AOVO ES80 : la trottinette électrique pose problème ! (MAJ)

La trottinette électrique AOVO ES80 est proposée à 239€ et pourtant elle ressemble beaucoup aux modèles vendus bien plus chers.

ATTENTION : JE NE PEUX PLUS CONSEILLER CETTE TROTTINETTE ELECTRIQUE A L’ACHAT AUJOURD’HUI !

J’ai plusieurs retours assez mitigés avec cette trottinette. Des lecteurs l’ont reçue et si, pour certains, cela fonctionne très bien, pour d’autres c’est beaucoup moins rose. Notamment au niveau de la charnière avant qui ne semble ne pas tenir correctement. Le système se détache trop facilement entrainant la pliure de l’engin. Un élément évidemment très dangereux pour rouler. Plusieurs lecteurs ont trouvé des parades avec, par exemple, un serflex qui vient emprisonner le loquet en position.

Dans tous les cas faites attention à vous, vérifiez bien la qualité de votre loquet et n’hésitez pas à le maintenir si vous avez le moindre doute. Si vous n’avez pas encore utilisé votre trottinette, ne la déballez pas. Je me renseigne auprès du revendeur pour savoir dans quelles conditions le SAV peut jouer.

 

Billet original : La AOVO ES80 n’hésite pas trop à se frotter aux modèles concurrents haut de gamme, pour être précis la marque a baptisé son modèle « AOVO ES80/M365 Pro », une référence très claire aux engins de Xiaomi. Un point de comparaison assez osé quand on sait la bonne tenue des machines de cette gamme mais qui s’explique en partie par le look très proche des deux trottinettes et par le fait qu’AOVO emploie certains composants identiques à ceux de Xiaomi.

AOVO est en réalité une sous marque qui achète des véhicules à un assembleur qui les monte avec divers composants disponibles sur le marché Chinois. Cela permet d’assurer un bon service d’ensemble tout en garantissant de bonnes performances globales. Certains éléments semblent tout droit sortis des usines qui fournissent Xiaomi, d’autres non. Et des choix différents ont été faits pour certains postes. L’important, c’est la cohérence globale de la solution proposée ici. Pas vraiment son degré de similitude.

Et la AOVO ES80 semble tenir la comparaison, à la fois techniquement et esthétiquement. On retrouve énormément de points communs entre les modèles et certaines des différences ne sont pas forcément des défauts. Petit tour d’horizon d’une trottinette clairement dédiée au remplacement d’une grosse voiture pour de petits trajets.

Performances

Le moteur embarqué dans la roue avant est un 350 watts qui correspond à ce que la concurrence fait sur les gammes de trottinettes entre 400 et 500€. La AOVO pèse 12 Kg à vide ce qui est assez léger pour ce type de modèle et elle est censée entrainer des poids allant jusqu’à 120 Kg sans soucis. La vitesse maximale ne change pas, c’est toujours 25 Km/h, c’est à dire la vitesse autorisée en France pour ce type de véhicule. 

C’est clairement une motorisation classique, avec trois modes de vitesse embarqués. On pourra la faire fonctionner à 15, 20 et 25 Km/h. On retrouvera alors des allures adaptées à différents trafics. Si il est en général possible de doser facilement la vitesse grâce à la gâchette de l’engin, la possibilité de basculer en 15 Km/h maximum permettra de rester dans une piste cyclable encombrée sans avoir à tout le temps freiner et accélérer inutilement. Le mode 25 Km/h offrira plus de performances et sera parfait dans des voies plus dégagées. Je regrette presque l’absence d’un mode moins rapide qui permet d’accompagner un groupe en marche, mais il suffira de doser sa vitesse ou… de marcher à côté pour y remédier. A noter que l’application peut brider la performance maximale du moteur, ce qui peut être pratique si vous voulez la prêter à un néophyte.

Je ne connais pas la puissance en crète du moteur de 350 Watts de la AOVO ES80, cela devrait être quelque chose de l’ordre de 600 watts. Cela a son importance en terme de déplacement puisque c’est cette puissance de crète qui permettra de réagir sur la route ou de compenser l’effort à mener par le moteur dans une côte un peu raide. La marque indique un pouvoir de franchissement de côte de 20°, ce qui me parait un peu optimiste à moins de considérer cet effort au sortir de la charge complète de la batterie et avec un passager de 40 Kilos seulement. En pratique, ce genre de machine tiendra souvent la montée de pentes de 15° sans efforts et 20° avec un petit coup de pouce. Enfin, un petit coup de pied.

Il faut bien prendre en compte le fait que ces trottinettes peuvent franchir ce type de côte mais ne précisent pas comment elles y parviennent. Un constructeur a beau jeu d’indiquer que sa solution peut tenir une pente de 20° mais il ne détaillera pas le fait qu’elle le fera sur 5 mètres seulement et à 8 Km/h. Si vous voulez une machine capable de rouler à 25 Km/h sur une pente à 15° sur 1 kilomètre, choisissez plutôt un vélo. 

Le constructeur insiste par contre sur le fait que la trottinette est souple dans sa conduite. Autant dans sa maniabilité avec de bons angles de braquage et une certaine adresse. Mais également grâce à des accélérations douces et un moteur qui se manie sans brutalité. Un détail agréable car il permet de naviguer en douceur sans se surprendre ni surprendre les autres usagers de la voie. Cela évite aussi les comportements à risque.

En parlant de risque, il semble que cette trottinette puisse être débridée facilement via son application pour atteindre les 30 Km/h. Je ne vous le conseille vraiment pas pour les raisons habituelles. Un engin débridé ne sera plus assuré et pourra être verbalisé voire confisqué par les forces de l’ordre en cas de contrôle. Le fait de gagner 5 Km/h n’aura que peu d’impact au jour le jour en terme de transport mais diminuera votre autonomie et vous rendra moins prévisible pour les autres usagers. 

Autonomie

La marque annonce entre 20 et 25 Km d’autonomie pour ce modèle, donc comptez 20 en moyenne. Ces chiffres sont par essence très flous. Ils dépendent de trop de facteurs pour pouvoir être fiables. Si vous pesez 40 ou 80 kilos, l’autonomie ne sera pas la même. Si vous êtes sur un terrain plat ou avec beaucoup de relief, si il fait chaud ou froid puisque les températures hivernales ont un impact sur les batteries. Si votre conduite est en mode 15 Km/h ou en mode 25 Km/h… Tout cela affectera la batterie de la machine. 

Avec la AOVO ES80, il vaut donc mieux compter sur une vingtaine de kilomètres d’autonomie et voir si cela vous convient pour votre usage. Quitte à avoir une bonne surprise à l’arrivée avec un engin qui offrira un peu plus. Si on compare à une M365 Pro de Xiaomi, on est bien en dessous. La Xiaomi annonce entre 30 et 45 Km avec une moyenne plus autour des 30-35 Km en pratique. L’excellente Navee N65 annonce jusqu’à 65 Km d’autonomie et parvient sans soucis à atteindre 45 à 50 Km de distance dans le monde réel. Un point capital, pour comprendre ces différences, vient du poids des batteries, du nombre de cellules qu’elles embarquent. Il n’y a pas de miracle sur ces postes. Avec un poids de 12 Kg seulement pour la AOVO ES80, on se doute que ce poste a été en partie sacrifié par rapport à d’autres modèles. La M365 Pro pèse 2.2 Kilos de plus et la Navee N65 atteint presque les 24 Kilos ! 

Moins autonome mais plus légère, ce modèle correspond donc bien à un petit trajet quotidien d’un vingtaine de kilomètres et, si possible, sans côte à monter sur la fin de celui-ci. Les batteries ont plus de mal à tenir le choc d’une pente un peu rude en fin de cycle. L’autre solution est de balader un chargeur mais cela ajoutera du poids à l’ensemble. Comptez 5 heures pour « refaire le plein ». La batterie est une 36 Volts en 10.5 Ampères qui semble accessible et remplaçable.

 

Confort, conduite et ergonomie

La marque ne s’est pas trop embêtée à réinventer la roue. La recette employée est celle des concurrentes sans trop d’originalité. Un petit changement toutefois avec le choix d’embarquer des pneus gomme caoutchouc plein alors que la M365 Pro est équipée de chambres à air.

Il y a du pour et du contre dans cette décision. Dans les postes positifs, il y a évidemment le fait de ne jamais pouvoir crever. Vous pourriez traverser le salon d’un fakir qui a perdu une boite de clous et vous en sortir indemne. Dans les postes négatifs, il y a la rudesse de la conduite. La gomme a beau proposer une certaine élasticité, c’est sans commune mesure avec l’absorption des bosses proposée par une chambre à air. 

La AOVO ES80 ne propose pas d’amortisseur et la conduite risque donc d’être assez rude si votre parcours n’est pas surtout urbanisé. Les pistes cyclables seront avalées sans problème mais si vous devez parcourir des sentiers ou autres voies caillouteuses, cela risque d’être légèrement inconfortable. On s’y fait mais ce n’est pas forcément les moments les plus agréables. La taille des roues, 8.5″ est assez large pour gérer les petits cailloux, petites branches et autres obstacles mais ils faut continuellement surveiller la route pour éviter de la bloquer avec un objet trop haut ou un trou trop profond.

Le système de freinage est classique, frein à disque à l’arrière, frein magnétique sur le moteur à l’avant. Ce genre de dispositif permet de s’arrêter en quelques mètres à 25 Km/h. En général, il faut anticiper car on peut facilement atteindre les 3 mètres avant d’être totalement à l’arrêt. Ces machines ne savent pas vraiment piler. Le plus efficace est souvent de pousser le poids de son corps sur l’arrière pour profiter à plein des capacités du frein à disque. En ville, si vous utilisez les pistes cyclables, c’est encore un bon argument pour choisir le mode 20 Km/h. Dans ce mode, il faut moins de 2 mètres pour bloquer l’engin.

On retrouve un système de pliage avec une goupille de sécurité simple, ce qui permet de fixer le guidon au garde boue et de porter ou ranger plus facilement la trottinette. Le deck est couvert d’une surface anti dérapante classique. La conduite de ce genre d’engin est en général très souple, sans à coup, et pensée pour glisser sur les pistes cyclables et non pas se faufiler de manière réactive. Ce n’est pas aussi léger et maniable qu’une trottinette classique sans moteur mais, en général, plus confortable.

Fonctionnalités annexes

Le panneau avant propose un compteur de vitesse instantané classique qui permet de connaitre son allure en temps réel. Cela n’a pas l’air très utile de prime abord puisque vous savez que la vitesse restera limitée à 25 Km/h maximum. Mais, en réalité, c’est un excellent repère à l’usage. Il permet d’adapter son allure, son comportement, son freinage par rapport à la vitesse indiquée. Vous savez rapidement combien de mètres il vous faudra pour freiner quand vous serez à 20 Km/h. Ou quel angle vous pouvez atteindre en tournant en roulant à 10 Km/h. Ce compteur peut également vous indiquer à combien vous roulez si vous dépassez la vitesse maximale d’entrainement du moteur, par exemple dans une descente un peu raide entrainé par votre propre poids. Et c’est important de pouvoir réagir en dosant votre freinage rapidement quand vous prenez trop de vitesse.

D’autres fonctions sont affichées comme votre mode de vitesse ou l’état de votre batterie. C’est également une indication importante car plus vous passez de temps sur votre engin, plus vous apprenez à comprendre comment fonctionne son autonomie. Ce que signifient vraiment les cinq niveaux de batterie. Dernières infos, la présence active du mode croisière qui permet de fixer la vitesse sans avoir à garder la gâchette enclenchée pour les grandes distances. Fonction qui se stoppera immédiatement en cas de freinage ou d’accélération. Enfin, une signalétique indiquera si les phares de la AOVO ES80 sont actifs. Un détail pas anodin au moment où l’heure bascule, quand il est plus prudent d’activer vos phares même si cela ne se voit pas trop côté conducteur.

L’éclairage est classique à l’avant, il est intégré dans le profilé du panneau de contrôle de l’engin. C’est suffisant pour éclairer la route devant vous mais cela reste un peu faible pour être vu ! D’autant qu’il n’est pas doublé avec des catadioptres avant. Je vous conseille vivement de positionner un bandeau réfléchissant sur le guidon et, si vous le pouvez, d’attacher une lampe LED de vélo également. Cela parait être beaucoup mais c’est, à mon sens, indispensable pour être vu par les autres utilisateurs, surtout en hiver quand la nuit tombe plus tôt.  Le système de frein illumine la LED rouge arrière pour signaler votre action. Là encore un petit morceau de bande réfléchissante ne sera pas un luxe. Des catadioptres sont bien présents sur les côtés au niveau des roues. Mais cela reste très bas et un bandeau réfléchissant sur le guidon ne sera vraiment pas de trop.

Une béquille est disponible et un petit cache caoutchouc viendra cacher la prise jack d’alimentation située sous le plateau. Cela offre un indice IP64 à la machine ce qui n’est pas, au contraire de l’image proposée ci-dessus, la panacée en terme de résistance à l’eau. La trottinette résistera aux projections d’eau et donc à la pluie mais je vous déconseille de rouler trop longtemps sur un sol mouillé ou de traverser des flaques. Il est également inutile de tenter le diable avec un nettoyage au jet d’eau, un chiffon mouillé sera suffisant.

Une application Bluetooth générique très joliment baptisée MiniRobot permet les fonctions habituelles : on peut récupérer sa vitesse en temps réel, connaitre l’autonomie restante et la distance parcourue. Une fonction antivol est également disponible, elle désactivera la mise en marche du moteur mais, au contraire, mettra son frein magnétique en marche. Rendant la fuite avec la AOVO ES80 et ses 12 Kg un peu plus compliquée… C’est également grâce à l’application que vous pourrez activer ou désactiver la fonction croisière qui permet de bloquer sa vitesse sans appuyer sur la gâchette.

Attention enfin, l’app permet de débrider le démarrage de l’engin sans poussée. Cela permet de lancer la trottinette sans avoir au préalable pris un peu de vitesse avec le pied et trouvé son équilibre. Si, à première vue, cela parait être une bonne idée, c’est vraiment très difficile à maitriser parfaitement au quotidien. On a souvent le doigt sur l’accélérateur et il peut arriver que l’on appuie dessus par mégarde. Avec la main, avec un sac, avec le tête même si on se penche pour attraper quelque chose qui vient de tomber1… Et on se retrouve alors avec une trottinette qui démarre toute seule sans qu’on comprenne pourquoi. C’est également quelque chose de très dangereux pour les plus jeunes, je vous déconseille franchement de l’activer.

Le guidon dispose d’un unique frein à gauche pour activer les deux systèmes de freinage, d’une gâchette standard à droite et d’une petite sonnette suffisante pour signaler votre présence. Les poignées sont protégées par des gaines en caoutchouc remplaçables. 

Disponibilité et tarif de l’AOVO ES80

La trottinette dispose d’un excellent rapport qualité prix si on prend en compte les usages décrits ci-dessus. C’est à dire si vous recherchez un véhicule motorisé pour faire, grosso modo une vingtaine de kilomètres entre deux recharges ou atteindre une gare facilement. Je vous la conseille vraiment si vous avez par exemple 5 à 8 Km entre chez vous et votre lieu de travail et que vous allez faire ce trajet au quotidien sur des pistes de qualité.

Elle est normalement annoncée à 399.90€ ce qui n’est qu’un prix d’appel comme vous pouvez vous en douter. En réalité, elle se négocie sous les 300€, ce qui correspond mieux à son niveau de performances et ses capacités. A ce prix, c’est un engin correct dans la norme concurrentielle actuelle.

Mais Geekbuying la propose avec un code promo en ce moment. En entrant le code NNNGIZAOVO lors de votre achat sur le site, vous pourrez en profiter pour 239€, ce qui en fait un excellent rapport qualité/performance/prix pour un engin de ce calibre. La livraison est gratuite et devrait être rapide puisque le stock de l’engin est situé en Europe. Même en ajoutant le prix d’une bande réfléchissante à l’addition, on est loin du montant réclamé par des concurrentes de même niveau. Cela en fait un engin très intéressant pour cette gamme de produits. Si vous recherchez plus de performances, d’autonomie et de confort, je ne peux que vous conseiller de loucher du côté de la Navee N65. Une trottinette plus chère mais autrement plus confortable et performante. En clair, si votre usage est de tenir 15-20 Km/jour, la AOVO ES80 sera parfaitement à son aise. Si vous visez un peu plus loin, penchez vous vers la Navee même si elle coute 539€.

Faites découvrir le site en le partageant

Notes :

  1. Ca sent le vécu non ?

 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

10 commentaires sur ce sujet.
  • 26 mai 2022 - 18 h 38 min

    Vil tentateur.
    Devant renoncer à la marche à cause d’un bobo persistant, un tel engin pourrait résoudre l’équation « pas de marche ni de bagnole ».
    Rah.

    Répondre
  • 26 mai 2022 - 19 h 40 min

    @petitevieille: Gaffe quand même si c’est un bobo genre articulation ou dos, je conseille pas la trot !

    Répondre
  • 26 mai 2022 - 22 h 35 min

    « la conduite risque donc d’être assez rude si votre parcours n’est pas surtout urbanisé »

    J’ai souvenir d’avoir testé un engin équivalent et d’arriver pleine bourre dans une rue pavée en centre ville. Ça vibrait tellement que je ne pouvais même plus lire le compteur de vitesse !
    Comme quoi même en ville il faut se méfier 😁

    Répondre
  • 26 mai 2022 - 23 h 35 min

    @Iron_Momo: Ah ah oui ça surprend. Dis toi qu’il m’est arrivé la même en skate :)

    Répondre
  • 28 mai 2022 - 9 h 52 min

    @petitevieille: Surtout que le guidon semble parfaitement orthogonal !
    Reste c’est fichues roues rondes…

    Répondre
  • 28 mai 2022 - 10 h 31 min
  • 12 juin 2022 - 21 h 26 min

    Pierre je tenais à te remercier pour cet offre d’origine. Je cherchais une trottinette pour madame et grâce à ton article détaillé cela m’a permis de faire le saut.
    J’encourage quand même l’utilisation du site d’achat AOVO PRO.
    Ne pas oublier de prendre une assurance.

    Pour ce qui est du test, elle est à 17km/h dans une montée d’environ 5%¨avec un gars qui dépasse les 100kg :) (moi).

    Belle surprise et encore merci

    Répondre
  • 12 juin 2022 - 22 h 09 min

    @Seb91chti: AOVO PRO et AOVO c’est pareil. Même si il y a une bagarre entre les deux sociétés. AOVO qui dit être le premier a avoir vendu ce modèle qui, encore une foi est un assemblage de pièces en provenance de divers fabricants et AOVO PRO qui réclame de son côté la paternité du produit. A mon sens, l’usine d’assemblage a juste proposé la « recette » à plusieurs fabricants. (En chine il y a AEVOPro, AwoPro, Aomo, Avo, Aabo… qui vendent tous ces modèles)

    Le vrai fabriquant est Huizhou Bide Technology Co., Ltd, ils sont à Shenzhen et proposent ce modèle sous les références ES60/ES80 (suivant les options de batterie notamment). Quand tu regardes une étiquette AOVO PRO tu as la mention de cette marque comme le véritable fabricant… La marque AOVO reprend directement cette gamme de produits « ES » dans sa communication.

    Le droit chinois étant ce qu’il est sur les marques, les deux sociétés AOVO et AOVOPRO réclament la « paternité » d’un produit qui n’est pas une construction propre mais un assemblage. Les deux ont diffusé des annonces bidons de contrefaçons… Ce qui est assez ridicule puisque, encore une fois, n’importe quel industriel peut vendre cette trottinette sous sa propre marque. Il suffit de payer l’assembleur qui n’est ni l’un ni l’autre. Je pourrais vendre cet engin sous la marque MiniMachines sans soucis.

    Pour ce qui est de l’achat sur le site AOVO Pro c’est pas une bonne idée. Il suffit d’un soucis sur leur ligne de production pour qu’avec une gamme extrêmement étroite ils mettent la clé sous la porte. Au vu de leur communication très douteuse, cela peut arriver du jour au lendemain. Par exemple si il y a des plaintes de particuliers ou de revendeurs à cause de leur publicité qui fait traverser des flaques d’eau à un engin IP65 (Ce qui est, avouons le, totalement crétin).

    En face, Geekguying est un marchand qui a des milliers de références et qui aura toujours du répondant si il y a des produits problématiques. Ils ont de quoi assumer des soucis. Et puis c’est moins cher en plus.

    Perso je m’en fout, je pourrais être affilié chez les deux. Mais je suis en contact avec Geekbuying depuis Blogeee et ils se sont toujours bien comportés avec moi et mes lecteurs…

    Répondre
  • 14 juin 2022 - 9 h 26 min

    Salut,

    Pour ma part je possède la « AOVO EW6 M365 PRO » achetée chez cdiscount au vendeur « OVO PRO official store ».
    La trottinette est pas mal mais je n’ai pas de points de comparaison. Cependant en effet les roues pleines sont pas très agréables, on ressent toute la route; sur les pavés de Paris c’est ignoble… La mienne a un certain jeu dans le guidon ce qui semble être classique de ce modèle. J’ai tenté de resserrer comme sur les tutos mais le jeu revient. Ce jeu se ressent à chaque défaut de la route (petits craquements au niveau de l’articulation du guidon), et on a l’impression que ca va casser à tout moment.
    Par contre au bout de 200km, le système de fixation du guidon a lâché. C’est le petit loquet rouge qui maintient en place l’autre loquet bien plus gros. Le circlips qui retenait le tout a du partir (à cause des vibrations?) et j’ai perdu le tout. Comme la trottinette était encore garantie j’ai contacté le vendeur qui a fait la sourde oreille. Au bout d’un moment cdiscount est intervenu, m’a dit que le vendeur allait m’envoyer un bon de retour et que je serai remboursé à réception par le vendeur de la trottinette. Je n’ai jamais reçu ce bon de retour. Cdiscount a fini par me rembourser l’intégralité de la trottinette, que j’ai gardée. Quelques temps après le fameux vendeur a disparu de cdiscount… Aujourd’hui je vois qu’il est de nouveau présent. En tout cas, comme le disait Pierre, c’est mieux d’avoir un site intermédiaire car le vendeur ne semble pas trop avoir envie de résoudre les problèmes; enfin c’est mon expérience personnelle.
    J’ai donc maintenant une trottinette qui ne m’a rien coûtée, et que j’ai réparée avec un brave serflex que je peux desserrer.
    Enfin, coté autonomie, dans mon cas (62kg) j’arrive à faire 20km (2*10km) sur du plat sans arriver sur la « réserve » (la trottinette bride sa vitesse une fois sur le réserve), mais je dois pas en être loin. Je suis en mode 25km/h mais je ne suis pas toujours à fond (entre 20 et 25 suivant la qualité de la route).

    Voila pour ma petite expérience!

    Répondre
  • 14 juin 2022 - 9 h 28 min

    @Guillaume: petite faute de frappe, le vendeur est bien AOVO PRO official store

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *