Raspberry Pi ouvre l’accès à des cartes sur-mesure

Une offre intéressante de la part de Raspberry Pi et Element 14, la possibilité de commander des cartes au design différent des modèles habituels. Il vous faudra commander 3000 pièces au minimum pour avoir droit à ce traitement de faveur de la part de la fondation.

L’idée est très bonne, cela peut permettre à certains industriels de s’appuyer sur la carte pour créer leur propre matériel tout en proposant un autre design que celui d’origine. Rajouter des options de connectique, des composants supplémentaires ou autre devient ainsi possible.

Minimachines.net

Il vous faudra compter sur une commande minimale de 3000 pièces pour que la fondation vous autorise à passer une commande de ce type. Un minimum de commande relativement modeste pour une entreprise qui cherche à développer un projet commercial ou une intégration de produit. Imaginez vous à la recherche d’une solution pouvant afficher des informations au travers d’un jukebox, la Raspberry Pi pourrait tout à fait répondre à vos critères mais vous désirez d’autres composants sur celle-ci. Au lieu de commander des adaptateurs et autres accessoires, la fabrication d’un lot de 3000 pièces permettra une implantation sur-mesure.

Idem pour la création d’un lecteur multimédia de salon, pour pallier à certains défauts de la carte, il est possible d’imaginer un boitier et un modèle de Raspberry Pi sur-mesure, proposant par exemple une sortie optique S/PDIF, et d’intégrer l’ensemble avec une distribution Linux adaptée.

Enfin, pour un développement d’objet connecté effectué avec une Raspberry Pi, il peut être utile de finaliser l’objet avec une carte basée sur le même coeur mais débarrassée d’options inutiles.

Minimachines.net

Les options possibles sont assez variées :

  • Changement du design du circuit de la carte.
  • Ajout ou suppression de connecteurs
  • Ajout ou suppression d’interfaces
  • Changement de configuration ou de type de mémoires
  • Ajout de nouvelles fonctionnalités sur la carte

Bien entendu aucune modification n’est possible sur le coeur de la solution, le SoC doit rester le même. Le fabricant et distributeur Element 14 est le partenaire officiel et unique dans ce travail de fabrication de cartes sur mesures.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 27 octobre 2015 - 17 h 41 min

    Sympa, cela ouvre pas mal de possibilités.
    Malheureusement, les bidouilleurs sont priés d’aller voir ailleurs. Il vaut mieux se tourner pour eux vers olimex, leurs cartes olinuxino étant vraiment open hardware.

    Répondre
  • 27 octobre 2015 - 18 h 35 min

    Pour épater la galerie, il faut faire une carte avec 4 ports SATA et un port gigabit.
    La base ultime pour les NAS de bricoleurs. Aucune alternative sérieuse sur le marché.

    Répondre
  • 27 octobre 2015 - 19 h 06 min

    Un jour ce sera aussi ouvert qu’Arduino et on pourra avoir no Pi vraiment sur mesure :)

    Répondre
  • 27 octobre 2015 - 19 h 23 min

    Perso ,je trouve l’idée sympathique bien que j’ai nul besoin de 3000 carte .

    C’est à mon avis un choix pratique permettant à l’acheteur d’avoir mieux qu’un Raspberry Pi de base

    Prenons une utilisation toute bête de petit ordinateur sous linux .

    Un des trucs qui me gêne sur le Pi c’est cette carte mini SD alors un modèle avec un lecteur de carte SD classique me semble mieux .
    À partir du fait que la carte est sur mesure ,il y a possibilité de mettre toute la connectique derrière par exemple .

    Quite à pousser l’intégration pourquoi ne pas y intégrer un module RTC aussi et un port SATA .

    Faire du Raspberry Pi un Amstrad ou un C64 moderne en intégrant ce qu’il faut dessus .

    Bref ,si le Pi est une bonne machine sa disposition reste un poil figé en matière d’utilisation .

    Répondre
  • 28 octobre 2015 - 8 h 40 min

    Très intéressant pour le futur cette annonce, l’on va enfin pouvoir se procurer des Rpi avec une RTC intégré ou un form factor qui corresponde mieux à un usage pro.
    Enfin il faudra voir le prix de la production de ce genre de cartes, le R&D n’étant pas gratuit.

    Répondre
  • 28 octobre 2015 - 11 h 11 min

    Le premier qui sort un modèle avec une sortie SPDIF en plus a gagné !
    A la limite avec une petite RTC tant qu’on y est, mais là je chipote :D

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *