Le Portable Surface de Microsoft fuite in extremis avant sa présentation

C’est demain que Microsoft tient une conférence de presse pour présenter des nouveautés à New-York. Cette conférence devrait dévoiler un produit en suspens depuis fort longtemps, le Portable Surface. Déclinaison logique des solutions actuelles de la marque.

Le Portable Surface a fait surface un peu trop tôt, si l’on en croit les images postées par un utilisateur Twitter au nom de WalkingCat. Ce dernier a déposé à pas pas vraiment feutrés sur le réseau social une série d’images présentant un “Surface Laptop”. Un engin encore énigmatique qui clôt en quelque sorte le cycle le développement des machines chez Microsoft.

Portable Surface

Après la Surface première du nom qui était une réponse au problème des tablettes hybrides par la marque et qui a connu un beau succès. Après le Surface Book qui proposait là encore une solution 2-en-1 avec un format plus proche du portable habituel. Après le Surface studio, All-In-One de bureau à géométrie variable… voici donc le Portable surface. Une solution non détachable,  très classique, mais assez intéressante à analyser.

Portable Surface

Il ne manque plus à Microsoft qu’un ou deux Surface Desktop pour boucler totalement la boucle et proposer une gamme de machines qui couvrira totalement l’éventail des solutions actuelles. Une gamme qui n’est pas sans rappeler cella d’Apple avec une série d’engin sobres, élégants et très orientés vers la création et la production.

Portable Surface

Le Portable Surface devrait donc être un 13.5 pouces avec un écran employant un affichage PixelSense. L’affichage devrait respecter un format 3:2 pour une définition de 1080p de hauteur. On remarque des bordures d’écran uniformes, en haut comme sur les côtés, elles n’occupent pas trop de place sur l’affichage.

Portable Surface

La disposition globale de la machine est classique avec un écran attaché via une charnière qui se déploie derrière le châssis pas. ici pas de fonction détachable, la solution est monobloc et s’utilise sans la souplesse des solutions convertibles en tablette. Ce type de charnière ne permet pas une ouverture sur un angle à 360° ni même à 180°.

Portable Surface

La connectique est minimaliste, un port USB plein format à gauche associé à une sortie MiniDisplayPort et un port jack, à droite on distingue une fente qui ressemble à un lecteur de cartes SDXC… Mais qui pourrait être un port Surface Dock car autrement je ne sais pas comment on peut recharger l’engin…

Portable Surface

La machine devrait mesurer 14.47 mm au point le plus épais et 9.9 mm sur la partie avant. Son poids devrait avoisiner les 1.25 kilo. Le clavier devrait être du même type que celui des options haut de gamme des tablettes Surface. L’engin sera distribué en quatre coloris différents: Platine, bordeaux, bleu cobalt et graphite.

Portable Surface

Une finition “duveteuse” type alcantara comme sur les claviers de Surface 4 ?

Enfin, le Portable Surface devrait employer une nouvelle version du système de Microsoft : Windows 10 S ou Windows 10 Cloud suivant les rumeurs.

Minimachines.net

Difficile de se prononcer totalement devant ces informations. On est peut être face à un engin de compromis intéressants pour Microsoft : Un matériel assez haut de gamme dans l’ergonomie et la présentation avec un coeur plus entrée de gamme : Les spécifications liées à Windows Cloud sont assez faibles et la machine devrait s’articuler dans ce sens : Un Celeron ou un Pentium Apollo Lake d’Intel, 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage. L’écran devrait être tactile et l’autonomie atteindre ou dépasser la dizaine d’heures. Le prix n’est pas évident à déterminer, Microsoft doit se positionner en premier de la classe avec son Portable Surface pour espérer séduire le public et entraîner par la suite les autres constructeurs.

Portable Surface

Constructeurs qui ont déjà fort à faire avec lesChromebooks et les portables entrée de gamme sous Windows 10. La lancée d’un format Windows 10 S, même si le logiciel est limité, pourrait avoir un impact bénéfique sur le segment, surtout si la politique de Microsoft est de s’orienter vers un marché de produits qualitatifs. On retrouve avec cette nouveauté le même esprit que le Chromebook Pixel de Google. Un  engin haut de gamme qui montre une voie à suivre… Mais également un engin très cher qui n’a jamais connu de véritable succès commercial. Un vrai casse tête pour le marketing de Microsoft qui ne peut pas se permettre d’échouer dans le lancement d’une machine qui essayera d’entraîner à sa suite le marché des constructeurs traditionnels.

Source : The Verge

8 commentaires sur ce sujet.
  • 2 mai 2017 - 12 h 26 min

    C’est aujourd’hui la conférence, pas demain ;) Le leak date de cette nuit, ave le décalage horaire, les sources disent “demain”

    Répondre
  • 2 mai 2017 - 14 h 06 min

    C’est dommage de renoncer à la polyvalence écran détachable + stylet. Dans ce style, il manque à la gamme Microsoft une Surface qui taperait dans les 500 / 700 €.

    ESpérons pour le modèle présenté que l’update Windows 10 Full soit toujours une option possible (en cas de WIndows Light).

    Répondre
  • 2 mai 2017 - 14 h 17 min

    @Chouette Mâ-Mâ: Ils ne renoncent pas, ils diversifient sans se tirer une balle dans le pied en se créant eux-même une concurrence féroce. Microsoft n’a aucune raison de créer un concurrent plus abordable à la Surface…

    Répondre
  • 2 mai 2017 - 15 h 54 min

    Vouas avez parfaitement raison sur le principe. Mais avec la vision sous-jacente de s’intéresser à l’éducation pour contrer le Chromebook, voire l’iPad, une surface de cette taille écran – mais un peu plus d’entrée de gamme – avec toujours avec stylet et tablette détachable serait le grand plus pour la variété des usages pédagogiques.

    Quadrature du cercle ?

    Répondre
  • 2 mai 2017 - 16 h 48 min

    @ Chouette Mâ-Mâ:

    Il manque en effet un successeur à la Surface 3 pas pro, qui n’est plus vendue.

    Hormis ma Surface 3 que j’utilise pour des besoins spécifiques, j’ai de toute façon du mal avec ces machines dont aucune pièce n’est modifiable et dont la batterie ne peut être changée. Ca veut dire destinées à la poubelle à terme assez court, bien que coûteuses.
    J’espère plutôt des surfaces que l’on puisse ouvrir et modifier.

    Répondre
  • 2 mai 2017 - 16 h 51 min

    Dommage que ce laptop n’ait pas un écran détachable façon Asus T100.
    Par contre que l’écran soit en 3:2 est une excellente initiative. Cela changera des sempiternelle dalles 16:9.

    Répondre
  • 2 mai 2017 - 17 h 14 min

    mais pourquoi un écran tactile ??? c’est un ordinateur portable, pas une tablette !!! laissez tranquille les utilisateurs de portables avec le tactile, on préfère un écran mat à une écran brillant plein de trace de doigts. Si vous voulez du tactile, vous prenez une tablette ou un truc convertible tablette.

    Répondre
  • 2 mai 2017 - 19 h 08 min

    une tablette surface “pas pro”, fanless, de 10″ de diagonale ?

    oui, je sais, je suis insistant …

    sous Android ???? j’achète !!!!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *