Toshiba pourrait également se débarrasser de sa branche PC

Après Sony qui s’est séparé de sa branche PC, ce serait Toshiba qui étudierait cette éventualité, c’est en tout cas l’information que révèle le Wall Street Journal aussitôt démentie par Toshiba. Selon le journal US, la société pourrait céder son business PC à VAIO, l’entité née suite à sa séparation de Sony.

Toshiba c’est aujourd’hui 2.3% du marché PC et tablette dans le monde, un joli score qui ne se traduit pour  autant pas par un quelconque bénéfice. En perte de vitesse, les divisions PC de plusieurs compagnies sont dans le rouge depuis longtemps.

toshiba-satellite-radius-11

Assez pour suivre la voie d’un Sony qui a largué les amarres et souhaité bon vent à sa gamme de PC en cédant la marque VAIO ? Possible selon le WSJ.

En matière de cession, il  est difficile de confirmer ce qui pourrait encore être en cours de négociation. On sait que Toshiba n’est pas au mieux de sa forme, la société Japonaise traîne depuis des mois le parfum du scandale de ses comptes largement falsifiés.

Il est également possible que cette rumeur fasse écho au rachat par Sony de la division image de la marque. Sony a raflé pour 155 millions de dollars la totalité des capacités de production de Toshiba en terme de capteurs photo : Usines, équipements et salariés. Un marché qui pourrait se suivre d’autres divorces chez le Japonais Toshiba qui cherche à la fois de l’oxygène financier  en revendant ses structures mais également a se séparer des éléments les moins performants.

Source : Wall Street Journal

4 commentaires sur ce sujet.
  • 7 décembre 2015 - 18 h 36 min

    Evidemment, s’ils écoutaient un peu moins les marketeux et qu’ils se concentraient sur leurs utilisateurs, ils se seraient peut-être rendu compte qu’attaquer frontalement l’asus T100 avec un click mini limité à l’usb2, même avec une bonne autonomie et un formt miniature, ça allait pas le faire… Et présenter un flagship vec un cpu qui accuse une voire 2 générations de proco de retard, c’était pas top pour la publicité…
    Dommage, une petite update du mini click 2 avec 4go de ram et de l’ub3, c’eut été top!

    Répondre
  • 7 décembre 2015 - 19 h 39 min

    Il est évident que le PC portable ou non commence à perdre de son Aura .

    Si autrefois Toshiba était symbole d’un savoir faire et d’une qualité made un Japan ,ce n’est plus le cas aujourd’hui .

    Pas que les Toshiba soient devenus camelotes ,simplement parce que la concurrence offre aussi bien et parfois pour moins cher .

    Si autrefois certaines marques semblaient camelotes ,c’est plus le cas aujourd’hui car ces marques offrent de bon produits aussi bien finis que du HP ,Toshiba ou SONY.

    Les marges de gains ont diminuées cause à une limitation par le bas et il est donc certain qu’à composants égaux ,la prise en compte du coût de main d’œuvre ou de développement n’est pas la même partout .

    Répondre
  • 7 décembre 2015 - 22 h 18 min

    Je possede un ultrabook z830 acheté en 2012 et franchement c’est pas folichon au vu du prix: Finition qui laisse à désirer, ecran super faiblard, une gestion du ventilo calamiteuse, clavier etc…. Même si toshiba a certainement été capable de mieux par le passé, je ne verserai pas une larme pour eux.

    Répondre
  • 28 décembre 2015 - 15 h 54 min

    […] les étoiles de la galaxie des fabricants d’ordinateurs Japonais en une seule entité : Toshiba, Fujitsu et VAIO, l’ex branche PC de Sony, pourraient donc fusionner en une seule et unique […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *