Votre propre camera embarquée avec une Raspberry Pi Zéro

Un petit peu de code, quelques composants à assembler et une carte Raspberry Pi Zéro et vous voilà avec votre propre petite caméra embarquée pour filmer votre quotidien ou d’autres projets. Un guide bienvenu pour ce début Juillet où les plus jeunes auront envie de tenter des expériences simples et aux résultats immédiats.

Tout le projet est extrêmement bien détaillé, il est évidemment en anglais mais rien de vraiment sorcier n’est difficile à comprendre. Le but du jeu est d’assembler autour d’une Raspberry Pi Zéro sa source d’alimentation pour la rendre autonome, une caméra et d’enfermer le tout dans un boitier.

Raspberry Pi cam

C’est peut être la partie la plus délicate d’ailleurs que de fabriquer ce boitier. L’idée est d’imprimer celui-ci en 3D sur la base des fichiers partagés afin d’obtenir une protection sur mesures pour le projet. Le problème est qu’il n’est pas forcément évident de disposer d’une imprimante 3D. Qu’à cela ne tienne, il est possible de recycler d’autres appareils pour le même résultat tout comme il est possible d’utiliser une autre solution que la Raspberry Pi Zéro si vous n’en avez pas une sous la main. Evidemment, on perd alors le côté caméra embarquée du projet mais ce n’est pas forcément ce que tout le monde recherche.

Raspberry Pi cam

Pour le reste, l’idée est de profiter des capacités des nouvelles cameras V2.1 de la fondation Raspberry Pi. Celles-ci sont capables de réaliser de très bons clichés et associées à un peu de programmation, il est possible de projeter de nombreux usages : Cameras embarquées, réalisation de timelapse, captures déportées depuis un télescope ou un microscope. Les usages sont très larges.

Raspberry Pi cam

Le détail de la procédure est minutieux, tout comme la liste des composants nécessaires. Les étapes clés de la programmation de la carte sont détaillées mais il est également possible de récupérer une image prête à l’emploi que vous n’aurez plus qu’a modifier pour déterminer, par exemple, l’intervalle de temps entre chaque prise de vue.

Raspberry Pi cam

 

Le projet est donc assez simple à suivre, facile à installer à partir du moment où vous avez l’ensemble des composants disponibles. Il provient d’Adafruit qui.. vend ces composants et on comprend donc bien la volonté de l’enseigne derrière ce guide. Mais vous pourrez trouver assez facilement des composants identiques chez un revendeur Ebay ou sur AliExpress tout en profitant de l’excellent tutoriel mis en place.

Au final, on a donc une bonne idée basée sur un listing de composants assez simple, une belle réalisation qui pourra également être détourné vers d’autres usages.

15 commentaires sur ce sujet.
  • 4 juillet 2016 - 14 h 13 min

    ok je mets ça en favori😎😎😋😄😄 ah…si j’avais le temps… j’adorerais faire ce genre de truc, je pense aussi qu’avoir quelques compétences en électronique serait un plus dans mon cas! heureusement il y a des tutos merci!
    ⚽⚽⚽⚽⚽ 🇩🇪 🇫🇷 🇫🇷 🇫🇷 🇫🇷 🇫🇷

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 14 h 21 min

    Pierre,
    Merci pour cet article ;-)
    Je voudrais acheter le cable special pour connecter la camera Pi au raspberry PI zero
    Je ne l’ai trouvé que chez ThePiHut mais il y a autant de frais de port que le prix de ce cable (soit 2x 4£ !!!)

    Quelqu’un aurait il un autre site “plus raisonnable” pour le commander ?

    Merci

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 14 h 31 min

    Certains vont apprécier de pouvoir monter ça sur un drone ! A voir ce que ça donne avec les vibrations de celui-ci.

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 14 h 45 min

    @patou:

    ahh lol moi c’est l’inverse, j’ai toutes les competences en electronique, mais rien en programmation…

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 14 h 51 min

    Autonomie de 5 minutes …

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 14 h 52 min

    @Nico: a non 2 heure… c’est quand même peu :(

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 15 h 20 min

    @Nico: Ca dépend pour quoi faire… Il suffit de coller une batterie externe et on passe de 2 heures à 18 :)

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 15 h 53 min

    Pas mal, ça laisse entrevoir la possibilité d’utiliser un montage analogue pour une petite solution de vidéosurveillance… (avec Motion… faut aussi implémenter le Wi-fi d’une manière ou d’une autre)

    Répondre
  • to
    4 juillet 2016 - 17 h 39 min

    Il manque la premiere partie du tuto : ou trouver un raspi 0 ? ;)

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 18 h 49 min

    @to:
    thepihut ou autre ou adafruit ou pimoroni quand c’est en stock :) soit tous les 2/3 mois environ.

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 19 h 07 min

    J’aimerais bien mais pas de pi zero dispo , heureusement que la production a soit disant augmentée …. (ou alors la demande est énorme …)

    Répondre
  • to
    4 juillet 2016 - 19 h 28 min

    @haze, oui je sais, quand c’est en stock ;) mais en vrai ? Je veux dire, est’ce quelqu’un a deja vu un pi0 en vrai. Pas la photo d’un mec sur un blog qui a recu des samples press.

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 12 h 17 min

    Ce qui est très sympa dans ce type de montages, mais le coté DIY, mais quel est le coût global de cette solution ?
    il me semble que si on fait la somme des composants, on arrive au prix d’une camera ip motorisée, non ?

    Pour baisser les couts, on peut utiliser une petit webcam usb, certes avec une très faible résolution, mais à des prix très bas.

    Répondre
  • 6 juillet 2016 - 0 h 06 min

    @to: @jujudk: pihut a du stock en ce moment
    si vous en avez besoin, c’est le moment

    Répondre
  • 6 juillet 2016 - 17 h 19 min

    @orangina rouge: The Pi Hut et Pimonori ont du stock, en effet.

    Limité à 1 RPI Zero par commande.
    Frais de port de £4 vers la France.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *