Une première réponse quant à la raison de l’équipement de la Pixel C

A l’annonce du tarif et des composants de la Google Pixel C, l’interrogation, quant à l’exploitation de ses performances, se posait. La question étant de comprendre pourquoi dépenser 499€ pour un engin qui est certes plus performant que ses concurrents mais n’en a pas l’usage.

L’équipe derrière la tablette vient de répondre, en partie, au pourquoi de cette intégration spécifique dans la tablette. Si Google a choisi de proposer 3 Go de mémoire vive et  un Nvidia Tegra X1, c’est parce que le système Android va évoluer. Lourdement.

Pixel C

La tablette Google Pixel C est un petit monstre de performances, et à lire les différents tests parus, tout le monde s’accorde sur ce point. C’est peut être la tablette la plus performante jamais sortie sur le marché.

Le problème étant la destination, l’usage de cette puissance. Il n’existe pas d’application tirant pleinement parti de cet avantage de performances.

Pixel C

La vraie raison de cette intégration haut de gamme s’explique par la promesse de Google de faire évoluer Android et la Pixel C dans le futur. Les équipes en charge de cette tablette indiquant vouloir effectuer des mises à jour régulières, mensuelles, de son système.

Dans le listing de ces évolutions, une promesse qui se traduit déjà de manière plus ou moins anarchique dans des développements réalisés par des équipes tierces : Le support de plusieurs fenêtres.

Une évolution importante pour le système et notamment pour cette tablette que Google propose avec un clavier. Ce système de fenêtrage rapprochera Android d’un système de bureau plus classique, permettant au système d’évoluer en acceptant un multi tâche à l’écran.

Cette option apparue de manière très discrète avec les bêta d’Android 6.0 a finalement disparu dans la version commerciale du système. La prochaine mouture du système, “Android N”, devrait donc proposer cette option qui pourrait apparaître de manière plus anticipée sur la Pixel C.

Avec cette nouvelle tablette, Google pourrait bien montrer la voie d’un système qui se rapprocherait de plus en plus d’un OS de bureau. La présence d’un clavier, le support d’une souris et l’apparition d’un fenêtrage associé à la performance embarquée par le système feraient de la Pixel C un galop d’essai pour le marché. Une voie à suivre pour le futur d’Android. Ce serait également une manière de concurrencer Microsoft qui se positionne fortement sur le marché des tablettes avec un système connu pour ses fenêtres…

Pixel C

L’autre souhait de Google est de faire un appel d’air aux développeurs pour qu’ils s’intéressent à Android et y développent des applications aussi qualitatives que sur iOS en se basant sur une nouvelle base haute de performances. Avec le Tegra X1 comme référence, les possibilités techniques de la tablette sont très élevées, permettant d’avoir beaucoup de marge de manœuvre pour développer.

Un pari fait sur l’avenir pour Google qui estime donc que le marché rattrapera un jour ou l’autre ce niveau de performances pour en faire une base commune à la majorité des tablettes.

Ces informations, en provenance directe des équipes derrière la Pixel C chez Google, sont  très encourageantes pour le système. D’autres éléments ont d’ailleurs été confirmés lors d’une session de questions sur Reddit. On y apprend notamment que le Bootloader de la Pixel C est totalement ouvert. Ce qui permettra d’installer des systèmes alternatifs, la tablette est d’ailleurs supportée par l’Android Open Source Project.

Autre info importante, la prise en charge future d’un support vidéo externe depuis le port USB Type C de la Pixel C. Offrant la possibilité avec un câble adéquat de transférer le signal de la Pixel C vers un DisplayPort.

Enfin, la tablette serait bientôt capable de se réveiller avec l’emploi du fameux mot clé “Ok Google”. Une possibilité qui, mixée avec la sortie vidéo, permettrait d’interroger la tablette à distance.

Source : Liliputing

14 commentaires sur ce sujet.
  • 10 décembre 2015 - 17 h 02 min

    Faudrait qu’ils commencent par arrêter de faire n’importe quoi et fusionner Chrome OS et Android. Mais ils sont capables de ne garder que le pire de chaque système.

    Répondre
  • 10 décembre 2015 - 17 h 16 min

    Bonsoir,
    deux fautes relevées sur deux lectures faites ce jour.
    “Pallier a quelque chose” ne convient pas, “pallier quelques chose” est plus adapté.
    Quant à ce début de phrase il remet en question le quand à du titre.
    Bonne soirée et merci en général, du courage, du courage.

    Répondre
  • uko
    10 décembre 2015 - 18 h 23 min

    “L’autre souhait de Google est de faire un appel d’air aux développeurs pour qu’ils s’intéressent à Android et y développent des applications aussi qualitatives que sur iOS en se basant sur une nouvelle base haute de performances.”
    Mouais, encore faudrait-il que la tablette représente une part de marché conséquente… à 500€, c’est pas gagné !

    Accessoirement, je vois pour ma part une excellente raison de pousser les performances des tablettes Android: Elles sont à la ramasse par rapport aux tablettes Apple, les jeux tournent de manière moins fluide que chez le concurrent, et les montées en définition des affichages n’aident pas.

    Ma tab S 8.4 est super réactive, mais l’affichage graphique est poussif. Que ce soit pour faire défiler les pages d’une BD ou scroller un texte dans Moonreader, ma vieille Note 8.0 s’en sort mieux que la Tab S 8.4.
    La faute en incomberait au nombre de pixels à gérer, trois fois plus nombreux sur la seconde.

    En ce qui concerne le jeu 3D, seul mon iPad mini 2 fait tourner les jeux de manière parfaitement fluide. Asphalt, Vainglory, Hearthstone… les 3 jeux auxquels je joue régulièrement tournent bien mieux sur iPad mini que sur Tab S 8.4, sur laquelle je constate fréquemment de fortes baisses de FPS.

    A mon sens, les montées en puissance de ces dernières années compensent difficilement l’augmentation du nombre de pixels à afficher. Android a encore de la marge pour devenir parfaitement fluide.

    Répondre
  • 10 décembre 2015 - 19 h 46 min

    C est serieux l argument de la faire evoluer “dans le futur” ?

    Car bon a ce rythme, on l achetera …..” dans le futur” ;)

    Surtout que pour pas beaucoup plus cher, il y a la surface 4. Qui vu l article de pierre d hier, fait un gros demarage.

    Répondre
  • 10 décembre 2015 - 19 h 59 min

    Depuis le temps que les constructeurs ont intégré le multi-windows ds leur surcouche, il est temps que Google se réveille. Mais avant de faire du muti-fenetrage, faudrait déjà qu’ils se bougent pour qu’il y ait de vrai appli tablette qui tirent profit des grandes diagonales d’écran. Parce que la plupart des app sur tab Android ne sont qu’un agrandissement des versions phone de l’app, donc bof…

    @uko:
    J’ai la Tab Pro 8.4 qui possede la m^eme definition que ta Tab S 8.4 et je n’ai aucun pb d’affichage ds Moonreader. Faut croire que l’Adreno 330 s’en sort bien et que le Mali-T628 MP6 est vraiment poussif.

    Répondre
  • uko
    10 décembre 2015 - 20 h 39 min

    @sidero:
    Dans moonreader, tu utilises le défilement par pixel et le défilement auto par pixel? Sur ma Tab S c’est assez saccadé. Enfin, beaucoup moins depuis les dernières version de Moonreader qui optimisent bien l’utilisation des ressources. Sinon, faire défiler une page de BD sous Perfect Viewer sur la Tab S c’est la cata. A ce niveau toutes mes autres tablettes font mieux, y compris loga Yoga tab 2 8″ payée 100€ :(

    Répondre
  • 10 décembre 2015 - 20 h 50 min

    @Kisskool: La Pixel C, comme le Chromebook Pixel, c’est pas spécialement fait pour assurer des ventes miracles. C’est fait pour montrer la voie à suivre.

    Répondre
  • 10 décembre 2015 - 21 h 03 min

    Le multifenetre, c’est RemixOS, lui aussi basé sur de l’android !

    Répondre
  • 10 décembre 2015 - 21 h 20 min

    Ce qui est amusant (ou presque) c’est que les OS mobiles qui étaient plus matures et proposaient déjà de telles possibilités sont tous en train de mourir (Blackberry 10, Sailfish OS, Meego avant eux,…)
    Je suis sûr qu’Android et IOS parviendront à convaincre parce qu’ils ont une grosse artillerie mais ça me désespère…
    Mais d’accord avec @Kisskool, autant attendre si c’est pour acheter un produit pour son potentiel…

    Répondre
  • 10 décembre 2015 - 22 h 21 min

    Bref cette machine offrira demain ce que toutes les autres offrent depuis 10 ans. C’est vraiment pas un argument de vente, et je fais l’impasse sur mon habituelle défiance pour google et ses pratiques.

    Je vois big G réellement faillir sur toute la ligne, avoir voulu tout tenir et au final se retrouver avec un parc de machines hétérogènes, sans compatibilité ascendante et sans logique d’usage.

    Combien de temps serons-nous prêts à changer de machines tous les ans ? En fait je crois que c’est déjà fini. Alors en acheter une qui marchera bien dans 3 ans, ça a toujours été un mauvais calcul, 3 ans en informatique, c’est toute une vie…

    Répondre
  • 10 décembre 2015 - 22 h 30 min

    @Dadoo Je suis entièrement d’accord avec toi. C’est malheureusement l’inconvénient que je trouve au mini-machines a tout faire. Je préfère largement un Pi ou un Arduino dédié a une tache et performant dans son domaine d’application. Plutot qu’une machine qui se veut polyvalente mais qui subira les dommages du temps.

    C’est fort dommage parce que sur le papier ce genre de machine est plutôt pas mal.

    Répondre
  • 11 décembre 2015 - 9 h 47 min

    @Dadoo Je suis entièrement d’accord avec toi.

    Répondre
  • FLO
    11 décembre 2015 - 10 h 28 min

    “La tablette Google Pixel C est un petit monstre de performances, et à lire les différents tests parus, tout le monde s’accorde sur ce point”

    Ben justement, non, et ça me déçoit un peu. Les tests de performance de Ars Technica montrent qu’il est largement au-dessous des derniers iPads et à peine meilleur que d’autres produits Android. Nvidia aurait-il encore exagéré ses prétentions?

    Répondre
  • 11 décembre 2015 - 10 h 53 min

    @Dadoo:

    Le monde pc a depassé ce stade depuis un moment. J en veux pour preuve ma machine fixe qui a plus de 8 ans et qui fait encore tourner des jeux de 2015, parfois en sacrifiant des details comme les ombres certes. Donc pour des usage courants de consomation elle est meme surdimensionnee.

    En detail : Carte mere asus p5k.
    Core2duo @3ghz
    8Go de ram ddr2 800 dual channel
    Ssd 500Go (mon seul upgrade recent pour la migration win 10)
    Ati 5770 1go de ram (qui doit avoir 5 ans, nvidia cramée)

    Ah oui. L alim a 6 mois aussi. L ancienne a rendu l ame :)

    Dans le mobile et “minimachine” la contrainte est la chauffe du hard Vs la puissance. Mais ca y est, on a aussi atteind un point ou la moyenne gamme (un smartphone a 300€) est lui aussi suffisant pour tous les usages actuels et a venir a court et moyen terme. Acheter le dernier samsung ou apple a 800/900€ n a d interet que pour la mode. Mais un choix a respecter ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *