MSI All-In-One Pro Flex 16 : Un 15,6 pouces Windows 10 à coller partout

Pas extraordinaire niveau design , pas folichon niveau spécifications, ce PC tout en un de MSI vise probablement les points de ventes plus que les foyers des particuliers. Dans une optique d’intégration commerciale ou comme borne d’informations, ce MSI All-In-One Pro Flex 16 peut être un atout intéressant. A condition que son tarif reste abordable

Propose un All-In-One de 15,6 pouces en 1366 x 768 pixels en 2016 semble un pari osé, mais c’est probablement la solution trouvée par MSI pour faire de cet engin une solution abordable sur le marché. Il faut dire également qu’il ne vise pas spécialement les particuliers mais aura tout à fait sa place dans un hall d’accueil.

MSI All-In-One Pro Flex 16

Le MSI All-In-One Pro Flex 16 est un cadre photo géant, 15,6 pouces de diagonale tactile, qui se fixe où bon vous semble grâce à une compatibilité d’accroche VESA 100. Au mur, sur un meuble, à un pied rivé au sol, l’objet devient alors une véritable borne autonome. Il peut également être posé sur un support à plat ou de manière traditionnelle grâce à sa béquille.

MSI All-In-One Pro Flex 16

Silencieux, il est équipé d’un processeur Intel Baswell Celeron N3150 et de 4 Go de mémoire vive et n’a pas de ventilation active pour dissiper les 6 watts de TDP de la puce. Son stockage est assuré par un disque mécanique de 500 Go.

MSI All-In-One Pro Flex 16

Il embarque un module Wifi de type 802.11b/g/n, du Bluetooth 4.0 et une connectique très complète : deux ports USB 3.1 Gen1, un lecteur de cartes SDXC, un port réseau Ethernet Gigabit et deux ports RJ45 vers COM pour piloter des éléments externes : Imprimantes thermiques, robots, etc.

MSI All-In-One Pro Flex 16

Le MSI All-In-One Pro Flex 16 dispose d’une webcam 1 mégapixel et d’une batterie intégrée 1300 mAh lui offrant une heure d’autonomie. Une solution parfaite pour créer sa propre borne interactive, d’autant qu’au vu du matériel embarqué, l’objet ne devrait pas être hors de prix.

Un équipement de ce type, piloté par une application dédiée peut tout aussi bien servir dans le hall d’une mairie pour renseigner le public, dans une salle d’attente de médecin ou comme catalogue de commande de produits dans une enseigne classique.

19 commentaires sur ce sujet.
  • 30 mars 2016 - 20 h 11 min

    Hello Pierre,
    absolument, à un détail près IMHO : le DD classique qui est source de panne en milieu “hostile”.

    A bientôt,
    Emilio

    Répondre
  • 30 mars 2016 - 22 h 16 min

    @Emilio: C’est vrai, il doit y avoir un moyen d’en avoir en version SSD ou d’en monter un soi même

    Répondre
  • 30 mars 2016 - 22 h 17 min

    …et source de frustration pour les utilisateurs. Ce type de solution low cost est une véritable horreur en terme d’UX dans les grands magasins, et je n’hésite souvent pas à le faire savoir. Remplacer quelqu’un par une machine n’est pas un souci quand c’est bien fait!

    Répondre
  • 30 mars 2016 - 23 h 14 min

    @LGFS:
    Pouvez-vous développer vos propos ?
    merci

    Répondre
  • 30 mars 2016 - 23 h 52 min

    @LGFS: Remplacer un humain ? Un bibliothécaire à mieux a faire que de regarder lui même sur un PC si un livre se trouve en rayon ou si il est emprunté. Un concierge a mieux a faire que de renseigner sur la direction a prendre pour aller au musée, un vendeur à mieux a faire que de renseigner le client sur les tailles et pointures disponibles en stock…

    Dire qu’un PC est une frustration en terme d’UX c’est comme dire qu’un stylo ne peut écrire que des bêtises. L’ordinateur n’y est pour rien, c’est une interface tactile, il n’est pas responsable de l’interface logicielle qui est codée…

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 10 h 57 min

    dans les 370-470 € ? si c’est dans cette fourchette, cela pourrait être fort intéressant !

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 10 h 58 min

    (la batterie est de trop selon moi …)

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 11 h 21 min

    @Poulpator, @Pierre Lecourt
    Backlaaaash! Pour préciser ma pensée, ce type de solution remplace quasi-systématiquement un humain : vendeur dans les cinémas, hôtesse d’accueil dans les grands magasins, vendeur aussi dans les boutiques mobiles ou bornes MCDO par exemple…

    Le problème, c’est que la plupart du temps les interfaces de démo sont codées avec les pieds, mal optimisées, et si possible installées sur des machines à tactile résistif (oui oui…).

    Je fustige donc l’appât du gain des gestionnaires de magasin, qui choisissent ce type de solution à bas coût humain et matériel, pour au final faire tourner des interfaces poussives sur du matériel sous-dimensionné. J’ai quasiment toujours été frustré par des machines à bout, qui laggent, dont le pointeur est remplacé une fois sur deux par une flèche de souris, et dont la saisie de caractères ou l’input tactile est au comble de l’horreur.

    Dans une optique d’intégration commerciale, donc, je dis : pitié, non!

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 11 h 31 min

    Ok, mais c’est un mauvais calcul de la part du gestionnaire… La machine n’est pas en cause en fait.

    C’est un peu le procès actuel fait à Internet “repère” de terroristes et autres mafieux. Internet y est pour rien, le soucis vient des utilisateurs.

    Répondre
  • to
    31 mars 2016 - 13 h 10 min

    Si la machine est mal concue, lente, etc, le meilleur programmeur du monde n’y pourra rien… Y a qu’a voir les bornes tactiles dans les galeries marchandes.

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 13 h 50 min

    @to: Oui, super pertinent comme toujours les “si”.

    Si le pain n’est pas bon, personne ne va l’acheter. Si le stylo bleu écrit rouge, personne ne va l’acheter. Si la fusée explose personne ne va aller dans l’espace. Si les chaussures sont trouées personne n’en voudra. D’autres éléments intéressants a partager ?

    Répondre
  • to
    31 mars 2016 - 17 h 36 min

    @Pierre : et si tu vivais dans le monde des bisounours ? ;) parce que si le pain est pas cher, bon n’est plus un facteur pour le gestionnaire (de cantine). Si tu as un stock de billes rouges, un bon gestionnaire pondra une note ad hoc pour en recommander l’usage, et vendre des fusees ou des ecrans tactiles mal concus jusqu’ici ca pose pas vraiment probleme si le discours commercial est adapte”. Apres, je ne jugeais pas de la machine presentee ici et me faisait l”echo de LGFS. Je parle aussi un peu d’experience quand la meme UI (meme code) tourne nickel sur une marque de machine et pas du tout bien sur un autre a cause du choix des composants tactiles.

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 18 h 41 min

    @to: Excuse ma précédente réponse un peu sèche mais cela m’agace toujours un peu de voir un produit se faire basher par défaut pour un défaut lié à un éventuel programme… Je ne vois pas le rapport en fait, alors cela m’énerve.

    Répondre
  • to
    31 mars 2016 - 19 h 30 min

    @Pierre, no soucy ; surtout qu’a lire les specs pour une fois la machine a l’air tres correcte ;) ca surprend parfois. Mais faut comprendre les chtis programmeurs a qui ont demande une borne reactive et que la solution choisie ne colle pas au niveau hardware, dans ce cas la au niveau logiciel tu peux pas faire des miracles.

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 19 h 36 min

    Euh d’un autre côté, entre pas d’infos / pas de service (ou la reponse traditionnelle de “Avez vous consulté notre site internet ?”) et une interface qui donne une info locale meme de manière poussive …

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 20 h 08 min

    @to: Ouai… Enfin ça c’est toujours le soucis partout… Loin de moi l’idée de prôner un échange Homme / machine au niveau emploi. Pour moi les machines doivent alléger la tâche des humains pas la rendre plus complexe…

    @Smeablog: C’est surtout que les gens désormais sont des interfaces d’interface dans les lieux publics : On paye des gens a utiliser un clavier, une souris et un écran à la place d’autres gens qui leurs posent des questions. Autant filer au second une interface leur permettant de chercher eux mêmes pour que les premiers puissent faire des choses plus intéressantes et importantes.

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 20 h 13 min

    @pierre ce que je voulais dire c’est qu’il faut mieux avoir l’info sur une machine meme poussive que pas d’infos du tout …

    Répondre
  • 31 mars 2016 - 21 h 31 min

    @Smeablog: Tout a fait d’accord

    Répondre
  • 4 avril 2016 - 11 h 40 min

    un poil sous les 550€ chez ldlc ….

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *