Wine 6.0.1 pousse les applications Windows sur les puces Apple M1

La solution Open Source et gratuite Wine 6.0.1 est désormais opérationnelle sur les puces Apple M1. Elle va permettre de lancer des applications Windows 64 bits sur les Mac équipés de cette puce.

Wine 6.0.1 n’est toujours pas un émulateur mais cette application permet de faire tourner le code de Windows sur des distributions Linux depuis un long moment maintenant. Cela n’est pas toujours sans conséquences sur la fluidité ou la rapidité des applications mais, dans certains cas, c’est un moyen de basculer tout son système sous Linux  en gardant juste une ou deux applications particulières indispensables, issues du monde Microsoft.

Cette nouvelle version Wine 6.0.1 propose désormais la possibilité de faire tourner ces applications sur des Mac M1, ce qui peut être le dernier garde fou avant un basculement total sur cette nouvelle plateforme pour certains. Cette évolution est liée au travail de CodeWeavers qui propose une version particulière de Wine64 avec un support technique. Destinée aux entreprises, cette solution est commerciale mais son code a pu aboutir jusqu’à la version libre de Wine et donc profiter à l’ensemble de la communauté. CodeWeavers fonctionnant non pas grâce aux licences mais avec le support proposé aux entreprises que ses développeurs accompagnent.

Car cette solution ne sera pas parfaite et certaines applications ne seront pas exploitables. Des limitations techniques existent, le site WineHS les liste pour que les utilisateurs puissent se rendre compte d’éventuelles incompatibilités. Certains jeux et applications déjà bien supportées par Wine seront pris en charge sans soucis. La version 6.0.1 de Wine en profite au passage pour corriger des bugs, améliorer sa traduction et sa documentation et optimiser sa gestion de certaines applications.

Si on imagine assez mal une entreprise confier à Wine le fonctionnement total de ses applications métiers, cette évolution vers le monde Apple et ses puces M1 augure tout de même cette possibilité de temporisation le temps de développer de nouveaux logiciels ou de trouver leur équivalent sous MacOS ou Linux.

Source : Phoronix.

 

 


Jaune
18 commentaires sur ce sujet.
  • 10 juin 2021 - 12 h 35 min

    wineHS? ne serait ce pas wineHQ?

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 12 h 56 min

    :o Apple M1 c’est de l’ARM ? wine exécute du x86 ? c’est Intel qui va tiquer

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 13 h 11 min

    C’est la preuve si il en est que l’ABI windows avec un bon travail reste raisonnablement portable (à part peut être l’ignoble Winform de C#/.NET, qui semble continuer à poser problème, au moins jusqu’à wine 5)
    Et je suis surpris que Krosoft, qui par pragmatisme (et opportunisme) a révisé son approche de l’open source pour une stratégie un peu plus amicale (tout est relatif) et en fait un usage intensif dans certains domaines (infra derrière Azure si je ne me trompe), n’ai pas communiqué quelque chose à ce sujet, alors que playonlinux semble référencer des conf. utilisables pour diverses versions d’office

    Je reste persuadé que d’un point de vue stratégique, il y a des choses explorables pour un Microsoft de plus en plus centré sur le service, comme un “Windows Run-Time On Linux”, qui serait fournit d’office en option de leurs applications clientes phares, ou l’opportunité d’évaluer l’adaptation de Windows sur un kernel expérimental autre que celui hérité d’OS/2, sur la base des travaux de l’équipe de REACTOS

    Pour ma part j’utilise wine4 sur un très vieux netbook (2011, atom d’époque HDD 255GO+1Go de ram) sous buster, et wine 5 sur un portable plus récent sous xubuntu 20.04 LTS, aussi bien pour exécuter des versions windows de programme dont je ne trouve plus les binaires linux et/ou dont la compilation foire sur mes distros(certains jeux genre speed dream, scicoslab, etc …) des app métier parfois assez pointues (Microcap, LTspice), des jeux Indé, et parfois certains jeux du commerce (WOLF 32, MORO, OBLIVION (je dois encore tester skyrim) Et le résultat est plutôt satisfaisant

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 13 h 14 min

    @H2L29:
    J’imagine que codeweaver a du inclure un émulateur dans la partie HAL de wine

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 13 h 48 min

    Pour ceux qui voudraient du Windows mais rester sous Linux https://www.windowsfx.org/
    J’ai lu plusieur articles dessus, ça a l’air de marcher pas mal du tout, installer du .exe en un clic…

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 13 h 53 min

    @Madwill: OK, vu mais mwais, pas hyper convaincu. perso qd j’installe un linux, j’attends uen charte graphique originale
    Emulent-ils correctement les appli .net?

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 14 h 09 min

    @Madwill: Hello, on est synchro, j’ai vu cet OS il y a quelques jours !

    Je me demandais s’il était de fait vulnérable aux attaques touchant Windows, et si Wine pouvait compromettre un Linux de la même manière ? Si quelqu’un a l’info, qu’il n’hésite pas, merci !

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 14 h 33 min

    @prog-amateur: Pour le cas de Wine, apparemment, c’est possible -> un processus de Wine pourrait avoir autant accès au system Linux que l’utilisateur de la machine c.f. @cette discussion reddit (anglais).

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 14 h 44 min

    @prog-amateur: la question est de savoir si l’attaque se limitera aux dossiers système du “préfixe” wine compromis ou si elle peut s’étendre (il faudrait que wine soit explicitement ciblé, et non windows en général, non?)

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 15 h 32 min

    @H2L29:

    Il doit y avoir du Qemu dessous, ou bien ils s’appuient sur ce que fournit déjà Apple à ce niveau.

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 17 h 11 min

    @Bastien B.:
    Les applications .net fonctionnent sur Linux, le .net a été porté par Microsoft il y a quelques temps déjà.
    Sans émulation, je précise.

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 17 h 51 min

    @Bastien B.: Pour le .net, je n’en sais rien du tout… C’était plus pour de souligner une bonne intégration de wine par cette distro avec la facilité de l’installation d’une app .exe pour le débutant, mais étant donné que je suis allergique a l’interface Windows et que je n’utilise pas d’applis Windows, je ne compte pas la tester ;)

    @prog-amateur: Salut! Idem, il y a quelques jours sur le blog de K….. et puis d’autres sites par la suite, intéressant mais ce n’est pas pour moi, surtout si c’est pour se cogner les problèmes de sécurité de Windows en plus de ceux de Linux lol

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 22 h 20 min
  • 10 juin 2021 - 22 h 32 min

    @Bastien B. @Madwill @Aisyk: merci pour vos précision. Donc linux pur sans édulcorants les amis, y a que ça de vrai.

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 23 h 25 min

    @Aisyk: ok, ok
    Effectivement maintenant que tu l’écris, il me semble avoir vu des choses là dessus.
    Mais ok soit, mais la question est
    – certaines applications .net metier ont parfois besoin d’un back end windows, surtout quand on parle d’application utilisant des périphériques particulier (ou qu’elle ont été codées avec la B**”). Dans quelques cas pour des périphériques pas trop exotiques (RSxxx), wine est susceptible de faire le job -à confirmer-.:toute la question est de savoir si le .net krosoft fonctionne avec, ou à défaut va fournir la même couche d’abstraction
    Sinon point de salut tant que wine-mono n’implémentera pas pleinement winform (et à ma connaissance ce n’est pas encore le cas, mais je be suis point infaillible ;)

    Répondre
  • 10 juin 2021 - 23 h 29 min

    @prog-amateur: d’ailleurs suite à mon précédent commentaire, je n’ai jamais essayé de faire tourner un antivirus dans un prefixe wine. Je serais curieux de tester, voir si c’est explosif ou non ;)

    Répondre
  • 11 juin 2021 - 10 h 50 min

    @Madwill: Bonjour
    je suis aller voir le site la version gratuite est très limitée et je ne vois pas pourquoi payer la version pro 25$. Autant prendre W10 non?

    Répondre
  • 11 juin 2021 - 12 h 39 min

    @talex06:
    Tout dépend de votre conf,
    – si vous êtes au large, 16Go de RAM ou plus avec un bon CPU, ça dépend de vos goûts
    – si vous êtes à l’étroit, 8go ou inférieur, ça peut piquer, win10 à tendance à prendre ses aises et phagociter 2,5Go de RAM pour lui tt seul. Un linux plus wine est probablement moins encombrant, sous réserve que votre application soit compatible

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *