Synaptics Natural ID : Des clés USB à reconnaissance d’empreintes

Avec la fonction Hello qui sert à authentifier l’utilisateur à partir de données biométriques intégrées à Windows 10, le retour du lecteur d’empreintes digitales devrait se faire en force sur les nouveaux modèles de PC. Mais pour une vaste majorité du parc installé, il sera impossible de profiter de cette fonction. A moins que ? Avec Synaptics Natural ID, il sera possible d’ajouter un lecteur d’empreintes à votre PC… via une clé USB.

Synaptics on connait déjà, cette marque se cache probablement sous la moitié des pavés tactiles du marché portable. De nombreux constructeurs ont intégré les produits du  constructeur sous leur propre label. L’arrivée des clés USB à lecture d’empreintes pourrait donc suivre le même chemin.

Minimachines

Synaptics Natural ID est une solution finalement assez simple. Le  constructeur propose un matériel prêt à l’emploi qu’il suffit d’enrober dans le plastique d’une solution USB. Et le tour est joué. La marque reste en retrait, laissant les fabricants en tous genres exploiter son matériel sous licence. Une fois la clé insérée dans votre machine, elle pourra permettre d’authentifier l’utilisateur via Windows Hello ou toute autre application nécessitant une reconnaissance biométrique. Avec certains logiciels supplémentaires, il sera également possible d’outrepasser les demandes de mots de passe par un simple appui de votre doigt sur la clé. La possibilité de chiffrer lourdement un stockage via une combinaison mot de passe et empreintes est également un gros plus.

Minimachines

Ce n’est pas la première fois qu’une clé USB est équipée d’un lecteur d’empreintes mais l’usage général de ces clés est généralement lié à l’accès aux données inscrites sur la clé USB. Synaptics Natural ID se veut indépendant de ce simple usage et compatible naturellement avec Windows 10. Cela ne veut pas dire que l’on n’aura pas des clés USB 2-en-1. Je doute que les constructeurs proposent des solutions uniquement capables de lire vos empreintes. Il est plus que probable que ce lecteur s’ajoute à des clés déjà existantes avec un stockage à bord.

Minimachines

L’autre usage très logique qui devrait apparaître sur ce marché, c’est celui d’une authentification logicielle spécifique. De nombreux éditeurs livrent déjà des clés servant d’authentification à l’usage de certaines applications professionnelles. Sans la clé insérée dans la machine, impossible de démarrer son application. La proposition de Synaptics pourrait également arriver dans ce genre de dispositif.

Enfin, on imagine des variantes avec des Hub USB 3.0, surtout pour les usages avec des PC de bureau. Je serais constructeur , je me pencherais immédiatement sur la réalisation d’un hub de bureau proposant des ports USB 3.0 classiques et un lecteur d’empreintes. Avec un câbles amovible assez long pour venir se positionner entre ma machine et mon bureau. Même si la production de masse des capteurs Synaptics Natural ID ne commencera pas avant le quatrième trimestre.

Plus d’infos chez le constructeur.

6 commentaires sur ce sujet.
  • Ceb
    2 juin 2016 - 12 h 48 min

    Les données biometriques sont seduisantes sur le papier mais elles ne sont pas plus fiable qu’un mot de passe qu’on peut changer.

    En fait c’est interessant pour ne pas retenir de mot de passe = un gestionnaire de mot de passe.
    Qui empechera de voler votre empreinte numerique par un virus et surtout comment aller vous changer de doigt?

    La biometrie a t-elle un veritable avenir? Pas si sur fondamentalement.

    Répondre
  • 2 juin 2016 - 12 h 56 min

    Il a été montré qu’un simple imprimante permet de contrefaire des empreintes digitales.
    D’autre part avec ce genre de sécurité biométrique, viendra le moment où on vous coupera le doigt pour vous piquer vos affaires.
    Ca ne me parait pas une si bonne chose.

    Répondre
  • 2 juin 2016 - 14 h 21 min

    Pas besoin de couper le doigt pour avoir des empreintes, le fameux verre pris en charmante compagnie en est recouvert ;-)

    Répondre
  • 2 juin 2016 - 14 h 39 min
  • 2 juin 2016 - 15 h 54 min

    J’en aurais mis ma main à couper que vous mettiez le doigt sur cette faille de sécurité qui ne peut, malheureusement, rester à l’index.

    Répondre
  • 4 juin 2016 - 22 h 25 min

    Les vrais lecteurs d’empreintes sont infalsifiables : nombreux points de comparaison (et pas 6 ou 8) et, surtout, détection de doigt vivant .
    Mais bon, ça vaut 400 euros.
    Mais on n’a rien sans rien.
    Le lecteur d’empreintes de PC ou de smartphone ne vaut effectivement pas un pet de lapin .
    db

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *