La Raspberry Pi 3 offrira bientôt la possibilité de démarrer sur USB

Une des promesses de la fondation Raspberry Pi à la sortie de la Pi3 a été l’arrivée d’un mode de démarrage sur port USB. Cette promesse aboutira bientôt et une nouvelle version du firmware de la carte permet désormais de s’y employer. Attention cependant, cette solution est toujours en cours de développement, je ne vous encourage pas à la tester sans savoir ce que vous faites.

Pourquoi vouloir démarrer sur un périphérique USB sur une carte de développement plutôt que sur la carte MicroSD proposée par défaut. Les raisons sont multiples, la première est de séparer le stockage autrement en laissant le système sur la clé et en utilisant la carte MicroSD pour stocker des données, soit exactement l’inverse de ce que tout le monde fait aujourd’hui.

Raspberry Pi 3

La grosse différence est dans l’éventail de solutions que représente l’USB aujourd’hui : Des clés USB de toutes capacités existent. Mais il est également possible de brancher des stockages plus conséquents via cette formule : Disques dur et SSD.

Gordon Hollingworth de l’équipe de développement de Raspberry Pi annonce avoir travaillé à de nouveaux firmwares pour la Pi 3 permettant de démarrer sur un stockage de masse USB. Il fournit toute la documentation technique nécessaire pour comprendre les travaux réalisés. Comme il l’indique non sans humour, il n’est pas forcément très simple de travailler à implanter un démarrage sur cartes SD, sur eMMC, sur SPI, sur de la mémoire flash NAND, de prendre en charge le système de fichier FAT, les systèmes de partitions; les solutions USB, les stockages de masse et le démarrage sur Ethernet sur un espace libre de 32 Ko. C’est néanmoins en cours et en plus d’une possibilité de démarrer sur un périphérique USB, il sera également bientôt possible de démarrer en Ethernet avec la Carte Raspberry Pi 3.

La méthode pour exploiter cette nouvelle option consiste à télécharger une image Raspbian différente à cette adresse et à reprogrammer en partie une mémoire PROM1 de la carte. La méthode est fournie ici.

Attention cependant, encore une fois, la solution est encore en beta, en cours de développement, et pourrait ne pas être stable. Attention également au périphérique USB que vous comptez utiliser : Il doit être suffisamment rapide ! Pour les transferts comme pour le temps accordé par le système pour démarrer dessus. 2 secondes, c’est ce que laisse la Pi 3 à un périphérique USB pour donner un signe de vie et accéder à vos données. Beaucoup de solutions mécaniques n’arrivent pas à réagir assez vite. Il est possible d’augmenter ce temps de carence à 5 secondes mais, là encore, certaines solutions ne donnent pas assez vite le change.

Certains autres périphériques ne sont tout simplement compatibles et il sera inutile de tenter l’aventure, à vous de voir ce qui coince ou non. Quelques produits ont été testés et fonctionnent effectivement bien : Les Sandisk Cruzer Fit 16 Go, Sandisk Cruzer Blade 16 Go, Samsung 32 Go USB 3.0 drive et MeCo 16 Go USB 3.0. Si vous avez des solutions qui fonctionnent, n’hésitez pas à les reporter dans les commentaires du billet de la fondation.

Les cartes Raspberry Pi 1, 2 et zéro ne sont pas concernées par ce changement, cette possibilité est liée à la présence du BCM2837 retenu dans la Pi 3, vous serez donc toujours obligés d’exploiter une carte MicroSD.

Merci à Chrisespace pour l’info

Notes :

  1. Programmable Read Only Memory
33 commentaires sur ce sujet.
  • taz
    4 août 2016 - 19 h 08 min

    Pourquoi ne pas démarrer le kernel de la carte SD et un root filesystem sur clé USB ?
    Voir même un kernel sur clé USB par un chainage avec kexec ?
    SliTaz le fait avec un script shell http://hg.slitaz.org/slitaz-arm/raw-file/tip/rpi/tazbian qui crée un paquet raspbian (ou fedora ou arch) qui une fois installé sur une raspbian (resp fedora …) propose un menu au boot pour demarrer raspbian, slitaz ou … de démarrer sur le web.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 19 h 49 min

    @ TAZ :
    On sait qu’un barbu c’est velu .
    Mais là vu votre jargon , on en est bouche bée .
    Il faut savoir articuler convenablement ‘ être explicite pour tout le monde ) ( et aussi une référence au personnage auquel fait allusion votre pseudo ;) ) .
    Nan parce que bon les néophytes ne vous suivent pas sur ce coup .
    Désolé , mais bon le pseudo sur ce coup c’est diabolique ( synonyme de ” trollesque ” ) .
    Pas pu m’empêcher de vous chambrer , ça me démangeait trop sur ce coup , toutes mes excuses .

    Répondre
  • 4 août 2016 - 19 h 51 min

    Parce qu’avant c’était pas possible de démarrer depuis une clé USB ??!! Hé bé !! (J’ai bien fait de ne jamais acheter une RPI ! loool)

    Répondre
  • 4 août 2016 - 21 h 51 min

    Est-ce qu’on pourrait avoir un filtre pour masquer les messages du genre “jme la pète informaticien qui se la raconte, jvais vous expliquer donc vous allez rien comprendre, ahaha bande de n00bs!!” ou encore “produit pour les footix ! moi la mienne, elle fait tout mieux et pour moins cher, je suis trop un boss, vous êtes trop des pigeons”… ??

    ça permettrait déjà de diviser au moins par 4 le temps de lecture des commentaires !

    bon sur ce, en attendant, bonne soirée, je vais me cacher avant qu’un gros lourd vienne encore nous saouler avec ses “hordes framboisées” <:(

    Répondre
  • 4 août 2016 - 21 h 59 min

    @mince alors: Ben en fait, dans la vie, si ce genre de filtre existait, on ne serait jamais poussé a être plus curieux, intrigué, attentif et a s’interroger sur ce que veut dire l’autre. C’est parfois touffu, parfois crypté nais cela ne dérange personne de se poser la question. Ici par eemple, @taz nous explique qu’il existe une alternative à la solution proposée déjà en place. Il donne un lien pour de la doc. Il suffit d’un clic. Je trouve ça positif.

    Par contre, prétendre vouloir libérer les autres de la corvée de lire les commentaires qui ne les concerne pas, c’est super dangereux. On finit par ne plus avoir qu’un contenu édulcoré uniquement avec des trucs qu’on connait déjà, des gens qui sont d’accord avec soi et un monde qui devient petit à petit enclavé dans des poches étanches qui ne communiquent plus entre elles. Tout le contraire du web quoi.

    Donc non.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 22 h 27 min
  • 4 août 2016 - 22 h 44 min

    C’est un peu ce que j’apprécie sur ce site, les commentaires éclairants, éclairés, qui donnent des pistes et des idées.

    C’est pour ça que je viens, j’aimerais pas que ce soit filtré.

    Enfin, je viens essentiellement pour Pierre, n’est-ce pas, mais aussi pour les ceusses qui causent des machines, d’ailleurs du temps du mexicain on avait arrêté la fabrication du Raspberry Pi, ça rendait les gens aveugles.

    Répondre
  • 4 août 2016 - 22 h 46 min
  • 4 août 2016 - 23 h 02 min

    @Pierre : bon, là encore, c’était une demande plutôt ironique et critique, je ne comprends pas cette réponse si solennelle, et j’espérais quelque chose de moins déprimant qu’une réaction que je trouve pour ma part très “politiquement correct”, sans parler d’une philosophie bien manichéenne et gnan-gnan, mais bon c’est dans l’air du temps…

    Je ferais plutôt le constat inverse, je trouve que la prolifération de ce type de message caricaturaux nivellent systématiquement la “discussion” vers le bas, tout le contraire d’échanges constructifs et engageants, et ça n’a rien de spécifique au (sacro-saint) Web.

    Le message de Taz, je ne le rejette pas en bloc, même si je trouve son jargon aussi inutile que pénible (et malheureusement une plaie dans le milieu informatique), son lien est très bien, mais c’est comme si on avait un article intitulé “Ce nouveau système de four à induction vous permettra de cuire vos aliments plus rapidement”, et que le premier commentaire c’était “moi je cuis depuis longtemps mes carottes à l’eau, et ça se passe très bien ! voici le lien pour ma méthode…”

    Donc non :)

    Répondre
  • 4 août 2016 - 23 h 03 min

    @Valentin: merci pour tes arguments parfaits aussi !

    Répondre
  • 4 août 2016 - 23 h 10 min

    Tu sais pas ce qu’il me rappel, cet espèce de drôlerie qu’on buvais dans une petite tôle de Biên Hoa pas très loin de Saigon,… les volets rouges, … et la taulière, une blonde comme ac, …comment qu’elle s’appelait déjà?

    Répondre
  • 4 août 2016 - 23 h 30 min

    Lulu, tu trouves pas que cette Raspberry elle à un petit goût de pommes ?

    Mais bon, je vais arrêter là, J’veux pas que l’Pierre il nous disperse aux quatre coins du web, éparpillés par petits bouts, façon puzzle…

    Répondre
  • 5 août 2016 - 0 h 11 min

    @mince alors: En fait cela n’a rien à voir avec ton exemple culinaire.

    Ok, tout le monde a un four et une casserole, ce sont des éléments communs et très courants. Comme les patates.

    Ce que fait Taz c’est donner une alternative déjà fonctionnelle à un problème qui n’est manifestement toujours pas publiquement réglé par le constructeur. Donc très différent d’un choix d’option parmi 50 pour faire cuire un truc.
    Cette solution conviendra peut être pour quelqu’un qui a envie de booter sa Pi 3 sur un disque dur ancien – et lent – que la solution de la fondation ne pourra pas satisfaire. Mieux sa solution est peut être fonctionnelle avec les générations précédentes de Pi ce qui évitera un nouvel investissement pour un résultat efficace. C’est donc très différent de ton exemple. Mais tu le sais probablement déjà.

    Ensuite il à la politesse de documenter sa méthode et donc justement ne pas avoir un comportement uniquement jargonneux et “élitiste” mais bien de partage. Evidemment il ne s’adresse pas à Mme Michu mais à priori ce billet entier ne s’adresse pas à Mme Michu, il serait donc malséant de lui reprocher.

    On reproche toujours aux experts de jargonner, mais ce n’est pas forcément leur faute. La force du vocabulaire c’est d’être précis, technique et efficace. Quand quelqu’un du monde médical ou un garagiste s’adresse à un autre membre de son staff, il ne lui explique pas précisément en langage commun son geste technique, il est précis, efficace et… jargonneux. Parce que c’est plus important d’être sur de se comprendre rapidement que d’être compréhensible par tous. Du coup cela construit un mur entre l’expert et le non expert mais ce n’est pas une volonté de nuire, c’est un effet de leur profession.

    Je ne vois pas en quoi l’explication technique d’un triple pontage ou d’un changement de boite de vitesse sera caricatural, il sera juste technique. Tout autant que le message de @Taz. Trop technique ? Peut être. La bonne réaction est t-elle alors de dire : Oulala c’est trop technique je ne comprends rien ! (C’est ma réaction face à un membre du personnel médical ou face à mon garagiste) et de se faire ensuite expliquer les choses.

    Ou la bonne réaction est t-elle de se plaindre de cette technicité en tournant en dérision un intervenant, en lui prêtant le travers d’un snobisme ou d’un comportement élitiste sous couvert d’humour ?

    Ma réaction est solennelle ? Peut être parce que la tentative d’humour de ce premier message contenant des expressions comme “Est-ce qu’on pourrait avoir un filtre pour masquer les messages du genre « jme la pète informaticien qui se la raconte, jvais vous expliquer donc vous allez rien comprendre, ahaha bande de n00bs!!” puis “je suis trop un boss, vous êtes trop des pigeons” puis “un gros lourd vienne encore nous saouler” me parait plus à charge et insultant que drôle contre quelqu’un qui n’est intervenu ici que pour proposer une piste alternative, même si elle te parait maladroite.

    Répondre
  • 5 août 2016 - 1 h 30 min

    @Pierre Lecourt: (pour avoir moi aussi mes p’tites responsabilités de ‘modo’, ailleurs, et aussi mes moments de faiblesse vis à vis de ce genre de comm souvent vécu comme une énième perte de temps à ré-é-expliquer les chose) je suis admiratif de la patience, du calme et de la pédagogie. Chapeau bas.

    Tu as bien mérité quelques cafés pour la peine :-)

    Répondre
  • 5 août 2016 - 1 h 52 min

    Pour ‘vulgariser’ et compléter ce qe disait @taz (*), l’idée de base est que de nombreuses personnes cherchent à se passer d’un démarrage des rPI requérant une carte microSD, notamment parce que ces solutions sont moins fiables que d’autres supports de stockage dans la durée.
    Nombreux sont ceux qui se sont retrouvées un jour avec un système en carafe à cause d’une carte SD trop usée par les lectures (/écritures) intensives que font naturellement un système d’exploitation pendant son fonctionnement.

    Jusque là il n’était donc pas possible de démarrer un rPI sans lire un minimum d’infos sur une carte SD. Elle était donc strictement obligatoire à chaque démarrage. Au mieux, on pouvait faire le plus petit démarrage possible sur la SD (et en lecture seule) et basculer le plus rapidement possible vers le stockage USB qui prenait alors le relais (c’est ce qu’expliquait Taz).

    L’avancée présentée ici est justement de permettre de s’en passer totalement et définitivement. Et j’y vois personnellement deux atouts:

    – une amélioration de la fiabilité générale du système dans la durée.

    – la possibilité de laisser l’emplacement microSD vraiment et complètement libre pour faire autre chose, sans avoir à réinsérer la microSD ‘de boot’ à chaque redémarrage du système.

    Bref, c’est peut être rien pour vous, mais pour moi (et mon futur système domotique à base de rPI qui doit rester stable pendant des années), ça représente beaucoup :-)

    (*) my 2 cents: qui était un commentaire pertinent, documenté et intéressant pour le public qui s’y intéresse. Et ne méritait sans doute pas de logorrhée de la part des autres, qui pouvaient parfaitement passer outre sans se sentir obligés d’y aposer un commentaire au vinaigre.

    Répondre
  • 5 août 2016 - 3 h 44 min

    @mince alors: en même temps, c’est un billet sur une nouvelle possibilitée technique de la pi en version beta d’un firmware
    (sur une carte de dev pour projets – petit et grand – et apprendre le code donc – à la base, toujours bon de le rappeler ça aussi)
    pas un énième “comment installer openelec sur RPI”
    (ou une V2 suffit amplement)

    donc forcement, oui ça va parler technique

    après les mecs de slitaz, ils sont pros, carrés de chez carrés et archi compétents (l’optimisation de leur distro est juste montreuse et d’une rapidité rafraîchissante même sur des vieux ordinosaures, je la préfère largement à tinycore par exemple que beaucoup autour de moi préféraient)

    personnellement je peu comprendre son étonnement vu que des solutions type berryboot par exemple permettait deja de faire ce qu’il proposait (comme le dit d’ailleurs brazomyna juste avant)
    mais toujours via la carte sd, pas directement via le port usb

    il fait un comm clair, détaillé et technique, certes, mais c’est plutôt cohérents avec le public qui vient sur ce type de billets

    enfin au moins je me coucherais moins sot ce soir, j’ignorais que “taz” était synonyme de “troll” (j’y voyais juste une référence à la distro dans son cas)

    comme quoi, voyez, aucuns commentaires n’est si inutile que cela

    @brazomyna: idem, hormis quels rares coup de chauds du à la fièvre hivernale, la ligne (claire, nette, précise et qui ne varie pas) de modération est juste un modèle du genre et dans un calme…
    là, chapeau bas
    on aimerait tous que ce soit comme cela partout (enfin pour mon cas)

    Répondre
  • 5 août 2016 - 3 h 55 min

    @brazomyna: Je sais, il est tard pour en boire, mais merci !

    Minimachines

    Répondre
  • 5 août 2016 - 4 h 01 min

    @Pierre Lecourt: en même temps, il fait moins chaud la nuit avec toutes nos petites machines, ecrans et autres videopros
    donc tant qu’a faire
    good night everybody

    Répondre
  • 5 août 2016 - 8 h 21 min

    Toujours un plaisir de lire Pierre,

    je te verrais bien éditorialiste, quel que soit le sujet de la publication d’ailleurs.

    Belle journée;

    Répondre
  • 5 août 2016 - 9 h 09 min
  • 5 août 2016 - 9 h 11 min

    Personnellement, je viens de faire l’acquisition d’un Rpi 3 et ce billet ainsi que le commentaire de @Taz m’intéresse. Et je ne trouve pas que son texte soit complètement abscons. Certes, il faut se creuser un peu la soupière et lire le lien pour mieux comprendre, mais l’idée de départ est :
    – Une solution existe déjà
    – Elle nécessite une carte SD où un programme minimum permettra d’aller charger un OS (ou plusieurs) sur un stockage USB. (Grosse différence avec la solution présentée dans le billet). Le comment, j’y comprends rien pour le moment….”pour le moment”, voilà le message important. Car je n’ai pas le temps maintenant d’approfondir mais je regarderai certainement…et je serais plus intelligent.
    Je regarderai aussi quelles sont les différences des SOCs Broadcom qui font que seul le BCM2837 est capable de lire sur l’USB.

    Merci à Pierre pour ce billet, merci à @Taz de partager son savoir…. et non tous les Trolls ne sont pas velus apparemment.

    Répondre
  • 5 août 2016 - 9 h 27 min

    ‘LLo,
    @mince alors:
    Vouloir filtrer des gens qui proposent de sortir de sa zone de confort perso au niveau connaissance, quelle drôle d’idée..?
    Un conseil, éviter à tout prix quelques distribs/forums de barbus où l’on va gentiment/oupas te conseiller d’aller lire le manuel d’abord..!

    Répondre
  • 5 août 2016 - 10 h 17 min

    @brazomyna: bonne idée, cela m’a donné envie d’offrir du café aussi, vu les réponses tardives de Pierre, sa nuit fut courte et il en aura besoin :-)

    @Pierre: MERCI pour ce site et ton travail titanesque, sérieux, toujours pertinant et didactique. Passe d’excellentes vacances en famille, et oublie nous un peu (pas trop, hein?) :-)

    @TOUS: MERCI pour cette communeauté de passionés, et pour partager vos commentaires et connaissances, tujours enrichissantes.
    Certes, comme dit plus haut, des fois le jargon n’est pas toujours simple à décoder même pour des informaticiens (nous n’avons pas tous le même background ni sujets d’intérêt). Je souhaite aussi que cela continue tel quel, quitte à demander poliment des explications au besoin, me prendre par la main pour explorer et approfondir grâce à notre ami Google, ou tout simplement laisser piser (après tout, on n’est pas obligés de tout comprendre et maîtriser, heureusement!).

    Bonnes vacances aux Aoutiens!

    Répondre
  • 5 août 2016 - 12 h 58 min

    on vit dans un drôle de monde …

    les ignorants reprochent à ceux qui savent quelque chose de l’expliquer … et du coup restent ignorants et toujours aussi “imbécile” .. on est dans une boucle infinie ..

    en bash par exemple while true; do echo “Infinite Loop”; done

    désolé …

    Répondre
  • 5 août 2016 - 13 h 14 min

    @orangina rouge: C’est surtout que je profite d’un Août léger en visiteurs pour travailler des trucs sur le serveur et sur le site. Cela se fait mieux la nuit.

    @Alain, @wul31 et @jorge-c merci :)

    Répondre
  • 5 août 2016 - 13 h 23 min

    @Taz
    Merci je ne connaissais pas.
    Avec un peu de chance cela me permettrait de recycler des SD défectueuse sur certains secteurs.

    Moi j’ai hâte du boot par ethernet, mon serveur PXE est chaud bouillant pour faire du iscsi avec le PI

    Répondre
  • 5 août 2016 - 19 h 44 min

    @wul31: c’est tout à fait possible
    honnêtement, je ne connais pas non plus
    encore une fois merci, je me coucherais moins bête ce soir

    @Pierre Lecourt: ah, ça c’est sur que c’est mieux de le faire la nuit (entre 4 et 6 j’imagine)
    bon courage (et vacances du 15 si vous les faites cette année)

    @X3n0: de mémoire, berryboot le permettait notamment avec les serveurs syno par exemple

    pour tester, ça peut dépanner en attendant un firmware non bêta

    Répondre
  • 5 août 2016 - 20 h 36 min

    Pour moi c’est justement la beauté et l’intérêt d’une communauté (et des commentaires) de justement completer/decrypter/voir contredire dans certains cas , en un mot ameliorer les contenus abscons de prime abord ;)

    Répondre
  • 7 août 2016 - 0 h 26 min
  • 7 août 2016 - 18 h 50 min

    RIRES .
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué .
    N’e serait t’il pas plus simple de sortir un Raspberry PI utilisant une clé USB en support de stockage .
    Un port USB dédié a l’usage d’une de ces mini clé USB remplacerai largement ce lecteur de carte micro SD devenu inutile a mon avis .

    Perso ,je payerai volontiers 40/50 euros pour un R-PI un peu mieux conçut et un poil plus puissant .

    Répondre
  • 11 août 2016 - 20 h 11 min

    @ptitpaj: Avec de l’eMMC ça serait pas mal :D

    Répondre
  • 12 août 2016 - 5 h 08 min

    @ptitpaj: @pernel: une odroid quoi
    au final c’est pas le même prix, mais c’est plus le produit qui semble vous convenir messieurs

    Répondre
  • gUI
    12 août 2016 - 11 h 40 min

    @taz: j’hallucine comment ce commentaire s’est fait descendre en flèche.

    On lui reproche d’être exact et précis, je crois rêver.

    “C’est quand intellectuel est devenu une injure qu’on aurait dû commencer à s’inquiéter”

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *