Miner des Bitcoins avec une GameBoy ?

Bien entendu, cela n’a aucun intérêt. Miner des Bitcoins avec une GameBoy c’est un peu comme dégager un porte conteneur à la petite cuillère. Ca sert pas à grand chose.

Mais, comme souvent, l’important n’est pas l’objectif mais plutôt le chemin emprunté qui est le plus important. On ne veut pas mener des Bitcoins avec une Gameboy pour faire fortune mais plutôt pour apprendre des choses nouvelles. Trouver la meilleure solution possible pour parvenir à son objectif.

Dans cette expérimentation, le vidéaste Stacksmashing détaille la méthode qu’il a employé pour parvenir à ses fins. Comment faire communiquer la console avec les serveurs nécessaires et effectuer les tâches demandées. Il emploie une solution de microcontrôleur Raspberry Pi Pico connecté à un câble sur mesures pour faire dialoguer la console avec Internet et développe sa propre solution de calcul sur une cartouche compatible avec la solution de Nintendo. Après ce travail électronique et de codage, il obtient une solution parfaitement capable de miner des monnaies électroniques.

Seul souci, léger, la console a un léger handicap de calcul. Elle génère 0.8 Hash par seconde, ce qui est peu. très peu. Une puce moderne spécialisée dans cette tâches est environ 125 000 000 000 000 de fois plus rapide avec 100 TeraHash par seconde. Ce qui pose un léger souci de délai avant d’obtenir son premier Bitcoin tout frais miné depuis sa GameBoy. Il faudra patienter quelques milliards d’années. Autre souci, l’alimentation électrique de la console coutera probablement plus cher en facture que le gain espéré…

Mais ce n’est pas grave. L’objectif est loin de celui tristement basique de “faire fortune”. Il est plus dans la démarche, la recherche et l’aboutissement du projet que dans son résultat. 

Merci à Znokiss pour l’info.

Source: Tweaktown

Soutenez Minimachines, partagez le !


Rivière
6 commentaires sur ce sujet.
  • 29 mars 2021 - 15 h 48 min

    Cette homme ne manque pas d’imagination !

    PS : si j’ai bien compris, il dit que sa Game Boy n’est pas modifiée, mais j’ai l’impression qu’il y a un rétroéclairage, à moins que ce ne soit sa vidéo qui donne cette impression. Mais je divague.

    Bref, rien que réussir à connecter sa Game Boy avec Internet, je ne savais même pas qu’on pouvait le faire, ça lui confère un côté “PC rétro”. Bref, une prouesse et le Raspberry Pi Pico commence déjà à faire quelques émules on dirait.

    Répondre
  • 29 mars 2021 - 16 h 39 min

    En effet il y a un frontlight, ce qui diminue encore l’autonomie de la machine mais ne change rien à sa puissance de calcul.

    Répondre
  • 29 mars 2021 - 17 h 13 min

    @cinos: *puissance* :D

    Répondre
  • 30 mars 2021 - 8 h 53 min

    prochaine étape : miner du bitecoin-coin avec la machine de Pascal, avec comme argument que ça va pas tuer les ours polaires vu qu’elle fonctionne au jus de poignet.

    Répondre
  • 30 mars 2021 - 9 h 08 min

    Je profite de l’apparition de ma console préférée sur mon blog préféré pour pousser cette excellente conférence sur la Gameboy : https://www.youtube.com/watch?v=HyzD8pNlpwI
    Oui la vidéo dure une heure, mais après l’avoir vu vous saurez tout sur le hardware de la Gameboy!

    Répondre
  • 30 mars 2021 - 20 h 59 min

    Tel le Nikos Aliagas moyen: Lol, du verbe loller je lolle tu lolles nous lollons
    Non, sinon pour quoi un pico? Pourquoi ne pas l’avoir fait un avec un CM4 dans un boîtier plus long doté d’une partie connecteur reprenant le formfactor de la cartouche
    (La GameBoy étant alimentable sur jack)

    L’exercice est génial, mais le pico est plus la plateforme pour faire du jeu “GameBoy32” façon superfx dans la cartouche starfox de la supernes

    C’est à la fois admirable et un peu frustrant en même temps. Plus du Techno-Art qu’autre chose in fine.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *