Reviiser : le format PC transportable adapté au Raspberry Pi

Reviiser est un projet de nostalgique construit autour d’une Raspberry Pi 4. La machine ressemble aux PC transportables du début de l’informatique avec un format “valise” très caractéristique.

Reviiser n’a pas pour but d’optimiser l’espace occupé par une solution Raspberry Pi mais de revisiter ce type de format afin de proposer une solution solide et transportable dans des conditions difficiles.

Reviiser

Le boitier de Reviiser est imprimé en 3D, pièce par pièce, autour d’une carte Raspberry Pi et d’un écran 7 pouces tactile. Une solution déjà vue dans de nombreuses autres solutions du genre. Ici, l’auteur de cette machine, Dave Estes, n’a pas voulu en faire une machine ultracompacte en aménageant le tout de la manière la plus embarquée possible. Le clavier est une solution mécanique de format classique et le positionnement des éléments est fait autour de lui.

Plusieurs éléments sont à retenir dans ce montage. D’abord, l’idée d’une batterie 30 000 mAh double port assurant l’alimentation séparée du Raspberry Pi 4 et de l’écran. Cela permet de travailler avec un système et de le laisser tourner sans épuiser la batterie avec son affichage, facilement. Les deux interrupteurs à levier participent également grandement à l’esprit nostalgique du système.

Les accès aux divers composants sont respectés pour pouvoir utiliser au mieux les capacités de la carte Raspberry Pi. On pourra donc venir ajouter des extensions, par exemple, mais également déporter d’autres ports en façade si besoin est. Pour se faire, le recours à un patchwork de pièces imprimées en 3D et vissées les unes dans les autres est une bonne idée. En cas de changement, il suffit d’imprimer l’élément nécessaire et de le remplacer sur le Reviiser. 

L’idée évoquée d’un système de cartouche que l’on pourrait glisser au dos de l’appareil et qui viendrait se brancher sur les GPIO de la carte Raspberry Pi 4 déportés sur un support adapté est excellente. Avec ce système, il serait possible de transformer tour à tour le Reviiser en PirateBox, en compteur Geiger, en station météo ou en émetteur FM ou tout autre projet suivant les besoins. Un simple changement de cartouche permettant de brancher le matériel nécessaire au fonctionnement de l’appareil. Le format robuste de l’ensemble étant parfait pour trimbaler le Pi 4 là où on aurait besoin de ces divers outils.

Dave Estes a décidé de construire un site autour de ce projet, il y proposera des ressources, informations, fichiers 3D et autres données au fur et a mesure de l’évolution de ce projet.

Source: Hackaday

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
6 commentaires sur ce sujet.
  • 10 janvier 2020 - 13 h 31 min

    Sympa comme révision de la grande époque .
    Perso ,l’idée me semble valable comme solution pour refaire un vrai PC moderne .
    Une petite carte avec un Celeron N-4100 et un peu de RAM ,un écran de 7 ou 8 pouces bien défini ,l’ensemble dans un boitier type AMSTRAD PPC 512 avec lecteur moderne de type USB et lecteur de cartes mémoires ,un petite trappe pour un SDD et une batterie .
    L’ensemble a un prix raisonnable bien sur .

    Répondre
  • MG
    10 janvier 2020 - 13 h 36 min

    Bonjour, rien à voir avec la choucroute mais à une minute et 26 secondes environ, on voit le concepteur taper des instructions à l’écran. Sur l’écran, les caractères défilent de la droite vers la gauche. Pourtant, le nom de la machine “REVIISER” est bien dans le bon sens. Auriez-vous une idée de cette différence ?

    Note : on a également les écritures écrites de droite à gauche lors du boot de la machine.

    Cordialement

    Répondre
  • 10 janvier 2020 - 15 h 38 min

    @MG: il confirme l’inversion d’écran, mais il n’en explique pas clairement la raison au début (à moins que j’aie loupé un truc). Ceci dit, il tape une commande sur le terminal afin de rétablir la bonne rotation (à 01:25).

    Répondre
  • 11 janvier 2020 - 11 h 45 min

    Pas forcément super emballé par ce type de “grosse machine”. Elle m’a l’air bien fragile. Je ne vois pas trop l’intérêt.
    Il existe des solutions chinoises plus compactes (au niveau ordinateurs) ou les NUC.
    Bref, pour moi un Raspberry c’est tout petit pas gros…

    Répondre
  • 13 janvier 2020 - 10 h 21 min

    C’est mignon, presque néo steam punk (!).

    Mais je préfèrerais un format valise diplomatique ou nucléaire, avec le clavier en bas, l’écran sur la partie haute, et un bloc d’extensions sur la droite.

    Ce qui est rafraichissant, c’est que ça change par rapport à toutes les miniaturisations vues jusqu’à présent !

    Il faut vraiment que je passe sur une imprimante 3D grand format….

    Répondre
  • 13 janvier 2020 - 10 h 23 min

    Je sais : il manque une manivelle pour recharger la batterie !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *