Portables tactiles, une technologie déjà condamnée par Leap Motion

L’industrie du PC portable fonce tête baissée dans un immense piège et ne semble absolument pas s’en rendre compte. L’intégration d’une couche tactile sur un PC portable n’a aucun sens. Ces objets sont condamnés à très court terme par de nouvelles technologies comme Leap Motion, et on les regardera comme un épiphénomène amusant d’ici quelques mois

En forçant les constructeurs à intégrer du tactile sur les Ultrabooks, Intel les condamne à fabriquer des produits qui sont contraires au principe même du PC. Microsoft, en imposant une interface tactile avec Windows 8 sur un engin avant tout conçu pour produire du contenu ne propose guère mieux. L’objectif de tout ce beau monde, draguer les clients tablette en leur proposant un ersatz.

Nouvel iPad

La tablette, voilà l’ennemi

La tablette, cette méchante petite chose qui empêche de vendre des PC selon les analystes. La tablette est la chose qui dérange, peut importe qu’elle soit vendue par la même marque qui souffre d’une baisse de ses ventes de PC. La tablette est pointée du doigt par tout le monde, tenue pour responsable de cette érosion manifeste des ventes.

Mais pourquoi les gens achètent-ils des tablettes plutôt que des portables ? Qu’est ce qui fait que le grand public boude les PC ? Les constructeurs ont brainstormé longtemps, se creusant la tête pour trouver la parade.

Parce que c’est léger et autonome, c’est tendance ! Réinventons la roue en changeant le nom de ce qui existe déjà. Avec une étiquette “Nouveau” sur un ultraportable classique, les Ultrabooks feront l’affaire. Les netbooks sont sympa, on en vend des millions mais ça ne fait plus le poids face aux tablettes. En plus les tablettes se vendent très cher au vu de leur équipement, les ultrabooks seront plus à même de venir se positionner sur ce segment premium.

Parce que ça va plus vite et que ça démarre instantanément ! C’est la première chose que se sont dit les constructeurs de portables : Qu’à cela ne tienne, avec l’ajout de disques électroniques et de fonctions d’hibernation avancées on se retrouve avec de gros PC qui se réveillent en 3 secondes.

Parce que les tablettes ont une interface sympa avec plein d’infos dessus ! Microsoft a lancé un nouveau Windows qui pallie ce problème en ajoutant de grosses tuiles qui remplacent efficacement ces notifications. C’est fun et coloré, c’est sympa, ça va le faire.

Problème pour les fabricants, les ventes continuent de s’écrouler. Manque de bol, les prix des tablettes se sont affaissés beaucoup plus rapidement que prévu et les ultrabooks peinent à offrir à prix égal le même niveau de performances que les anciens ultraportables 1 centimètre plus épais. Reste un truc à copier sur la tablette, le format. Détachons les tablettes de nos claviers, empêchons l’ergonomie autrefois vantée par les fabricant d’asservir le PC. Rajoutons donc une couche tactile à l’ensemble!  Pour vendre des PC, faisons des tablettes !

TEST NEXUS 10

Lorsque j’achète un PC je cherche autre chose qu’une tablette.

Tout cela est très beau sur le papier mais cela pose plusieurs gros problèmes à l’acheteur de PC. D’abord le prix augmente en conséquence. La miniaturisation de l’engin, la construction d’un système hybride permettant d’accueillir la partie détachable, la couche tactile capacitive sur une belle diagonale … tout cela a un coût évident. Si on ajoute l’obligation d’embarquer des disques électroniques encore assez chers et des batteries de bonne tenue ultra-fines, on comprend pourquoi la facture s’alourdit si vite.
Il est bien sûr possible de faire tenir ces nouveaux engins dans une enveloppe de tarif plus contenue mais alors il faut dégrader les fondamentaux pour compenser le prix et la marge: Écrans moins bons, processeurs moins performants, fonctionnalités revues à la baisse.

Le principal souci posé par cette transformation du PC en outil tactile est dans la cible visée. Admettons que je cherche une tablette, serais-je intéressé par un PC capable de faire comme une tablette ? En imaginant une machine sous Windows dotée des mêmes aspects esthétiques qu’un iPad, trouvera_t-elle des clients ?

Autrement dit, est-ce que les acheteurs de PC cherchent vraiment à les remplacer par des iPad ou autres tablettes Android ? Je reste persuadé que les usages et les mondes sont parfaitement étanches : Si on consomme les mêmes contenus sur les engins, les usages sont pour la majorité des utilisateurs clairement définis non pas par le facteur de forme des objets mais bien par le potentiel et l’ergonomie de chacun.

Personne n’achète une tablette en se disant «  Chouette je vais pouvoir refaire mon CV dessus » tout comme personne n’envisage encore vraiment un ordinateur portable 15  pouces comme une machine nomade.

En copiant la tablette, les fabricants déboussolent leurs clients potentiels. Ces derniers vont alors chercher des engins qui leur paraîtront plus fiables ou en tout cas plus sûrs de leur propre identité.

En cherchant à copier les tablettes les fabricants de PC font vendre plus de tablettes.
Et ceux qui n’ont pas le choix à cause d’une panne de leur ancienne machine ou parce qu’il leur faut absolument un PC pour un nouveau projet, de se retrouver perdus sur un marché complètement bancal où les engins d’aujourd’hui coûtent plus cher que ceux d’hier ou sont moins bien équipées pour le même prix.

Acer Iconia Tab W510

L’ergonomie d’un PC à un sens adapté à ses usages.

Une touche par lettre, un pavé numérique, une souris ou un pavé tactile,voilà l’interface de saisie naturelle des PC. Naturelle car elle correspond à notre physionomie. 2 mains comprenant chacune 5 doigts. Le tout d’une précision redoutable. Affûté au fil de notre évolution, ce dispositif permet de manipuler des éléments concrets comme des éléments virtuels. Sentir une touche qui s’enfonce sur clavier renseigne parfaitement son propriétaire sur l’état de sa frappe. Il sent où s’est positionné son doigt sur la clé, s’il a débordé ou non de celle-ci et si le mécanisme de frappe s’est déclenché. Il le sent autant qu’il le sait parce que l’outil est précisément prévu pour cela. Si la souris ou le pavé tactile sont nés, c’est pour déplacer à l’écran un objet virtuel qui est le curseur. C’est un objet non tangible, protéiforme et adapté à un affichage en 2D. Cet objet est par là-même plus précis que notre propre anatomie.

L’acheteur de PC veut retrouver cette interface clavier-souris sur sa machine car elle correspond à ses usages. Pianoter un long texte, déplacer un curseur virtuel d’une lettre à l’autre, composer des combinaisons de touches instinctivement ou encore faire la sélection d’une zone de l’écran au pixel près. Voilà à quoi les PC sont bons, voilà où pêchent les interface tactiles.

ASUS EeePC X201

Une couche tactile est une très bonne solution sur tablette car elle évite toute interface inutile entre l’utilisateur et l’application qui a été conçue dès le départ pour cet usage. C’est la seule interface proposée et elle colle parfaitement au besoin de la machine. Pour qu’elle soit aussi utile dans le monde PC elle aurait dû naître avec celui-ci. Si les tentatives de tactile – via des stylets plus ou moins pratiques – ont toutes été abandonnées au fil du temps, c’est parce qu’elle ne parvenaient jamais au niveau de productivité proposé par le clavier et surtout par le couple clavier-souris.

En fait, depuis que la souris est venue au secours des interfaces graphiques il ne s’est jamais réellement présenté un produit plus efficace pour manipuler un ordinateur.

La proposition du PC tactile va à l’encontre de cette ergonomie : C’est d’abord un outil inadapté à l’objet physique qu’est un portable : Le clavier sépare l’utilisateur de son écran, ce qui oblige forcément à un effort de la part de l’utilisateur pour venir y pointer son doigt. Doigt qui vient transformer un curseur ultra précis en une vague zone de sélection que l’on cache au moment où l’on s’en sert. C’est un non sens total en terme d’ergonomie sur PC.

Je passe sur les effets pervers de la couche tactile qui sont l’écran couvert de traces de doigts et les charnières qui font basculer ces systèmes en arrière à la moindre pression : Il faut voir les utilisateurs de PC tactiles – dont moi – retenir d’une main leur écran pendant que l’autre tapote leur surface. Ergonomie niveau zéro.

Samsung Windows 8

La philosophie même du monde PC niée par cette interface.

La première chose que je fais quand je me lève le matin, la toute première chose, c’est de débrancher mon smartphone et de réactiver son Wifi. Et pendant que j’allume ma cafetière (ce qui est la seconde chose que je fais le matin) , je peux vérifier facilement tout ce qu’il se passe dans ma petite vie numérique : Mes emails, mes diverses messageries, mon serveur et autre. Je peux aussi savoir le temps qu’il fait sans mettre le nez dehors et connaître l’état du monde. Tout cela me saute à la figure sur mon smartphone. Si jamais un papier m’interpelle et que je veux le lire confortablement je peux toujours choisir d’allumer ma tablette qui propose un plus grand écran. Mais si jamais j’ai reçu un email qui appelle une réponse urgente, je n’ai aucune hésitation entre smartphone, tablette ou PC, je m’attable face à un vrai clavier.

Si j’avais un PC hybride, je le retrouverais d’ailleurs probablement dans cette position de portable classique pour ne pas à tenir la tablette en main. C’est probablement pour cela que le principe même du PC hybride, du PC tablette ne me satisfera jamais. Pourquoi acheter plus cher un produit qui ne comblera aucun de mes besoins en mode tablette ? Si je veux une « solution canapé » il existe des machines sous Android ou iOS plus adaptées pour bien moins cher.

Pire, il me semble qu’en rendant les interfaces du monde PC tactile on va y perdre tout leur intérêt. En rendant tactile l’interface de Windows on transforme l’habituel utilisateur en consommateur de contenu. Les tuiles de Metro sont avant tout des raccourcis vers des interfaces de consultation et non pas des programmes de conception. Des que l’on veut retourner à des utilitaires destinés à la fabrication d’image, la rédaction de texte ou le montage de vidéo, l’interface tactile devient totalement inexploitable et inutile.

Lightroom 2.0 Allows Spot Processing

Le risque est de montrer aux nouveaux utilisateur une interface qui cachera le réel potentiel d’un PC : Un outil qui s’apprend qui ne permet pas toujours d’avoir un résultat immédiat mais qui ouvre la voie à la créativité. La différence entre un logiciel comme Lightroom et une application comme Instagram n’est pas forcément évidente pour le néophyte. Jusqu’au jour où l’on se rend compte que sa photo de vacances dont on est très fier ressemble quasiment trait pour trait à la photo qu’un parfait inconnu vient de poster sur Facebook via une application qui lui a pré-mâché le boulot de la même manière que la sienne.

Le tactile impose forcément une approche adaptée à notre morphologie, une interface plus simple, des choix limités à ce que les gens préfèrent, coupant court à toute expérimentation ou tâtonnement. On va droit au but, à des résultats précis. Impossible d’exploiter facilement un menu déroulants, des courbes de niveaux ou autres systèmes nécessitant une sélection précise. Le tactile bêtifie l’interface.

Avec Leap Motion, le tactile sur PC est déjà dépassé.

Leap Motion vient d’annoncer la sortie de son dispositif de détection dans l’espace pour le 13 Mai prochain. Dans 3 mois les PC tactiles paraîtront totalement obsolètes.

Leap Motion est un système de détection dans l’espace, situé dans une zone précise au dessus du dispositif et qui prend en compte les évènements compris dans cet espace. Le système est invisible, peu cher et parfaitement intégrable à un clavier de portable en le positionnant par exemple dans le repose poignets ou sous le pavé tactile.

Leap Motion

A la différence du tactile, il ne constitue pas un obstacle entre ce qu’il y a affiché sur l’écran et l’utilisateur, il n’obstrue rien et ne salit pas la dalle. Son prix ne varie pas d’un écran de 11″ de diagonale à un écran 17″ ou plus, les économies d’échelles sont donc énormes puisqu’un même dispositif peut servir à l’ensemble d’une gamme de fabricant, ce qui est différent d’une dalle capacitive.

Leap Motion est précis, très précis. Suffisamment pour piloter une interface avec la même précision qu’une souris et surtout n’est pas condamné à des interfaces ayant besoin d’un courant de conduction électrique comme la main ou des accessoires spécifiques. On peut écrire dans l’air avec la pointe d’un stylo classique et voir son trait reporté à l’écran avec une finesse millimétrique. On peut également régler l’engin pour qu’il prenne compte de la profondeur de la position d’un doigt ou d’un stylet, de l’angle dans lequel il est positionné : En clair on pourra faire des pleins et des déliés avec un Leap Motion. Autant d’exploits remisant le tactile à des années lumières derrière en terme d’interactivité.

Leap Motion coûte 80$ aujourd’hui en pré-commande sur leur site, 80$ pour un objet externe que la marque a dû financer elle même à ses frais. Ce dispositif intégré dans une gamme de portable devrait coûter bien moins cher : Leap Motion a été suffisamment malin pour proposer à ses partenaires non pas de lui acheter une technologie mais de lui payer des royalties sur ses produits.

Ainsi les fabricants pourront intégrer directement des capteurs Leap Motion dans leurs claviers, dans leurs portables ou dans toute interface adaptée : Dos d’une télécommande de téléviseur ou d’ampli par exemple et tout cela pour un prix de revient très faible. Ils devront juste verser une somme au concepteur pour chaque produit vendu.

Un magasin d’applications dédiées géré par Leap Motion permettra de dégager d’autres revenus. Si les logiciels les plus courants pourront être pilotés nativement par le périphérique, y compris dans les sous menus les plus complexes et avec une précision redoutable, il est plus que probable que les éditeurs profiteront de l’arrivée de cette technologie pour proposer de nouvelles fonctionnalités. Les éditeurs de jeux pourront alors porter la plupart de leurs titres tablette sur PC. Il est également certain que tout un monde de nouveaux logiciels proposant de manipuler de la matière virtuelle avec l’ensemble de nos 10 doigts apparaisse très rapidement.

Leap Motion

A la sortie du premier portable avec technologie Leap Motion intégré, le monde des PC embarquant une couche tactile fera le même effet au public que les machines dépourvues de souris. Le choc va être rude et les utilisateurs trouveront là une vraie raison d’investir dans un PC. Non pas parce qu’il sera tactile, non pas parce qu’il ressemblera à une tablette mais bien parce qu’il proposera une nouvelle interface ergonomique sans les inconvénients majeurs d’une surcouche capacitive. L’engin se démarquera alors totalement d’une tablette et ne cherchera plus a la remplacer.

Je parie ma chemise qu’Intel ouvrira son cahier des charges à Leap Motion en remplacement du tactile que le fondeur va imposer pour obtenir l’appellation Ultrabook.


secret
102 commentaires sur ce sujet.
  • 27 février 2013 - 17 h 16 min

    merci Pierre pour cette étude tres détaillée que tu est le seul à maitriser, cela va révolutionner nos usages !!!

    Répondre
  • 27 février 2013 - 17 h 28 min

    Super article, une question : tu as préco ton leap ? :p

    Répondre
  • 27 février 2013 - 17 h 34 min

    @Laurent: Oui, le jour de l’annonce en Mai 2012 :)

    Répondre
  • 27 février 2013 - 17 h 40 min

    J’avoue que je suis perplexe. Entre le virage ultra grand public de l’informatique personnelle, la synergie entreprises/particuliers, les “network effects”… En plus mon cas n’est surement pas représentatif, et observer autour de soi est difficile, surtout quand on est le prescripteur.

    Personnellement, je voudrais que Windows reste comme il était (non tactile), et qu’Android gere mieux le clavier-souris, et adopte des docks standardisés multimarques, histoire qu’en acheter fasse sens dans la durée.

    Ceci dit, pour les gens autour de moi, les tablettes sont un franc succès, essentiellement car elles sont beaucoup plus simples que les PC Windows/MacOS. Je pense que l’interface Metro de Windows fait sens pour ça: elle est quand meme plus simple que l’interface Windows historique, et fonctionne bien en tactile ou en clavier/souris. Unifier completement l’interface en proposant aussi le tactile sur les PC classiques permet aux utilisateurs lambda de n’avoir qu’une interface a apprendre, tout en ayant la possibilité de passer au clavier/souris si ils se sentent confortables ou ont besoin d’une interface plus puissante. A mon avis le plus gros probleme, c’est qu’on ne part pas de zero, mais que tout le monde connait deja a peu pres l’interface Windows historique.

    Dans les entreprises, on en reparlera dans 10 ans, le temps que leurs softs aient une chance de s’adapter au tactile… sauf que du coup, les gens vont rester conditionnés a la vieille interface un certain temps…

    Apres, que le surcout du digitaliseur soit trop élevé, ou que le machin de Leap soit une meilleure solution, c’est une deuxieme question.

    Répondre
  • 27 février 2013 - 17 h 42 min

    @Pierre Lecourt: Faut que j’arrete de lire de la SF: “préco”, je comprends ca comme “precognition” au premier passage….

    Répondre
  • 27 février 2013 - 17 h 52 min

    […] L'industrie du PC portable fonce dans un immense piège et ne semble absolument pas s'en rendre compte. Leap Motion va permettre de sortir la tête du trou.  […]

  • 27 février 2013 - 17 h 55 min

    Sujet tangentiel: un probleme auquel je mle heurte de plus en plus est que les interfaces tactiles sont peu “decouvrables”: sous Windows, y’a une barre de menu, et quand on veut faire quelque chose, c’est forcémeent quelquepart dans la barre. On peut même explorer les menus pour découvrir des fonctionnalités.

    Sous Android, il y a encore le bouton Menu (que les portages sales d’applis iOS ont tendance a négliger); sous iOS, y’a pas, faut chercher les fonctions un peu partout sur lecran ou meme hors de lecran en scrollant; et sous BB10 non plus. A la limite Windows 8 a l’air moins pire, apparemment y’a que 2 trucs cachés…

    Et même sous Android pas exemple, il faut deviner que pour passer au clavier “stylet” sur la Note 10.1, c’est appui long sur la touche parametres (long, pas court !), ou que pour regler la luminosité faut caresser la barre de notifications, mais ca marche pas sur toutes les versions… etc, etc…

    Les deux gros soucis globalement
    1- c’est les gestures cachées. Mes parents ont deja du mal avec le bouton marche-arret, j’ai du coller un truc en facade a sa hauteur.
    2- les trucs a scroller qui ne signalent pas que y’a du rab en scrollant… En plus y’a des jolis cas, comme Windows Phone 7.x ou ca scrolle un coup vers le bas, un coup vers le haut, un coup vers la droite, un coup vers la gauche, sans jamais dire ni qu’il faut scroller, ni dans quel sens.

    Bref, le tactile c’est sympa, sauf que si il faut RTFM (lire le putain de manuel) pour des fonctionnalités *basiques*, y’a un probleme.

    Répondre
  • 27 février 2013 - 18 h 01 min

    Je n’ai toujours pas pris le virage de la tablette (beaucoup trop cher pour la puissance qu’elles offrent mais surtout fragile), déjà que je trouvait un netbook limite mais une tablette encore moins performante et plus chère j’ai vraiment du mal.
    Autant je peux recommander un netbook/nettop autant une tablette, non vraiment, je ne vois pas ce qu’on peu en faire.

    Quand je regarde autour de moi les gens qui se servent de tablettes, il n’y a rien que je ne saurais faire avec un smartphone (le confort de la diagonale en moins), je ne parle même pas de ceux qui prennent des photos/videos avec… oO

    Une fois sortie de la “justification” pour la possession/l’achat d’une tablette à quoi se retrouve-t-on confronté ?
    – des applications pas adaptées à un usage tactile
    – des traces de doigts de partout
    – une réactivité qui peu parfois laisser à désirer (click vs. double click)
    – du lag (latence), ce que l’on déplace à l’écran est rarement calé exactement sous le doigt
    – toute une gesture à apprendre (la différence entre sélectionner un mot ou placer le curseur dans ce mot ?)

    sans parler des limitations que l’on rencontre même pour des choses aussi basiques que du surf avec trop d’onglets, des pages lourdes ect, ect.

    Tant qu’il n’y aura pas un certain niveau de performances brutes sur les tablettes elles n’intéresseront pas une grande parti des acheteurs, c’est là que les constructeurs de PC se sont crus malins : les “avantages” de la tablettes avec la puissance d’un PC.
    Sauf que le surcout engendré n’est guère digeste, d’où ce flop.

    HP et Toshiba (pas certains pour Tosh) avaient déjà fait des PC avec écran tactile qui pivotait à 180° pour ce plaquer dos au clavier : flop…

    Le leap, c’est sympa comme concept, ça me fait penser à une sorte de Kinect, mais concrètement l’usage derrière ça ? pointer des trucs à l’écrans ? hormis le jeu, je veux surtout voir de l’exploitation car l’innovation sans but, c’est mignon mais ça ne nourri pas son créateur ! ^^

    Répondre
  • 27 février 2013 - 18 h 27 min

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis Pierre, je me permet deux remarques quand même :

    1) “Autrement dit, est-ce que les acheteurs de PC cherchent vraiment a les remplacer par des iPad ou autres tablettes Android ? Je reste persuadé que les usages et les mondes sont parfaitement étanches, les usages sont pour la majorité des utilisateurs clairement définis non pas par le facteur de forme des objets mais bien par le potentiel et l’ergonomie de chacun.”

    Les mondes ne me semblent au contraire pas parfaitement étanches, et chaque nouvelle annonce des résultats financiers des constructeurs de PC le prouve…est-ce que les tablettes sont amenées à devenir LA seule interface informatique et remplacer totalement les PC ? Bien sûr que non. Par contre, à l’inverse, ça me semble faux d’affirmer que les tablettes ne remplacent pas des PC dans bien des cas (et quand cette tablette est un iPad, pour un HP on comprend que ça pose problème). A terme, je suis persuadé que 80% des laptops “petit format” seront devenus des tablettes, ou à défaut des convertibles avec un clavier à la transformer. Le marché va se polariser entre des machines légères, pas chères et tactiles destinées avant tout à la consommation et des machines “de production”.
    Après, mettre des écrans tactiles sur des ultrabooks n’est pas la meilleure solution, c’est sûr…

    2) La techno leap motion a l’air très intéressante (surtout pour le prix). Par contre au delà des gestes un peu spectaculaires “à la minority report” j’imagine mal qu’elle puisse être utilisée pour quoi que ce soit en “production”. Parce que ce que tu oublies dans l’affaire, c’est la fatigue musculaire liée au fait de garder la main en l’air tout le temps : je le voit déjà bien quand j’utilise ma transformer en mode laptop. Mais au moins avec un écran tactile ou a un support sur lequel le doigt appuie, ce qui contribue beaucoup au plaisir et confort d’utilisation. Ici ce sera le même type de geste mais sans aucun référentiel, il faudra donc non seulement maintenir la main dans l’espace mais aussi gérer sa position sur l’axe “Z” (sinon, comment cliquer par exemple). Si tu essaies de faire quelques mouvements dans le vide avec ton doigt, pendant plus de 2 minutes, c’est hyper fatiguant ; même en posant son poignet sur la table.
    Bref, je suis enthousiaste sur la techno mais j’ai des doutes sur l’ergonomie. Curieux de voir ce que ça donnera, mais je n’en ferais pas (tout de suite) l’avenir absolu du tactile.

    Répondre
  • Max
    27 février 2013 - 18 h 29 min

    Huge ! Précommandé.

    Répondre
  • 27 février 2013 - 18 h 30 min

    “Pianoter un long texte”
    Clavier, c’est un terme qui vient de la musique. Chaque instrument a une “interface utilisateur” différente avec des compromis et des résultats différents.

    Je me demande vers quel modèle nous allons :
    – Un bidule universel qui fait téléphone, tablette, et que l’on branche à un dock pour en faire un ordinateur.
    Microsoft imagine cette direction avec W8. Le CPU d’un téléphone peut déjà couvrir les besoins de 90% des utilisateurs.

    – Des quantités d’engins connectés qui partagent des données dans les nuages. Les mêmes émails sont accessibles depuis un PC, un téléphone, une tablette, une console, une télé… L’approche centrée sur les applications qui est dominante actuellement sur les tablettes et téléphones est un frein à ce type d’évolution où “mes documents” sont les seules choses qui m’intéressent et peu importe que une application différente soit utilisée sur le PC et sur le téléphone.

    Les gros de l’informatique feront tout pour éviter ces deux solutions, optimales dans leur genre: Pourquoi ne pas vendre plusieurs appareils en bridant les fonctionnalités (ex:impossible de téléphoner avec un iPad), pourquoi ne pas re-vendre plusieurs fois le même logiciel à la même personne, enfermer l’utilisateur avec des outils propriétaires pour exploiter ses données (ex:MS Office)

    Répondre
  • 27 février 2013 - 18 h 38 min

    On a tendance à oublier que la souris limite l’ergonomie d’un pc par rapport au raccourcie clavier (exemple: traitement de texte). Leap motions est une révolution dans le monde du PC j’en doute. Le fait qu’il soit plus précis que le tactile, c’est vrai mais le fait de garder son bras suspendue limitera je pense son utilisation.

    Répondre
  • 27 février 2013 - 18 h 54 min

    @fabrice compte-deux de FB: A mon avis, raisonner en terme de puissance, c’est passer a coté.

    Deja, coté fragilité, faut pas exagérer, c’est beacoup moins fragile qu’un portable par exemple. Mes tablettes tombent regulierement du lit sans probleme, j’ose pas imaginer la meme avec un portable. Evidemment, faut pas s’assoier dessus. Jeté dans un sac, ca survit bien aussi ^^

    Ensuite, coté puissance, et alors ? On ne prend pas une tablette poru faire du Photoshop ou jouer a Crysis. On la prend pour faire des trucs Internet (web, mail, RSS, FB/Twitter/Pinterest/…), comme agenda, pour lire des livres/BD/magazines/manuels, regarder des videos… Les tablettes actuelles font ca parfaitement, les tablettes de y’a deux ans le faisaient deja pas mal.

    Faut surtout penser au coté ergonomie. Globalement c’est moultes fois plus facile qu’un PC, et surtout moultes fois plus pratique pour surfer vautré dans le canapé, regarder un film au lit en s’endormant, naviguer sur le trône, garder son mail et son Skype en voyage. J’ai tablétisé mes parents, ma soeur et mon neveu… c’est devenu leur outil informatique favori. Le gros manque c’est certaines applis (généalogie pour le pere, Scrabble pour la mère, Publisher et les softs education nationale pour la soeur… c’est ultra archétypique tout ça :-p), et du volume sonore.

    Les flops pré-iPad venaient surtout du fait que XP for Tablets etait vraiment pas sympa, et qu’en plus le format hybride avec ecran qui tourne, meme de nos jours, ca plait pas: c’est lourd epais encombrant fragile pas autonome… En plus MS ne sait pas vendre l’innovation.

    La concurrence avec les smartphones est réelle, a la base ca fait le meme chose, mais quand on est assis, un plus grand écran c’est plus confortable quand meme. Et pour des trucs plus limites genre petits modifs traitement de texte/présentation/tableur, une tablette est bien mieux qu’un téléphone… meme si un laptop est encore mieux.

    Répondre
  • 27 février 2013 - 19 h 08 min

    Un clavier, une souris, c’est ringard mais ça fait le boulot. On nous a promis le pilotage à la voix, maintenant le tactile, demain la reconnaissance gestuelle. Pour quel gain ? Il est normal de vouloir essayer de nouvelles technologies, de nouvelles méthodes d’utilisation, mais pourquoi vouloir réinventer la roue ? Microsoft risque de se bananer avec son OS schizophrène et les constructeurs de PC prennent le même chemin. Une tablette et un PC, même portable, ne sont pas faits pour le même usage. Vouloir les faire converger à tout prix, c’est tenter de marier la carpe et le lapin.

    Répondre
  • 27 février 2013 - 19 h 30 min

    Tu as vraiment la haine contre le tactile mon petit Pierre : “L’intégration d’une couche tactile sur un PC portable n’a aucun sens.”

    Moi je dis comme tu le dis parfois à d’autres sujets qu’il y a des marchés de niche et même de bat cave pour les pc tactiles. Perso je n’aurais sans doute pas pu acheter une de ces machines sil elles n’avaient pas été produite en masse et j’ai quelques utilisations pour lesquelles elles sont idéales, le pied même !

    Donc pour tout le monde non, mais pour certains oui !

    Répondre
  • 27 février 2013 - 19 h 32 min

    Rhôoooo la looooooose, le gosse de la vidéo ! Je lui pète son score à Fruit Ninja les yeux bandés et les deux mains dans le dos !!! Quelle honte pour lui quand il se retrouvera sur Youtube dans 15 ans, ses potes de fac se paieront sa tête, il reprochera à son père d’avoir mis la vidéo en ligne et de ne l’avoir jamais aimé …

    Ben quoi ? Je plaisaaaaaaante ! Et puis avec un peu de bol, il ne parle pas français ce charmant bambin, je suis tranquille.

    Ceci étant dit, une chose est évidente sur cette démo de jeu : avec son bras/doigt tendu, il clique en permanence. J’imagine que pour être efficace, il devrait reculer le doigt pour arrêter de cliquer, et l’avancer à nouveau pour mettre un coup de sabre …

    Répondre
  • 27 février 2013 - 20 h 11 min

    assez d’accord avec ton analyse, j’utilise déja pas le touchpad sur mon ordi portable, alors tendre le bras pour toucher l’écran, c’etait bien et novateur sur mon psion série 5, mais sur un pc portable….

    sinon il y a aussi d’autres systemes en cours d’invention/réalisation
    par exemple : https://getmyo.com/

    Répondre
  • 27 février 2013 - 20 h 26 min

    En fait le tactile me rappelle un peu la tendance écolo.
    Ça crée de l’emploi (inutile d’après moi), ça crée des taxes, ça crée des systèmes toujours complexes pour gagner plus et ben c’est la même chose que le tactile.

    C’est la nouvelle mode, on en met partout mais surtout n’importe où. Dans la lancée de gagner toujours plus, tous les moyens sont bons pour faire croire que vous n’avez pas besoin de réfléchir et on connait mieux les produits que vous voulez mieux que vous même.

    Là ou je ne rejoint pas pierre c’est que cela va continuer à ce vendre car c’est un manque à gagner énorme sinon, les constructeurs vont trouver un moyen de faire pression. et aussi ton analyse, aussi vraisemblable que cela puisse paraitre, les gens s’en foutent (excuse moi) car de ce que je constate maintenant, les gens achètent et cherchent après l’usage …

    Bonne analyse, mais j’opte plutôt pour le rachat de leap motion par un grand nom :)

    Répondre
  • Moi
    27 février 2013 - 20 h 28 min

    @mohsenbou : Bonne analyse.

    Effectivement, le clavier pur est l’outil le plus puissant en termes de possibilités et le plus respectueux de la santé.

    La souris, on y est tous habitué, mais c’est source de gros problèmes de santé avec un usage répétitif.
    Les gestes tactiles sur trackpad / écran tactile à plat, idem.
    Sur écran tactile à la verticale on tend le bras, encore une posture horrible, de quoi donner du travail à nos chers kinés.

    Leap Motion, ça semble sympa sur le papier, je salue l’innovation, mais problème identique à mon goût, on a le bras en l’air. J’ai hâte de voir les statistiques sur l’état de santé des utilisateurs de ces “nouvelles” interfaces…

    Un système vraiment prometteur à mon goût, c’est l’eye-tracking. Nos yeux sont déjà énormément sollicités à l’ordi, reste à voir si le contrôle du curseur à l’œil ne serait pas trop “stressant” au niveau des nerfs optiques.

    Lenovo planche (ou planchait ?) sur le sujet avec le projet Tobii, c’est à mon sens dans cette direction qu’on doit se diriger. Où à défaut vers les capteurs d’ondes cérébrales, qui sont de nos jours capables d’actionner des mécanismes binaires (ON / OFF).

    Bref, analyse sympathique mais pas assez poussée à mon goût, la question de la santé est un point très important quand on parle de machines qui sont utilisées de plus en plus longtemps chaque jour…

    Répondre
  • Moi
    27 février 2013 - 20 h 32 min

    @Moi:
    Je précise que je parle là de claviers ergonomiques, idéalement orthogonaux tels que le TypeMatrix 2030 ou le Truly Ergonomic Keyboard.

    En se donnant la peine d’apprendre la frappe à 10 doigts, et pour ceux qui tapent essentiellement du français, la disposition de clavier bépo optimisée et très efficace pour épargner nos petites mimines !

    http://www.trulyergonomic.com/store/index.php
    http://typematrix.com/2030/features.php
    http://bepo.fr/wiki/Accueil

    Précision importante, car les 3/4 des claviers du marché sont des horreurs ergonomiques à mon goût, et on peut attendre des lustres avant que la situation ne s’améliore…

    Répondre
  • 27 février 2013 - 20 h 38 min

    Espérons que la techno Leap motion sera aussi utilisable sous Linux & co :)

    Répondre
  • sx1
    27 février 2013 - 22 h 22 min

    Bonsoir,

    Je rejoint les remarques sur l’ergonomie :
    Personne ne passera des heures les mains en l’air devant un écran et le clavier restera meilleur pour travailler sur des feuilles de calculs, du code informatique, la tablette à stylet restera meilleure pour la retouche photo et la création visuelle, etc.
    Ceux qui jouent en MMO garderons leurs claviers configurables.

    Ma souris Apple imouse est au placard, car bien que tactile et soit disante révolutionnaire, elle est bien trop lourde (en cause, les piles, entre autre) pour un usage intensif et le mouvement de la roulette centrale bien moins bon qu’avec une vrai physique au final.

    Sinon analyse 100% vrai sur l’imbécilité du tactile partout, comme on a eu des écrans brillants partout, du Ghz à donf, etc. Faut bien vendre.

    Répondre
  • 27 février 2013 - 22 h 32 min

    Des murs d’oled et des leap motions sur tous les murs de la maison et me voilà sur Solaria (ou Aurora ? j’ai la mémoire qui me joue des tours ) !! Celà fait trente ans que j’attends cà ! Malheureusement je ne suis pas Bill G.et je devrai attendre encore de nombreuses années mais on est sur la bonne voie !!

    Tout ça pour dire que cette technologie me fait rêver car il s’agit d’une nouvelle interface homme/machine, elle peut et doit dépasser le niveau “PC” trop basique (type minority report) pour s’attaquer à la domotique (que l’on nous promet depuis trop longtemps).

    C’était mon petit clin d’œil aux (ex.)lecteurs d’Asimov (cycle robot / Face aux feu de soleil, je crois)

    Répondre
  • SGT
    27 février 2013 - 23 h 05 min

    Bonne analyse, je suis d’accord sur le non sens que représente le concept du portable tactile.

    Mais je crois à l’hybride genre transformer en deux partie que l’on peut réunir (tablette + dock clavier).

    Mais on ne peut pas y être aujourd’hui pour trois raisons fondamentales :
    1- il n’y a pas chez Intel de processeur puissant et économe ; c’est la base de tout, sans ce processeur toute machine est auto condamné à l’échec. Il faudra donc attendre cet été et Haswell.
    2- les batteries légères ne sont pas encore là ; même à 600 gramme une tablette est trop lourde, que dire alors du poids total d’un hybride si on lui adjoint un dock clavier.
    3- Microsoft a de gros progrès à faire pour rendre adulte Windows 8. Même si c’est prometteur il y a une foule de petits détails qui font irrémédiablement penser à la version bêta d’un OS avec un mélange de l’ancien et du nouveau et non à un OS novateur et finalisé.
    Attention aussi aux autres détails qui tuent, pourquoi mettre des gros blocs d’alimentation avec des fils dur à enrouler. Pourquoi ne pas intégrer systématiquement des logements stylets aux hybrides lorsque ceux-ci en offrent. Pourquoi s’évertuer à nous pondre des écrans ultra brillants illisibles dans bien des environnements, etc. Il y a plein de choses à améliorer.

    Voyons je me projette : en 2014 j’ai un hybride Core i5 Haswell 128 Go sous Windows 9 Legacy/RT interface 3D, d’un poids de 600 grammes (tablette 450 gr, clavier 250 gr), d’une autonomie de 9h se rechargeant en 2h, capable de dialoguer sans fil avec les moniteurs compatibles, un stylet Wacom, une mini alim fixation magnétique pour 799 € (avec en plus les moults capteurs intelligents). Hé bien je ne me poserai même pas la question un dixième de seconde d’acheter une tablette pour seconder cet appareil.

    Ca c’est pour la version Pro, évidemment tout le monde n’en a pas besoin. En même temps les tablettes actuelles 10″ et 9,7″, outre leur lourdeur, ne sont pas super mobiles en terme de format. On pourra très bien imaginer des Phablettes 8″ ou pliantes sous base Atom avec stylet Wacom/nTrig en option, capables de faire tourner Windows 9 Legacy/RT avec des logiciels moins pro mais avec des performances acceptables, un écran et un clavier externe en faisant des PC à part entière…

    C’est faisable si Microsoft et Intel se donnent un bon coup de fouet et innovent pour le bénéfice du consommateur.

    Que faire en attendant ? Bah jouer le compromis, sachant que ce qui est bon pour soi ne l’est pas forcément pour autrui.

    Répondre
  • SGT
    27 février 2013 - 23 h 12 min

    oups 450+250 ça fait 700… il est tard.. allez… disons 650 gr si on baisse le clavier à 200…

    Et autre réflexion : je branche le dock clavier passage automatique en mode Legacy (grandement amélioré, je le débranche passage auto en RT (grandement amélioré)…

    Répondre
  • SGT
    27 février 2013 - 23 h 15 min

    autre réflexion la dernière.. pitié en pro sortez nous du 16:10 ou du 4:3 et pas cet bouse infâme de 16:9

    Répondre
  • 27 février 2013 - 23 h 38 min

    …Toujours une bonne analyse…réfléchie et argumentée….

    Comme toujours…

    Répondre
  • A
    28 février 2013 - 0 h 59 min

    @Simon JB:

    Tu prends des gants et fait preuve de diplomatie mais je suis totalement d’accord avec toi.
    Je vais même aller plus loin:

    Les 3 reproches faits au tactile (sur les PC et laptops) sont:

    Ca fait des traces de doigt sur l’écran.
    C’est trop cher.
    C’est pas précis (et ça implique des compromis en terme d’intrface et d’interaction avec son écran et son contenu).

    Evidemment, le seul valable c’est le dernier et c’est pourquoi MS avec W8 propose ses 2 interfaces, une pour le tactile et une pour un usage PC/laptop conventionnel.
    Alors, évidemment c’est pas parfait. Ca demande encore du boulot en terme d’intégration et de fluidité (pour passer d’une interface à l’autre) mais c’est le meilleur choix possible… Et celui du futur quoi que Pierre en pense ou en dise.

    Le fait que les laptops tactiles ne soient pas les meilleures solutions envisageables est pour moi un fait.
    Mais les hybrides sont là pour ça, justement.
    Comment dire “un laptop, c’est bien. Une tablette c’est bien. Mais une machine qui remplit les 2 fonctions est, par principe, sans intéret.”?

    C’est la première chose qui ne tient pas la route dans le raisonnement de Pierre.

    Ensuite, si le prix de ces hybrides (ou même des laptops tactiles) est trop élevé ce n’est pas parce que la technologie ou les composants embarqués l’imposent.
    C’est un choix délibéré des constructeurs.
    Dès qu’un nouveau produit ou une nouvelle technologie sort ils en profitent pour essayer d’augmenter leurs marges.
    C’est tout le temps vrai. Donc cette idée (« le tactile c’est trop cher ») est, en fait, fausse.

    Y’a qu’à voir comment à baisser le prix des tablettes en un an pour s‘en convaincre. Rien à voir avec des économies d’échelles ou des nouveaux process ou composants qui permettent ces prix.
    Non, juste Amazon et Google qui sont venus mettre les pendules à l’heure (obliger les OEMs à baisser leurs marges pour atteindre des niveaux raisonnables).
    Et on verra combien ils feront payer la présence de la tech de Leap Motion dans leurs machines.

    Pour Leap Motion, justement, je pensais aussi que ça rendrait les laptops tactiles obsolètes mais il y a deux problèmes (au moins) avec cette hypothèse.

    Le premier c’est de ne pas poser sa (ses) main(s) sur qoi que ce soit.
    Donc non seulement on doit lever le bras (comme pour le tactile) mais en plus il doit rester en l’air et ne repose sur rien. Quand on est assis, c’est devient rapidement un problème.

    En plus, Pierre dénigre le (clavier) tactile car il n’offre pas les memes sensations (retour haptique) que les clavers mécaniques. Ok.
    Mais… pour vanter les mérite d’une tech qui n’offre aucun support physique. C’est se contredire complètement, non?
    Imaginez un clavier virtuel LeapMotion. C’est pire que le tactile, non?

    Donc oui à Leap Motion mais seulement en plus du clavier et touchpad/souris, pour de NOUVEAUX usages.

    Le second c’est que les laptops en un bloc (clavier et écran non détachables) vivent leurs dernières heures. L’hybride (W8 pour l’instant mais Ubuntu et iOSX bientot) est LA solution du futur.

    Donc c’est carrément le LAPTOP qui va devenir obsolète, et pas à cause de Leap Motion mais grace à l’apparition des hybrides.
    En plus, quel OS utiliseront les machines Leap Motion? Si c’est bien W8, quel intéret de raler contre MS et son UI tactile.

    Au passage, il ya plein de reproches que l’on peut faire à MS et W8, mais lui reprocher sa tentative d’intégrer une UI tactile n’est pas le bon.

    Un usage tablette et/ou laptop si et quand on le désire avec des interfaces adaptées à chaque usage.
    Il faut simplement que les prix baissent un peu et les gens comprendront très vite: Une seule machine au lieu de 2.
    La tablette est plus puissante et surtout plus productive que celles sous Android/iOS/BB et on peut utiliser cet hybride dans son format laptop pour EXACTEMENT les mêmes fonctions qu’aujourd’hui.

    Pourquoi les PC/laptops se vendent moins?
    Ca n’a rien à voir avec un rejet du tactile.
    C’est une question de crise de pouvoir d’achat (pas besoin de développer je crois), de besoin (Pourquoi remplacer un laptop qui fonctionne encore très bien), de prix surévalués (à cause de la tentative des OEMs de gonfler leurs marges) et d’attrait des tablettes.

    Oui, les tablettes peuvent REMPLACER un laptop/PC pour une partie des consommateurs qui ne les utilisaient que pour des taches basiques en fait. Taches que peuvent remplir les tablettes.

    Et puis, la plupart de ceux qui ont acheté une tablette ont déjà un PC/laptop qui fonctionne. Ils s’en servent beaucoup moins c’est tout car tablette est bien plus pratique dans beaucoup de cas.

    C’est pourquoi les hybrides sont parfaits. Ils peuvent remplacer ces deux machines parfaitement.
    Leur succès n’est pas encore au RDV car ceux qui viennent d’acheter (investir dans) une tablette Android/iOS et ont déjà un laptop ne vont pas se jeter sur un hybride aujourd’hui.
    D’autant que ce sont des machines de première gen avec leurs défauts, leurs bugs, leur prix élevé etc…

    Mais la convergence des tels, tablettes et laptops est le futur. Ne pas voir ça et proner l'”étanchéité” des marchés (et utilisations) pour ces machines est se tromper lourdement en plus d’etre une vision à l’encontre de notre confort et intéret en tant que consommateurs et utilisateurs.

    @SGT: Totalement d’accord sur ton dernier post.
    La convergence et le concept hybride sont bons. reste ‘seulement’ à bien les réaliser et à vendre les machines a des prix convenables pour tout le monde. Et ça, ça dépend surtout des OEMs (et Intel pour le prix, au-delà de la puissance/conso, de ses puces) et des marges qu’ils entendent faire sur ces produits.
    Car là, aucune chance de voir Amazon ou Google (en tout cas à court terme) les forcer à les baisser. Car ce marché sera reservé à Windows et ‘iOSX’. Peut-etre Ubuntu pourrait jouer ce role avec son nouveau OS/interface?

    Répondre
  • 28 février 2013 - 1 h 24 min

    @obarthelemy: @obarthelemy:

    Je m’excuse de revenir à la charge mais avec toute une face en verre, c’est forcement plus fragile. J’ai eu un HTC Desire (Bravo / Google One like) qui a pris un nombre incalculable de chutes, notamment dans des escaliers (tu cours, le télépone “pop” littéralement de ta poche de jean arrière), rien. Mon Nexus 4 y a déjà goûté également 3 fois, je doute qu’une tablette puisse l’encaisser pareil (tomber du lit même mon Thinkpad sait le faire :P). La structure même de l’objet vu sa surface le rend fragile.

    Concernant la puissance, même pour du surf basique, l’Ipad 2 & 3 (machines pro) freeze régulièrement en surf, sans parler de la limitation sur le nombre d’onglets (merci Safari ?). Copié/collé un mot ou une expression clef et lancer en recherche dans un nouvel onglet est très laborieux sur une tablette, on ne pourra jamais être plus rapide que sur un clavier avec des raccourcis pourtant c’est un usage tout simple.

    J’ai prêté un de mes Ipads pro à ma femme une semaine (c’était un test mais je ne lui ai pas dit), le but pour moi était d’avoir un prétexte pour acheter une tablette à la maison. Et bien elle passait son temps à chercher/demander “comment on fait ci-ça”, bref, pas intuitif pour un sous et à la fin elle a craquée “je ne vois pas ce que les gens lui trouve, je préfère mon PC et mon Xpéria”.

    Ma belle-mère jeune retraitée s’est vu offrir un netbook, en une semaine, elle le maîtrisait (surf, mail, streaming). Test de la tablette :”c’est marrant, mais je trouve bizarre, je préfère mon petit ordinateur”, pourtant elle n’avait pas encore d’habitude et l’affichage aurait du faire pencher la balance : ce ne fut pas le cas.

    J’ai vraiment l’impression que les gens se sont fait embobiner avec ces histoires de tablettes et de tactiles car dans la réalité personnes n’accroche vraiment, ça va être pratique dans un type d’usage spécifique, voir infime mais d’une manière générale non. Ca me fait penser au carrousel (la vue cover) d’Itunes, c’est joli mais pas pratique et inutilisable, personne ne s’en sert pour faire des sélections musicales.

    Répondre
  • 28 février 2013 - 1 h 50 min

    @A: A, par rapport à ta dernière question, je serais quand même surpris de voir Canonical “imposer” un matériel de référence pour démontrer les qualités de l’Ubuntu tactile ; ce sont quand même de petits joueurs en comparaison de Google et Amazon, non ?

    Répondre
  • 28 février 2013 - 2 h 15 min

    @obarthelemy: Windows peut et doit évoluer, vers du tactile ou ailleurs mais dans tous les cas doit laisser le choix à l’utilisateur et pas lui imposer une interface de façon si abrupte. Surtout si derrière cette interface il n’y a rien d’adapté. Aujourd’hui Metro est cosmétique, c’est un truc créé pour “vendre” Windows 8 mais sans réelle motivation ou usage derrière.

    C’est amusant de constater que les tablettes se démènent pour trouver des solutions efficaces pour proposer des fonctions avancées aux utilisateurs comme le bête copié collé de multiples fichiers, alors que Windows cherche a simplifier sa propre interface.

    Derrière Métro il y a quoi ? Prends un Photoshop par exemple, il existe un “photoshop touch” pour tablettes mais ce n’est pas le même programme que photoshop. C’est un programme “bêtifiant” qui effectue une série de tâches pré-apprises et non pas un logiciel de création. i ly a d’excellents logiciels de création mais tout ceux que j’ai vu utiliser ces logiciels sérieusement ou professionnellement se servaient d’outils et non pas du doigt directement à l’écran . Si le Photoshop pour PC devait passer au tactile, il perdrait tout son intérêt et deviendrait un gadget improductif. Le problème n’est pas Windows qui n’est là que pour faire “joli”, le problème c’est l’usage même des applis PC à mon sens qui n’ont pas a s’embarrasser du tactile à tout prix.

    @fabrice compte-deux de FB: Les usages vont naître assez rapidement, d’abord parce que cela reprend nativement les usages actuels du tactile mais aussi parce que Leap a envoyé plus de 12 000 kits de développement à travers le monde et que la communauté est en pleine effervescence : Il y a bien sur le jeu qui est visé mais également plein d’autres suages. La plupart des gens qui sont intéresses sont des créateurs qui pensent aux interfaces ou a des programmes. La différence entre Leap et tactile c’est la finesse, lorsque la finesse, l’acuité d’une interface est suffisante, non a la possibilité de professionnaliser cette interface. Pour saisir des données, modeler des objets, saisir des éléments, manipuler des choses aussi variées que des instruments ou de la matière virtuelle.

    @Simon JB: Je connais bien cet argument du “remplacement”. La tablette remplace le PC. Il est vrai à l’usage mais pas à l’achat. Les gens qui disent qu’ils se ne se servent plus de leurs PC parce qu’ils se servent de leur tablette ont un PC… Je ne connais personne qui a une tablette mais qui n’a plus de PC. Personne. Il y a des gens qui n’ont qu’une tablette sans avoir eu de PC auparavant mais personne qui a décidé de donner son PC parce qu’il avait acheté un iPad. Alors oui il y a des gens qui n’ont pas racheté de PC alors qu’ils l’auraient fait si il n’avait pas eu de tablette parce qu’il était inconfortable pour surfer. Ils ont repoussé leur achat mais pas remplacé leur PC qui leur sert ou leur servira encore. C’est toujours plus facile de dire qu’on est passé à autre chose en conservant tout de même sa vielle bécane dans un coin.

    La fatigue musculaire est réelle bien sur, comme les crampes au poignet en pianotant sur un clavier ou celles provoquées par les souris. Comme le problème de la tablette qu’on tiens d’une main pour l’utiliser avec l’autre.

    Mais il y a 2 paramètres très importants a prendre en compte :

    D’abord la précision proposée, et pour avoir vu beaucoup de vidéos de Leap Motion depuis un an, il y a un équivalent au DPI de nos souris avec Leap. Un petit mouvement de doigt de 2 cm peut être suffisant pour traverser la totalité de l’écran. Cette force là n’existe pas sur le tactile car le tactile a une géographie fixe dans l’espace, on pointe du doigt, là o* on veut cliquer. pour aller en haut à droite d’un écran 11″ il faut traverser 11″ de diagonale. Chez Leap Motion, c’est relatif, comme une souris ou un pavé tactile : Il n’y a pas de correspondance géographique entre le curseur et la position du doigt dans l’espace ou de la souris sur le tapis de souris. Cette non correspondance permet de jouer sur le “DPI” de Leap Motion et vu sa finesse, économise beaucoup d’efforts justement.

    Ensuite et c’est très important : Tu n’as pas besoin de lever ta main dans l’espace. Imagine un dispositif intégré au clavier qui est en face de toi : tu as le pouce de la main gauche au dessus de la barre espace par exemple, tu le descends un peu pour cliquer sur un bouton qui active un dispositif Leap Motion intégré dans le clavier. De la main droite tu lèves le doigt en l’air au lieu de le poser sur un pavé tactile et tu effectues des mouvements dans un carré de 3 cm de coté. La paume reste posée sur ton portable ou ton clavier, tu n’as absolument pas besoin de la lever. C’est moins fatiguant et contraignant qu’un pavé tactile.

    Leap Motion est capable de comprendre ce que vous faites dans sa zone et également de s’adapter au programme que vous exploitez : Si un logiciel multimédia est lancé et que vous mimez une rotation de bouton dans l’espace, il comprendra “volume + ou -“. C’est simple, facile, intuitif et pas fatiguant, pas plus que de chopper à 2 mains un raccourcis clavier en tout cas. Si vous êtes sur votre bureau par contre, l’interface supposera que vous voulez utiliser le curseur et proposera alors l’interface que vous aurez réglé et par exemple ce dispositif de déplacement contenu et reposant.

    @mohsenbou: Voir plus haut pour la fatigue. L’un n’empêche pas l’autre. Le clavier et la souris restent extrêmement importants. Leap Motion apporte juste une dimension tactile précise au monde PC.

    @Dadoo: En fait le prix des dalles capacitives est en train d’exploser, tout le monde en veut ! Alors oui sur un 11″ c’est encore raisonnable, mais forcer les gens a acheter un 15″ tactile va coûter horriblement cher pour un usage cosmétique rendu uniquement indispensable par l’apparition de Windows 8 !

    @Lapinou: Oui, Leap Motion peut gérer cette profondeur, mieux elle peut l’enregistrer comme une donnée précise et la restituer. Tu peux imaginer un jeu ou l’inclinaison de ta main aura l’effet équivalent d’une pédale d’accélérateur. tout comme tu peux penser a creuser un cube virtuel en profondeur.

    @NeMo: Je peux pas lutter contre “les gens” mais encore une fois, si tu as eu un 17″ et qu’on t’explique que ton nouveau 17″ coûte 300€ plus cher que l’ancien pour les même perfs parce qu’il est sous Windows 8 avec une dalle capacitive, crois moi tu réfléchiras aussi un peu en amont ^^. Surtout si à côté l’implantation de l’engin sous Leap Motion est totalement invisible coté dépense et que l’engin est soit moins cher soit beaucoup mieux équipé. Et puis entre nous entre un PC tactile plein de traces de doigts en magasin et un PC à la Minority Report, les grande surfaces auront vite fait leur choix.

    @Moi: Bras en l’air, voir ci dessus. Encore une fois, jouer au basket ça fatigue, peindre un tableau ça fatigue… Avoir des loisirs numérique peu fatiguer si vous le souhaitez, mais au quotidien c’est moins fatiguant de balader le bout de son index sur un carré virtuel de quelques centimètres carrés que de faire des aller-retour à sa souris ou des gestes sur un écran tactile de 11″ de diagonale ou plus.

    @Fredo: Sur les 12 000 développeurs déjà équipés d’un kit de Dev, je doute qu’il n’y ait que des Windowsiens et des AMcistes ;)

    @sx1: Personne n’a parlé de remplacer le clavier, au contraire. L’idée ici est de proposer un outil qui réuni ce qui a fait la force du clavier et de la souris : Une ergonomie adaptée à l’homme, un prix abordable, un usage qui ne fait pas écran entre le contenu et l’utilisateur et une précision suffisante. Qui dit Leap Motion ne dit pas de jeter la souris ou le clavier au placard, il n’y a pas de raison. Je pense même que parmi les plus gros concessionnaire de licences Leap, il y aura les fabricants d’accessoires type clavier.

    @CanonX07: Si j’etais fabricant de TV ou de Hifi aujourd’hui, j’aurais un labo specialisé, 10 génies de la programmation et des ingénieurs en train de plancher. Je suis parfaitement d’accord avec toi, Leap ne doit pas se cantonner au PC : Je p^rends une télécommande de télé, je la retourne sur la table et basse et c’est parti pour une interface Leap : Un geste de doigt vers la droite pour zapper vers la chaine suivante. 2 doigts vers la droite et c’est 10 chaines qui s’incrémentent. 4 doigts pour passer à la chaine favorite 4, un geste de la main inclinée vers le haut et le volume monte, le point qui se ferme et le son est coupés pendant la pub… Un geste de haut en bas et c’est la télé qui s’éteind…

    @SGT: Haswell va probablement résoudre en effet une bonne partie de la problématique, le jour ou les batteries évolueront sera aussi un moment important. Mais pour le moment je n’arrive pas a trouver de solution satisfaisante. On a à peine résolu le problème du stockage avec des SSD qui atteignent les 60 centimes le Go… Le jour ou tout cela sera résolu je pense qu’on aura de magnifiques minimachines. Mais aujourd’hui je ne trouve pas la proposition convaincante.

    Répondre
  • 28 février 2013 - 2 h 27 min

    Les constructeurs sont débiles de ne se focaliser que sur les courbes de vente des PC et des tablettes. À peu près tout le monde possède déjà un ou plusieurs PC, c’est donc normal qu’il s’en vende moins, les gens n’ont grosso modo plus qu’à renouveler leur(s) machine(s) une fois tout les 5 ans.

    Du côté des tablettes le marché est récent, forcément ça la marge de progression est plus intéressante. Ceci dit, je ne suis pas sûr que beaucoup soient en réalité intéressé par une tablette : ce que veux la plupart des gens, c’est en fait un iPad. Et il faut dire que c’est un produit vraiment sexy (surtout le mini). À côté de ça les pc chimériques fonctionnant sur Windows 8 (OS qui réussi à foirer à la fois sont côté pc de bureau et son côté tablette) ne donne pas vraiment envie d’acheter.

    Bref, je suis d’accord avec Pierre, les 2 marchés sont relativement étanches, et les produits hydrides sont en fait un marché de niche.
    Quant aux constructeurs, s’ils pouvaient prendre conscience que la croissance n’est pas infini (et les ressources non plus) ça ne serait pas plus mal. Mais ça c’est de la science fiction, de la vraie.

    Répondre
  • Dov
    28 février 2013 - 10 h 14 min

    Hannnniihhnn résister … résister … a la pré commande …
    Ma femme va encore me faire ma misère si je prend un gadget de plus …

    Répondre
  • 28 février 2013 - 10 h 34 min

    Concernant les portables l’écran tactile est super pour les très petites machines (exemple le T91 qui faisait 8.9″), ou bien tout ceux dont l’écran peut se détacher, ou se replier, ou se tourner.

    Je suis moins convaincu de l’usage du tactile pour les portables classiques car cela nécessite d’avoir la main en l’air, et là Leap Motion est exactement dans le même cul de sac.

    La technologie de STMicroélectonics qui permet d’agir sur une tablette sans toucher l’écran me parait par contre plus intéressante dans la pratique que celle de Leap

    Répondre
  • 28 février 2013 - 11 h 22 min

    Leap Motion ???

    Non mais faut pas déconner, personne de sérieux peut dire qu’il va passer 3 heure devant un pc avec les bras en l’air!

    Autant je suis d’accord sur les tablettes inadaptées pour de nombreux usages, autant pour moi Leap Motion est lui aussi totalement inadapté.

    Répondre
  • 28 février 2013 - 11 h 31 min

    @Pierre Lecourt: @Pierre Lecourt: “Tu n’as pas besoin de lever ta main dans l’espace. Imagine un dispositif intégré au clavier qui est en face de toi : tu as le pouce de la main gauche au dessus de la barre espace par exemple, tu le descends un peu pour cliquer sur un bouton qui active un dispositif Leap Motion intégré dans le clavier. De la main droite tu lèves le doigt en l’air au lieu de le poser sur un pavé tactile et tu effectues des mouvements dans un carré de 3 cm de coté. […] Leap Motion est capable de comprendre ce que vous faites dans sa zone et également de s’adapter au programme que vous exploitez : Si un logiciel multimédia est lancé et que vous mimez une rotation de bouton dans l’espace, il comprendra « volume + ou – ». C’est simple, facile, intuitif et pas fatiguant, pas plus que de chopper à 2 mains un raccourcis clavier en tout cas. Si vous êtes sur votre bureau par contre, l’interface supposera que vous voulez utiliser le curseur et proposera alors l’interface que vous aurez réglé et par exemple ce dispositif de déplacement contenu et reposant.”

    Sérieux, je comprends bien, là ? Il s’agit d’ajouter un système de détection à mon clavier pour que je puisse garder les mains sur mon clavier et me servir d’autre chose, parce que ça serait mieux que … mon clavier ?

    Pour monter le son, j’appuie sur la touche “monter le son”, quelle que soit l’application ; simple et de bon goût.

    Pour faire défiler l’affichage, j’appuie sur PgUp et PgDown … simple et de bon goût.

    Pour ne rien faire avec mon clavier, je ne fais rien … et pendant ce temps là, il m’arrive de tapoter avec les doigts, juste assez pour produire un son en rythme, comme d’autres font tourner leur stylo pendant qu’ils réfléchissent. Maintenant, si à chaque fois que j’agite les doigts, un bidule interprète mes mouvements pour faire “sauter” ma page Web, je ne tiens pas 30 secondes avant la syncope !!!

    Je ne dis pas que le Leap Motion ne sert à rien, mais il ne faut quand même pas pousser mémé dans les orties : avec les mains sur un clavier, je suis un killer d’applications bureautiques et ça n’a aucun besoin de changer, objectivement.

    Et puis je viens de passer dix minutes à faire des cercles avec l’index sans décoller les mains de mon clavier, c’est du grand grand n’importe quoi, quand même.

    Après, pour un designer, un architecte, un chirurgien, un mécanicien, un artiste, ou pourquoi pas, même, pour Tom Cruise, ça ouvre un paquet de perspectives.

    Mais non, définitivement, je ne suis pas Tom Cruise, hoplà !

    Répondre
  • 28 février 2013 - 11 h 36 min

    @Cédric: non mais comme l’explique Pierre déjà c’est complémentaire et par ex sur cerains usages juste bouger un peu les doigts sans lever les mains suffit a obtenir l’effet voulu. Ce qui me retenais au départ c’etait l’impression instinctive que ce bidule necessite un parametrage ultrafin pour rendre les services demandes, finalement j’ai tenté le coup au vu des videos et de la grosseur des acteurs qui sont sur le coup, on verra bien :)

    Répondre
  • 28 février 2013 - 11 h 56 min
  • 28 février 2013 - 11 h 59 min

    Je n’ai pas eu le temps de tout lire, pardonnez-moi si cela a déjà été dit mais la souris reste un “moyen de repos” bien supérieur au tactile ou au Leap Motion. QUand bien même ces technologies seraient précieuses, 8h d’affilée à bouger les bras dans le vide, c’est tout bonnement impossible.

    La souris permet de tenir sur la durée sans se fatiguer (et encore, il a fallu que j’apprenne tous les raccourcis claviers de Windows pour rester au fond de mon siège moelleux, la souris se trouvait à 1 mètre quand même…)

    Répondre
  • 28 février 2013 - 11 h 59 min

    HS ( ou pas )
    Vous vous souvenez de la position de S.Jobs à la présentation du premier ipad ? un petit portable non hybride et tactile pourrai semble t’il se poser de la même manière … Après tout, un portable sur les genoux peut s’utiliser en tactile, faut pas exagérer non plus.
    (il avait l’air coincé quand même pour taper du texte sur sa dalle ! )

    Et si la révolution n’était pas le tactile, mais le stylet ? a choisir entre utiliser photoshop au leap, à la main ou au stylet ( avec pression ) , je signe pour le stylet. ( quand adobe fournira les drivers …. ) et Oui, je trouve ridicule un toshop sur ipad, une vaste blague qui nous revele qu’un ipad , c’est naze pour taffer.

    La déclinaison tactile de cakewalk sonar est magnifique, et que tu pousse tes sliders avec la classe mec ! et sans lâcher ta basse !

    Et que deviennent les tremblements avec le leap ? après 4 cafés ? et les niveaux de pression ?

    Nous sommes sur une route cabossée que beaucoup critiquent en oubliant la destination, plus lisse : multiplier les usages.

    Le leap, j’en parle pas, parce que j’en veux un. ( ou deux ) Je sais pas ce que je fait en faire, mais j’en veux un ( ou deux ).

    Répondre
  • 28 février 2013 - 12 h 07 min

    quote : Personne n’achète une tablette en se disant « Chouette je vais pouvoir refaire mon CV dessus » tout comme personne n’envisage encore vraiment un ordinateur portable 15 pouces comme une machine nomade.

    C’est ce que je déplore. Apple nous a fait croire qu’une tablette est un objet limité, et on l’a cru. Elle nous a imposer son propre paradigme, basé sur des limitations commerciales. Alors oui, on devrait pouvoir faire son cv sur une tablette, y’a rien d’ inhumain las-dedans.

    Avant arrivée des tablettes, n’importe quel portable ( jusqu’a trois kilos !!! ) était considéré comme nomade. il n’y avait que ça, et j’avais un énorme bras avec pleins de muscles dedans pour arriver claudiquant chez mes clients.

    Répondre
  • A
    28 février 2013 - 12 h 23 min

    Pour que Leap Motion soit aussi précis qu’une souris, il va falloir utiliser un stylet.
    Donc si c’est bien l’argument principal, on aura bien la main en l’air. En plus sans surface pour appuyer le stylet, il va falloir faire des gestes délicat pour ne pas cliquer sans le faire exprès (voir l’enfant qui clique sans arret et sans le faire exprès en jouant à Fruit Ninja).

    Ensuite, dire que les laptops tactiles ne sont pas les plus ergonomiques, ok.
    Mais, encore une fois, les hybrides détachables le sont beaucoup plus que n’importe quelle machine.
    Les problèmes sont le prix et le fait que ce soit des machines de première génération avec tout ce que ça implique.

    Qu’y a-t’il de plus confortable à utiliser qu’une machine qui s’utilise comme un laptop ou une tablette quand on en a envie?

    Dire que W8 est ‘nul’ en parlant de l’interface Metro pour un usage laptop (en disant qu’elle simplifie tout à l’extrème et abétie l’UI et les apps qui vont avec) et de l’interface ‘normale’ pour un usage tablette (en disant qu’elle n’est pas adaptée au tactile) est d’une mauvaise foi totale.
    Metro n’est pas vraiment fait pour un usage laptop, de même que le bureau ne l’est pas vraiment pour un usage tactile.

    Par contre, Metro UI est tout à fait satisfaisant en usage tactile et le desktop UI l’est aussi pour un usage laptop. C’est pourquoi les hybrides sont LA solution et peuvent satisfaire tout le monde et les 2 types d’usage (production avec l’UI desktop et consultation avec Metro)

    Ensuite dire que c’est W8 qui oblige le recours au tactile, c’est prendre le problème à l’envers.
    Le tactile est apparu avant W8 que je sache. Dans les smartphones et, ensuite, les tablettes.
    Comment trouver négatif la volonté de Windows de faire converger ces 2 mondes sur une même machine et, donc, un même OS? Ca n’a pas de sens.

    W8 n’est pas parfait et la tentative de MS de fermer son ecosysteme (avec Metro) à la Apple et à dénoncer mais, en terme d’évolution, c’est la voie à prendre.

    Pour ce qui est des PCs, ce serait bien d’etre clair. Des fois ce terme est utilisé pour englober les PCs et laptops (et donc hybrides aussi), mais des fois ne désigne que le desktop PC.

    Les desktop PC sont voués à ne devenir qu’une niche car 90% des gens n’ont pas besoin de leur puissance.
    On peut avoir un laptop et le connecter à un grand écran.
    Les laptops sont voués, eux, à disparaitre (aux profit des hybrides détachables) purement et simplement. Et je ne crois pas que Leap Motion va changer grand chose à ça.
    Leap Motion sera intégré aux hybrides pour donner des fonctions/usages supplémentaires.

    Je ne dis pas que ce changement va s’opérer demain (pour les raisons que j’ai cité dans mon précédent post) mais il est inéluctable.
    Un concept style PhonePad avec un tél embarquant un Windows complet et intégrable à une tablette écran qui elle-même pourra recevoir un clavier peut etre le futur. De même qu’un hybride 7-8-9-10-11″ W8 avec fonction tél et un dumbphone (qui peut etre super fin, petit et design) relié par bluetooth.

    Enfin ce qui est sur c’est que la convergence est en marche et que proner l’étanchéité des marchés est non seulement peine perdue mais à l’encontre de nos intérets (financiers et en terme d’usage et de commodité).
    Que les Apple fanboys le fassent parcequ’Apple n’a pas (encore) de machine qui le permette je le comprends.
    Que des constructeurs tiennent ce discours car le nombre des devices (et donc leurs profits potentiels) va diminuer, je le conçois aussi.
    Mais quequ’un d’à priori neutre et qui n’a pas d’intéret dans un sens ou dans l’autre, là, j’ai du mal.

    Répondre
  • 28 février 2013 - 13 h 23 min

    @Cédric: Lire les coms tu pourras :)

    @Lapinou: Tu me cites mais visiblement tu ne lis pas ce que tu cites :)

    Le propos de ce billet est de dire que Leap Motion est plus pertinent sur un ordinateur portable qu’une couche tactile parce que c’est plus précis que le tactile et moins cher a implémenter. Tu me réponds “je préfère le clavier”. très bien ! Parfait, mais ça n’a ps de rapport avec ce que j’écris :)

    Je suis pour que l’on puisse encore acheter des machines non tactiles comme des machines tactiles ou Leap, je suis pour qu’on aie le choix moi. Mais je pense que le tactile est moins performant sur un portable que le Leap Motion, je ne veux pas te forcer a acheter un portable avec Leap Motion si tu n’en a pas envie…

    @Dliryc: Si c’est mieux de lire les commentaires…. Les vidéos montrent systématiquement un truc très démonstratif avec Leap parce que ce sont des vidéos et qu’il faut illustrer le propos… Mais nul besoin de lever les bras en l’air pour s’en servir.

    Répondre
  • 28 février 2013 - 13 h 32 min

    @Klydde: “Avant arrivée des tablettes netbooks, n’importe quel portable ( jusqu’a trois kilos !!! ) était considéré comme nomade. il n’y avait que ça, et j’avais un énorme bras avec pleins de muscles dedans pour arriver claudiquant chez mes clients.”

    Répondre
  • 28 février 2013 - 13 h 50 min

    @Pierre Lecourt: C’est toujours un grand plaisir d’échanger des points de vue contradictoires avec toi Pierre.

    Répondre
  • 28 février 2013 - 14 h 03 min

    @Lapinou: Et bien j’ai peut être mal compris ce que tu as dis, mais il me semble que tu reproches à la solution Leap Motion d’être moins “simple et de bon goût” que ton utilisation du clavier.

    Ce n’est juste pas mon propos ici. Jamais je ne vais forcer quelque’un qui ne veut utiliser que son clavier a choisir entre une machine Leap Motion au lieu d’une solution tactile puisque dans l’un ou l’autre cas il ne s’en servira pas. Partant de se postulat, critiquer une solution Leap Motion plutôt qu’une solution tactile me parait un peu étrange ? Je ne vais pas critiquer les moteurs à essence dans les 4 x 4 plutôt que les moteurs diesel si je ne veux au final que me servir d’un VTT. Hopla ?

    Répondre
  • 28 février 2013 - 14 h 13 min

    @Pierre
    exact ! Sauf que j’ai jamais craqué, malgré ton très bon site que j’ai connu en cherchant des infos sur une tablette/ordi asus qui devait sortir sous une version étrange de win 6/6.5/7 Mobile ( ou phone ). L’ancêtre de l’ep121 peut-être. Je crois bien qu’a l’époque, android balbutiais à peine.
    Aujourd’hui, j’ai une slate xe700, cassée donc mi-tactile. Je me retrouve donc avec un netbooks à 1000 boulettes, mais avec de la vraie puissance dedans, mais à 1000 boulettes.
    ps + hs : je suis devant bfm, un reportage sur les radars : je crois que les policiers ont des tablettes surfaces dans leur voitures …. ça reste des minimachines ?

    Répondre
  • A
    28 février 2013 - 14 h 28 min

    @Pierre Lecourt:

    Je ne crois pas qu’il critique la solution LeapMotion au profit du tactile.
    Il critique la critique du tactile pour proner la solution Leap Motion qui a des inconvénients comparables.
    Le seul avantage que tu donnes à Leap Motion c’est d’etre plus pret de la position des mains en usage laptop classique.

    Mais l’inconvénient majeur est l’abscence de surface sur lequel reposer ses doigts ou stylo (quand on veut plus de précision).
    C’est aussi, et quand même un avantage quand on veut manipuler virtuellement des objets en 3D. Mais, là on permet un usage supplémentaire que n’offre pas le tactile, certes, mais qui ne le rend pas meilleur. Juste complémentaire.

    De plus, ça ne sert à rien de dire que les laptops tactiles ne sont pas les plus ergonomiques (on pourrait discuter de savoir si c’est vrai vu que l’utilisation du tactile n’est pas obligatoire et que celle de Metro n’est pas vraiment obligatoire non plus ni même si terrible que ça, surtout et justement quand on dispose d’un écran tactile).

    En effet, les laptops tactiles sont voués à l’extinction et les hybrides sont le meilleur compromis et choix.

    Alors se servir d’un mauvais exemple (les laptops tactiles) pour s’élever contre Windoows avec W8 et Intel (qui imposent le tactile partout), ça n’a rien de productif. Tu les aimes pas, ok, mais ça compromet complètement ton jugement.

    D’ailleurs MS et Intel ont bien compris que l’avenir c’est l’hybride. C’est ce qu’est la Surface Pro (avec ses défauts de jeunesse) et c’est bien le concept présenté par Intel pour communiquer sur Haswell.

    Donc, dire que tu veux avoir le choix d’acheter un smartphone, une tablette Android/iOS, un laptop et un PC au lieu d’un hybride détachable (+ éventuellement un tél mais quand l’hybride fera fonction de tél, on en aura plus besoin non plus) c’est ton droit.
    Mais ne dis pas que le marché DOIT rester comme ça (c’est ce que tu dis en souhaitant l'”étanchéité du marché”) et que c’est mieux pour tout le monde.

    Répondre
  • 28 février 2013 - 14 h 35 min

    @Klydde: Irréparable la Slate ?

    Sinon je doute que les Gendarmes soient équipés de Surface, pas si vite et pas si cher je pense. La tendance est plutôt a des engins costauds “rigides” chez les force de l’ordre.

    Répondre
  • 28 février 2013 - 14 h 49 min

    @Pierre Lecourt: Tu donnes un exemple où : j’ai les mains sur mon clavier, j’active le Leap et je fais des cercles avec mon doigt pour monter le volume (je répète, c’est toi qui l’écris).

    Dans une telle situation, n’importe qui se contenterait d’appuyer sur la touche qui monte le volume.

    Ca n’enlève rien aux probables qualités du Leap Motion, que je n’ai pas critiqué. Au contraire je (re)pense qu’il ouvre des perspectives pour certaines applications (je cite les médecins, les architectes, les designers, les mécaniciens … et Tom Cruise).

    Maintenant, puisque ton propos est que le Leap Motion est plus pertinent qu’une couche tactile sur un ordinateur portable, et puisque je suis plutôt d’accord avec toi, je te propose un truc :

    On se retrouve dans deux ans, en espérant que le truc se soit généralisé, et on compare combien de personnes on aura croisées en train de piloter une appli à distance, debout, probablement devant une image projetée ou un très grand écran, et combien on en aura vues faire des mouvements avec leurs index, mains sur le clavier, pour contrôler leur pc.

    Sans que ça retire la moindre qualité au Leap Motion (j’espère ne pas paraître négatif, hein) je pronostique que la seconde catégorie sera beaucoup moins nombreuse, et aura mal aux doigts.

    Et je ne serais pas surpris que la première catégorie soit parfaitement satisfaite de ce que Leap Motion aura apporté à son environnement professionnel.

    En tous les cas, pour ce qui me concerne : si je m’approche, c’est pour toucher (faites gaffe les filles).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *