SolidRun ClearFog Base : Votre prochain routeur sur mesures pour 90$ ?

SolidRun développe et fabrique des cartes de développement un peu particulières, elles ne sont pas tout à fait conçues pour se transformer en ordinateur personnel mais plutôt en solution réseau. La ClearFog Base est la dernière née de sa gamme. Elle est minuscule, ne mesure que 103 mm de large pour 75 mm de profondeur mais permet d’inventer ses propres solutions : Routeur, stockage, gestion des données.

Après les cartes de développement destinées à devenir des ordinateurs à part entière comme la Raspberry Pi et bien d’autres, après les solutions de type micro-contrôleur comme l’Arduino, une nouvelle sorte de cartes de développement commence à faire parler d’elle. Des cartes qui vont permettre de prendre en main l’architecture de son réseau personnel. La Clearfog Base est l’une d’elles.

SolidRun ClearFog Base

Proposée à partir de 90$, la ClearFog Base de SolidRun est une solution totalement complète d’un point de vue électronique mais vendue sans boitier1 ni système. Voilà probablement ce qui explique son coût peu élevé. Avec cette carte, il sera possible de se construire sa propre infrastructure réseau à condition d’en avoir l’expérience ou de suivre des guides en ligne. Dans le même esprit qu’une Raspberry Pi, cette solution permet d’installer un logiciel OpenSource comme OpenWRT ou Yocto, des systèmes qui serviront à piloter vos données dans votre réseau. La solution peut alors devenir un routeur, une solution de surveillance de données entrantes ou sortantes ou le système nerveux d’un stockage réseau et bien d’autres choses encore.

SolidRun ClearFog Base

La base de la carte est un SoC ARM Marvell ARMADA 38x,  une puce qui permettra de piloter de nombreuses solutions logicielles sur le marché. 1 Go de mémoire vive est embarqué, pouvant évoluer vers 2 Go. Un emplacement permettant de recevoir 4 Go de stockage eMMC qinsi qu’un lecteur de cartes MicroSD qui pourra permettre d’étendre facilement cette base mais SolidRun propose également des dizaines d’options d’extensions via des modules permettant d’ajouter des ports USB supplémentaires, du SATA et même du M.2 à la solution de base via un système de GPIO propriétaire baptisé MikroBUS.

Click MikroBUS

Deux ports MikroBUS

De base, la carte ClearFog Base propose un port USB 3.0, un port MiniPCIE et deux ports réseaux Gigabit. Il sera possible d’utiliser le port MiniPCIe pour ajouter du SATA, de l’USB 3.0 ou du Wifi. De même, avec cette extension MikroBus, il est possible d’ajouter des tonnes de fonctions qui vont de la 3G au wifi en passant par un GPS, du Bluetooth et même différents capteurs d’environnement. De telle sorte qu’on peut imaginer la carte au sein de milliers de scénarios d’usage.

SolidRun ClearFog Base

A droite de la carte, un port SFP pour la fibre2

De la mise en route de la surveillance des données entrantes d’un système sous conditions de détection de présence à la création d’un simple routeur permettant de chiffrer sa navigation, les possibilités sont énormes.

Vous retrouverez la carte sur le site de SolidRun

Notes :

  1. Un boitier est proposé en option au catalogue de la marque
  2. merci Goolwen !
25 commentaires sur ce sujet.
  • 4 août 2016 - 11 h 48 min

    Bonjour Pierre,

    Tu oublie de préciser qu’il y’a un SFP qui permet de rajouter un port fibre.

    Bonne journée à toi

    Répondre
  • 4 août 2016 - 12 h 03 min

    @goolwen:
    Si je ne m’abuse, le port SFP est bien visible à la droite des ports Ethernet sur la photo…

    Répondre
  • 4 août 2016 - 12 h 18 min
  • 4 août 2016 - 12 h 28 min

    Y a-t-il la possibilité d’ajouter un module 4G (3G dans l’article, mais il serait mieux d’avoir de la 4G CAT6 voir CAT9) ? Si oui ça pourrait être intéressant à condition qu’il y a ai un port antenne TS9 (ou autre standard) sur la carte 4G.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 12 h 35 min
  • 4 août 2016 - 12 h 37 min

    Carte intéressante mais un poil trop cher, car j’imagine que les modules ne sont pas gratuit.
    Il lui faut une petite boite, une alim à minima.
    Du coup on risque de se retrouve au même tarif de certains routeurs qui peuvent aussi être personnalisable mais dans l’autre sens. :/

    PS: Un connecteur SFP n’est pas que pour connecter de la fibre optique

    Répondre
  • 4 août 2016 - 14 h 08 min

    @Pierre
    Ajout de HDMI, SATA, USB sur mikroBUS ? faudrait qu’on m’explique comment avec juste SPI, UART and I2C ?

    Répondre
  • 4 août 2016 - 15 h 09 min

    En l’absence d’un port série, comment fait-on pour installer la 1er fois l’OS la dessus ? (en DB9 en console je sais faire, mais là ?).

    Sinon entre un proc MARVELL 38X (qui vont de 1.2 à 2 Ghz, on ne sait pas ce qu’il y a vraiment) à et un AMD GX-412, quel est le plus à même selon vous de faire un meilleur boulot pour un proxy firewall (pfsense, etc.) ?

    Merci.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 18 h 16 min

    purée, z’ont mis tous les connecteurs possibles, y compris “dernier cri”, mais ils ont oublié le DB9 :( la boulette !

    @therevenger30: j’ai vérifié sur cette page, ça parle de uboot sur SD, USB, M.2/SATA, TFTP et même via l’usb-série intégré, mais aucune mention de DB9 !! du coup, je sais pas comment tu vas pouvoir faire pour flasher le bouzin…
    http://www.solid-run.com/wiki/doku.php?id=products:a38x:software:development:u-boot

    Répondre
  • gui
    4 août 2016 - 18 h 45 min

    @mincealors a mon avis tu as pas besoin de port DB9, il doit être par l’usb-serie, tu branches ton usb-serie sur ton pc et hop il voit un port COM.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 18 h 46 min

    Vous êtes sérieux quand vous parlez de prise DB9 ?
    Qui voudrait encore d’une antiquité pareille de nos jours ?

    Et c’est totalement inutile, l’installation sur ces machines peut se faire de plusieurs autres façons, bien évidemment (en flashant le BIOS par TFTP par ex. … comme quand on veut coller un OpenWRT sur un routeur compatible – routeurs qui, d’ailleurs, qui n’ont pas non plus de prises DB9 ;)

    Répondre
  • 4 août 2016 - 18 h 51 min

    @frolix8: Effectivement, j’ai tout mélangé. Les fonctions USB 3.0 ou SATA sont possibles avec le MiniPCIe. Le MikroBus est réservé à d’autres usages.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 19 h 11 min

    @gui & @DitesNonAuxPrisesDB9 : euhh… même sur le ton de la blague, je crois que j’ai justement évoqué toutes les manières de booter que vous me suggérez, non ??!
    enfin merci de m’apprendre ce qui est expliqué dans le lien que je vous ai donné, bien entendu je l’ai indiqué au pif, sans aller voir la page, un sacré coup de bol !

    Répondre
  • gui
    4 août 2016 - 19 h 38 min

    c’est quand même vachement utile un port serie sur une carte de ce type, ça permet de voir se qui se passe lors du boot et même agir dessus, en gros, même sans OS installé tu vois se qui passe sur la carte.

    Répondre
  • gui
    4 août 2016 - 19 h 43 min

    le uboot c’est un peu comme le bios, c’est la 1ere chose qui charge, elle va aller voir si tu as un OS sur ta carte SD ou ton SSD.

    Tu branches l’USB serie sur ton pc, tu lances putty avec le port COM qui correspond à ton USB serie et tu mattes si ca boot bien.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 20 h 49 min

    @gui: oui chéri, hum ça boote bien, mmmmm, continue c’est trop bon !!
    c’est marrant tous les gens qui se prennent pour des profs ici… c’est sûr que Putty sur Windows et ses ports COM, ça respire le kernel hacker… :)

    Répondre
  • gui
    4 août 2016 - 21 h 01 min

    et donc prend autre chose Linux et screen ? j’essai de répondre à ta question, j’ai répondu à coté ? DB9 tu fais la même chose qu’un port COM.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 21 h 26 min

    @tout le monde
    Ok, merci pour l’info sur les possibilités de travail sans DB9 (je n’ai pas l’habitude des cartes de dev…)

    Et sinon, le proc, c’est assez costaud pour gérer le trafic, de disons, 4/5 machines derrières sur de la fibre ? (en ayant un switch fibre entre la tête de fibre à la maison et cette carte, hors boxmachin donc)

    Merci.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 21 h 27 min

    @gui: ah? euh même si ça part d’une bonne intention, je crois pas avoir posé la moindre question ici, ni laissé entendre que j’avais besoin d’éclaircissements sur le sujet.

    Pour dissiper tout malentendu, je t’invite à relire mes précédents propos, que j’ai reproduits et commentés ci-dessous… (un indice: ce n’est pas du premier degré, disons que ça se voulait plutôt ironistico-satyrico-informatif, pour changer du train-train ambiant, désolé) :

    purée, z’ont mis tous les connecteurs possibles, y compris « dernier cri », mais ils ont oublié le DB9 :( la boulette ! *rires

    @therevenger30: j’ai vérifié sur cette page, ça parle de uboot sur SD, USB, M.2/SATA, TFTP et même via l’usb-série intégré, mais aucune mention de DB9 !! du coup, je sais pas comment tu vas pouvoir faire pour flasher le bouzin… *humour! :
    http://www.solid-run.com/wiki/doku.php?id=products:a38x:software:development:u-boot *pour info, la page du wiki de cette carte sur toutes les manières de la booter, ouh la méchante!

    (encore toutes mes excuses à therevenger30 pour ces petites taquineries)

    Répondre
  • 4 août 2016 - 21 h 53 min

    @mince alors

    Bah, minimachines sans ces petites taquineries, il manquerai un-je-ne-sais-quoi pour l’ambiance ;)

    Répondre
  • xxx
    5 août 2016 - 10 h 43 min
  • 5 août 2016 - 23 h 07 min

    DD-WRT & co, c’est gentils, mais depuis qu’on a du Gbit.s en downlink et en uplink, le routeur 100% software, ça commence à être juste pour les débits fibre. Du coup perso, j’ai du prendre un vrai routeur (un edgerouterlite – merveilleuse petite bete, mais prévoir du temps pour la config.) et ses accélérateur hard pour pouvoir utiliser pleinement ma fibre.
    Alors avec ce genre de plateforme, ce serait bien de savoir comment ca se passe… ca tiens ?

    Répondre
  • 6 août 2016 - 9 h 50 min

    DD-WRT c’est un peu plus que gentil. Pour moi c’est un critère d’achat.

    Répondre
  • 6 août 2016 - 16 h 59 min

    Tient, sur l’Edgerouterlite, il y a un port console, certes en facteur de forme RJ45, mais un port console, comme quoi… héhé.

    Répondre
  • 8 août 2016 - 18 h 44 min

    Bonsoir.

    Voici le datasheet de l’appareil :
    https://www.solid-run.com/wp-content/uploads/2016/07/Data-Sheet-ARMADA-ClearFog-Base.pdf

    On peut y voir un port µSD? J’en déduit donc qu’on peut booter dessus comme avec un raspberry.

    Sur le site il y a aussi un modèle pro :
    http://wiki.solid-run.com/lib/exe/fetch.php?media=a38x:carrierboard:docs:sr-data_sheet-armada-clearfog_pro.pdf

    Comme il semble que le coeur soit le même entre le base et le pro, il doit encaisser tout ce que le base peut lui envoyer (sfp et dual-giga)

    En tout cas je trouve que c’est intéressant comme démarche.
    A voir si open-wrt et consorts vont aller dessus.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *