CES 2016 : Prise en main du Lenovo Yoga 900S

Le CES 2016 a ouvert ses portes et on commence à voir affluer les premières images des machines de cette cuvée. Des images loin des clichés retouchés des labos des constructeurs. C’est le cas de ce Lenovo Yoga 900S, un ultraportable vraiment très impressionnant.

La première génération de machines sous Intel Core M de Lenovo a été un four. Dans tous les sens du terme. Un four parce qu’il chauffait énormément et devait donc limiter drastiquement sa puissance pour rester allumé. Un four également parce qu’il ne s’est pas vendu, mal positionné niveau prix et avec des performances réduites par ses problèmes de chauffe, ça a été un flop.

Lenovo Yoga 900S

Autant vous dire que la marque est sur le pied de guerre avec ce reboot du concept qu’est le Lenovo Yoga 900S. Le constructeur a repris un processeur Intel mais cette fois-ci un Core M7 de génération Skylake. Censé être plus facilement dissipable, il permet de conserver un fonctionnement dénué de ventilation tout en apportant plus de performances.

Le Lenovo Yoga 900S en profite pour se mettre à jour avec un affichage de 12,5 pouces qui passe au qHD en 2560 x 1440 pixels grâce à une dalle IPS tactile. Tactile et sensible à la pression d’un stylet, avec 2048 niveaux de pression annoncés, la machine peut s’exploiter comme une véritable palette graphique. Reste à voir les capacités de ce dispositif qui n’a pas encore dévoilé ses secrets. La technologie utilisée est inconnue pour le moment.

Lenovo Yoga 900S

L’ensemble reste extrêmement fin avec 12,8 mm d’épaisseur au total et un poids juste un gramme en dessous du kilo. Lenovo emploie de la fibre de carbone pour rester dans les poids légers avec 999 grammes sur la balance.

Lenovo Yoga 900S

La marque promet, en outre, que son Lenovo Yoga 900S pourra fonctionner pendant plus de  10 heures d’affilée, un record pour un engin de cette diagonale avec un tel encombrement.

On retrouve le design du modèle précédent, il faut dire que peu de reproches techniques étaient possible sur le design de la génération d’avant. Si ce n’est ces problèmes de chauffe et de performances. La charnière métallique reste donc la même. Elle permet à la machine d’être utilisée en tant que tablette, en mode de présentation ou en tente.

Lenovo Yoga 900S

Reste quelques détails, comme le tarif demandé. Le premier prix débute à 1099$, soit le prix de machines assez puissantes sur le marché dans des châssis moins fins. Pour cette somme, il ne faudra cependant pas compter sur du très haut de gamme sur ce Lenovo. Le maximum de mémoire vive que la machine pourra accueillir est de 8 Go, ce qui laisse à penser que la version à plus de 1000$ sera coincée dans 4 Go seulement. Le stockage pourra grimper, quant à lui, jusqu’à 512 Go grâce à des SSD Samsung PCIe.

Lenovo Yoga 900S

Les puces Intel Skylake Core M sont également en question. Seront-t-elles au niveau des performances que l’on veut obtenir sur une machine à ce prix ? Associée à un écran exigeant, le Core M nouvelle génération est t-il suffisamment bien bâti ou la construction de ce PC est t-elle encore trop prématurée ?

Lenovo Yoga 900S

Je reste persuadé que céder au design et préférer la finesse et le poids au détriment du ratio performance/prix n’est pas le bon calcul à faire. Les utilisateurs de Windows savent combien le confort de leur système est précieux et demandeur de performances. Le sacrifier sur l’autel de la finesse n’est pas forcément le bon calcul pour séduire.

Sources : HDBlog et  Liliputing

13 commentaires sur ce sujet.
  • 5 janvier 2016 - 12 h 23 min

    C’est cher oui, et moins véloce que les Core iX mais suffisant pour 98% des tâches de bureautique qui couvrent 98% des usages honnêtement. Ce type de produits s’adresse avant tout aux journalistes, aux écrivains, aux étudiants etc. Tout ceux pour qui n’ont pas besoin d’une puissance de traitement importante mais qui mettent un point d’honneur à la mobilité. Et là, chaque gramme, chaque millimètre gagné est précieux. D’ailleurs,actuellement, le best-seller portable chez la Pomme, c’est le nouveau MacBook 12 pouces qui pèse 900 grammes, les concurrents PCistes veulent aussi leur part de gâteau ! Pierre, ces ordinateurs ultra légers sous Core M ne sont rien d’autre que des Netbook de luxe et moi, ils me font sacrément baver.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 12 h 30 min

    @Pote: Ben disons que pour 1000$ tu peux avoir un sacré engin tout de même et qu’un transformable façon Asus T100 4Go / 128 Go couvre les mêmes besoins pour moitié moins cher… Je sui pas contre l’idée, je pense juste qu’il est trop tôt en fait.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 12 h 40 min

    @Pierre Lecourt: oui, pour 1000 dollars, tu peux avoir bien plus puissant mais plus lourd, plus bruyant, plus épais. L’Asus T100 fait la même chose, j’entends bien, mais paie ton truc moche et peu qualitatif ! Bref, il faut voir ces ordinateurs ultra légers comme de l’informatique haute couture. Ce segment n’a rien de nouveau d’ailleurs ! Depuis toujours il y a eu des PC portables avec des compromis sur la puissance et les ports mais sans concessions sur la finesse et la légèreté, il y a un marché pour cela. Je me rappelle par exemple d’un Sony de moins de 800 grammes au début des années 2010. Le premier MacBook Air de 2008, critiqué pour sa puissance modeste et peu de ports c’est ça aussi. On a vu la suite. Le nouveau MacBook de 2015 n’est rien d’autre que l’héritier du MBA et ne manquera pas de le replacer prochainement au sein de la gamme Apple.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 13 h 37 min

    @Pote: Oui, plus lourd de 300 grammes, plus épais de 5 mm et plus bruyant à cause d’un ventilo, j’en convient.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 13 h 52 min

    Effectivement, ces ultrabook assez chers ne représenteront certainement pas de gros volumes de vente mais ils sont statutaires. Et donc indispensables. Voit-on encore un directeur en entreprise avec un PC de plus de 2kg ? S’ils peuvent avoir un macbook air même si le reste de la boite est sur PC, ils sautent sur l’occasion !

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 13 h 58 min

    Un ventilateur dans l’Asus T100, elle est bien bonne !

    L’écart de prix est élevé mais un Asus T100, c’est un petit clavier merdique et un mauvais angle de travail car l’écran ne s’ouvre pas assez. De quoi regretter longtemps de ne pas avoir investi plus pour un vrai confort de travail.

    Mais oui l’informatique élitiste existe aussi, et ressemble toujours plus au modèle Apple. Même prix stratosphérique pour plus de finesse et de design.

    Je parie que les reproches qu’on fait à Apple du tout soudé non évolutif s’applique à ce Lenovo ou à l’Acer présenté dans une autre news.

    Les fabricants cherchent à se refaire du gras sur le dos du consommateur et sortent leurs sexys PC.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 14 h 15 min

    @Doigt Agile: Je parlais dse ultrabooks classiques, plus lourds, plus épais et ventilés…

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 15 h 39 min

    Bonjour Pierre,

    Tu parlais de soucis sur la première génération. Mais à quoi est-ce que cela correspond ?
    Juste le lenovo yoga 900 ou tous les lenovo yoga (300/500/700/3 Pro) en vente ?

    Cdlt,
    For Aiur!

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 16 h 45 min

    @Pote:

    pour ce type d’usage, autant acheter un chromebook

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 16 h 47 min

    a ce prix, être limité à 8gig c’est plus que risible.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 17 h 17 min

    @Marc Collin:
    un Chrombebook ? Et purquoi pas un Acer Aspire One qui fait encore bien le boulot ? Un peu de sérieux, tout le monde ne désire pas de taper la honte dans le TGV, en salle de conférence ou même dans son bureau.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 17 h 18 min

    un Chrombebook ? Et purquoi pas un Acer Aspire One qui fait encore bien le boulot ? Un peu de sérieux, tout le monde ne désire pas de taper la honte dans le TGV, en salle de conférence ou même dans son bureau.

    Répondre
  • 5 janvier 2016 - 18 h 39 min

    s’il est aussi solide que le 900 normal, je passe mon tour… c’est couillon d’avoir un portable ultrafin masi de devoir se balader avec une sacoche rigide pour éviter de péter l’écran entre 2 dossiers. Le 900 que j’avais vu, effleurer l’arrière de l’écran suffisait à créer des artefacts…
    C’est clair qu’au tarif, je préfère son équivalent chez les thinkpads, le yoga 260 (malheureusement pas encore dispo en france, raaaaaaah), un peu moins de style, mais pour 300g de plus, autrement plus productif et résistant.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *