Razer Tensorbook : un ultraportable sur mesure pour Lambda

Le Razer Tensorbook est un ultraportable assez original tant il est orienté sur un usage précis. Plus qu’une offre grand public, cela ressemble à une commande de la part d’un de ses partenaires.

Le Razer Tensorbook est issu d’un partenariat entre le constructeur de portables et la société Lambda. Un vendeur de matériel et de logiciels orientés Intelligence Artificielle qui utilise ce produit pour fournir des plateformes mobiles à ses clients.

Imaginez que vous êtes une société qui vend des logiciels spécialisés, très spécialisés, dans l’Intelligence Artificielle et le Deep Learning. Une société qui a besoin d’un matériel haut de gamme pour faire fonctionner ses produits et qui cherche un engin capable de les accueillir. Imaginez, en face, une marque de matériel informatique reconnue dans le monde du jeu vidéo mais pas vraiment la marque que l’on citerait en premier quand on cherche un matériel professionnel.

C’est une rencontre entre ces deux types de société qui est probablement à l’origine de ce Razer Tensorbook. Un ultraportable haut de gamme, dérivé d’une offre commerciale classique, et dont les curseurs ont été poussés au maximum pour accueillir un logiciel professionnel.

Ce cousin peu éloigné des Razer Blade est livré pré-équipé du logiciel Lambda Stack. Il s’agit d’une solution fonctionnant sous un processeur Intel Core i7-11800H  avec 64 Go de mémoire vive et 2 To de stockage. La partie graphique de l’engin est assurée par un circuit Nvidia RTX 3080 et l’ensemble tournera sous Ubuntu. Prix de départ pour ce joujou de 15.6″ de diagonale ? 3499$ HT. Prix maximum ? 4999$ HT.

A vrai dire, analyser la machine comme cela c’est prendre le problème du mauvais côté. Ce qui compte dans cette offre, ce n’est pas la machine, c’est le logiciel. L’écrin qui l’accueille est en réalité le moindre des soucis de la personne intéressée par les capacités offertes par la solution Lamda Stack. Ce qui compte ici ce sont les puissances cumulées du processeur Intel  et des unités de calcul de la carte Nvidia. La possibilité de pouvoir utiliser confortablement l’ensemble avec assez de mémoire vive et de stockage pour ne pas être ralenti par la machine. Mais, en réalité, ce que propose le Tensorbook c’est un accès mobile à ce programme pour pouvoir continuer à travailler en toutes circonstances. 

Et je me dis que cette demande a du naitre chez Lambda qui a contacté Razer après avoir testé un de leurs portables haut de gamme pour répondre à ce cahier des charges. Je n’ai bien sûr aucune autre source que mon intuition mais j’ai bien l’impression que les diverses étapes de confinement et autres problématiques rencontrées ces derniers temps ont du pousser les clients de Lambda à chercher une solution pour continuer à travailler dans de bonnes conditions hors de leur univers habituel. Payer – très cher – un ingénieur spécialisé à ne rien faire parce qu’il est chez lui avec une machine trop faible pour piloter le logiciel ou sans un accès rapide pour profiter d’un accès Cloud, c’est assez compliqué à gérer. Proposer un portable comme le Tensorbook permet de s’assurer d’un calendrier de développement qui sera respecté. 

Une station de travail de Lambda, comptez 5920$ HT

Les clients de Lambda peuvent se permettre ce genre de dépenses. La marque n’est pas à son coup d’essai et propose des stations de travail, des serveurs et autres solutions matérielles pour sa clientèle. Le choix de proposer un portable particulier avec Razer lui assure juste la qualité de finition recherchée pour fonctionner. Et pour Razer, l’opération n’est pas mauvaise puisque cela lui assure une certaine visibilité sur un service original et un produit haut de gamme.

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

5 commentaires sur ce sujet.
  • 14 avril 2022 - 11 h 24 min

    Belle machine pour ceux qui travaillent dans le domaine du deep learning/machine !
    Une des limitations de ce type de machine pour faire du deep learning en local c’est la capacité mémoire du GPU
    ici avec une RTX 3080 ti on peut espérer avoir du 16 GB. Parfois un peu moins de puissance GPU mais plus de mémoire est plus utile. Exemple une RTX 3060 avec 12 GB sera sans doute plus polyvalente qu’une RTX 3070 Ti avec « seulement 8 GB »
    L’investissement dans ce type d’engin est à mettre en perspective aussi avec des services cloud qui propose à peu de frais des services de compute CPU/GPU/TPU (exemple Google Colab, AWS Sagemaker, Azure ML, ..) avec un stacl logicielle bien intégrée

    Pour moi qui bosse dans un gros groupe, pas sur que la DSI valide ce type de Laptop :-( … on aura droit comme d’hab à du dell lattitude ;-)

    Répondre
  • 14 avril 2022 - 11 h 43 min

    @calvin: Je pense qu’en fait… c’est plus sage. Le Dell (ou le HP, ou le Lenovo) sera vendu avec un contrat qui permettra d’avoir un remplacement rapide en cas de pépin.

    Répondre
  • 14 avril 2022 - 11 h 56 min

    @Pierre Lecourt:

    C’est clair c’est un laptop qui répond à 0.01% des besoins d’une grosse boite … et encore pour ce type de besoin, on bascule de plus en plus vers les env. de dev cloud. Faut juste avoir une bonne connexion fibre pour travailler confortablement

    Répondre
  • 14 avril 2022 - 23 h 40 min

    Pour moi c’est de la com plus qu’une réelle solution. Pour faire du calcul, un portable est contre productif … car il a une mauvaise gestion de la dissipation thermique et d’ailleurs pour en avoir fais les frais chez razer on ne sacrifie pas le design quitte à avoir une machine qui crame. Les calculs durent longtemps et les petits ventilos de portable, le design même ultracompact, n’est pas fait pour tenir une charge intensive sur plusieurs jours.

    Répondre
  • 15 avril 2022 - 3 h 13 min

    Même sans parler de deep learning, je connais bien des ingénieurs que j’ai au bout du fil qui rêveraient d’un laptop comme ça… Parce qu’un Lenovo P15, P52, etc c’est lourd, c’est encombrant…

    Le même portable avec une quadro et je pense que beaucoup d’ingés seront ravis et titilleront leurs DSI.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *