vais quand même parler pour moi et mon usage personnel quotidien. Je fais du développement Web et mobile, un peu d’infographie, un peu d’impression 3D et d’objets connectés. Mais là où le Mac est vraiment supérieur c’est surtout pour le dev : MacOS est fondé sur un noyau UNIX (BSD), donc on a le meilleur des deux mondes à savoir la meilleure interface graphique et le meilleur noyau possible (pour un dev en tous cas). De nombreux outils de dev sont conçus pour de l’UNIX, et pas des moindres! Git, NodeJS, Docker…
    Sur Windows, on est sujet à trop de limitations du système et de son noyau avec entre autre : un NTFS complètement dépassé et case insensitive, pas de liens symboliques, une profondeur de chemin de fichiers limitée à 256 caractères (!!!), un shell archi limité, une sécurité système toute relative… J’en passe et des meilleures.
    Ensuite pour en revenir au jeu, Metal est effectivement une tentative d’Apple de rattraper son retard sur l’acceleration 3D, mais surtout une envie de contrôler aussi son écosystème graphique 3D pour ne plus dépendre des solutions tierces OpenGL et OpenCL qui sont toujours à la traine sur Mac. Après que les éditeurs de jeu adoptent ou pas Metal, c’est encore une autre question… Mais Metal fait son chemin. En attendant, et parce que DirectX reste massivement adopté par l’industrie du jeu vidéo, on est obligés de rester sur Windows pour jouer, c’est comme ça!

    @Mrskater : voilà un exemple parfait pour illustrer mon propos. J’ai exactement la même vision : je travaille sur un Mac, je possède un iPad (qui commence à vieillir) et un iphone (vieux aussi pour le coup), mais au quotidien je bosse sur des UNIX/Linux côté serveur ou sur des raspberry pi, sur des Android pour du dev mobile (j’aime particulièrement les Xiaomi sous Android One) et j’ai même une Xbox One pour jouer! 😉
    J’ai aussi tenté il y a quelques années l’aventure du Hackintosh, mais c’est quand même pas la panacée et pour quelques centaines d’euros de plus au final j’ai préféré m’en tenir à des machines bien conçues dès le départ plutôt que de bricoler un PC frankenstein. C’est plus par confort qu’autre chose…

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 15 h 14 min

    heu
    Opencl une solution tierce??? c’est une blague j’espère????? car c’est apple qui l’a développé il y a plus de 10 ans maintenant

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 18 h 03 min

    il y a une vingtaine d’année, ça nous rajeunit pas, j’avais un copain infographiste avec qui je bossais dans une agence parisienne. On bossait tous les deux sur PC sur un soft propriétaire. A la maison, mais sur des utilisations professionnelles, il était sur PC et moi sur Mac. Combien de fois on s’est echarpé sur les deux environnements et leurs avantages respectifs ?
    Il y a qq années un de ces employeurs lui a payé un Imac parce que c’était plus simple pour lui pour récupérer les fichiers.
    Mon copain, qui est devenu un ami s’est mis sur le Mac et à ce jour il est tellement séduit par le MacOs et tellement réticent à retourner sous Windows qu’il vient d’investir dans un Imac à plus de 5000 € !
    Pour moi investir cette somme dans un Imac, c’est totalement débile mais cela donne une idée je pense sur l’expérience utilisateur des deux environnements.
    En plus c’est un gamer et il bosse essentiellement sur Photoshop et Unity qui sont tous les deux cross-platform, mais à aucun moment il a envisagé d’acheter un Dell ou autre PC.
    Quand je pense à tout ce qu’il me disait à l’époque ou il était sur PC, je trouve cela assez révélateur de l’addiction que procure l’environnement MacOs et c’est effectivement un facteur essentiel à mettre en perspective par rapport à l’offre hardware Apple.
    Pour conclure, je pense que si on est prêt à mettre un peu les main dans le cambouis, la meilleure opportunité actuelle c’est le Hackintosh.
    Même pour une utilisation professionnelle, je précise !

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 18 h 04 min

    Un peu pénible de laisser penser que pour usages semi-pros ou pros, Apple fait mieux le job que Windows. D’ailleurs faudrait les lister ces usages, ce serait bien intéressant… Les logiciels sont strictement les mêmes à 99% (Adobe en tête), le hardware pareil… On peut préférer tel ou tel OS mais cela resta avant tout personnel et globalement subjectif dans l’usage, à part quelques secteurs et encore (développement proprio médical etc). Les performances logicielles sont quasi-identiques sur les deux plate-formes à config égale. Un mac mini est globalement un nuc 2 fois plus cher à config égale, point barre. Je comprends qu’on puisse faire le pas si on préfère Mac OS, chacun sa crèmerie. Par contre le fait d’avoir un châssis alu n’augure en rien de la durée de vie de la carte mère… et je ne parle pas du disque dur soudé, juste une honte car aucunement justifiée techniquement. Dire que l’OS est optimisé pour le hardware, encore heureux, mais sur W10 pas spécialement de soucis non plus. Bref les utilisateurs Mac reprochent souvent aux utilisateurs PC de troller mais n’avancent pas spécialement de vrais arguments techniques à part dire “Mac Os c’est mieux”.

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 18 h 12 min

    clairement et quand on t’explique qu’on perd moins d’argent en revendant un Macbook 750 euros une machine achetée 1500 euros, ben non moi j’ai revendu 400 euros un zenbook acheté 1000 euros il y a aussi 4 ans. J’ai donc perdu moins d’argent sur une machine ayant les mêmes spécifications (sans parler de l’écran HD bien supérieur…). Bref les mac-users se rassurent souvent comme ils peuvent pour justifier leur achat.

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 19 h 40 min

    Ces débats ça fait quoi ? Ca fait 30 ans que ça dure ? Et on n’a jamais eu une réponse tranchée et objective.

    Pourquoi ? Parce que on est obligé de faire des choix et on ne peut pas avoir une expérience identique 100 % Mac et 100 % PC. Même si on ne bosse que sur Photoshop, c’est dur d’avoir un avis tranché. Il faudrait relever chaque plantage, chaque petit problème d’ergonomie d’un OS à l’autre.

    En ce qui me concerne, j’ai été 10 ans utilisateur de Logic et ensuite 10 ans de FinalCut Studio et aucune solution Windows ne pouvait prétendre à l’époque à ce niveau d’utilisation et de stabilité. Après Apple a laché l’affaire parce que le business des iPhones était beaucoup plus juteux et tout naturellement Windows a repris le marché.

    Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Je pense pas grand chose si ce n’est un OS Unix performant, un noyau Quicktime parfaitement implanté et la puissance de Xcode. Mais Apple ne pousse plus ou presque plus à la roue pour développer ses suites multimédia.

    Peut-être cela va-t-il changer mais je pense que les Pros se sont détournés de la marque à la pomme et cela va être très dur de les convaincre après les désillusions qu’ils ont subies.

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 20 h 33 min

    Aujourd’hui, si on a choisi un PC d’un niveau qualitif correct, on peut également le revendre à bon prix comme le signale Marcos.

    Et puis avec le choix dans l’offre PC, on peut se placer sur une première revente état neuf et faire de bonne affaires.

    Exemple : Asus fait évoluer sa gamme notebook hybride, et hop, un Asus T300 chi lancé à plus de 900 € tombe neuf à 600 €. Pas de danger que cela arrive chez Apple où même les vieilleries technologiques ne voient jamais leur prix baisser ! L’acheteur de cet Asus qui change assez vite d’avis ou de matériel me le revends 350 €. Une belle affaire donc pour cette machine équipée de 8 Go RAM, 256 Go SSD, utilisable comme un iPad pour la consultation courante, et fournie avec un stylet actif.

    La machine à deux ans de bons et loyaux service. Je pourrais probablement la revendre le prix que je l’ai achetée ou perdre très peu d’argent, 50 € ? La carcasse en aluminium, l’écran ou le clavier sont en parfait état. Et pas de touches qui coincent comme sur certains MacBook à clavier techno maison…

    Quant aux logiciels spécifiques Apple, genre Final Cut Pro cité par un afficionadio de la marque, et bien l’offre en logiciel de montage vidéo est bien plus vaste sur PC, et certains communs aux deux plate-formes. On peut d’ailleurs substituer à Final Cut, un éditeur multi-plateformes qui a le vent en poupe : DaVinci Resolve 15.

    La version gratuite fait déjà un maximum de choses, y compris l’édition en 4K. Et pas besoin de Logic Pro (Apple) pour mixer la partie audio de son montage, il y a Fairlight d’intégré, pas besoin de Motion (Apple) car il y a Fusion d’intégré pour faire du compositing vidéo, et enfin la correction colorimétrique y est une des meilleures au monde. Il n’y a pas de Final Cut Pro gratuit d’ailleurs, et il est même plus cher que la version archi-complète de DaVinci Resolve (Windows, MacOS et Linux).

    Bref, il y a peu de vérités vraies mais beaucoup de cas de figure très personnels. Y compris le mien !

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 20 h 56 min

    j’ai un macbook air depuis 2009 et il marche toujours nickel (à part la batterie bien sure) … j’y retourne de temps en temps par nostalgie et le garde au frais au cas ou. Depuis cette année je suis passe a un macbook pro.

    Pour moi les plus des mac sont:
    _ OSX, un système Unix agréable et fonctionnel (je suis passe de windows a ubuntu puis osx … je ne ferrai pas le chemin inverse)
    _ l’écran, trackpad, les enceintes … bref l’ergonomie en general
    _ robustesse et longévité

    Et les moins:
    _ le prix (mes 2 portables m’ont été offert par mon employeur, je n’aurais jamais mis un tel prix dans un ordi)
    _ apple qui prend ses clients pour des buses (ils auraient tord de s’en priver): les disques durs au format propriétaire quand ils ne sont pas soudés, les 8Go de ram en plus qui coutent un bras …
    _ impossible dorénavant de faire le moindre upgrade

    Bref, ils font d’excellent produits et en profitent car leur OS n’a pas vraiment de concurrent en dehors de windows.

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 22 h 25 min

    @Chouette Mâ-Mâ : C’est drôle que tu dises ça parce que je connais bien Blackmagic propriétaire de Da Vinci depuis très longtemps. Ils ont un long historique qui a longtemps suivi Apple, notamment avec les cartes d’acquisition vidéo. Da Vinci c’est à l’origine un soft d’étalonnage utilisé par les studio Cinéma Pro comme Eclair et je te dis pas le tarif de la station dédiée. Et puis Blackmagic a racheté Da Vinci et l’a démocratisé et lui a adjoint un module de montage. Il l’a rebadgé Da Vinci Resolve et sans vouloir dire de bétise les premières versions tournaient d’abord sur un moteur Quicktime pour le montage, donc MacOs. Aujourd’hui il est crossplateform et c’est tant mieux. Il a détrôné FinalCut parce que les utilisateurs Pro de FinalCut Pro ont migré dessus quand Apple a complètement métamorphosé le soft en FinalCutX. Mais la plupart sont restés sur Mac je pense. Après voir la version la plus performante sur Mac ? Sur PC ?

    Tout ça pour dire que c’est bien le reflet de ce que j’ai dit..

    Répondre
  • 1 novembre 2018 - 23 h 08 min

    Ben il y a une solution, suffit de remonter de quelques articles = Un hackintosh sur une base lattepanda + SSD (environ 256 + 120 euros) pourrait remplacer le Mac Mini i3 à 899 euros…

    Pour le coup cela rendrait le hackintosh largement moins cher que n’importe quel “WinNUC like” ! enfin, je dis ça, je dis rien… hi hi hi

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 0 h 44 min

    Clairement le meilleur mac de la gamme et le moins cher pour un Usage pro :

    Il a tout ce qu’il faut :

    – 6 coeur
    – 2 slot sodimm
    – SSD 256
    – 4x thunderbolt

    Pour 1249 euros !!!

    Ajouter :

    – 2×16 go de ram = 350 euros
    – GTX 1080 ou VEGA 56 en thunderbolt = +/- 600 euros
    – SSD 1 to en USBC = +/- 200 euros
    – 28″ 4K = +/- 400 euros

    Total = 2800 euros

    Imac pro = 5500 euros, même config mais 2 coeurs de plus, est-ce que ça vaut le coup de payer 2 coeur, un écran légèrement meilleur et qq % en jeux pour le double du prix ?

    C’est clairement malgrès lui le mac pro le moins cher

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 10 h 39 min

    Si j’ai bien compris le passage de l’article :
    “… marque parvient à proposer une minimachine fortement configurable avec des options “à la NUC” : SSD accessible et mémoire SO-DIMM évolutive …”
    – La Ram est en So-dimm donc évolutive
    – le SSD “accessible” cela veut dire changeable aussi?!?!?

    Pour moi le stockage De données est un faut problème car soit disque dur/ssd externe (comme indiqué par le post plus haut) pour la mobilité soit tout est sur un serveur NAS.

    Et l’option 10gb en réseaux peut avoir du sens : traitements lourds photos, Vidéo…

    Remarque:
    Le prix de 1249€ est pour le i5 pas le i7 je pense

    Effectivement c’est le seul Apple Mac configurable donc evolutif si panne Mémoire (cela arrive) et peut être SSD à confirmer,
    S’il pouvait refaire la même chose pour les Mac Book ou autre iMac…. là il serait vraiment écolo

    Apple a donc fait évoluer leur machine Mini mais pas Très novateur effectivement,
    Il aurait pu faire une option avec le cpu intel + gpu Amd car de toute manière la Mac Mini est ventilé…

    Quand aux remarques sur pour ou contre Mac vs PC, comme indiqué dans vos posts, cela dépend des usages de chacun,
    Perso en mobilité j’ai un MacBook Air 11″, 2011 qui fonctionne encore parfaitement pour bureautique et petit dev site WordPress / virtualization
    Et un poste fixe PC i7-2600k que je fait évoluer au gres des besoins, j’ai même tenté le hackintosh : pendant 1 an top, puis problème de stabilité (gestion aléatoire du double écran je pense)
    Il faut avouer que je suis plus productif sous macOS mais c’est mon expérience pas forcément en faire une généralité.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 11 h 04 min

    Au boulot (parc de 6K machines en renouvellement W10) on déploie des HP 705 G3 (là on va passer au G4) mini pour les usages bureautiques

    Dimensions (L x P x H)
    17,7 x 17,5 x 3,4 cm
    Poids
    1,26 kg
    Modulable RAM/SSD/PROC/CarteWifi/SortieVidéo (du coup on a du HDMI en plus des DisplayPorts standards)
    On a choisi une configuration CoreI3 /8Go Ram / 240 Go SSD.
    Pour gagner en place sur les bureaux, locaux de stockage, et facilité les déplacements des techs.
    Le premier gagnant reste l’usager avec une machine silencieuse et très fluide.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 16 h 07 min

    @Thomas57000: Mon mac mini de 2011 tourne nickel depuis janvier 2011. Je ne l’éteints quasi jamais. Il commence à être super lent, et je pense lui mettre un SSD d’ici peu de temps pour lui redonner un second coup de souffle.

    Répondre
  • 4 novembre 2018 - 19 h 25 min

    Juste une petite réflexion comme ça, je suis m’étonné de voir un débat basique de “qui à la plus grosse pour le meilleur prix” ici. Alors que depuis blogeee Pierre à toujours été plus loin, plus fin que ça, en pensant usage, praticité, suivi, fiabilité…

    Répondre
  • 5 novembre 2018 - 14 h 26 min

    De mon petit commentaire.
    Dans le cadre du développement d’apps iOS , nous sommes obligé d’avoir un mac (xcode).
    Ce qui me gène beaucoup, dans mon usage pro c’est de ne pas avoir de garantie 3 ans sur site (au mois le temps de l’amortissement).
    chose présente chez HP, fujitsu etc…

    Répondre
  • 6 novembre 2018 - 23 h 28 min

    @Thomas:

    Je suis tout à fait d’accord, mais je ne considère pas Alienware, Zotac, ASRock etc.. comme des marques tout à fait “grand public”, un public de néophytes ne les connais pas du tout, je pense plus à HP, Asus, Acer, Lenovo que l’on retrouve en grande distribution ou magasins plus spécialisés (Fnac/Darty, Boulanger). Je travaille ponctuellement dans une de ces enseignes et très régulièrement des gens demandent qui est Lenovo 😅

    Répondre
  • 6 novembre 2018 - 23 h 35 min

    @Raphael:

    Sauf à développer pour iOS sous Xcode, au vu de la différence de prix phénoménal entre des configs Apple ou PC (notamment à monter soi même ou à faire monter) on peut se poser la question de l’OS.

    De nombreux développeurs – dont je fais parti – sont repassés sous Windows ou Linux (Windows à un sous système Linux inclus). Autant la revente est importante sur un Smartphone ou un PC portable, autant sur une machine de bureau je vois beaucoup moins l’intérêt, même une machine vieillissante peut être réutilisée: HTPC, serveurs de fichiers ou domotiques, console de salon, machine pour l’entourage etc..

    Effectivement Windows consomme un peu plus de RAM, mais sinon je n’ai pas vu de différence de perfs entre OSX et Windows 10 sur ma machine (i5 3570, 16Go Ram, SSD Sata)

    Les points forts du Mac mini comparé à d’autres machines de bureau c’est l’encombrement (en mini ITX standard on est un peu plus gros quand même) mais surtout le thunderbolt 3 et le gigabit ethernet, rare en monde PC (mais des cartes d’extensions PCI-Express existent).

    Répondre
  • 7 novembre 2018 - 0 h 36 min

    Après avoir lu tous vos commentaires, la comparaison avec les NUC revient souvent, autant sur le form factor ça se comprend mais sur le reste pas du tout.

    Tous les NUC à ma connaissance (mais n’hésitez pas si je me trompe 😅) utilise des processeurs mobiles, généralement les séries U (sauf le modèle avec GPU AMD qui a un processeur proche du 7700HQ, quad coeur mobile), ce n’est heureusement plus le cas du mac mini.

    La version 2018 utilise des processeurs classiques Intel de 8e Génération: i3 8100, i5 8600 et i7 8700 bien plus costaud, donc même la plus petite config est tout à fait performante (le i3 devrait être proche voir supérieur au i5 3570K que j’utilise en ce moment même et je ne suis pas du tout un utilisateur lambda..), et les modèles 6 cœurs i5 ou i7 (le i7 apporte l’HyperThreading entre autre) sont très très bon. Donc à part la partie graphique inutile pour un grand nombre d’usage ça reste des machines bien véloces, il faut reconnaître leurs qualités quand même 😜

    Répondre
  • 8 novembre 2018 - 8 h 34 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *