Samsung va intégrer les circuits AMD Radeon dans ses futurs SoC

Samsung qui développe ses propres puces ARM Exynos depuis des années, vient d’annoncer avoir acquis auprès d’AMD une licence pour exploiter les circuits graphiques Radeon. Un partenariat stratégique important qui pourrait donner des ailes à la marque.

Ce partenariat est très intéressant car il pourrait être à l’origine d’un véritable basculement technologique pour Samsung. On ne sait pas encore dans quels produits le Coréen veut intégrer des composants issus de la famille Radeon et le choix est vaste, mais il ouvre une porte à de nouveaux développements pouvant se révéler hautement stratégiques.

SASMUNG AMD

Samsung annonce avoir signé un contrat sur plusieurs années pour le développement de solutions hautes performances et à très basse consommation avec AMD. Cela signifie non pas que Samsung va acheter des puces à AMD pour les intégrer dans de futurs produits tels quels. Mais bien que les ingénieurs de Samsung vont pouvoir explorer les entrailles des capacités des puces Radeon pour en extraire les composants dont ils auront besoin, avec l’aide d’AMD, afin de les intégrer dans des solutions mobiles.

En gros c’est la “recette Radeon” sur laquelle Samsung vient de mettre la main. La marque conçoit depuis des années des SoC ARM avec ses Exynos. Comme toutes les solutions ARM, il s’agit d’un assemblage de coeurs et d’un système graphique. cela peut être un Mali dont la licence est achetée à ARM comme un PowerVR d’Imagination Technologies, par exemple. Avec ce partenariat, ce coeur pourrait être issu de la technologie Radeon d’AMD.

C’est évidemment une décision qui pourrait être bénéfique aux deux entités. Samsung profitera de ces coeurs pour développer de nouvelles puces avec de nouvelles capacités 2D et 3D. AMD profitera de l’expertise du Coréen en matière d’optimisation énergétique et de développement de solutions ARM. L’arrivée d’un SoC Exynos de ce type sera enfin bénéfique au consommateur puisqu’il pourra trouver ici une solution très compétente en terme de calcul mais également en capacités graphiques.

A noter que Samsung n’est pas inactif sur le domaine des solutions graphiques ARM. Ce n’est jamais un travail de sprint mais une course de fond. La marque développe sa propre solution graphique depuis des années et cette signature d’accord avec AMD peut signifier qu’il lui manque encore quelques briques technologiques qu’elle préfère payer à AMD plutôt que de supporter les frais d’un développement solo. Cela peut s’avérer plus payant, notamment pour éviter de retarder encore et encore une sortie effective de ses puces. C’est peut être également un moyen d’éviter des soucis juridiques avec différentes marques, en s’appuyant sur les brevets d’AMD, Samsung passe au travers de plaintes concernant des moyens techniques qu’elle n’est pas censée utiliser sans verser de royalties.

Reste à savoir le réel impact de ces développements et à quelle distance ils sont situés de nous. Cette signature a t-elle été gardée la plus secrète possible et révélée très tardivement pour lancer sous peu de nouvelles puces Exynos ? Est-ce juste un nouvel ajout dans un catalogue de brevets que Samsung prépare pour une puce qui ne sera révélée que dans quelques années ? Le communiqué de presse de la marque ne parle pas de calendrier et reste très évasif sur les produits qui seront issus de ce mariage entre Samsung et AMD.

Plusieurs produits pourraient être impactés : Les smartphones évidemment, les tablettes également puisque la marque est une des dernières à proposer des solutions solides sur le segment. Mais aussi les téléviseurs qui pourraient embarquer ce type de SoC pour proposer non seulement une excellente prise en charge des contenus de très haute définition mais également des fonctions 3D pour proposer des services et des jeux intégrés.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
7 commentaires sur ce sujet.
  • 4 juin 2019 - 11 h 59 min

    Ils sont déjà présents. Adreno est d’ailleurs l’anagramme de Radeon pour une raison.

    Répondre
  • 4 juin 2019 - 12 h 19 min

    @Meep: Alors oui si tu veux, mais il y a quand même une grosse différence entre les IP Imageon acquises par Qualcomm lors du rachat à ATI en 2009 et les Radeon d’AMD sorties 10 ans plus tard.

    Répondre
  • 4 juin 2019 - 12 h 22 min

    @Meep: bien vu !!!

    Répondre
  • tof
    4 juin 2019 - 14 h 48 min
  • 4 juin 2019 - 16 h 41 min

    AMD a vraiment le vent en poupe.
    Et c’est mérité après des années de galère.

    Répondre
  • 5 juin 2019 - 12 h 07 min

    Plutôt pressé qu’il le fasse .
    Première raison ,les circuit MALI ne disposent pas d’une bonne gestion sous LINUX et autres système dérivé de cet OS sauf qu’il sont parfois optimisé sous ANDROID d’après mes diverses lectures .

    Seconde raison ,si AMD ouvre a SAMSUNG et d’autres fondeurs l’accès au GPU AMD ,Nvidia sera tôt ou tard obligé de réagir ce qui assainira le marché en laissant que des GPU disposant de pilotes optimisé a Open GL et équivalent sur nos processeurs ARM .

    Répondre
  • Mez
    7 juin 2019 - 11 h 30 min

    @Meep:

    Ca fait quand même un bail que les Adreno sont passés chez Qualcomm.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *