Voyo V3 : Découverte du MiniPC avec SSD M.2 embarqué

Le voyo V3 est basé sur une formule déjà vue et revue de Mini PC construit sous processeur Intel Atom Cherry Trail associé à un Windows 10. La différence principale entre ce modèle et les autres est due aux choix du constructeur qui embarque non seulement le plus rapide des Atom nouvelle génération mais également un équipement plus efficace.

Le Voyo V3 propose en effet un Cherry Trail X7-Z8700, un processeur quadruple coeurs cadencés jusqu’à 2.4 GHz pour un SDP de 2 watts. Cette puce n’est pas livrée avec 2 mais 4 Go de mémoire vive, inamovibles, soudés sur la carte mère. Mais la plus grosse surprise vient du stockage : Il ne s’agit pas d’un eMMC mais bel et bien d’un SSD au format M.2 NGFF classique.

Minimachines

Le modèle de SSD choisi (1) est exotique, un 128 Go de la marque Foresee magnifiquement baptisé FSSSDBEBCC-128G. Sa page produit nous apprend qu’il propose des débits théoriques corrects avec 539 Mb/s en lecture et 158 Mb/s en écriture. C’est beaucoup moins que le haut du panier en matière de SSD aujourd’hui mais à des années lumières des modules eMMC classiques que l’on trouve dans la plupart des productions de Mini PC. Il sera en outre possible de changer ce SSD pour un autre module au format M.2 ce qui est une très bonne nouvelle pour la durée de vie de la machine.

En (2) on remarque la pile du BIOS de l’engin, en (3) une carte d’extension connectique USB 2.0 sur laquelle vient se souder la pile du bios de manière un peu barbare. En (4) un énorme pad thermique, tellement gros et massif que j’en viens à douter de sa pertinence réelle. En (5) la connectique USB 3.0 et en (6) le reste de la connectique.

Minimachines

En enlevant le gros pad thermique, on est plus à même de découvrir les éléments notables de l’engin. Sous la large plaque de dissipation en aluminium (1) on retrouvera des composants qui dégagent de la chaleur :  PMIC, mémoire vive et logiquement processeur Atom. Le Voyo V3 est construit comme le précédent modèle avec toujours cette vision magique du pad thermique. La coque supérieur du châssis est en verre, qui n’est pas forcément reconnu pour ses propriétés de dissipation thermique. Sous ce verre, on retrouve une légère protection en plastique qui vient donc se coller au gros pad thermique. L’intérêt du pad est donc nul. Il ne fait qu’absorber la chaleur pour la transmettre à… rien du tout. Il finit probablement par l’emmagasiner jusqu’à atteindre sa température maximale. L’idéal aurait été de fabriquer une coque avec une légère bosse pour venir coiffer les éléments les plus générateurs de watts directement.

En (2) on retrouve la prise USB Type C qui sert d’alimentation, en (3) le lecteur de cartes MicroSD, en (4) et (5) les ports USB 3.0, en (6) la prise jack 3,5 mm, le (7) indique le port M.2, le (8) la connectique de l’extension de connexion USB 2.0 et le (9) la partie Wifi. Le chipset est un 802.11 b/g/n classique qui n’est pas authentifié puisque caché par un morceau de métal lui aussi. A noter les nombreuses possibilités d’extensions connectiques distribuées autour de  la carte et non exploitées. Typique de ce type de production qui sera employée dans divers design différents avec diverses fonctionnalités mise en avant.

Minimachines

En retournant la carte mère, on découvre un autre pad noir qui vient séparer les composants du châssis.

Minimachines

Le Voyo V3 est livré avec documentation, câbles HDMI et chargeur USB type C. Un PC assez classique dans ce style de machine avec donc la bonne surprise du recours à un port M.2 pour le stockage. Difficile de conseiller cependant un tel produit aujourd’hui. Chez Gearbest il est proposé à 203,52€ aujourd’hui et indiqué en stock, Geekbuying le propose à moins de 199€ mais avec un gros délai.

Je ne suis pas fan de la solution d’intégration choisie par Voyo, c’était déjà compliqué avec le précédent modèle Voyo V2 mais également avec le Voyo premier du nom qui était lui aussi étouffé dans un châssis mal adapté. Je ne comprends pas pourquoi Voyo ne cherche pas à distribuer ses solutions dans des châssis qui tiennent mieux la route point de vue dissipation. Car la carte mère de ces engins est intéressante, il faudra que je vous montre en quoi j’ai transformé le Voyo de la vidéo ci-dessus. Avec un dissipateur plus conséquent, la solution est en effet très efficace et peut rendre de grands services.

A la rigueur, Voyo devrait vendre ce type de produit comme des cartes mère avec un port mSATA ou M.2 et un slot SoDIMM classique. Concentrer quelques euros pour un dissipateur plus conséquent et laisser les utilisateurs monter des solutions dans des boîtiers Mini-ITX de leur choix. Ce serait bien plus efficace que de continuer à coller des tonnes de pads thermiques sous des coques en plastique.

Source : CNX Software.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 16 février 2016 - 13 h 19 min

    Sympa la carte mère, très bonne surprise même le M2, mais au secours comme d’habitude la dissipation thermique en effet. Vaut prendre la carte mère et la mettre dans autre chose avant de la cramer ;)

    Répondre
  • 16 février 2016 - 13 h 53 min

    Salut Pierre, tu pourras supprimer ce commentaire qui n’est là que pour signaler une petite faute dans ton article (dont le fond est toujours d’aussi bonne qualité, soit dit en passant) : “Car la carte mère de ces engin>>S<< est intéressante"

    Répondre
  • 16 février 2016 - 13 h 56 min

    Excellent en effet l’idée du M2, un disque dur en panne ne condamnerait plus le PC !

    Concernant la dissipation, on ne sait pas si celle qui est présente est suffisante ou pas pour tenir la charge. Un test Youtube fait apparaitre des benchmarks sous 3DMark, cela supposant que le processeur a été soumis à rude épreuve j’imagine.

    Cela peut-il donc fonctionner ?

    On a hâte Pierre de voir le bricolage !

    Un format mini-ITX modulable rendrait ce PC bien plus gros je pense ?

    Répondre
  • 16 février 2016 - 14 h 12 min

    Bonjour
    trés bon article et video, Merci
    pas mal comme petit PC d appoint

    PS: le son est enregistré trés bas étonnamment.

    Répondre
  • CHP
    16 février 2016 - 14 h 40 min

    @Pierre :

    Quels autres alternatives as-t-on avec des X7-Z8700, 4Go RAM et SSD?

    Répondre
  • 16 février 2016 - 14 h 47 min

    Le mieux c’est d’utiliser la carte mère nue, je l’aurais collée sous mon bureau ou derrière un meuble télé. Autre soluce faire imprimer soi-même un boitier.

    Répondre
  • 16 février 2016 - 16 h 11 min

    @CHP: Pour le moment rien…

    @korben: C’est une vidéo assez ancienne en fait.

    @Dliryc: Le bench peut être fait boitier ouvert avec un autre dissipateur voir un ventilo…

    Répondre
  • 16 février 2016 - 20 h 37 min

    @Pierre: Petite erreur dans le texte, tu indiques des débits en Mb/s alors que ce sont des Mo/s (enfin j’espère ^^).
    Sinon pour la machine, c’est plutôt cool qu’ils pensent à faire des petites évolutions assez importante.

    Répondre
  • 17 février 2016 - 6 h 47 min

    même pas de wifi AC? en 2016? dommage!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *