CES 2016 : Wifi HaLow, un wifi pour les connecter tous (et se débarrasser du concurrent Bluetooth)

Le Wifi c’est super, on en à déjà tous chez nous et on se connecte avec dès que possible depuis nos tablettes, smartphones, portables et autres machines en tout genre. Avec Wifi HaLow, la Wifi Alliance veut aller encore plus loin.

Plus loin que quoi ? A partir du moment où on a déjà tous un Wifi chez nous, ils ne comptent quand même pas que l’on en installe deux ? Si ? Non, en fait, ils veulent pas qu’on en installe deux mais que les constructeurs n’aient plus à jongler entre Wifi et Bluetooth dans tous les objets connectés.

Minimachines.net

Wifi HaLow (een)

Pas avant 2018.

Si la Wifi Alliance annonce le Wifi HaLow au CES 2016, le standard est encore très frais. Basé sur le Wifi 802.11ah, il ne sera pas réellement disponible avant deux ans. De quoi laisser le temps à toute l’industrie de se retourner. A terme, ce nouveau protocole qui utilisera la bande des 900 MHz permettra de faire exactement ce que fait le Bluetooth, mais avec plus de portée.

L’idée est d’intégrer une puce beaucoup moins gourmande en énergie dans tous les objets “smart” : Montres connectées, cameras , trackers d’activité, sondes à pot de fleur, godasses, lits, balances, frigos et autres bidules qui commencent à pulluler un peu partout. Faire du Wifi HaLow la solution à tout l’Internet des Objets est le but avoué de l’opération. Le marché est juteux et il y a beaucoup d’argent à gagner a coller ses puces dans votre détecteur de fumée.

Minimachines.net

Les caractéristiques techniques de base entre un produit Bluetooth et un autre sous Wifi HaLow seront identiques. Ce qui fera qu’un constructeur qui passera de l’un à l’autre ne grignotera pas l’autonomie de son produit et ne changera pas son format. Un impératif pour l’industrie et pour que le standard prenne. Car le Bluetooth est bien installé et il n’est pas évident que cela se passe sans secousses pour ce nouveau venu. Il est plus que probable que Wifi HaLow et Bluetooth cohabitent au sein de nombreux appareils pour quelques années.

Minimachines.net

WiFi HaLow permettra de communiquer directement sur le réseau.

La grosse nuance entre les deux protocoles, et ce qui risque de lier la mayonnaise par rapport au Bluetooth, c’est la rétro compatibilité de Wifi HalLow avec le Wifi standard. Un objet en Bluetooth doit se servir d’un autre objet en Bluetooth pour aller chercher des infos ou en envoyer sur Internet. Il faut que vous soyez à côté du pot de fleur pour connaitre son humidité.

Minimachines.net

En Wifi, il pourra s’y connecter directement. Pas besoin d’être à portée de ses chaussures pour connaitre leur température (krr krr), vos godasses pourront tweeter qu’elles sont prêtes pour un running toutes seules. Elles pourront même dénoncer votre manque de sérieux quand à vos bonnes résolutions d’un jogging par semaine sur Facebook.

En exploitant la bande passante de 900 MHz, les objets ainsi connectés pourront communiquer de plus loin et seront moins sensibles aux obstacles physiques. Ce qui permettra de positionner de nombreux capteurs n’importe où et de surveiller tout ce petit monde d’un écran partout sur le net.

Par contre, les 900 MHz seront plus sensibles aux autres fréquences et des perturbations pourront s’en suivre. La bande passante n’est également pas aussi bonne que sur du 2.4 ou 5 GHz et les données qui pourront transiter en Wifi HaLow seront plus faibles. Typiquement, une alerte de mouvement, un relevé de température, une alarme quelconque mais pas un gros flux d’images et de données. Une camera IP pourra ainsi embarquer le protocole pour signaler un événement en ligne et ensuite prendre le relais à votre demande en Wifi N ou AC pour transmettre la vidéo.

Deux ans à attendre donc, c’est à la fois court et long. Les gens derrière la norme Bluetooth ne vont probablement pas attendre en boudant que le WiFi HaLow vienne leur piquer leur place. Dans deux ans d’autres protocoles auront également relevé leurs manches et proposeront d’autres alternatives à cette annonce. Si ce nouveau Wifi part avec quelques beaux avantages, la bataille du tout Wifi est loin d’être gagnée.

7 commentaires sur ce sujet.
  • 5 janvier 2016 - 10 h 47 min

    Ça passera par la couche réseau standard ? Tcp/ip, adresse ip etc

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 10 h 57 min

    Le concept est intéressant, surtout si les deux wifi coexistent sur un même chipset, parce qu’au final le “seul” défaut du wifi par rapport au BT dans sa forme actuelle est sa consommation énergétique énorme.
    Si l’on arrive à combiner la flexibilité et la portée du wifi avec la basse consommation du bluetooth ce dernier aura fort à faire pour survivre, surtout que la coexistence des deux sur un même circuit imprimé pose pas mal de problèmes d’intégration (perturbations entre les deux chips).

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 11 h 00 min

    @curu: A priori oui, mais rien n’est figé je pense. Cela dépendra des demandes des membres de la Wifi Alliance.

    @tom_selleck: Oui, mais le Bluetooth peut très bien répondre par une techno encore moins gourmande qu’actuellement, je crois que c’est la voie qu’ils suivent d’ailleurs.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 11 h 22 min

    Je suis d’accord avec toi, la fréquence employée est très utilisée et même en numérique, c’est un mauvais choix. Sans doute plus économe en énergie que du GHz, mais très encombré, et facilement masqué par les ondes générées par d’autres appareils comme les lampes fluo et les ballasts ou autres transformateurs. Un peu curieux comme choix.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 11 h 36 min

    Une norme réseau couche basse de plus pour les IoT :-) Je suis curieux de voir le comparatif avec Sigfox, Lora, ou autres …

    @Dadoo: pour la fréquence, pas trop le choix, on ne peut que taper que dans ce qui est libre. Et le MHz passe mieux les obstacles que les GHz.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 12 h 03 min

    @Dadoo Petit détail en passant : si la bande 900MHz “libre” existe bien, et fait 26 MHz de largeur (902-928 MHz), ce qui est assez confortable, c’est uniquement en amérique du nord, pas en Europe. Et c’est pour cette bande là qu’a été défini le standard 802.11ah.

    En Europe, on a la bande 868 MHz, mais les diverses contraintes (étroitesse, limitation du taux d’activité, coexistence inter-systeme) qui pèsent sur cette bande font que c’est pas demain la veille qu’on pourra y faire du WiFi, meme 11.ah. Il faudra que la réglementation évolue…

    @Pierre Tu parles de Bluethoot, mais à lire les cas d’usage que tu cites, j’ai plus l’impression que la cible de hallow serait plus zigbee que bluethoot non ?

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 18 h 09 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *