Omega 2 : Une mini carte de développement à partir de 5$

Peut être la plus petite des cartes de développement Linux actuelles, la Omega 2 est un engin intéressant de par son prix d’appel et ses possibilités. Malgré une campagne de communication un peu maladroite, la solution propose beaucoup pour un investissement minimal et un encombrement vraiment très faible. Un objet qui a déjà reçu largement de quoi boucler sa campagne de financement.

La Omega 2 fait le quart de la taille d’une carte de crédit, et pourtant elle embarque tout ce qu’il faut pour faire tourner une solution Linux. Alors ok, la campagne vidéo ce Kickstarter se fait un peu mousser en osant comparer leur solution à une salle serveur et à leur machine sous prétexte que les deux engins tournent sous Linux mais l’idée est là.

Autre petite erreur de la campagne à mon goût, prétendre avoir une solution plus simple à configurer et dénigrer les solutions existantes comme les Arduino et les Raspberry Pi sous prétexte qu’elles ont beaucoup de documentation et de guides en ligne. La communauté de ces cartes et l’énorme documentation sont des atouts et non pas des handicaps.

Omega 2

Bref, la Omega 2 se veut simple et abordable et elle l’est probablement, pas besoin de dire qu’elle l’est plus que ses copines sur le marché, chaque solution a ses avantages et la carte en a suffisamment pour éviter de jouer à ce jeu assez maladroit.

Parmi ses points forts, son équipement de base. Pour 5$, la carte propose en effet, à la fois, un stockage interne (16 Mo), de la mémoire vive (64 mo) et un Wifi de 802.11 b/g/n et une belle série de connecteurs pour piloter des projets externes. Au vu du prix et de l’encombrement de la Omega 2, on imagine assez facilement la destination de cette proposition. Une intégration simple dans des appareils que l’on veut connecter, c’est le type de carte parfait pour l’Internet des Objets.

La Omega 2 propose un vrai système Linux.

Une variante de la carte à 9$, la Omega 2 Plus, proposera encore plus de possibilités avec un lecteur de carte MicroSD et plus de mémoire vive (128 mo) et 32 mo de stockage. Toutes deux ont un SoC intégré cadencé à 580 Mhz. Une puce qui n’est pas détaillée par le projet Kickstarter, un manque de transparence pas très élégant puisque de cette puce naîtra des compatibilité et des possibilités importantes en terme de projets.

Omega 2

5$ ? 9$ ? Comment cette carte va t-elle permettre de faire vivre Onion, la compagnie qui est derrière ? C’est assez simple en fait, Si la Omega 2 est compatible Arduino, elle ne l’est qu’au travers d’une série d’interfaces physiques vendues… en option. La carte n’est pas chère mais elle arrive avec tout un écosystème de solutions propriétaires qui vont saler la note à coup de 15$.

Minimachines

15$ pour utiliser facilement les connecteurs de la carte au travers d’une extension

Minimachines

Un dock Arduino Uno, également à 15$…

C’est toute la magie du prix d’appel. La solution de base est franchement peu chère1 mais elle ne permettra de donner tout son potentiel qu’en la connectant à des extensions coûteuses et propriétaires.

Une idée à suivre intéressante si vous souhaitez développer des objets connectés mais on sent tout de même comme un grand écart dans la  communication de la marque. D’un côté l’objet se veut hyper abordable en terme de prix et d’approche, de l’autre il faut se rendre à l’évidenc: Si on n’est pas hyper compétent techniquement, on sera obligé de passer au travers de connecteurs qui augmenteront le budget de manière conséquente.

Voir sur  Kickstarter

Notes :

  1. Même si on ne connait le prix des frais de port…
17 commentaires sur ce sujet.
  • 21 juillet 2016 - 14 h 54 min

    Vraiment intéressante cette carte, elle ne fait pas “promesse en l’air que la C.H.I.P. . Elle me dit bien! Avec le mini Dock elle est facilement implantable.

    Répondre
  • 21 juillet 2016 - 15 h 05 min

    @Drax940: Le truc intéressant c’est de prendre le mini dock pour bosser puis d’implanter directement la carte en direct de manière très compacte.

    Répondre
  • 21 juillet 2016 - 16 h 23 min

    @Pierre Lecourt: C’est vrai, mais pour certain petit projet plug’n’play un port usb est un plus et les dimensions de la carte même avec le dock est, je trouve, compact.

    Comparatif dimensions

    Une alternative, niveau dimension, au Pi Zero avec le sacrifice du HDMI et le MIPI mais le gain d’une petite mémoire interne.

    Répondre
  • 21 juillet 2016 - 16 h 24 min

    @Drax940: “les dimensions” “SONT”

    Je me pique moi même les yeux X_X’

    Répondre
  • 21 juillet 2016 - 16 h 44 min

    Pour les bidouilleurs en effet, un raspberry Pi + arduino Uno, on tourne dans les 65 euros (en fonction des revendeurs), contre 24 $ (+ fdp inconnus) le bundle omega 2+ et son dock arduino, ça fait réfléchir.

    Si on a pas besoin d’un logiciel spécialement optimisé pour les chips de la framboise (type kodi), ou que l’on désire multiplier les bricolos dans la maison (IoT everywhere), la solution proposée est très intéressante économiquement.

    Répondre
  • 21 juillet 2016 - 22 h 48 min

    “Si on n’est pas hyper compétent techniquement, on sera obligé de passer au travers de connecteurs qui augmenteront le budget de manière conséquente….”
    Bon, il faut nous dire une bonne fois pour toute : bonne affaire ou pas ?! parce qu’en attendant le début du traitement de ma pathologie “achats électroniques compulsifs” et de ma cure de désintoxication aux sites de gadgets, ma carte bleue est prête et il me faut ma dose d’auto-satisfaction pour la soirée !!

    Enfin si je viens ici, c’est pas pour des détails techniques à la mords-moi -le-noeud du genre quelle distribution Linux, quel SoC avec quel support, quelle date et prix probables pour l’expédition, et surtout sur quel produit existant cette offre est entierement repompée…
    Ouaih, je sais, il suffirait que je lise les commentaires du Kickstarter mais je suis trop un gros flemmard (et pour ça d’habitude, y’a tout plein de blogs qui se contentent de traduire vite fait en français des sites plus calés en anglais)

    Mais en vrai ça m’intéresse pas vraiment, y’a des chances que je le déballe même pas le truc, c’est surtout pour ma maladie, parce que en même temps, même si je suis le caïd en informatique de ma famille, à part me chauffer des plombes sur le prix et les bonnes affaires, faut avouer que dans la pratique, j’y connais pas grand chose… mais ça le fait pour discuter ici avec les autres lecteurs atteints du même syndrome !

    Répondre
  • 22 juillet 2016 - 0 h 17 min

    Alors tu peux acheter un kit starter arduino et commencer à faire des choses simples.

    Ensuite acheter un ESP8266 et t’amuser à faire un peu plus compliqué.

    Puis une Rasp, pour le plaisir.

    Et un Arduino tout seul c’est 2€. Et une Rasp, 28 ou 29€, une V3.

    Enfin ça dépend de ce qui t’intéresse.

    Discuter du tarif des machins ou apprendre.

    Si tu veux apprendre, regarde côté MOOC, par exemple ici :

    http://www.sup-numerique.gouv.fr/cid100358/mooc-fabriquer-un-objet-connecte.html

    Répondre
  • gUI
    22 juillet 2016 - 8 h 04 min

    $5 prix public pour faire tourner Linux… on avait déhà ça avec le Rpi zero, mais là on a une solution sûrement moins energivore, et surtout qui inclue déjà le wifi !
    Oui, on s’approche du support IoT idéal.

    Répondre
  • gUI
    22 juillet 2016 - 8 h 15 min

    @gUI:

    Pledge fait : $5, juste la carte.

    Répondre
  • 22 juillet 2016 - 9 h 24 min

    @gUI : IoT ??? Tu veux dire : IdO ?

    Répondre
  • 22 juillet 2016 - 9 h 57 min

    Effectivement, un Arduino et un ESP8266 ca fait 5€ aussi mais pas de Vi ou de Midnight Commander !

    La PiZéro est à 10€ effectifs avec le port et il manque le Wifi…

    Mais tous ces équipements sont disponibles.

    Répondre
  • 22 juillet 2016 - 14 h 11 min

    En effet la PI0 il manque le wifi, mais aussi la dispo, et tous les équipements autour pour s’en servir (il faut aussi un dock !) qui doivent dépasser le prix du bundle omega+dock. Reste que pour un @geekose qui veut se désintoxiquer de ses achats compulsifs, prendre un arduino simple, avec une LED et une résistance, c’est déjà un bon début pour s’amuser à découvrir l’IDE et faire croitre sa “dose d’auto-satisfaction” quotidienne. Pas besoin d’une PI. Après on prend le gout, on achète des capteurs .. Attention ne pas commencer avec un arduino nano, c’est sans doute pas cher mais ce n’est pas le plus pratique pour découvrir les choses.

    Le nano et la zéro sont comme l’omega nu, uniquement destinés à être intégrés sur des montages qui fonctionnent, après une longue phase de prototypage réussi, c’est donc un point d’arrivée et non de départ. Un premier achat sera toujours mieux placé sur une carte plus complète, permettant de multiples expérimentations, avec la certitude de pouvoir y passer du temps.

    Répondre
  • 22 juillet 2016 - 22 h 01 min

    Pas d’accord avec bernique bleue. La nano se clipse sur un breadboard, indispensable pour faire des essais (breadboard=plaque d’essai). C’est au final mieux qu’un uno pour apprendre, sauf à utiliser des shield qui reviennent chères.

    Répondre
  • 23 juillet 2016 - 12 h 37 min

    C’est sur que la non disponibilité d’une solution Raspberry a pas chère facilite la concurrence .

    Sans être d’un esprit Ecolo ,beaucoup de choses me déplaisent dans ces solutions a bas cout .

    Je pense qu’il serait temps d’offrir un module comprenant microprocesseurs et mémoires et une carte mere comprenant la connectique .

    Quitte a faire pratique une carte fille se connectant sur une carte mere me semble une évidence .

    Reste a l’acheteur le choix d’avoir la carte Mere A pour y connecter la carte Fille M,N,O ,P ,X,Z de son choix .

    La compatibilité Arduino me fait rire ,un utilisateur du Raspberry PI n’as pas les memes besoins qu’un utilisateur d’Arduino .

    Par contre ,je pense que le commun entre une Raspberry Pi ,un Orange PC , un Cubieboard ou un Odroid c’est la connectique standard .

    Répondre
  • 27 juillet 2016 - 15 h 23 min

    hmm, à 9$, pour le même prix que le C.h.i.p., j’ai un produit qui a juste 4 fois moins de ram, la moitié de la puissance CPU et 125 fois moins d’espace de stockage…

    Répondre
  • 28 juillet 2016 - 16 h 32 min

    @eric: Il en est où le C.H.I.P. ?

    Répondre
  • 14 août 2016 - 19 h 34 min

    Autant acheter un Edison. Ok, c’est 50 euros mais c’est x86.
    db

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *