Samsung ArtPC : Un PC original, compact et haut de gamme à partir de 1200$

Le Samsung ArtPC est une réponse design à une problématique de compacité en micro informatique. L’engin se distingue clairement de la concurrence en proposant une intégration très différente des autres machines associée à un jeu de composants haut de gamme. Comme le HP Pavillon Wave, ce nouveau venu propose une solution audio qui permet de délivrer directement du son sur 360° de manière omni directionnelle. Une proposition qui transforme cette machine en un PC d’ambiance a exposer plus qu’à cacher.

Il y a donc, décidément, un gouffre qui se creuse de plus en plus entre le bon vieux PC beige d’autrefois et les machines d’aujourd’hui. Entre la tour traditionnelle, aussi design soit-elle et les propositions comme ce Samsung ArtPC. Avec une gamme qui débute à 1200$, cette solution apparaît comme un PC qui s’affiche, avec des composants haut de gamme  et des performances dignes d’un PC classique.

Samsung ArtPC

Rond, hyper compact avec 13,97 cm de diamètre seulement, il mesure 27,17 cm de haut et enferme un équipement complet de PC traditionnel. Le Samsung ArtPC propose ainsi un matériel de base à 1199$ composé d’un Intel Core i5 Skylake associé à 8 Go de mémoire vive extensible à 16 Go,  un stockage SSD NVMe de 256 Go associé à un emplacement de stockage 2,5 pouces accessible.

Le tout  est combiné à un chipset graphique Radeon RX 460 2 Go pour prendre en charge la vidéo en 4K et proposer des performances décentes en 3D. Une facture assez salée pour ce type d’engin mais il faut prendre en compte le reste de son implantation : Enceinte omnidirectionnelle signée Harman Kardon, système lumineux en haut de la tour, design  et connectique complète : Quatre ports USB 3.0, une sortie DisplayPort, un port HDMI, un port casque et micro combiné, un RJ45 Gigabit et  un lecteur de cartes SDXC.

Samsung ArtPC

La version la plus haut de gamme propose un Core i7 Skylake, toujours un Radeon RX 460 2Go mais 16 Go de ram et un duo de stockage avec 256 Go de NVMe et 1 To de stockage mécanique 2,5 pouces 5400 tours. Elle est facturée 1599$ ce qui est assez énorme en comparaison du changement déployé par Samsung en terme de matériel,

Evidemment, on ne connait pas le détail de la puce Skylake employé : Core i5 et Core i7, cela nous laisse un peu sur notre faim en terme d’informations mais malheureusement, ce Samsung ArtPC étant en précommande, nous n’avons pas plus d’infos pour le moment.

Samsung ArtPC

Petit souci, le PC est directement alimenté par un câble tripolaire, son alimentation est donc interne, une solution incompréhensible d’un point de vue esthétique, il faudra donc gâcher ce joli design par une pieuvre de câble dont un au moins d’un assez beau diamètre, pour l’alimenter. Le recours à un boitier externe d’alimentation aurait probablement été une bonne idée.

HP Pavilion Wave

Le HP Pavillion Wave

Mais le plus gros problème n’est pas là. Si le HP Pavillon Wave propose le même genre de concept de PC tout intégré avec un système audio, il le fait pour une facture qui devrait être deux fois moins salée : On parle d’un prix public autour des 550$ pour la configuration de base. Une différence énorme puisque si HP vise clairement un public qui va acheter un ordinateur comme un micro onde afin d’en avoir un usage classique sans avoir à déployer de compétences particulières, il vise ici avec un prix assez bien calibré. Pour 1200$, voire 1600$, le Samsung ArtPC se positionne sur une autre catégorie de public.

A ce tarif, les utilisateurs espèrent peut être un meilleur amortissement qu les deux ans de fonctionnement que leur offrira la garantie de base de l’engin. Or cet amortissement en informatique passe par une certaine modularité. Si le HP Pavillion Wave comme le Samsung ArtPC n’offrent aucune évolutivité technique, le premier a le bon goût d’être beaucoup plus accessible que le second ce qui fait qu’il sera moins désagréable de l’emmener se faire recycler. A 1200$, pire à 1600$, le jour où le Samsung ArtPC tombera en panne, il n’y aura aucune possibilité de le réparer.

Zotac ZBox EN1070

Choisir entre ce risque de panne pour pouvoir afficher son PC ou investir moins d’argent dans un classique PC au format Mini-ITX ou une minimachine de type Zotac, Gigabyte, Intel NUC ou Shuttle que l’on pourra cacher quelque part et un système d’enceintes à mettre en avant, la solution la plus pérenne ne passe évidemment pas par Samsung. Les boîtiers Mini-ITX sont certes moins jolis à regarder mais ils offrent l’avantage d’une énorme modularité où il est possible de changer les composants pièce par pièce. Les MiniPC offrent au choix plus de puissance, parfois plus de modularité et souvent un prix plus accessible.

Source :  MSPowerUser via Liliputing

7 commentaires sur ce sujet.
  • 11 octobre 2016 - 12 h 37 min

    Il y a toujours des gens pour acheter très cher ce qui est visiblement luxueux aux yeux des autres, mais là question design c’est particulier et c’est pas du apple quand même. Même si c’est cher, ben ca ne ce voit pas. Reste à savoir la qualité audio sur un unique hp, où est la stéréo ?

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 12 h 43 min

    …Oui mais est-ce qu’il explose? :D

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 13 h 20 min

    on dirait des poubelles/cendriers publiques o0

    j’ai envie d’écraser mon mégot sur le dessus du Samsung ArtPC :-°

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 13 h 29 min

    @Kynn: Oui…ton compte en banque !

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 15 h 18 min

    Ca fait cher l’enceinte, parce que vu les specs du “PC”, rien de faramineux…

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 17 h 55 min

    Euh, il y a vraiment des gens qui trouvent ce cendrier chauffé au gaz esthétique ?

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 17 h 59 min

    @geoslake: Ben plus que ça :
    Old-Computer

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *