Microsoft dépose un brevet pour un PC modulaire

La mode est à la modularité, l’ajout de fonctions qui collent à l’usage de l’utilisateur. Lenovo, Acer, Alienware, Google, autant de marques qui travaillent à proposer des solutions qui se mixent avec des extensions pour rajouter des services. C’est au tour de Microsoft d’entrer dans la danse avec un brevet original de PC modulaire.

L’éditeur de logiciel et désormais fabricant de PC veut ainsi apporter un peu de neuf au monde des All-In-One tout en rendant les engins les plus discrets possible. Imaginez un système de base composé d’une sorte d’écran de All-In-One sur lequel on pourrait greffer divers modules suivant ses besoins. C’est la base de l’idée de Microsoft qui dépose un brevet dans ce sens.

PC Modulaire Microsoft

Ce PC Modulaire pourrait ainsi évoluer dans la durée mais également s’adapter à un pic de performances au sein d’une entreprise par exemple. On pourrait échanger les modules construits autour d’une même base de connectique pour ajouter plus de stockage, plus de performances de calcul, plus de mémoire vive ou de capacité d’affichage. Cela sans ouvrir la machine mais en échangeant des modules prêts à l’emploi.

PC Modulaire Microsoft

Plusieurs sorte de machines seraient concernées : Des PC de bureau classiques, des All-In-One mais également d’autres options comme des téléviseurs et , je suppose des machines hybrides et mobiles.

PC Modulaire Microsoft

On imagine bien évidemment l’intérêt pour l’utilisateur : Avec un PC Modulaire de ce type, il pourrait ajouter d’un coup un nouveau SSD à son système sans avoir à sortir de tournevis ni subir un câble. Il pourrait faire évoluer sa machine en changeant de processeur graphique aussi simplement que si il rajoutait un Lego sur un autre. Une PME avec une dizaine de postes constitués de la même base de PC Modulaire pourrait faire naviguer des éléments coûteux de calcul lourd ou de rendu graphique d’un poste à l’autre suivant les besoins. Idem pour un système de sauvegarde spécialisé par exemple.

PC Modulaire Microsoft

Cette solution est en réalité un travail de connectique puisque cette possibilité fait partie de l’essence même du PC. Il est aujourd’hui tout à fait possible de faire exactement ce que décrit ce brevet avec un simple tournevis cruciforme et une carte d’extension. Mais cette manipulation, pourtant très simple, fait peur au grand public qui ignore souvent ce qu’il est possible de mettre à jour dans son ordinateur. La fuite en avant du design de certaines machines, notamment mobiles, a également retiré toute possibilité de modularité ces dernières années : Mémoire soudée, stockage inaccessible sans enlever une multitude de vis, même la batterie autrefois systématiquement amovible fait désormais partie intégrante des châssis de portable.

PC Modulaire Microsoft

Cette conception d’un PC modulaire boucle donc un cycle d’évolution, on retrouve quelque chose que l’on a jamais perdu du côté des PC assemblés dans une vision évolutive destinée au très grand public.

PC Modulaire Microsoft

Microsoft a tout intérêt à capitaliser sur cette option car Windows est le système disposant de la plus grosse base de données de pilotes pour matériel PC. En proposant une interface de connexion différente, Microsoft peut mettre en avant ce trésor constitué par le développement tous azimuts de drivers et de programmes. Il n’est pas dit qu’un ordinateur modulaire de ce type sorte un jour, déposer un brevet reste un sport de défense industrielle avant tout, mais si il sort, Microsoft aura la possibilité de proposer une foule de modules pour Windows qui feront la même chose que des cartes à intégrer dans un PC… Mais probablement pas au même tarif.

Source : Venturebeat via Liliputing

6 commentaires sur ce sujet.
  • 16 février 2016 - 12 h 12 min

    J’aurai dû déposer le brevet il y a 20 ans…

    Répondre
  • 16 février 2016 - 12 h 50 min

    Pff de même ça fait 30 ans que je rêve de PC modulaire, si j’avais su.
    on dépose des brevets pour vraiment n’importe quoi

    Répondre
  • 16 février 2016 - 12 h 57 min

    L’idée du brevet ici n’est pas d’empecher les autres de faire la même chose mais de s’assurer la possibilité de pouvoir le faire dans le futur. Tous les fabricants de télé ont un brevet d’écran courbe même par exemple.

    Répondre
  • Xo7
    16 février 2016 - 13 h 05 min

    Ils ont réinventé la caisse enregistreuse ! C’est du moins ce que je vois en regardant ces dessins ! Ont ils aussi prévu un siège réglable en hauteur car après un certains nombre de modules l’écran commence à être trop haut ! Et oui l’écran est réglable en inclinaison mais pas en hauteur ! L’idée est louable mais je doute de sa sortie car même les produits basique en sécurisation des données ( mini-chaîne) toutes les connections se font en filaire et non par contacts, certes les connections magnétiques existent mais assez fiables pour un disque dur ?

    Répondre
  • 16 février 2016 - 13 h 53 min

    C’est pas Microsoft qui empêche qu’on change de configuration plus de trois fois dans ses OS ? pfff!!!!

    Répondre
  • 22 février 2016 - 15 h 01 min

    @xo7
    Même remarque : uSoft se lance dans le PoS.
    db

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *