Le Zotac ZBox CI622 Nano propose un Core i3 10e Gen 100% passif

Le ZBox CI622 Nano de Zotac est un MiniPC totalement passif, sans aucune pièce mécanique à son bord. Il embarque un processeur Core i3-10110U dans un format barebone très complet.

L’idée de base du Zotac ZBox CI622 Nano, c’est de permettre de construire un MiniPC compact, performant et absolument inaudible. Ce Barebone est vendu nu, sans mémoire vive, stockage ni système d’exploitation.


Zotac ZBox CI622 Nano
Le coeur de ce MiniPC, c’est son système de refroidissement passif prévu pour encaisser jusqu’à 25 Watts de TDP. Soit 10 de plus que celui déployé par le Core i3-10110U d’Intel embarqué dans la machine. Un processeur de dixième génération avec deux coeurs et quatre threads cadencé de 2.1 à 4.1 GHz et qui propose 4 Mo de cache. Un processeur qui embarque un circuit graphique Intel UHD cadencé de 300 MHz à 1 GHz avec 23 Unités d’Execution.

Pour accompagner cette base, le ZBox CI622 Nano propose deux slots So-DIMM de DDR4 pouvant accueillir 32 Go de mémoire vive en double canal. De quoi construire une machine sympathique d’un point de vue performances même si le choix de la marque de ne pas proposer plusieurs emplacements de stockage gâche un peu l’ensemble. En effet, le boitier ne propose qu’un seul emplacement 2.5″ au format SATA 3.0 pour ajouter un disque dur ou un SSD. Pas de port M.2 pour un SSD NVMe, ce qui est franchement incompréhensible. L’engin mesure pourtant 20.4 cm de large, 12.9 cm de profondeur et 6.8 cm d’épaisseur… Soit plus que certains NUC d’Intel, certes pas fanless, mais capables de proposer deux emplacements pour ajouter du stockage.

ZOTAC ZBOX CI622 Nano

Tout le monde n’a pas vocation à embarquer des tonnes de gigaoctets de données sur ce type d’engin et je suppose que ce choix a été mûrement réfléchi par la marque qui a statué entre stockage et fonctionnement sans ventilation, c’est néanmoins un problème pour certains utilisateurs qui ne voudraient embarquer sur leur bureau qu’un unique MiniPC de ce type pour se débarrasser d’une tour plus encombrante et bruyante. Le choix d’un unique stockage oblige à limiter celui-ci ou à déployer ses données sur un réseau externe. La machine peut se le permettre et pourra piloter un NAS sans aucun problème mais les débits proposés ne seront alors plus les mêmes.

Zotac ZBox CI622 Nano

Pour le reste, le ZBox CI622 Nano fait un sans fautes avec une connectique parfaite comme d’habitude chez Zotac. On retrouve pour commencer en façade un port USB 3.0 Type-A et deux ports USB 3.1 Type-C, un lecteur de  cartes SDXC et deux prises jack stéréo casque et micro séparées. Trois LED témoins indiquent l’état de la machine avec l’activation du Wifi, le fonctionnement du stockage et l’activation de l’engin. Inaudible, la machine transmet ainsi son état d’activité pour faciliter la vie des utilisateurs.

Zotac ZBox CI622 Nano

Sur le panneau arrière, on découvre un port Antivol Kensington Lock, quatre ports USB 3.1 Type-A, un HDMI 2.0, un Display Port 1.2 – les deux pouvant piloter un signal UltraHD en 4K – et deux ports Ethernet pour piloter deux réseaux Gigabit Distincts. Un port antenne externe est présent, il est connecté à un module Wifi5 et Bluetooth 5.0 en interne.

Zotac ZBox CI622 Nano

Le ZBox CI622 Nano est livré avec un support VESA pour le placer à l’arrière d’un écran et ainsi se faire oublier totalement. L’objet est proposé en France à un tarif un peu décourageant pour un Barebone de cette trempe : 676.95€ chez LDLC. Prix qu’il faudra saler d’un peu de mémoire vive et d’un stockage supplémentaire pour atteindre un total minimal en exploitant un Linux. Sous Windows, il faudra rajouter en outre une licence qui portera le tarif complet de l’engin assez haut…

Ce prix est incompréhensible puisque, comme nous en informe FanlessTech la version US de la machine est proposée à 399.99$ aux US. Le modèle Core i5-10210U est, quant à lui, disponible à 459.99$. Peut être que le manque de concurrence dans la distribution de ce MiniPC ne donne pas envie à LDLC de baisser son tarif. Mais à ce prix là, je doute fortement du succès de ses ventes.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
6 commentaires sur ce sujet.
  • fpp
    25 juin 2020 - 11 h 12 min

    Oui dommage ces loupés de conception et de commercialisation…
    Cela dit ça me rappelle mon premier (et dernier) Zotac des tout débuts, boîtier noir en plastique sans aérations, monté sur un pied et avec un gros cercle orange lumineux sur une face… c’était une vraie fournaise et une vraie soufflerie !
    Si celui-ci est vraiment 100%, c’est déjà un gros progrès :-)

    Répondre
  • 25 juin 2020 - 11 h 50 min

    14nm, pas de nvme et 675€ : LDLC et Zotac, même combat.

    Répondre
  • 25 juin 2020 - 13 h 35 min

    @wuzz:

    Et pas de wifi 6.

    Répondre
  • 25 juin 2020 - 15 h 58 min

    avec la RAM et le disque on se rapproche d’un mac mini bien plus sexy

    Répondre
  • 25 juin 2020 - 16 h 03 min

    Je ne sais pas pour vous, mais dans ma vie, j’ai eu par deux fois des Intel Core i3, e par deux fois, ça a été la douche froide. J’avais l’espérance d’un i5 légèrement bridé, mais en fait j’avais l’impression qu’il “étouffait” parfois à mes demandes tout en chauffant.

    Je me demande même si un Pentium / Celeron, c’est finalement pas mieux si on veut travailler léger.

    Répondre
  • 25 juin 2020 - 16 h 53 min

    Pas de M.2 c’est en effet rhédibitoire. Et le tarif de LDLC, juste risible! Les débuts des effets de leur situation de quasi monopole en France à force de racheter tous leurs concurrents?

    C’est dommage car le choix de produits reste bon, mais là ça devient “pour un produit acheté un tube de vaseline offert…”!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *