Razer Blade 14 : Ryzen 9 6900HX et RTX 3080 ti

Au CES 2022, Razer annonce son nouveau portable 14″ et un équipement très haut de gamme avec à son bord un mix AMD et Nvidia pouvant aller très très loin.

La gamme n’a jamais fait vraiment dans la dentelle et le nouveau Razer Blade 14 2022 n’échappe donc pas à la règle. Le nouveau venu propose à la fois un châssis compact et  des composants ultra performants. Un mélange étonnant qu’il faudra bien sûr juger sur pièces.

Avec 1.78 kilo, 31.97 cm de large et 22 cm de profondeur, le nouveau Razer Blade 14 est un ultraportable 14″ très compact et qui s’annonce pourtant très rapide. La marque a convoqué deux grands hommes au sein de l’engin : Rembrandt pour la puce AMD et Ampère pour le circuit graphique Nvidia. Un ensemble d’autant plus étonnant que le portable reste contraint dans un châssis d’une épaisseur de 16.8 mm seulement. L’ensemble sera porté par 16 Go de mémoire vive LPDDR5-4800 soudée à la carte mère et non évolutive et un stockage M.2 2280 NVMe PCIe x4 de 1 To qu’on pourra faire évoluer vers 2 To.

A bord de l’engin on retrouvera une base commune autour d’un processeur AMD Ryzen 9 6900HX équipé d’un circuit graphique RDNA2 comme élément de base d’affichage. Une solution très performante qui sera épaulé par des solutions graphiques en fonction de l’affichage retenu. 

L’écran de la machine est un 14″ à bordures fines (4.7 mm) à dalle mate qui sera décliné tout d’abord dans une proposition très classique avec un FullHD IPS au taux de rafraichissement de 144 Hz et 100% sRGB. De la qualité sans extravagance qui sera épaulé par un circuit Nvidia GeForce RTX 3060 avec 6 Go de mémoire dédiée GDDR6.

Mais l’écran pourra également être décliné en RTX 3070 Ti ou 3080 Ti avec un affichage pouvant grimper en 2560 x 1550 pixels en 165 Hz 100% DCI-P3. Ces circuit graphiques embarqueront jusqu’à 16 Go de mémoire dédiée en GDDR6. 

On retrouve les fioritures habituelles de la gamme, c’est à dire un ensemble de fonctions et de postes pensés pour une machine de jeu. Le clavier type Chiclet est rétro éclairé avec un support RGB Chroma complet de chaque touche pour programmer des schémas directement sur le dessin de votre engin et ainsi l’adapter à vos titres préférés. Razer indique un effort fait sur ce clavier qui a été redessiné pour ne plus proposer de touches réduites. Les demies touches ont également disparu pour une plus grande ergonomie. Le pavé tactile est recouvert d’une surface en verre pour améliorer son usage.

D’autres postes sont travaillés comme la webcam qui passe à un vrai FullHD avec une reconnaissance faciale. Les enceintes stéréo proposent une option pour un rendu THX Spatial Audio. 

La connectique enfin est plutôt complète avec autour de ce maigre châssis un ensemble comprenant deux ports USB 3.2 Gen2 Type-C avec une prise en charge de Power Delivery pour charger la machine mais aussi de l’Ethernet Gigabit et du DisplayPort 1.4. Deux ports USB 3.2 Gen2 Type-A, une sortie HDMI 2.1 et un port jack audio combo 3.5 mm. Un port de charge dédié permettant de délivrer 320 watts grâce au  bloc secteur fourni est également présent, ce port n’est pas en doublon avec le port USB Type-C, c’est la solution indispensable pour pouvoir continuer a jouer en chargeant l’appareil. Le port USB Power Delivery n’étant pas forcément en mesure de fournir la puissance nécessaire. Il servira surtout en mobilité pouir utiliser l’engin comme un PC classique ou pour recharger la machine éteinte. La batterie est une 61.6 Whr et un module Wifi6E et Bluetooth 5.2 est présent pour se connecter facilement aux réseaux sans fil.

Prix de ce joli Razer Blade 14 2022 ? Comptez 2199€ pour la version RTX 3060 entrée de gamme dès le mois de Février. Pas de prix en euros pour la modèle le plus haut de gamme en RTX 3080 Ti mais le tarif US annoncé est de 3499$… La machine est très impressionnante et si ce n’est la fausse note d’un engin figé sur 16 Go de mémoire vive et non évolutive sur ce poste, il est difficile de lui faire de véritables autres reproches.

Reste qu’entre l’appréciation d’une fiche technique et la proposition réelle il y a des détails qui laissent songeur. En particulier la gestion du refroidissement de l’ensemble. Faire tenir ces composants au tempérament assez chaud dans un châssis de ce type demandera pas mal de ventilation et c’est peut être le futur défaut de nombreux portables de ce genre. Embarquer des composants très très gourmands en watts, dégageant beaucoup de chaleur et qu’on va gérer avec une ventilation puissante et… très sonore.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

5 commentaires sur ce sujet.
  • 10 janvier 2022 - 12 h 38 min

    Je suis très surpris de découvrir ces dernières semaines des ordinateurs portables relativement fins avec des processeur graphique haut de gamme pour machines sédentaire. Je peux me tromper mais ils le semble que ça n’existait pas il y a quelques années. On voyait ça uniquement sur des machine très épaisse type Alienware. Je sais pas si cette génération de GPU chauffe moins que les autres par leur gravure mais ça me semble peu probable. Reste à savoir si ce genre de processeur graphique fonctionne a fréquence équivalente à une carte « normale » parceque effectivement il va falloir compter le prix du casque anti bruit pour l’utilisateur et tout ceux qui sont autour…

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 17 h 04 min

    @Ayziaa: les puces ne chauffent pas moins mais on maîtrise mieux le refroidissement, notamment parce qu’avec l’arrivée des ultraportables il y a un petit nombre d’années maintenant la demande pour des PC de jeux puissants ultrafins a progressivement augmenté

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 18 h 54 min

    @Clément Nerma: il y a aussi la fréquence du GPU qui peut varier fortement (de 80 a 150+ watts pour une 3080 par exemple).

    Répondre
  • Luc
    10 janvier 2022 - 20 h 27 min

    Quand j’ai vu un « bloc secteur de 320 W », j’ai bondis: comment dissiper une telle puissance (ne serait-ce qu’un tiers de celle-ci) ?
    Heureusement le dernier paragraphe de l’article est là pour le souligner.

    Pas trop mon genre de bécane par contre …

    Répondre
  • 11 janvier 2022 - 7 h 06 min

    Je rejoins Pierre et n0n04t0r, on peut mettre n’importe quelle carte graphique dans n’importe quelle épaisseur, la chaleur à évacuer sera le frein pour exploiter la puissance théorique. Et en pratique avoir une 3080ti équivalente à une 3070 dans un portable un peu plus épais (type Msi GE ou GP 66 ou 76) n’aura pas beaucoup d’intérêt.
    Produit pour une niche …

    Faire rêver avec des chiffres et de belles fiches techniques, faire rêver, c’est trop sympathique, grisant …
    Faudrait arrêter de s’écouter parler chez Razerblade et sortir quelque chose d’autre d’un peu plus abordable pour contrer les produits Msi précités.
    Même Asus est en retrait aujourd’hui (les gros châssis n’ont plus la côte, dommage)
    Seuls, Msi et Alienware ont le champs libre et gagnent ce marché. Dommage

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *