CES 2016 : LG expose (encore) un écran souple

Comme chaque année depuis un bon bout de temps, le CES 2016 va être l’occasion de toucher du doigt un écran souple. Comme chaque année depuis un bon bout de temps, cela s’arrêtera là.

A quoi servent les écrans flexibles ? Cela fait bien 5 ans qu’il y en a d’exposés au CES et dans d’autres salons grand public. Mais alors qu’ils attirent l’attention du public avec la promesse d’affichages révolutionnaires, il n’en sort jamais rien de concret.

LG au CES 2014…

Une fois de plus, des constructeurs vont nous exposer des écrans souples. Ultra fins, ultra pixelisés et ultra inabordables. Des technologies qui font miroiter un monde meilleur, celui où on pourra déplier des écrans de nos poches, des écrans plus grands que nos dispositifs.

écran souple

Ecran souple, oui. Ecran déformable, non.

Et dans la pratique rien. La raison est assez simple, si Samsung a proposé un timide bout d’écran courbe sur un smartphone, si certains constructeurs de moniteurs ou de téléviseurs ont commencé à proposer des gammes d’affichage de grande diagonale légèrement recourbées, la technologie ne dépasse actuellement pas ce stade.

écran souple

Qui, à part un afficheur voulant renouveler des colonnes Morris en version Sci-fi, aurait intérêt a déformer un écran au delà de ce quelques degrés de concavité ? qui a envie de tourner autour d’un affichage pour le lire ? Personne. Le nombre de dispositifs pouvant réellement tirer partie d’un écran souple se résume à un très faible nombre au final.

écran souple

Un fantasme en 3D…

Le problème vient du fait que si les industriels maîtrisent désormais l’écran souple, cela ne veut pas dire que leurs productions le sont. Les écrans peuvent se tordre et même se plier en laboratoire mais dans la pratique il faut absolument leur garer une forme figée.  Personne n’a la technologie nécessaire pour proposer un écran que l’on pourrait tordre ou manipuler sans l’esquinter en quelques instants.

Pour le moment, l’écran pliable et donc réellement souple reste donc de l’ordre du fantasme et seuls les afficheurs pourront tirer partie de ces nouveautés techniques. Les écrans 55 pouces de LG peuvent se plier et, encore mieux, afficher deux images différentes sur chacune de leur face. On ne voit pas vraiment l’intérêt pour le grand public.

Certains constructeurs de véhicules réfléchissent à l’intégration d’écrans souples pour habiller les voitures, là encore il s’agit d’une façon de réinventer la roue, de magnifier un élément pas indispensable, probablement pour attirer l’attention sur autre chose que le tarif demandé.

Des écrans courbes, il va probablement y en avoir de plus en plus dans la téléphonie et les objets connectés. Mais ils ne seront pas souples pour autant.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 4 janvier 2016 - 14 h 28 min

    Un petit rouleau dans le smartphone, une languette à tirer pour le dérouler et voilà comment doubler la surface d’affichage !
    La fragilité semble en effet être un sérieux obstacle pour l’adoption. Préférer l’affichage holographique.

    Répondre
  • 4 janvier 2016 - 17 h 02 min

    Un petit avantage quand même, la résistance au choc. Ils plient mais ne rompent pas.
    Idéal pour de grandes tablettes fines.

    Répondre
  • 4 janvier 2016 - 21 h 38 min

    ecran souple c’est bien, mais ensuite pour le rendre vendable au grand public. Donc il faut le rendre tactile, qui dit tactile, dis ecran dur ( vitre plastique/ verre) .
    Car a mon avis, pour rendre tactile se genre d’ecran souple directement, c’est faisable mais a quel prix…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *