La Surface Go 2 passe à 10.5″ de diagonale et choisi le Core M3

Deux ans après le lancement de la première tablette de cette gamme, la Surface Go 2 de Microsoft propose un petit lifting au concept. Avec de nouveaux processeurs, un design mis à jour et une plus grande diagonale, la nouvelle venue débarque en pleine tempête.

Dans la famille Microsoft, la plus petite tablette était la Surface Go. Un engin de 10″ de diagonale équipée d’un processeur Intel Pentium. Ce coup d’essai de la marque vient d’être transformé avec un second modèle qui ajuste quelque peu les fondamentaux du précédent.

Surface Go 2

La diagonale de la Surface Go 2 évolue ainsi en passant à 10.5″ en réduisant largement les bordures de la tablette. Elle ne se retrouve pas au niveau de celles d’une Surface Pro X mais semblent un peu moins anachroniques sur le marché. Il faut dire qu’en deux ans, car cela fait deux ans que la première Go est sortie, de l’eauctet a coulé sous les ponts et que désormais la totalité du marché a choisi de proposer des bordures ultrafines.

Microsoft n’a cependant pas cédé à toutes les autres modes et conserve une de ses particularités d’affichage. L’écran 10.5″ garde le même ratio 3:2 que les autres solutions de la marque. Sans céder à la mode générale du 16:9. Si la définition est assez classique avec un 1920 x 1280 pixels, la diagonale s’oriente donc dans un usage de consultation plus orienté bureautique que multimédia. La résolution est très correcte pour un engin de ce type, l’écran affiche ainsi 220 points par pouce.

L’autre poste qui évolue grandement est celui du moteur embarqué. Le modèle de base de la Surface Go 2 est toujours un Pentium Gold qui passe au 4425Y. Une puce double coeur et quadruple threads tournant à 1.7 Ghz avec 2 Mo de mémoire cache sur un TDP de 6 watts. Cette puce propose un circuit Intel UHD 615 suffisant pour piloter ce type d’affichage confortablement. Il est accompagné de 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage eMMC pour un prix de vente annoncé de 399$. Une seconde version en 8/128 Go SSD sera également disponible en version Pentium pour 549$.

Surface Go 2

Mais Microsoft a également choisi de proposer un processeur Intel1 de huitième génération avec un Core m3-8100Y. Une solution un peu plus musclée avec toujours 2 coeurs et 4 Threads mais sur des fréquences oscillant de 1.1 à 3.4 Ghz pour un TDP de 5 Watts. Ici le cache est doublé avec 4 Mo et le circuit graphique est le même. Ce second modèle proposera 8 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage SSD pour un prix de 629$. Ces versions en Wifi6 et Bluetooth 5.0 seront accompagnées de modèles 4G équipés uniquement en Core M3. Comptez 729$ pour la version 8/128 Go SSD et 879$ pour un modèle 8/256 Go SSD. A noter que l’ensemble des Surface Go 2 disposent d’un lecteur de cartes MicroSDXC rapide pour étendre facilement le stockage interne qui sera, quant  à lui, impossible à modifier. 

Deux webcams classiques seront disponibles avec un modèle 5 MP en avant et un 8 MP en arrière. Un double microphone sera présent ainsi qu’une solution de haut parleurs stéréo Dolby Audio Premium. Les tablettes mesureront 24.5 cm de large pur 17.5 cm de haut et 8.3 mm d’épaisseur. Leur poids sera de 544 grammes pour la version Wifi et 553 grammes pour les modèles 4G.

Des tarifs qui ne prennent pas en compte les protections “Cover” dédiées qui seront vendues 99$. Les accessoires de Surface Go seront compatibles avec la Surface Go 2 qui reprend le même connecteur que la gamme précédente. Microsoft profitant de l’occasion présentée par cette période trouble pour proposer un nouvel accessoire à sa panoplie avec un petit micro à brancher sur le port USB Type-C de la tablette. Un ajout sympathique pour améliorer votre relation vidéo-projetée.

Dernière évolution notable, l’autonomie de l’engin qui passe désormais à 10 heures d’usage. Un batterie plus imposante et une baisse globale de la consommation de la machine permettant d’arriver à ce score.

La gamme de Surface Go 2 est attendue à partir du 12 Mai prochain en France et dans le reste de l’Europe. Une date de sortie qui semble suivre un planning établi de longue date, la situation actuelle n’étant globalement pas propice à la commercialisation de produits pensés avant tout pour la… mobilité.

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Olala comme c’est étrange, Microsoft ne propose toujours pas de version de son Windows dédié à ARM avec une puce Qualcomm sur cette machine. C’est pourtant celle qui se prêtait pourtant le mieux à ce système dans sa gamme..

Violet
21 commentaires sur ce sujet.
  • 6 mai 2020 - 17 h 01 min

    j’note aussi l’absence de 5G :D ça, ça doit leur faire mal, les autres constructeurs non US vont pas se gêner eux ^^

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 17 h 50 min

    J’ai une surface pro (12 pouces) de 5ème génération, à base de Core M3-7Y30. Je l’ai achetée après avoir longtemps hésité à l’époque (y compris pour la surface go de 1ère génération).

    Et franchement … quel bonheur cette surface !

    Elle fonctionne parfaitement, l’écran ultra lumineux, le 3:2 ultra pratique, le form factor idéal (une feuille A4), l’autonomie au top, le clavier très bon ; le poids plus qu’acceptable ; la puissance CPU largement suffisante pour les besoins qu’on peut avoir en mobilité voir même un peu plus (minecraft par exemple, tourne très bien) ; une bonne compatibilité linux (en dual boot chez moi). Elle me suit désormais partout.

    C’est aucun doute le meilleur investissement de geek que j’ai fait depuis plusieurs années.

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 17 h 57 min

    Sympathique MAJ de la Surface Go. Mais les prix ne sont toujours pas donnés eut égard qu´elle est tjs vendue en kit, le cover étant juste indispensable pour une machine sous Windows (l´ipad pro peut se passer de clavier grâce à son OS et son écosystème fait pour le tactile”).
    Dommage que les autres constructeurs (surtout chinois) ne croient pas aux écrans 3:2. Une Surface Go-like de Teclast/BMAX/Chuwi à prix humain serait le bienvenue, car le poids/encombrement des Surface Go font qu’on peut plus facilement les utiliser en mode tablette que leur grande sœur Surface Pro (qui certes, boxent ds la catégorie supérieure des ultrabooks).
    Après, malgré le prix qui pique, ces Surface Go restent de superbes produits, nettement plus abouti que la concurrence chinoise au niveau de la couche digitizer/stylet actif.

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 18 h 06 min

    Un film plus complet sur cette Surface Go :

    https://www.youtube.com/watch?v=kVAa-I8s9V0

    Je possède une Surface Go 1 (8Go et 128 GoSSD)et c’est une machine bien finie,plutôt polyvalente, totalement dans l’esprit Minimachines (à part le prix). Flanquée de son clavier et d’un stylet, voire d’une souris, on fait pas mal de chose avec.

    Sur port USB-C, je connecte un hub qui m’apporte 3 ports USB 3, une sortie HDMI, et une entrée USB-c sur lequel une alimentation externe fonctionne pour alimenter l’ordinateur.

    On croit parfois a tord que les petites machines sont des brelles pour la vidéo. Mais avec Ice Cream Video Editor (gratuit), je peux monter de la vidéo en 4K (rushes Canon en MP4) depuis un disque SSD externe. Et avec Davinci Resolve 15.3, je monte des films en 720p ou 1080p sans être pénalisé par les compilations grâce à la fonction “Optimized Media”, avec un rendu en DnXHD HQ (720p or 1080p). Cette fonction lance des rendus façon proxies dès que je n’agit pas sur les rushs ou la time-line (effets et transitions, ou compositions multicouches), et ces calculs peut être utilisés à l’export du fichier final sans temps de calcul supplémentaire.

    Cette version 2 m’intéressera dans quelques temps quand il y aura des promos. Le boost du core-M m’intéresse pour la vidéo. Plus d’autonomie pour la batterie et les bordures affinées pour un écran un peu plus grand sont les autres plus qui m’intéressent.

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 19 h 32 min

    Un peu de gaming avec le modèle de base ? J’imagine qu’il ne faut pas s’attendre à grand chose mais quelque types de jeux peuvent tourner correctement ?

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 19 h 40 min

    Sympa oui, après pour une alternative aux surface Pro (12 pouces) on trouve des HP elite X2 pour pas très cher en occasion.

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 20 h 02 min

    Hello ! Moi qui souhaite acheter la Surface Go 1ère génération, cette nouvelle est excellente, j’espère que son prix va baisser.

    Je suis avec une Surface Pro 3, j’aime énormément le format de l’écran, les finitions, etc. mais le seul défaut est qu’elle est lourde en position tablette, d’où mon envie de migrer sur la Surface Go.

    En revanche, très étonné des 5W de TDP du Core M3 comparé aux 6W de TDP du Pentium. Du coup, niveau autonomie, quelle est la meilleure puce ?

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 20 h 06 min

    “Et soudain, la Surface Go se transforme en Samsung Galaxy Book d’il y a deux ans.

    – Oui, mais bien plus chère, mon fils.”

    Hoplà !

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 21 h 06 min

    @Lapinou

    Sauf erreur de ma part la Samsung Galaxy Book 10″ n’existe pas en 8 Go de RAM, ni 128 Go de SSD et n’a pas de clavier rétroéclairé. Mais elle dispose d’un core-m…

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 21 h 18 min

    je le regrette bien mon galaxy book 12, finalement le razer stealth ne l’a pas remplacé.

    Répondre
  • 6 mai 2020 - 23 h 11 min

    J’ai la Surface Go depuis un an, version 8 Go de RAM / 128 Go de SSD. Cette petite machine m’a très fortement surpris par ses possibilités. Je m’attendais à une tablette sous Windows 10 qui “rame”, étouffée par le système : au contraire, je me suis trouvé face à une machine qui, une fois libérée de son carcan Windows 10S, était capable de faire énormément de choses ! Au point qu’elle a remplacé un iPad – pour la consultation – et un ultraportable – pour la “production” et pour assurer la myriade de tâches impensables avec une “simple” tablette. Un bonheur.

    C’est bien simple, la Surface Go, c’est comme un couteau suisse : elle peut tout faire, même si elle ne le fait pas forcément aussi bien qu’un outil dédié. Mais avec elle, on n’est jamais “coincé”, pour des tâches effectuées en mobilité, partout.

    Le clavier/trackpad “Type Cover” est bien entendu indispensable, au contraire du stylet (encore que, ce dernier, pour la retouche photo et le détourage sous Affinity, par exemple…).

    Mickaël, tu te demande ce que peut faire la Surface Go en “gaming” ? Eh bien, tout ce qui ne demande pas des ressources 3D récentes. Elle fait tourner sans souci tous les jeux 2D, même Streets of Rage 4 par exemple. C’est une machine parfaite pour le retrogaming également.

    Si tu envisages des jeux en 3D, alors là, par contre, une seule solution : le cloud gaming. Shadow, dessus, c’est extra. Je me fais parfois des “petites” parties de Jedi Fallen Order, tous les détails graphiques sur “max”, sublimés par le très bon écran de la Go. Mais hors de ce type de système, point de salut pour les jeux 3D.

    Pour tout “le reste”, bureautique, traitement d’image “raisonnable” (je ne parle pas d’une dizaine de RAW ouverts en même temps, bien entendu…), édition vidéo : elle fait tout. Ca peut lui prendre plus de temps qu’un ultraportable en Intel Core iX, bien sûr, mais ça reste “supportable”. Très étonnant, le “petit” Pentium Gold ! Mieux optimisé par Microsoft par rapport à des ordinateurs portables qui en sont équipés ? Je l’ignore…

    Par contre, pour la Surface Go 2, je l’attendais de pied ferme… Et je pense la laisser sur les étalages des magasins. Car Microsoft vient d’annoncer les prix français. 2 ans après la première version, on aurait pu pense qu’à prix constant (voire légèrement en baisse), on pourrait bénéficier d’un gain en puissance bienvenu. Pas du tout : la version Core m3 est affichée à 719 euros TTC ! Et la version Pentium 8/12!, qui stagne donc, est à 629 euros, soit 30 de plus que la précédente. On y gagne certes un écran légèrement plus grand, et une meilleure batterie (4 à 5 heures d’autonomie sur ma Go version 1), dans des proportions qui mériteront toutefois d’être testées (si, pour 10H annoncées par Microsoft, on en arrive à 6 ou 7, ce sera “bof”…), mais là, l’augmentation de prix pour un gain en puissance est démentielle.

    Pierre > Tu indiques dans l’article qu’on ne peut pas réutiliser le Type Cover de la Go, or sur The Verge par exemple, ils ont mis les 2 versions côte à côte, elles ont les mêmes dimensions, et ils disent qu’on peut justement réutiliser les accessoires déjà acquis… Qu’en est-il ?

    Répondre
  • 7 mai 2020 - 0 h 16 min

    @Pieere Lecourt

    Est-ce que la Surface Go 2 fera l’objet d’un essaia contrario de la version 1 (si je ne dis pas de bétises) ?

    Comme RMGM, je valide les usages “couteau suisse” de la Surface Go…

    Mais j’attendrais quelques mois pour en trouver une d’occasion “état neuf” avec 30% d’abattement ou plus.

    Répondre
  • 7 mai 2020 - 0 h 40 min

    @Chouette Mâ-Mâ: Malgré toutes mes demandes auprès de Microsoft et des relances de la part de certains de mes amis qui y bossent, jamais la marque n’a accepté de prêt. Donc non je ne pense pas.

    Répondre
  • 7 mai 2020 - 6 h 42 min

    Je dispose actuellement d’une Surface 3, et je pourrais bien craquer pour cette Go 2 (le processeur Atom et surtout le stockage EMMC sont un calvaire).

    Par contre, j’avais lu ailleurs que la 128 go avait un stockage SSD et non EMMC… quelqu’un peut il confirmer ?

    Répondre
  • 7 mai 2020 - 8 h 13 min

    Elle me tente bien cette surface go mais j’aimerai surtout la possibilité d’utiliser Windows 10x dessus

    Répondre
  • 7 mai 2020 - 8 h 25 min

    Bon je suis allé voir sur le site le Microsoft, c’est bien marqué que seul le modèle 64 Go est en eMMC :)

    Répondre
  • 7 mai 2020 - 12 h 17 min

    @nouknouk:
    Malheureusement, la camera de la Surface Go 1 ne fonctionne ps sous linux. Esperons que la camera de cette nouvelle génération sera reconnue.

    Répondre
  • 7 mai 2020 - 12 h 52 min

    @Pierre Lecourt

    J’imagine que comme c’est devenu la norme, Microsoft va préférer prêter un exemplaire à un ado boutonneux qui a 50 000 groupies sur Youtube qu’à un spécialiste de l’informatique avec une clientèle de lecteurs peut-être moins nombreux mais captivés et très informés. Encore une dérive de notre joli monde moderne.

    Certains sites spécialisés Apple, par exemple, n’ont doit à aucun prêt de la filiale française, achètent les machines pour les tester et les renvoient dans le délai légal pour remboursement.

    Qu’est-ce qui t’empêche de faire la même chose ?

    Répondre
  • 7 mai 2020 - 19 h 19 min

    […] pour plus de confort de frappe. Cela, c’est le rôle des autres appareils de la gamme comme la nouvelle Surface Go 2 par […]

  • Hub
    7 mai 2020 - 20 h 38 min

    Il me semble que les dimensions n’ont pas changé, je pense que l’ancien clavier sera toujours compatible
    Je possède la première version en 8Go/256Go 4G et je la trouve juste parfaite pour mon usage (paramétrage et contrôle de machines industrielles aux 4 coins de l’Afrique) bureautique et visioconférence, Je n’ai jamais testé de jeux.

    Répondre
  • 9 mai 2020 - 9 h 34 min

    @Chouette Mâ-Mâ: Je voulais juste dire… tablette 10 pouces “avec un processeur”, parce que c’est bien lui qui fait la différence avec les rares autres produits sur le marché, à ma connaissance.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *