La division PC de Fujitsu séparée de la maison mère

Après Sony et sa séparation de sa division PC VAIO, après des rumeurs concernant Toshiba, c’est le tour de Fujitsu de prendre ses distances avec la vente de PC et de mobiles. La firme va créer deux nouvelles entités distinctes pour ces produits.

Fujitsu n’est pas un acteur majeur du monde informatique grand public en France, la firme, connue et reconnue pour d’excellentes solutions haut de gamme au Japon, n’exporte quasiment pas ses modèles emblématiques en dehors de l’archipel.

Fujitsu

Pourtant Fujitsu est un innovateur et souvent un excellent architecte de solutions PC. Avec des machines peaufinées et très ajustées en termes de finesse et de poids, le fabricant a longtemps brillé comme un idéal inatteignable à moins de trouver quelqu’un capable de les exporter. C’est également un acteur important du monde des PC d’entreprises avec des Clients légers reconnus et bien implantés.

L’opération que réalise Fujitsu pourrait changer la donne, il peut s’agir d’une première étape avant la revente de la nouvelle entité. Ainsi la nouvelle Fujitsu Client Computing Limited qui prendra en charge les PC portables et les PC de bureau de la firme, pourrait ensuite être cédé plus facilement. Dans le même temps la Fujitsu Connected Technologies qui contrôlera le marché de la téléphonie mobile de la marque, pourrait également être revendue.

Fujitsu restera maître à bord, dirigeant les deux sociétés qui deviendraient effectivement des branches séparées de la maison mère à partir du premier Février.

Fujitsu

Une rumeur persistante indique depuis longtemps la volonté de réunir les étoiles de la galaxie des fabricants d’ordinateurs Japonais en une seule entité : Toshiba, Fujitsu et VAIO, l’ex branche PC de Sony, pourraient donc fusionner en une seule et unique marque. Un petit séisme dans le monde PC, non pas que les trois  aient les plus grosses parts de marché du secteur mais leurs brevets, techniciens et compétences mises bout à bout, c’est une vraie hydre technique que devraient affronter les concurrents.

Source : Fujitsu via Engadget

5 commentaires sur ce sujet.
  • 28 décembre 2015 - 13 h 04 min

    C’est bizarre dès qu’on me parle de Fujitsu je repense aux MSX… je dois être trop vieux ! ><

    Répondre
  • 28 décembre 2015 - 14 h 36 min

    @Fabrice Spark: Moi aussi, Fujitsu ça me fait penser au MSX : c’était les meilleurs 8-bits.

    Répondre
  • 29 décembre 2015 - 22 h 45 min

    Hé bien je crains que les PC ne finissent comme les MSX: évincés d’un marché qu’ils n’ont pas su prévoir.
    Maintenant que j’y pense, MSX fut la première tentative de l’équipe de Ballmer en dehors de son monopole PC, 30 ans avant winRT et Lumia. Ceux qui n’apprennent pas de leurs erreurs sont condammés à les répéter.

    A l’instar de ce qui s’était passé avec MSX puis avec WinRT, le nombre des OEM pour PC ne cesse de diminuer d’année en année. A la fin il ne restera que HP pour le marché pro et une marque asiatique au choix (Asus, Lenovo, ou Fujitsu) pour le marché amateur.
    Si vous voulez acheter une tour PC pour y installer des cartes et faire du bricolage, c’est peut-être la dernière année…

    Répondre
  • 31 décembre 2015 - 3 h 02 min

    @Fabrice Spark: Tiens moi Fujitsu me fait penser aux processeurs SPARC…

    (Ils conçoivent des processeurs SPARC pour des serveurs et des superordinateurs)

    Répondre
  • 6 octobre 2016 - 17 h 34 min

    […] branche PC Fujitsu Client Computing  a été séparée du reste des activités de la marque à la fin du mois de Décembre 2015 avec l’optique très claire de la revendre. L’opération Toshiba-Fujitsu-VAIO ayant […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *